Notez des films
Mon AlloCiné
    Paprika
    note moyenne
    3,7
    2284 notes dont 193 critiques
    répartition des 193 critiques par note
    61 critiques
    72 critiques
    29 critiques
    21 critiques
    6 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Paprika ?

    193 critiques spectateurs

    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 206 abonnés Lire ses 225 critiques

    3,5
    Publiée le 5 août 2016
    .....Qu'est ce que je viens de regarder là ??! Non mais sérieux, je sort à peine du visionnage sans comprendre vraiment la nature du film que je viens de voir. Si Miyazaki et les studios Ghibli forment l'arbre s'imposant au dessus de tous les autres dans la vaste forêt qu'est la japanimation (n'excluant pas pour autant les quelques pousses que sont les réalisateurs de renom comme Mamoru Hosoda) il n'est pourtant pas le seul à produire de petites pépites car en cherchant bien, on trouve quelques bonnes surprises en la matière comme "Paprika". Sorti en 2006 et réalisé par Satoshi Kon (malheureusement décédé 4 ans plus tard, RIP), loin de la poésie écologique pleine de vie des classiques de renom à l'image de Nausicaä, Mononoké ou le Château dans le ciel, Paprika nous plonge dans le Japon contemporain quelques années dans le futur où l'invention de machines (les DC Mini) semblables à des casques dotés d'électrodes permet aux hommes de pénétrer et circuler librement dans les rêves d'autrui. Alors que l'usage des machines était réservé à des usages scientifiques psycho-neurologiques, elles sont un jour volées par un mystérieux terroriste à des fins bien moins réjouissantes. Le jeune inventeur de ses gadgets, Tokita, son assistante le Dr Atsuko Chiba, le vieux savant Shima et la commissaire Konakawa décident de mener l'enquête à leur façon...mais face à un danger n'étant autre que l'imagination elle même, ils auront vite besoin de l'aide de la mystérieuse Paprika. Voilà pour le pitch global. Et qu'est ce qu'on peu en dire ? ...Le grand n'importe quoi, ouais c'est le premier mot qui me vient à l'esprit: "n'importe quoi !" C'est à la fois aussi génial que bizarre et dérangeant, aussi bien attirant que complètement déstabilisant. Clairement avec Paprika, Satoshi Kon plante directement son décor, nous n'avons pas ici à faire à une visite guidée pleine d'aventure et de magie à la Vice Versa de chez Pixar mais à un véritable thriller policier camouflé sous les traits d'un film d'animation. A partir de là en découle un scénario typique avec son lot de révélations et de rebondissement avec des découverte et de lourds secrets. Et si c'est un rêve ce n'est clairement pas le monde tout joyeux de Oui Oui and co qui vous attends derrières les barrières de l'inconscient mais des rêves sans queue ni têtes qui n'hésite pas à vaciller dans le trip cauchemardesque wtf japonais. Mais c'est finalement sur l'immense inventivité de la chose que repose le problème, il faut pas chercher très loin le film se veut tellement complexe qu'il finit malheureusement par nous perdre assez vite; on ne sait plus si l'on est dans le monde onirique ou dans la réalité, tout devient floue et on a du mal à faire les liens sur quel personnage est dans quel lieux ? L'univers des rêves est brouillons (j'imagine que Kon a voulu en donné une représentation abstraite réaliste par rapport à l'image que l'on en a) mais malgré cette intention de vouloir rester terre à terre avec la science et la santé psychologique, cet univers ne possède aucune vrai épaisseur ni repaires particuliers (ça aurait peut être été mieux d'avoir à faire à un véritable monde mental, un peu comme celui du jeu vidéo Oz dans "Summer Wars d'Hosoda). Le scénario n'est pas suffisamment varié en terme de péripéties, ça va des fois un peu trop vite et tourne toujours autour du même "système narratif" rêve/réalité alternés. Les personnages sont surtout mit en avant d'un point de vue psychologique, le reproche qu'on peu faire est en conséquent évident, ils sont trop délaissés dans leur personnalité. l'héroïne, Paprika est mystérieuse et fort intrigante, une sorte de fantôme, de spectre pouvant traverser le monde onirique. spoiler: Il s'agit en fait d'une sorte d'avatar de Chiba, prenant la relève lorsque la vraie est en sommeil, un concept limite à la avatar mais on en vient à se demander spoiler: pourquoi Chiba serait elle la seule à posséder un corps pouvant voyager dans l'esprit ? J'ai pas trouvé ça logique. Outre ça, Paprika demeure un film d'animation très intéressant, touchant à des questions métaphysique sur le corps et l'âme par l'intermédiaire de son postulat de base, des problématiques sur le rêve et l'inconscient humain: Peut on contrôler les rêves ? Les rêves sont ils accessibles via le pouvoir de la science ? Quels seraient les danger d'un tel progrès ? L'ensemble étant pertinemment associé tout du long à internet et au cinéma, outils aux possibilités débordantes et où l'imagination n'a plus de limite. Tout ça nous amène à bien réfléchir passé la fin du film. Bref, j'en ai assez dit, en définitif, Paprika est une oeuvre de la japanimation tout à fais intéressante amenant une réflexion d'une grande pertinence sur le contrôle des rêves sur fond de thriller à l'ambiance inquiétante et assez glauque, juste que ça manque encore un peu d'épice dans le mélange^^. Stoshi Kon n'est pas au niveau d'un Miyzaki ni même d'un Hosoda mais on aurait tord de ne pas s'intéressé à sa filmographie.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2348 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    3,0
    Publiée le 25 novembre 2013
    Pas de doute : « Paprika » nous change du tout-venant cinématographique pour nous offrir un spectacle très inventif, plein de couleurs incroyables et de trouvailles surprenantes. De plus, ayant toujours été très sensible à l'univers des rêves, je ne pouvais qu'être un minimum concerné par des aventures qui, par définition, ne pouvaient qu'offrir une liberté totale de mouvement et d'action. Reste que je n'ai pour ainsi dire pratiquement rien compris, et ce du début à la fin. Alors si cela passe donc concernant les très nombreux passages rêvés, lieu illogique et délirant par excellence, pour tout le reste j'ai eu plus de mal. Qui fait quoi, ses motivations, quels sont les aboutissants, les rôles joués par chacun, cette histoire de double, le passage d'un rêve à un autre, la rencontre de plusieurs rêves en un seul... Loin de moi l'idée qu'il faut tout comprendre de bout en bout, mais à ce point, c'est assez gênant. Conséquence directe : malgré une animation parfois stupéfiante et une imagination débordante offrant (quand même) une belle immersion sur un sujet passionnant, je n'ai pas été conquis par un film dont je me régalais pourtant d'avance. Bref, si l'expérience reste stimulante à plusieurs reprises, difficile de ne pas regretter que tout ce talent n'ait pas été mis au service d'un récit ne serait-ce qu'un peu plus rigoureux. Dommage.
    Mima6092
    Mima6092

