Notez des films
Mon AlloCiné
    Colonel Blimp
    22 octobre 2002 en DVD / 2h 43min / Drame, Romance, Guerre
    Date de reprise 4 avril 2012
    De Michael Powell, Emeric Pressburger
    Avec Roger Livesey, Deborah Kerr, Anton Walbrook
    Nationalité britannique
    Le teaser Ce film en VOD
    Presse
    4,3 3 critiques
    Spectateurs
    3,7 129 notes dont 26 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    En 1902, Clive Candy, un jeune officier britannique, se rend à Berlin pour répliquer à des rumeurs calomnieuses lancées contre l’armée anglaise et se trouve forcé de participer à un duel. Blessé, il se lie d’amitié avec son rival allemand. Ce dernier tombe amoureux d’une amie de Candy et très vite se fiance avec elle. Mais Candy, en retournant à Londres, se rend compte qu’il aime cette femme lui aussi…
    Titre original

    The Life and Death of Colonel Blimp

    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1943
    Date de sortie DVD 22/10/2002
    Date de sortie Blu-ray 05/11/2012
    Date de sortie VOD 10/05/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 12 anecdotes
    Budget 200 000 £
    Date de reprise 04/04/2012
    Langues Anglais, Français, Allemand
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 6760

    Regarder ce film

    En VOD
    LaCinetek Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 6.24 €
    Colonel Blimp - Édition Collector
    Colonel Blimp - Édition Collector (DVD)
    neuf à partir de 4.55 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Colonel Blimp Teaser VO 3:36
    Colonel Blimp Teaser VO
    16793 vues

    Acteurs et actrices

    Roger Livesey
    Rôle : Clive Candy
    Deborah Kerr
    Rôle : Edith Hunter/Barbara Wynne/Johnny Cannon
    Anton Walbrook
    Rôle : Theo Kretschmar-Schuldorff
    Roland Culver
    Rôle : Colonel Betteridge
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    champ99
    champ99

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 92 critiques

    0,5
    Publiée le 17 avril 2012
    Que dire de ce film, sinon que Michael Powell est bien surestimé quand on pense à ce qu'un Lubitch aurait pu faire... Interminable, la plupart du temps on se demande à quoi sert la séquence que l'on vient de voir, les dialogues sont ridicules (sauf la séquence finale de la "révélation"), les comédiens sautent dans tous les sens (c'est censé être une comédie?), on dort beaucoup, on entend des personnes très âgées qui émettent de ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 4 novembre 2013
    Un film un peu étonnant par rapport à sa date de réalisation, son début est plutôt sympathique ensuite on se retrouve englué dans l'histoire, c'est long et peu intéressant, même en passant en accéléré on en sort pas.
    belo28
    belo28

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 1 130 critiques

    5,0
    Publiée le 17 avril 2011
    Un film de guerre magique sans la guerre! Une perle du genre qui peut frustré par l'attente qu'il suscite sans jamais montré ce dont il parle (le duel, la guerre...)! Des ellipses narratives plus inventives les une que les autres (principalement la premiere!)! Anton Walbrook est l'un des meilleurs acteurs au monde et aussi frustrant que cela apparaisse lui il apparait peu! Une oeuvre extrémement intime qui permet au duo Powell/ Pressburger de ...
    Lire plus
    vuvuzela
    vuvuzela

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 324 critiques

    5,0
    Publiée le 9 avril 2012
    1 pour hisser ce chef-d'oeuvre inconnu (par moi et tant d'autres) au rang "simple" de chef-d'oeuvre tout court. Quand on demandait au pépé Jean Gabin la recette d'un bon film, il disait 1 un bon scénario 2 un bon scénario 3 un bon scénario. Bien sûr ça doit être plus que cela, mais dans Blimp il y a un souffle romanesque qu'on prêterait plus aux mousquetaires de Dumas, les grandes histoires de Hugo, ou les merveilles de Tolstoï ou ...
    Lire plus
    26 Critiques Spectateurs

    Photos

    12 Photos

    Secret de tournage

    Les origines du personnage

    Le Colonel Blimp est en fait un personnage de bande dessinée très connu en Angleterre. Les producteurs ont décidé d'utiliser son nom pour le film.

    L'origine d'une idée

    Selon ses réalisateurs, l'idée du film ne vient pas de la bande dessinée de David Low mais d'une scène coupée au montage de leur précédent film (Un de nos avions n'est pas rentré), dans laquelle une personne âgée dit à un jeune membre de l'équipage : "Vous ne savez pas ce que c'est que d'être vieux".

    Choix de l'acteur principal

    Les réalisateurs voulaient Laurence Olivier pour incarner le rôle-titre mais Winston Churchill, très hostile au film, a incorporé l'acteur dans la Royal Navy pour qu'il soit indisponible. Le premier ministre anglais ne voulait pas d'un acteur d'un calibre important comme Laurence Olivier pour jouer dans un film dont il jugeait que le sujet se moquait du patriotisme anglais. Laurence Olivier n'a été levé de ses obligations dans l'armée que plus ta... Lire plus

    Dernières news

    Jack Cardiff, et la lumière fut...
    NEWS - Stars
    jeudi 23 avril 2009
    Décès de la comédienne Deborah Kerr
    NEWS - Stars
    jeudi 18 octobre 2007
    L'actrice écossaise Deborah Kerr, l'héroïne de "Tant qu'il y aura des hommes", est décédée ce mardi 16 octobre en Angleterre,...

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1943, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1943.

    Commentaires

    • demoph
      Ce magnifique film, un des préférés de Scorsese, est l'oeuvre du grand Michael Powell, mais aussi et peut-être premièrement l'oeuvre de Emeric Pressburger, qui avait quitté l'Allemagne en raison de la montée du nazisme. Powell et Pressburger osent en pleine seconde guerre raconter l'histoire d'une amitié entre un allemand et un anglais. Et malgré ce, c'est un film qui ne banalise absolument pas le nazisme. Au contraire, la scène où un allemand humaniste raconte comment le nazisme a détruit son pays est un des plus beaux monologues, qui plus est dit par le génial Anton Walbrook.Mais le film ne parle pas que de la guerre, du nazisme, non, au-delà de réussir à participer à l'effort de guerre sans diaboliser les allemands, le film réussit à parler de thèmes éternels, le temps qui passe, l'amitié, l'amour, le deuil, et à le faire avec un onirisme peu commun pour un film de guerre, grâce notamment à la présence lumineuse de Deborah Kerr. Le réalisateur Powell était tombé amoureux d'elle pendant le tournage et il fait ainsi d'elle le symbole de la jeunesse éternelle, de la beauté et de l'innocence que ni le temps ni la guerre ne peuvent détruire.(à noter que le film Joe contre le volcan reprendra l'idée de faire jouer à une même actrice l'ensemble des principaux rôles féminins, en l'occurence Meg Ryan, avec moins de génie, mais une certaine réussite tout de même);
    • MickDenfer
      un sacré mélange, une autre époque où les trophées de chasse étaient admirés plus que les femmes.Deborah Kerr est très séduisante.
    Voir les commentaires
    Back to Top