Mon compte
    Dérapages
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,6
    2159 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Dérapages ?

    166 critiques spectateurs

    5
    21 critiques
    4
    65 critiques
    3
    31 critiques
    2
    31 critiques
    1
    13 critiques
    0
    5 critiques
    Antoine R.
    Antoine R.

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 17 mai 2020
    Très envie de voir la suite. N'écoutez pas les pseudos spécialistes qui tirent à boulet rouge tel des peine-à-jouir. C'est plein de qualités, rien est parfait, mais on prend beaucoup de plaisir à regarder cette série. Et si certains n'aiment pas alors tant pis pour eux. Qu'ils se pognent sur NCIS. J'ai mis 5 étoiles pour relever la note générale mais bien sûr que ce n'est pas parfait et là n'est pas la question. Mais quand je vois des 1 ou 2 étoiles... Je me dis que certains devraient eux même réaliser la série parfaite car apparemment ils ont toutes les ficelles. Mais non, vous détruisez et crachez sur le travail des autres c'est plus facile. Alors n'oubliez pas que votre avis n'est que votre avis. Et qu'être aussi manichéens comme vous l'êtes dénote d'une forme de manque d'empathie et de sensibilité proche de la psychopathie. Bien le bonjour chez vous (ça doit pas rigoler tous les jours si vous êtes aussi tolérant qu'avec les films que vous regardez).
    En attendant, pour toutes celles et ceux à qui il reste un peu de simplicité, de capacité à prendre plaisir sans se prendre pour le critique de l'année, alors vous passerez j'en suis sûr, d'excellents moments devant cette série, certes pas parfaite, comme nous tous, mais avec des grandes qualités.
    Matthieu Ferry
    Matthieu Ferry

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 25 avril 2020
    D’abord un peu réticent au départ à voir Éric Cantona dans le rôle principal d’une série, lui que l’on a rarement vu à son avantage en tant qu’acteur, on se laisse finalement convaincre par sa prestation très physique dans ce récit diablement bien ficelé de Pierre Lemaitre, dans ce polar social qui est avant tout une satire, une critique du monde libéral, de ces multinationales sans foi ni loi, avec ici dans le rôle du big boss le comédien Alex Lutz, plutôt convaincant en PDG cynique et manipulateur. Aux côtés de Cantona on retrouve également Gustave de Kervern dans le rôle du bon pote geek, génie de l’informatique un peu alcolo, et Suzanne Clément qui incarne la bonne épouse dévouée mais totalement dépassé par les accès de colère de son mari et son projet fou dont elle ne comprend finalement pas grand-chose.
    Claude DL
    Claude DL

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 406 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 26 avril 2020
    J’ai adoré cette série française vue en entier sur l’appli Arte. Le jeu d’acteurs, que ce soit Eric Cantona ou Alex Lutz, est vraiment top. Surtout, le scénario est absolument génial, et les rebondissements multiples mettent un suspense qui grandit jusqu’à la fin. Pour moi, Pierre Lemaitre, qui a écrit l’histoire, doit être considéré comme un immense auteur (j’ai vu les films « Au revoir là haut »et « Trois jours et une vie », tirés du même auteur, et franchement, c’est chaque fois la régalade.). Bravo.
    karzelian
    karzelian

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 24 avril 2020
    bon, quand ça te prend le ventre du début a la fin, que les acteurs te font rentrer dans la peau de leurs personnages, rebondissement, action, bref du spectacle . avec le bureau des légendes , on constate un renouveau dans la série française. c'est tout bon ça !!!!
    Pierre C
    Pierre C

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 48 critiques

    Critique de la série
    1,5
    Publiée le 25 mai 2020
    Il y a de bonnes idées, mais pleins d'absurdités qui discrédite complément la série, c'est dommage un autre choix de scénario aurait pu la rendre bien meilleure
    Nanoune
    Nanoune

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 354 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 12 juin 2020
    Vraiment pas mal cette mini série interprété par Éric Cantona c'est même très bien il est franchement exceptionnel dans ce rôle d'un chômage senior qui dérape totalement pour trouver du boulot il joue si bien et l'intrigue est excellente à regarder ça vaut le coup
    Eponaa
    Eponaa

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 957 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 1 mai 2020
    Originale et bien menée, cette mini série est très intéressante, aussi bien dans l'analyse sociale que dans le suspens. Les acteurs sont tous a leur place.
    sebou36
    sebou36

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 373 critiques

    Critique de la série
    1,5
    Publiée le 26 avril 2020
    il y a des séries comme celle-ci que l'on aimerait apprécier mais qui dégagent un tel malaise que l'on se prend à en détester les défauts. Premier défaut : la direction d'acteur. Eric Cantona serait pas trop mal . Mais les autres surjouent ou sont atones et Alex Lutz est franchement ridicule. Second défaut : le procédé face caméra. C'est d'un ringard! surtout que l'exercice est difficile et là, Eric Cantona est vraiment laborieux. Enfin : l'histoire. Même tirée d'un fait réel, on y croit pas une seconde. La faute à une mise en scène molle, une musique ringarde et envahissante et à l'absence de point de vue. Aucune logique dans le placement de caméra, l'angle, la focale... Bref, un désastre de plus dans la production hexagonale.
    Jean-luc G
    Jean-luc G