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 14 critiques

    5,0
    Publiée le 1 février 2013
    Je ne connais les films d'animation japonais que depuis quelques années, et je dois dire que Paprika est l'un des meilleurs que j'ai pu voir. Le thème du film est le rêve et il nous emmène dans des fantaisies et des voyages étonnants. Je me suis surprise à vouloir vivre ce que les personnages ont vécu dans le film. Ce film est très coloré, très original. Il nous permet de rêver et le rêve ne finit pas... Je le conseille à tout le monde car peu importe l'âge que l'on a et peu importe nos pensées, nous rêvons tous et nous rêverions tous de vivre certains de nos rêves...
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1731 abonnés Lire ses 3 096 critiques

    5,0
    Publiée le 9 décembre 2007
    Qu’on soit hermétique ou pas à cette histoire très emberlificotée, on ne pourra qu’être scotché littéralement par l’inégalable inventivité narrative de Satoshi Kon qui sait à merveille tirer parti de cet exercice si particulier qu’est le film d’animation. On regrettera justement qu’une telle qualité de réalisation soit si souvent ternie par des passages bien trop bavards et parfois inutilement chargés en idées d’inégales valeurs. Mais qu’importent de tels défauts, aussi pesants soient-ils, l’émerveillement est tel face à cette œuvre unique qu’on ne peut qu’apprécier l’expérience au final. Amoureux du cinéma d’animation et de cinéma tout court, vous auriez bien tort de passer à côté de cet ovni !
    Vrakar
    Vrakar

