Notez des films
Mon AlloCiné
    Ali a les yeux bleus
    Bande-annonce Ali a les yeux bleus
    30 avril 2014 / 1h 39min / Drame
    De Claudio Giovannesi
    Avec Nader Sarhan, Stefano Rabatti, Brigitte Apruzzesi
    Nationalité italien
    Bande-annonce
    Presse
    3,1 11 critiques
    Spectateurs
    3,6 42 notes dont 13 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Nader, jeune romain d'origine égyptienne, tente de se rebeller contre les valeurs de sa famille. Tiraillé entre le poids de ses origines et son désir d'intégration, courageux et amoureux à l'instar du héros d'une fable contemporaine, Nader, livré à lui-même, va affronter la solitude et la peur, et devra se résigner à la perte d'une amitié pour affirmer sa propre identité.

    Titre original

    Ali ha gli occhi azzurri

    Distributeur Bellissima Films
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Budget -
    Langues Italien
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio Dolby SRD
    Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
    N° de Visa 139640
    Ali a les yeux bleus Bande-annonce VO 1:47
    Ali a les yeux bleus Bande-annonce VO
    12917 vues

    Acteurs et actrices

    Nader Sarhan
    Rôle : Nader
    Stefano Rabatti
    Rôle : Stefano
    Brigitte Apruzzesi
    Rôle : Brigitte
    Marian Valenti Adrian
    Rôle : Zoran
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Positif
    • Télérama
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Première
    • TéléCinéObs
    • aVoir-aLire.com
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    11 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Fidelou
    Fidelou

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 367 critiques

    3,0
    Publiée le 3 mai 2014
    Une semaine dans la vie de Nader, 16 ans, un peu paumé entre ses racines égyptiennes et son désir d’intégration. Résultat, il est aussi mal dans sa peau au lycée que chez lui. Du bahut, il se sauve avec un copain qui l’entraîne sur quelques mauvais coups (vol, agression, braquage…) De la maison, il fugue car il ne supporte pas que ses parents, rigides et tradis, l’empêchent de fréquenter Brigitte, Italienne catholique. En dehors ...
    Lire plus
    Thierry M
    Thierry M

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 435 critiques

    3,0
    Publiée le 3 mai 2014
    Assez crispant tout le long de l ' histoire, mais passionnant.
    César D.
    César D.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 616 critiques

    3,0
    Publiée le 10 mai 2014
    Ali n'a pas les yeux bleus, alors pour faire plus italien, il porte des lentilles de couleur. ces lentilles symbolisent son envie d'être un italien comme les autres, le bleu couvrant le marron de ses origines égyptiennes. ses parents musulmans (enfin, surtout sa mère) réprouvent le fait qu'il ait une petite amie, et plus encore une petite amie non musulmane. il se rebelle et part durant une semaine pour essayer d'imposer son envie d'être ...
    Lire plus
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 462 abonnés Lire ses 2 265 critiques

    3,5
    Publiée le 27 avril 2014
    Réalisateur romain de 36 ans, Claudio Giovannesi se partage entre documentaires et fictions, des fictions qu'il alimente d'ailleurs d'éléments en provenance de ses documentaires. C'est ainsi que "Ali a les yeux bleus", son deuxième long métrage de fiction, est la suite fictionnelle de "Fratelli D’Italia" (frères d'Italie"), un documentaire sorti en 2009 : mêmes lieux, même thème, des personnages communs. "Ali a les yeux bleus" nous ...
    Lire plus
    13 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Récompenses

    Ali a les yeux bleus a été présenté au Festival international du film de Rome 2012 et est reparti avec le Prix de la Meilleure première ou seconde oeuvre ainsi que le Prix Spécial du Jury. Au Festival Lecce du Cinéma Européen, Claudio Giovannesi, le réalisateur, a remporté le Prix Mario Verdone.

    Un acteur prometteur

    Le jeune Nader Sarhan a remporté le Prix Jean Carment pour son interprétation dans Ali a les yeux bleus.

    Le titre

    Le titre, Ali a les yeux bleus, est venu à l’esprit du réalisateur en lisant le poème de Pier Paolo Pasolini, Prophétie (1962), sur une société pluriethnique : "Dans ses vers, il parle précisément de peuples venus de la mer pour déposer sur nos ruines les germes de l'Histoire antique. Par ailleurs, la première fois que j'ai rencontré Nader, il portait vraiment des lentilles teintées. En y repensant, j'ai vu cela comme une coïnciden... Lire plus
    8 Secrets de tournage

    Dernières news

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2012.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Cycle italien Univerciné Nantes 2013. Les contradictions adolescentes sont ravageuses quand s'y ajoute l'obligation identitaire. Ainsi même si l'on naît à Rome de parents égyptiens, il faut faire des choix en tenant compte de l'islam. Ce film explique cette obligation à travers des situations simples. On comprend la difficulté que crée la souplesse de moeurs du pays d'adoption comparé à la bride que sont les valeurs familiales traditionnelles (être renié = impensable). Ils paraissent plus que seize ans les deux copains, Nader l'oiseau sur la branche, fascinant avec son regard bleu lavande et ses allures sensuelles, Stefano le Romain libre d'entraves religieuses, g... butée, volonté franche de s'affirmer, un tantinet mauvaise graine a priori, qui l'entraîne dans la débrouille... Au moins, Claudio Giovannesi prend-il discrètement parti en exposant les différents angles qu'il entend décrire. Chaque étape amène le déclic permettant de se mettre à la place des personnages lors des crises (tristesse que les yeux bleus soient sacrifiés à l'image !). Les parents, les copains, Brigitte... L'islam semble longtemps très loin, voire incompatible... A moins que Stefano, qui lorgne une pudique jeune fille à la chevelure engageante, la serre d'un peu trop près...
    Voir les commentaires
    Back to Top