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 658 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 26 avril 2020
    Attiré par Cantora ( superbe avec Ken Loach) et Zoueiri ( le grand film L'insulte), la chute a été rude en regardant le début de cette mini-série. Le scénario est souvent incohérent et plusieurs situations pas crédibles ( la discussion dans le bus, spoiler: la fille qui retire du liquide de la banque dans la minute
    e), les personnages de l'entreprise sont caricaturaux, (vénaux, névrosés ou cyniques vous avez le choix) et pendant les deux premiers épisodes, on attend vainement les scènes d'action, au-delà des coups de têtes du héros. Cela fait beaucoup et ne donne pas l'envie d'aller plus loin. avril 2020.
    Georges Kaplan
    Georges Kaplan

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 24 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 13 février 2022
    Incontrôlé ? Le dérapage ? Cantona, sujet social tiré d'un fait réel fort, arte. Autant dire que tout ça sentait bon la série addictive de qualité a suivre pendant le confinement. Après le 1er épisode, j'ai compris que ce serait pas le cas. Pourquoi ? Plusieurs raisons. Déjà Cantona n'est pas excellent dans son jeu, surtout quand il joue l'énervement. C'est pas mal pour the king Cantona de Manchester mais pas top du tout. Ensuite, les scènes énormes s'enchaînent (entre autres Canto et sa fille qui parlent dans un bus bondé de ce jeu de rôle et d'enlèvement comme si ils étaient seuls, on est presque gêné tellement c'est inutile) , les facilités scénaristes qui tombent très bien ( l'ex employee qui 1 jour avant le jeu de rôle vient révéler le pot aux roses sous prétexte qu'elle a été virée, zx collègue, roi de du piratage informatique qui vit maintenant dans une caravane ). Bon Canto qui distribue les coups de boule dont un à son gendre, ou qui s'entraîne avec un ex baroudeur au maniement des armes avant son entretien jeu de rôle d'embauche bof bof. J'en suis au 3eme épisode et je rame. On croit à rien. L'idée était bonne, surtout avec la caution "histoire vraie" mais il manque un showrunner dans ce projet pour garder de la cohérence à l'ensemble. La réalisation est en roue libre. Ça aide pas pour rester sur la route...
    LongJohnHoly
    LongJohnHoly

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 65 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 26 avril 2020
    1 étoile pour les acteurs (même s'ils sont loin d'être tous bons...) et 1 étoile pour le thème de la série, tous les 2 prometteurs... malheureusement, la télé française a du mal a produire de la qualité malgré de bons ingrédients de départ... souvent caricatural,
    parfois à la limite du grotesque... manque total de crédibilité... véritable cata... plus ça avance et plus on envie de pleurer (tantôt de rire, tantôt de honte...).. heureusement qu'il n'y a que 6 épisodes...
    dede
    dede

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 25 avril 2020
    Beaucoup trop d'invraisemblances, voire d'erreurs grossières : c'est bien simple, j'ai faillis zapper dès la première scène, quand le personnage principal affirme être en fin de droits après six ans de chômage. Pardon ? Des droits au bout de six ans ? Au bout de six ans on est au RSA depuis au moins quatre ans, mon pauvre ami...
    Sans Cantona et sa drôle de moustache, je m'arrêtais immédiatement ! Et ça ne s'arrange pas ensuite : il demande à son pote Kerven combien il a fait d'heures cette semaine. La loi aurait-elle changée ? Le contrat zéro heures a traversé la Manche ? Ensuite son chef, qui est un petit tyran, spoiler: le frappe gratuitement
    . Carrément. Je dis pas que c'est impossible, juste que ce n'est absolument pas crédible...
    spoiler: Du coup il riposte, et se retrouve inculpé, et l'avocate de la boite lui réclame cent mille euros ! Hein ? Pour un coup de boule ? J'aurais bêtement cru qu'un coup de boule c'était un peu de sursis, plus éventuellement un peu de TIG, mais non, sa fille avocate également lui dit qu'elle va essayer de négocier "vingt ou trente mille", parce que "quand même, tu l'as bien frappé".
    Ridicule...
    Et tout est à l'avenant, de la maison d'arrêt (bon, j'ai jamais fais de prison, mais je doute que le décors soit réaliste), où ils te mettent des acteurs tout droit sortis d'un casting de la Famille Adam's pour faire plus peur, spoiler: au barbouze qui accepte sans sourciller de l’entraîner à la prise d'otage (en se baladant bien sûr avec un gros sac de sport remplis ras la gueule de quincaillerie inutile), en passant par son pote clochard mais génie de l'informatique capable de hacker une multinationale les doigts dans le nez et bourré à la gnôle...
    non, là je dis non.
    Un écrivain tout seul dans son coin commet parfois ce genre d'erreurs quand il ne se renseigne pas assez (et quand il en commet trop son livre est raté, tout simplement ridicule, tellement ça se voit qu'il fantasme un monde qu'il ne connait pas), mais c'est inacceptable pour un tel projet, avec autant de gens qui bossent dessus. Je veux dire, personne n'a tiqué en tournant la scène d'intro, où il dit qu'il touche des allocs pôle emploi depuis six ans ? Ça sent le réal en roue libre qui n'écoute personne, tout ça...
    Alors pourquoi je mets la moyenne ? Parce que tout le reste est bien : il y a de la tension, le rythme est maîtrisé, la photo très correcte, les dialogues sont dans l'ensemble pas trop mal, les acteurs sont bons, l'histoire intéressante... mais le manque de réalisme, toutes ces invraisemblances, font qu'on y croit pas une seconde, au final, et tout tombe à plat.
    Cyril Stakovitch
    Cyril Stakovitch

