Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Contes de la lune vague après la pluie
    18 mars 1959 / 1h 37min / Drame, Fantastique
    Date de reprise 31 juillet 2019
    De Kenji Mizoguchi
    Avec Machiko Kyô, Mitsuko Mito, Kinuyo Tanaka
    Nationalité japonais
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    5,0 6 critiques
    Spectateurs
    4,3 522 notes dont 70 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    XVIe siècle. Deux villageois ambitieux partent à l’aventure : le potier Genjuro désire profiter de la guerre pour s’enrichir, le paysan Tobei rêve de devenir un grand samouraï. À la ville, Genjuro est entraîné par une belle et étrange princesse dans son manoir où il succombe à ses sortilèges... Pendant ce temps, le malheur fond sur les épouses délaissées : Ohama est réduite à la prostitution, Miyagi est attaquée par des soldats affamés.
    Titre original

    Ugetsu monogatari

    Distributeur Les Bookmakers / Capricci Films
    Récompense 1 prix
    Voir les infos techniques
    Année de production 1953
    Date de sortie DVD 11/01/2008
    Date de sortie Blu-ray 06/06/2017
    Date de sortie VOD 10/05/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 31/07/2019
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 21804

    Regarder ce film

    En VOD
    LaCinetek Location dès 2,00 € HD
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    Les Contes de la Lune Vague après la Pluie [Combo Blu-Ray + DVD]
    Les Contes de la Lune Vague après la Pluie [Combo Blu-Ray + DVD] (Blu-ray)
    neuf à partir de 19.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Les Contes de la lune vague après la pluie Bande-annonce VO 3:38
    Les Contes de la lune vague après la pluie Bande-annonce VO
    14968 vues

    Acteurs et actrices

    Machiko Kyô
    Rôle : Lady Wakasa
    Mitsuko Mito
    Rôle : Ohama
    Kinuyo Tanaka
    Rôle : Miyagi
    Masayuki Mori (I)
    Rôle : Genjurô
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 1 628 critiques

    4,0
    Publiée le 10 avril 2016
    Sorti en 1953 et sacré à Venise, "Les Contes de la lune vague après la pluie" constitue le chef-d'oeuvre de Kenji Mizoguchi, classique du cinéma japonais. Classique du cinéma mondial devrait-on dire plutôt, résumant à lui seul la sagesse de la philosophie nippone. Sur le plan formel, l'œuvre délivre un véritable festival de virtuosité. Au cœur d'une reconstitution impeccable du Japon du XVIe siècle, le cinéaste étale ses multiples ...
    Lire plus
    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 569 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mars 2013
    Je ne peux parler du cinéma de Mizoguchi, c'est mon premier film de ce réalisateur (et probablement pas le dernier, puisque l'expérience est concluante), ni du théâtre Kabuki dont je ne connais rien, ni même des sources d'inspirations du réalisateur, apparemment il y a du Maupassant pas loin, dont je n'ai pas connaissance. Je me limiterai à mon ressenti, à ce que j'en ai tiré, simplement, sans préalable. Les contes de la lune vague ...
    Lire plus
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    5,0
    Publiée le 11 septembre 2008
    Revoir "les Contes de la Lune Vague" aujourd'hui, alors que notre connaissance et compréhension du cinéma nippon "classique" et de Mizoguchi en particulier a été multipliée, nous expose à une vraie surprise : si l'on retrouve, éblouis, le sens - indiscutablement génial - de la mise en scène et de l'image du grand maître, le film - considéré, rappelons-le, comme l'un des plus grands chefs d'oeuvre du 7e Art - surprend encore par la ...
    Lire plus
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 259 abonnés Lire ses 3 105 critiques

    3,0
    Publiée le 19 avril 2014
    Moi qui suis fan du cinéma nippon, je dois admettre ma déception et mon manque d'enthousiasme à la fin de ce classique "made in Japan". Parmi les points positifs, on peut relever cette photographie sublime qui valorise chacune des scènes. La structure narrative est également bien pensée avec une histoire principale se divisant en quatre petites dont chacune reprend une nouvelle soit de Maupassant, soit d' Akinari Ueda. En revanche, la ...
    Lire plus
    70 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Explication de texte

    La traduction exacte du titre original est Contes de pluie et de lune. Bien qu'aucun des contes du recueil n'ait un quelconque rapport avec la lune ou la pluie, son auteur Akinari Ueda l'expliquait ainsi : " En 1728, vers la fin du printemps, une nuit, alors que la pluie cessait et que l'éclat de la lune était brouillé, près de ma fenêtre, j'ai composé ces récits. C'est pourquoi je les remet à l'éditeur avec ce titre. " Le titre se réfè... Lire plus

    Salué internationalement

    Le film remporta le Lion d'argent au Festival de Venise 1953 et fut salué par la critique internationale comme le chef-d'oeuvre de Kenji Mizoguchi. Il est encore aujourd'hui son film le plus connu en Europe. Eric Rohmer écrivait dans la revue Arts du 25 septembre : "Comme toutes les grandes oeuvres, Les Contes de la lune vague fait éclater les barrières des genres et les frontières des nations. (...) Vous aurez la révélation d'un monde appar... Lire plus

    Première mouture

    La première version du scénario ne comportait que les deux récits de Akinari Ueda simplement accolés. Il fut en effet très difficile pour le scénariste de Kenji Mizoguchi, Yoshikata Yoda, de mêler harmonieusement les quatre contes.

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1953, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1953.

    Commentaires

    • Newstrum
      Un film sublime où Mizoguchi fait du conte japonais le cadre esthétique d'un récit de survie en temps de guerre. Son film illustre une vérité humaine : ce sont toujours les mêmes qui sont les premières victimes de la guerre. Mizoguchi filme ses personnages avec de doux travellings latéraux qui sont chez lui le contrepoint formel du tragique. Une rétrospective Mizoguchi s'est ouverte à la Cinémathèque française. L'occasion de voir ou revoir ses chefs-d'oeuvre, Voir ma critique complète sur mon site : https://newstrum.wordpress....
    • Garance M.
      Ma-gni-fique !!!
    Voir les commentaires
    Back to Top