Mon compte
    Snake Eyes
    Bande-annonce Snake Eyes
    13 octobre 1993 en salle / 1h 48min / Drame
    De Abel Ferrara
    Par Nicholas St. John
    Avec Harvey Keitel, Madonna, James Russo
    Titre original Dangerous Game
    Spectateurs
    3,0 128 notes dont 13 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Interdit aux moins de 12 ans
    A travers l'histoire d'un cinéaste qui veut filmer la dernière nuit d'un homme et d'une femme dont le couple se défait, celle d'un tournage, dont le moins qu'on puisse dire est que l'équipe ne représente pas le cliché habituel de la grande famille du cinéma.

    Bande-annonce

    Snake Eyes Bande-annonce VO 1:27
    Snake Eyes Bande-annonce VO
    4 138 vues

    Dernières news

    Brian De Palma : voyeurisme, manipulation... Les obsessions d'un cinéaste de légende
    NEWS - Culture ciné
    samedi 2 juin 2018
    A l'occasion de la rétrospective Brian De Palma à la Cinémathèque française, retour sur les obsessions du réalisateur et…

    Acteurs et actrices

    Harvey Keitel
    Rôle : Eddie Israel
    Madonna
    Rôle : Sarah Jennings
    James Russo
    Rôle : Francis Burns
    Victor Argo
    Rôle : Le chef opérateur
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    130 abonnés 694 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 23 janvier 2009
    Imaginez "La Nuit Américaine" et remixez-le à la sauce Ferrara... Cela vous donne "Snake Eyes", long-métrage intriguant à ne surtout pas confondre avec le film éponyme et bien plus convenu de Brian De Palma. Mis en scène un an après "Bad Lieutenant" mais surtout la même année que "Body Snatchers" (production de genre aux confins du blockbuster), cet essai relativement déjanté s'apparente très vite à un règlement de comptes de son ...
    Lire plus
    cylon86
    cylon86

    2 049 abonnés 4 430 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 4 août 2010
    Le style froid habituel de Ferrara capable de pourrir un film comme "King of New York" sied parfaitement à ce film intense porté par trois excellents principaux, tous bluffant dans leur registre. Le style quasi-documentaire accentue le réalisme du film qui prend aux tripes.
    pierrre s.
    pierrre s.

    291 abonnés 3 149 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 juin 2018
    Abel Ferrara s'amuse à nous perdre entre réalité et fiction, à alterner scènes "du film" et scènes "réelles". Un coup risqué, que le réalisateur transforme en coup de génie, grâce principalement aux immenses performances de ses acteurs, tous excellents!
    stebbins
    stebbins

    434 abonnés 1 747 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 14 juin 2009
    Les films d'Abel Ferrara sont - pour la plupart - des expériences qui marquent. Avec Snake Eyes, le cinéaste signe une oeuvre obsédante sur la condition d'artiste, une réflexion tout à fait nuancée sur l'aliénation et les méfaits qui en découlent. Harvey Keitel y campe un réalisateur sagement autoritaire, personnage à la sympathie évidente dirigeant deux acteurs en proie à la souffrance de leur relation réciproque : Madonna et James ...
    Lire plus
    13 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    L'origine du film

    En 1991, Abel Ferrara écrivit quelques pages sur le thème du cinéaste dont la vie est bouleversée par le film qu'il est en train de tourner. Il en confia le développement à Nicholas St. John , son collaborateur de longue date. Celui-ci eut l'idée du film dans le film, “The Mother of Mirrors” (un titre inspiré de Jean Genet) .

    La reconnaissance critique

    Snake eyes, produit par la société de Madonna "Maverick", apporte à la chanteuse la reconnaissance des professionnels. Elle récolte d'excellentes critiques, et gagne ainsi une véritable crédibilité en tant qu'actrice.

    Nouvelle donne au montage

    Snake eyes comportait à l'origine une trentaine d'heures de pellicule. Abel Ferrara en tira une première version de trois heures et demie qu'il réduisit ensuite à un peu plus de deux heures. Certaines scènes de répétitions figurent dans la version définitive, donnant au film l'aspect documentaire voulu par le réalisateur.
    5 Secrets de tournage

    Infos techniques

    Nationalité U.S.A.
    Distributeur CIPA
    Récompense 1 nomination
    Année de production 1993
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 1993, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1993.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top