Mon compte
    The Adjuster
    The Adjuster
    27 novembre 1991 en salle / 1h 42min / Comédie dramatique
    De Atom Egoyan
    Par Atom Egoyan
    Avec Elias Koteas, Arsinée Khanjian, Maury Chaykin
    Spectateurs
    3,3 28 notes dont 5 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Un expert en assurance, sa femme, censeur de films, un ex-joueur de football américain, une apprentie majorette, un podologue, une actrice, un vendeur en luminaires, un collectionneur de papillons et le personnel d'un motel vont, par une suite de hasards confronter leurs vies. "J'ai voulu faire un film sur des personnages réels commettant des actes crédibles de manière fantasque." (Atom Egoyan)

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 33.15 €
    neuf à partir de 12.69 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Interview, making-of et extrait

    A propos de "The Adjuster" 2:30
    A propos de "The Adjuster"
    296 vues

    Acteurs et actrices

    Elias Koteas
    Rôle : Noah Render
    Arsinée Khanjian
    Rôle : Hera
    Maury Chaykin
    Rôle : Bubba
    Gabrielle Rose
    Rôle : Mimi
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    norman06
    norman06

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 1 355 critiques

    4,0
    Publiée le 25 avril 2007
    OVNI cinématographique à sa sortie, cette oeuvre apparaît rétrospectivement comme une date clef dans la filmographie de Egoyan. Des personnages insolites, des situations saugrenues, et une réflexion sur le voyeurisme et le trouble mental. A voir au moins une fois.
    Lotorski
    Lotorski

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 588 critiques

    1,5
    Publiée le 24 juillet 2014
    Je ne vois pas trop où Egoyan voulait en venir avec ce film inutilement impudique et au demeurant absolument pas crédible.
    calamarboiteux
    calamarboiteux

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 440 critiques

    5,0
    Publiée le 22 octobre 2007
    Il est agent d’assurances chargé d’évaluer les sinistres, elle fait partie de la commission de censure du cinéma, ils habitent une maison témoin qui est la seule relique d’un programme immobilier avorté. Autour de cette situation, Egoyan décrit leur rapport de couple, leurs relations avec les autres, leur difficulté d’être dans cet univers étrange. Cela fourmille d’inventions visuelles, de personnages secondaires fantasques, et ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 20 septembre 2008
    Egoyan dresse le portrait de plusieurs personnages; un expert en assurance, sa femme censeur. Autour d'eux gravitent d'autres personnages: les clients de l'un, les collegues de l'autre notamment. Tous ces personnages se définissent d'abord par la profession qu'ils exercent. Egoyan via une mise en scène langoureuse et énigmatique met en lumière les troubles qui les traversent et surtout pose les jalons de De beaux lendemains car les ...
    Lire plus
    5 Critiques Spectateurs

    Photos

    Dernières news

    Le cinéma d'Atom Egoyan
    NEWS - Interviews
    mercredi 15 avril 2009

    Infos techniques

    Nationalité canadien
    Distributeur -
    Année de production 1991
    Date de sortie DVD 10/04/2001
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production 35 mm
    Couleur Couleur
    Format audio Dolby
    Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1991, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1991.

    Commentaires

    • bertrand b.
      Aussi singulière soit-elle, la narration chez Egoyan répond à une codification préçise . Il s'agit, en un premier temps, de placer bord à bord des séquences qui n'ont aucun lien apparent : le film apparait, tel un puzzle aux pièces disséminées et dont la ligne générale reste indéchiffrable . Le spectateur se retrouve alors dans une situation flottante, extrêmement stimulante, où il s'agit non de suivre la narration mais de l'imaginer, d'inventer des passerelles invisibles qui pourraient relier les éléments épars .
    Voir les commentaires
    Back to Top