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 27 avril 2020
    ien ne fonctionne. scénario alambiqué, seconds rôles insipides, lenteur insupportable (les auteurs devraient s'inspirer du climat des séries britanniques s'ils veulent faire traîner les choses, autant les britishs savent faire autant là on s'ennuie à mourir) bref c'est une des pires daubes de l'année
    évidemment il serait politiquement correct d'aimer mais c'est au-dessus de mes forces. désolé
    Alsaci1_68
    Alsaci1_68

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 21 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 27 mai 2020
    Superbe série à voir absolument . Les ravages du chômage sur l'individu, l'enlisement dans la part d'ombre, la triste et nauséabonde réalité du monde du travail et de l'entreprise, le pouvoir de l'argent...
    Qui d'autre qu'Eric Cantona pour incarner le rôle d'Alain Delambre ? Superbe interprétation. Bravo
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 764 abonnés Lire ses 3 858 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 1 février 2021
    Ziad Doueiri, ancien assistant-caméra sur plusieurs films importants de Quentin Tarentino ("Reservoir Dogs", "Pulp Fiction" ou "Jacky Brown") reconverti à la réalisation, est assurément en passe de prouver à travers les séries télévisées qu'il a beaucoup appris et retenu de son séjour à Hollywood dans les années 1990. Après "Le Baron Noir" qui apporte un rôle à contre-emploi saisissant à Kad Merad vu désormais sous un autre angle, il offre avec "Dérapages" à Eric Cantona sans aucun doute son rôle le plus marquant qui amène ce dernier aux confins du caractère dont il a façonné son personnage public pendant et après sa carrière de footballeur. spoiler: Face caméra, tel un Robert De Niro reprenant son rôle de Travis Bickle ("Taxi Driver" en 1975) alors qu'il purge sa peine de prison, l'acteur devenu Alain Decambre, ex-DRH cinquantenaire au chômage, explique au spectateur sa drôle d'histoire qui l'a vu alors qu'il était au fond de la désespérance à force d'accumuler les petits boulots peu rémunérateurs, côtoyer de près et pour le pire les hautes sphères d'une multinational
    e. En six épisodes tous plus captivants les uns que les autres, Ziad Doueiri s'appuyant sur un scénario de Pierre Lemaitre inspiré de son roman "Cadres noirs" (paru en 2010), immerge le spectateur dans la vie d'un homme en rupture dont se dévoilent petit à petit les failles d'une personnalité éminemment complexe. Très adroitement comme il avait si bien su le faire pour "Le baron noir", le réalisateur mélange thriller et film social en filmant avec dextérité tous les milieux où se déroule l'action. Que ce soit l'appartement d'Alain Decambre qui transpire la déliquescence d'un couple (sublime Suzanne Clément) sentant venir avec angoisse une retraite hasardeuse, la tour et les bureaux sans âme d'une entreprise désincarnée où encore la prison coupe-gorge évocatrice d'un milieu carcéral surpeuplé au bord de la rupture, le réalisateur parvient à témoigner de la réalité tout en sublimant les images pour ne pas rompre le fil du suspense. On ajoutera à cette dithyrambe une direction d'acteurs parfaitement maitrisée qui fait que chacun joue juste et en parfaite résonance avec ses partenaires. Ainsi, Suzanne Clément égérie du jeune réalisateur canadien Xavier Dolan en épouse déboussolée face à la tempête qui assaille son mari, Alex Lutz comique de stand-up reconverti en PDG à la morgue juvénile, Gustave Kervern en compagnon d'infortune loyal d'Alain Decambre ou encore Alice De Lencquesaing la fille courage, avocate de profession sont à l'unisson d'un Eric Cantona qui s'il n'y prend garde va finir meilleur acteur que footballeur (sic!). Malgré son statut de minisérie, "Dérapages" de Ziad Doueiri peut être classée sans dépareiller à côté des grandes réussites récentes que furent "Margin Call" (2011) de JC Chandor et "Le grand jeu" (2017) d'Aaron Sorkin.
    Back to Top