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 349 critiques

    4,0
    Publiée le 3 avril 2016
    Il est évident que Christopher Nolan s'est grandement inspiré de "Paprika" pour faire son "Inception". Fort heureusement, le manga de Satoshi Kon dure à peine 1h30. Mais la trame est tellement dense et prenante qu'elle donne l'impression que ce manga dure le double. L'animation est bluffante, les couleurs vives et le mélange d'images réelles traitées avec les dessins est très subtile. Un peu de 3D vient ponctuellement enrichir l'ensemble. Le seul reproche que l'on puisse faire à ce film d'animation, ce sont des personnages brouillons. Psychédélique à souhait, "Paprika" se joue de la question "Où se trouve la limite entre nos rêves et la réalité ?" et laisse une agréable saveur sur nos 'pupilles' gustatives.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1273 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    3,0
    Publiée le 6 février 2011
    "Paprika" est clairement l'animé japonais qui a inspiré un certain "Inception",et c'est flagrant dès le premier visionnage.Premier?Certainement,car ce techno-thriller aux préoccupations très actuelles,emboîte ses intrigues telles des poupées russes avec tant de sous-entendus,de références à la culture nippone et à l'univers informatique que beaucoup de choses nous échappent au premier abord.Pénétrer les rêves de quelqu'un présente des possibilités infinies en bien ou en mal.Cette lutte permanente entre justification scientifique et technologique face aux dérives inévitables que cela engendre passionne au plus haut point Satoshi Kon,auteur accompli à l'ambition graphique très étendue et à la volonté d'en expliquer toujours plus par l'image et son cadre.Le bémol,gênant à la longue concerne la trop grande complexité de cette passionnante histoire,à la multiplication des personnages et au fait qu'on oscille en permanence entre contenu thématique génial et délire psychédélique un peu gratuit.Kon semble indiquer que la femme est l'avenir de l'homme,et qu'un retour aux réalités bien concrètes s'impose,même si la virtualité galopante doit en pâtir.Ambitieux programme.
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 519 critiques

    1,0
    Publiée le 6 décembre 2006
    Visuellement excellent, le scénario indigeste m'a très vite endormi. Peut-être à revoir alors.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1360 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    4,0
    Publiée le 3 août 2013
    "Perfect Blue" a fortement inspiré Darren Aronofsky pour "Black Swan", "Paprika" lui l'a fait pour Christopher Nolan et son "Inception" ; Satoshi Kon donc grand inspirateur mais surtout cinéaste d'un grand et unique talent, ce qui ne fait que regretter sa disparition prématurée. "Paprika", une double héroïne craquante et attachante, un scénario audacieux où on est loin de piger tout (comme pour "Perfect Blue", une seconde vision n'est pas de trop !!!) mais on comprend l'essentiel à savoir une histoire délicieusement complexe et une belle profondeur dans les personnages. Les oreilles sont comblées avec une musique excellente, les yeux le sont encore plus à travers un univers onirique riche et inventif et une animation brillante (le générique de début est une véritable merveille !!!). Les références cinéphiles, en particulier celles sur la divine Audrey Hepburn et le chef d'oeuvre "Vacances romaines", ajoutent leur pierre à l'édifice de ce très grand film d'animation.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 1 414 critiques

    0,5
    Publiée le 20 décembre 2006
    Et voici la dernière réalisation de Satoshi Kon, piètre metteur en scène de son état, qui ne s'est pas bonifié depuis son dernier film, on retrouve donc tous les défauts inhérents à sa filmographie : la copie sans gêne de nombreux autres films, Kon ne se donnant même pas la peine de s'approprier les films des autres (cf. le pompage à 100% d'eXistenZ de Cronenbourg, des séries B d'horreur dans un parc d'attraction abandonné). Les personnages sont les stéréotypes revenant tout le temps dans l'anim' japonaise : le petit vieillard à lunettes, la belle jeune femme intelligente et super pro, le gars qui joue les gros bras et va la protéger... Le film sent la redite et le ragoût périmé depuis trois semaine.Franchement, ça m'a beaucoup gavé malgré ma sympathie pour l'animation japonaise en générale. Le film est totalement dénué d'intrigue, les personnages sont non-développés, l'action est absente, pas d'enquête policière ou quoi que ce soit à se mettre sous la dent pour le spectateur égaré là. Le personnage central de Paprika n'étant pas attachante et ses aventures n'étant pas non plus prenantes, je me maudissait d'avoir fait la connerie de rentrer dans la salle. Le film étant distribué dans une seule salle UGC dans toute la France, j'aurais dû sentir le coup tordu (comme le dernier Jackie Chan en Turquie quoi...). Le réalisateur se paye notre tête pour nous jeter à la gueule quelques vagues réflexions sur le subconscient, l'incapacité de discerner le réel de l'imaginaire, ça donnait l'impression qu'il ne connaissait rien à la psychologie. L'animation ne relève même pas le niveau : la 3D ne s'incrustent pas agréablement dans le reste, les décors sont trop réaliste au vu du sujet du film, le character design est tout ce qu'il y a de plus banal, pour de ne pas désorienter le public de base d'otakus lobotomisés du bulbe. Tout le reste c'est du grand n'importe quoi sans fil conducteur, on se serait crû dans un mauvais David Lynch, c'est dire le désastre. Plus jamais ça!
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1429 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    4,0
    Publiée le 10 juin 2009
    C'est étrange, pas déplaisant, complètement déjanté, je pense qu'une seule vision ne suffit pas pour essayer de comprendre ce film. Il ressemble à un bon gros rêve dont on ne sort pas totalement au réveil.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 349 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    1,5
    Publiée le 26 janvier 2012
    Un film d'animation terriblement alambiqué, de quoi vous donner la migraine... Satoshi Kon, fier de son idée géniale ( ou comment faire un film sur le contrôle du subconscient ), ne dépasse jamais son sujet : son Paprika s'avère sans saveur, il s'ingurgite comme un clip interminable et proprement épuisant. Le spectateur assiste à un concert d'images abrutissantes, techniquement admirable ( et encore, je suis gentil...) mais résolument creux. Satoshi Kon n'a pas son pareil pour nous balancer des poncifs à tout va : les personnages sont totalement stéréotypés, et le spectateur nage dans un maelström tape à l'oeil ( le dernier quart d'heure, épileptique, demande du courage ). Même si le scénario, le montage, la musique et l'animation ont dû nécessiter un travail considérable, je ne vois vraiment pas dans quelle mesure nous pouvons affirmer que Paprika possède une once d'harmonie : bref, beaucoup de bruits pour rien... Il me reste encore à voir les autres mangas de Kon ( en espérant qu'il y canalise mieux sa créativité ). Un ratage intégral.
    willydemon
    willydemon

