Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Pornographe
    Bande-annonce Le Pornographe
    3 novembre 2015 en DVD / 2h 08min / Comédie dramatique
    Date de reprise 14 novembre 2018
    De Shôhei Imamura
    Avec Shoichi Ozawa, Sumiko Sakamoto, Masaomi Kondo
    Nationalité japonais
    Bande-annonce
    Spectateurs
    3,5 16 notes dont 3 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Monsieur Ogata, pornographe, mène une vie compliquée. Il est désespérément amoureux de sa femme, Haru, qui n'arrive pas à oublier son précédent époux décédé. Il se partage aussi entre sa maîtresse et les enfants de son épouse...
    Titre original

    Erogotoshi-tachi yori: Jinruigaku nyûmon

    Distributeur Mary-X Distribution
    Voir les infos techniques
    Année de production 1966
    Date de sortie DVD 03/11/2015
    Date de sortie Blu-ray 03/11/2015
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 14/11/2018
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 51396

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 19.99 €
    Le Pornographe
    Le Pornographe (DVD)
    neuf à partir de 14.09 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Le Pornographe Bande-annonce VO 1:15
    Le Pornographe Bande-annonce VO
    4060 vues

    Acteurs et actrices

    Shoichi Ozawa
    Rôle : Yoshimoto 'Sub' Ogata
    Sumiko Sakamoto
    Rôle : Haru Masuda
    Masaomi Kondo
    Rôle : Koichi Matsudo
    Ganjirô Nakamura
    Rôle : Vieux client
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1213 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2015
    Tournant des films érotiques qu'il vend à de riches particuliers, Ogata est un homme très amoureux de sa femme mais également attiré par sa jeune belle-fille. En plus de cela, il se mêle aux yakuzas et se retrouve rapidement avec des problèmes d'argent... S'il est question de sexe dans "Le Pornographe", on n'en verra jamais. Par contre, on en parlera crûment et l'on n'hésitera pas à brosser une belle galerie de détraqués gravitant ...
    Lire plus
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 520 abonnés Lire ses 2 116 critiques

    3,0
    Publiée le 15 novembre 2018
    Dans le Japon des années soixante en plein décollage économique, Monsieur Ogata tourne des films pornographiques qu'il revend sous le manteau. Il vit avec Haru, une veuve convaincue que son mari décédé s'est réincarné dans une carpe qu'elle a installée dans un immense aquarium au milieu de son salon. Haru a deux enfants : une fille Keiko, dont Ogata est secrètement amoureux et un fils, Kochi, qui file du mauvais coton. "Le Pornographe" ...
    Lire plus
    pierre-of-86
    pierre-of-86

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 10 critiques

    3,5
    Publiée le 25 septembre 2018
    Ce film est intéressant, pour sa mise en scène, avant tout; fourmillant de bonnes idées, Imamura nous livre une oeuvre riche, pour son traitement du son, secondement, ou, pour ne citer qu'un exemple, un flash-back nous fonce dessus comme une voiture. Enfin, la composition du cadre en règle générale est intéressante, fortes de lignes indomptables, à l'image de la sexualité abordée dans le film. Quel dommage que le film semble si long...
    3 Critiques Spectateurs

    Photos

    22 Photos

    Secret de tournage

    Tout à la femme

    C'est le troisième principal film d'Imamura qui traite de la prostitution et du désir féminin. Dès Filles et Gangsters (Cochons et cuirassés) en 1961, puis avec Désir meurtrier (1964), il traite du viol, de l'envie sexuelle inassouvie et de l'aberration japonaise quant à son comportement social. Il reprendra fréquemment ces thèmes dans ses films postérieurs, que ce soit dans La Ballade de Narayama (1983) ou dans Zegen, le seigneur des b... Lire plus

    Bibliothèque rose

    Le Pornographe est inspiré, non pas de la chanson de Georges Brassens (datant de 1958), mais d'un roman d'Akiyuki Nosaka dont le titre orignal "Erogotoshitachi yori Jinruigaku nyumon" signifie "Une Introduction à l'Anthropologie au travers des Pornographes". Un autre roman de l'écrivain, "La Tombe des lucioles" sera par la suite adapté et rendu célèbre par le cinéma via le film d'Isao Takahata, Le Tombeau des lucioles.

    Un amour de toujours

    Shôichi Ozawa, le dit pornographe du film, suit le réalisateur Imamura depuis les débuts de celui-ci. On le retrouve déjà dans le premier film du cinéaste, Désir volé (1958). Il joue en réalité dans chacun des longs-métrages d'Imamura jusqu'au Pornographe, autrement dit, dans huit films de fiction. Il faudra ensuite attendre 1981, après la longue période télévisée du réalisateur, pour que le couple se reforme sur grand écran. Il réappar... Lire plus

    Dernières news

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1966, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1966.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top