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 544 critiques

    4,0
    Publiée le 7 septembre 2011
    Excellent film, basé sur un scénario très bien construit, des personnages charismatiques et la belle Paprika.. Un des meilleurs film d'animation.
    Shékiinä .
    Shékiinä .

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 678 critiques

    4,0
    Publiée le 13 octobre 2012
    Un très beau film d'animation japonais, avec des dessins magnifiques, une bande originale superbe, ainsi qu'une mise en scène (aux nombreuses interprétations symboliques) et un scénario certes complexe mais terriblement bien trouvé et intelligent (Christopher Nolan s'en est inspiré pour le film Inception ; film que je n'ai pas tellement apprécié, je préfère largement Paprika). Le visuel est spectaculaire et unique en son genre, je me suis immergé dans cet univers étrange, et attaché à ces personnages hors du commun sortis tout droit d'un rêve fantasmagorique et délirant.
    _Royal_
    _Royal_

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 1 600 critiques

    4,5
    Publiée le 28 septembre 2011
    Satochi se lâche completement cette fois, et nous sert un film délirant et excessif à tout point de vue. Voilà ce qui ressemble le plus au véritable Inception, celui dont on rêvait tous, dans sa version manga carnavalesque morbide. C'est fantasmatique à souhait !
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 595 critiques

    1,0
    Publiée le 20 mai 2012
    Un dessin animé de qualité, vif, inspiré et divertissant (c'est d'ailleurs son but premier de l'aveu même des auteurs)! Dommage que le talent de Satoshi Kon n'ait pu trouver une histoire à sa hauteur (je ne parle pas du matériau de base, à savoir le roman de Yasutaka Tsutsui que je n'ai pas lu), car c'est bien du côté du scénario que pèche l'ultime long métrage du réalisateur japonais. «Paprika» lorgne du côté du thriller et ne parvient jamais à s'affranchir des codes du genre, ni plus simplement à proposer des enjeux thématiques réellement dignes d'intérêt, se « contentant » d'offrir une intrigue policière teintée de psychanalyse sommaire. Il en est de même pour les personnages, bien trop stéréotypés et dénués de vie - sauf quant à la charmante héroïne éponyme, qui a manifestement bénéficié de davantage d'attention! Et je ne parle pas du « méchant » de service, manichéen à souhait, ni même de l'humour convenu ou pire encore, du sentimentalisme guimauve qui gâche le ton d'un film pourtant relativement « adulte »... L'intérêt de «Paprika» réside en fait surtout dans la qualité de son animation et dans l'inspiration débridée de certaines séquences, qui par intermittences seulement se rapprochent de l'inévitable studio Ghibli. Le numérique est intelligemment utilisé, permettant à Satoshi Kon de disposer d'une mise en scène audacieuse, et son sens du mouvement est vraiment appréciable! Une fois encore dommage que «Paprika» s'embourbe dans certains clichés et se répète parfois, car il avait sur un plan graphique presque tout pour lui... [1/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top