Notez des films
Mon AlloCiné
    La Zona, propriété privée
    note moyenne
    3,6
    1298 notes dont 240 critiques
    répartition des 240 critiques par note
    92 critiques
    75 critiques
    21 critiques
    39 critiques
    6 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur La Zona, propriété privée ?

    240 critiques spectateurs

    solexin
    solexin

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 8 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2014
    Un curieux film que celui la, un quartier fermé disposant de ses lois et sa milice qui règle les problèmes avec la police a coup de billets dans la poche sans clichés ou déjà-vus. Loin des Blocks Buster américain, ce thriller fait froid dans le dos du début à la fin et qui fait reflichir sur la vision de la justice et de la place des riches dans notre société....a voir !
    Arnaud L.
    Arnaud L.

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 196 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mai 2009
    Quasiment un docu fiction, le film est dur et très prenant. On est accorché du début à la fin. On découvre un peu plus, hélas, tous les contrastes du Mexique...
    xxTiGrOoUxx
    xxTiGrOoUxx

    Suivre son activité Lire ses 141 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juin 2010
    Un film poignant, terrible. Comment l'humanité s'efface au détriment de la raison et au profit de l'egoisme ou de l'hyprocrisie. Ce film marque le phénomène de l'effet de groupe au sein d'une résidence hautement surveillée dans laquelle vivent des familles aisées. La haine des classes règne et les pots de vin sont monnaies courantes au sein des institutions. Tout le long du film on part a la quête de cette justice et de cette vérité qui n'eclatera jamais et bien au contraire, sera etouffée. La fin tragique fait froid dans le dos. On remarquera cette ambiguïté traduite par la relation entre le père et son fils. A voir!!
    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 587 critiques

    2,0
    Publiée le 15 juin 2012
    Pas terrible est le mot. L’histoire est intéressante, mais simple, et le traitement est en retrait de la puissance attendue d’un pitch pareil. Le scénario n’est pas assez bon, pas assez fouillé, les situations juste décrites, cela ôte de la force, ça tombe vite dans le petit suspense avec la fin attendue. On voit un Mexique sans les clichés exotiques c’est déjà ça, mais les thèmes-clichés sont bel et bien là. Bourgeois riches et stupides, policiers corrompus, pauvres obligatoirement voleurs…on ne pourrait pas aller plus loin? L’utilisation des caméras de vidéo surveillance, fait moderne, ça ne suffit pas. Acteurs pas toujours bons, la scène cruciale qui précède le dénouement aurait dû me choquer, et bien non, même pas peur. La mise en scène ne choisit pas autre chose que de montrer, et le style de l’auteur n’est pas encore assez affirmé pour que suffise à faire boom!
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    1,0
    Publiée le 22 décembre 2008
    Un bon sujet traité par un réalisateur très moyen donc avec un tel cocktail il est très difficile d'obtenir un bon film.Tout est trop sommairement développé,car pourquoi les habitants de la zone veulent ils cacher le fait qu'ils aient tués 2 meurtriers introduit dans la zone,puisqu'ils étaient en état de légitime défense,ci ce n'est pour protéger un des habitants qui a tiré sur le vigile par erreur.Il n'y a pas vraiment d'explication,ni pour l'acharnement du commissaire qui tout a coup s'arrête suite a un chantage de son supérieur,un message sur la corruption bien trop simpliste.En plus de tout ça la réalisation n'est vraiment pas génial,il manque de rebondissement.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 782 critiques

    3,5
    Publiée le 18 juin 2013
    Un thriller sombre et glaçant sur la violence au Mexique et ses causes sociales.
    Mulder13
    Mulder13

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 866 critiques

    4,0
    Publiée le 16 décembre 2008
    Excellent film qui fait réfléchir aux dérives sécuritaires actuelles. La réalisation tout en sobriété renforce la réalité du film et nous met mal à l'aise devant tant de violences.
    sketka91
    sketka91

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 20 février 2009
    Brillamment... glacial...
    -marc-
    -marc-

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 233 critiques

    3,5
    Publiée le 13 février 2013
    Charge dramatique et efficace contre l'auto-défense. En fait, au-delà des clivages sociaux que montre ce film, j'ai apprécié qu'il dénonce les quartiers retranchés et les milices privées qui sont la conséquence naturelle et inéluctable de l'incapacité d'un état à assurer la sécurité de ses citoyens. Celà se passe au Mexique, espérons que nous ne verrons pas celà en France même si nous prenons un chemin où l'on triche avec les statistiques de la délinquance.
    bergerdeschats
    bergerdeschats

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 242 critiques

    5,0
    Publiée le 14 avril 2008
    Un tres bon film sur l'auto-defense, avec des acteurs pas mal, une réalisation action. On passe un bon moment.
    champ99
    champ99

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 92 critiques

    0,5
    Publiée le 3 avril 2008
    trés bon film mexicain, idéal pour la sieste. C'est ce que j'ai fait pendant la moitié du film, avant de quitter la salle avant la fin, dépité et fourbu de tant de sommeil.
    Émilien Bartoli
    Émilien Bartoli

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 213 critiques

    2,5
    Publiée le 29 novembre 2013
    Un monde à part, un monde totalement sous surveillance, un monde réservé à une élite fortunée. De quoi nous parle-t-on au juste dans ce long-métrage d’anticipation, sinon de ces gens qui se barricadent chez eux, usent des nouveaux systèmes technologiques de plus en plus affinés pour se protéger, croient qu’il y a deux classes d’individus : les bons, eux, et les mauvais. Des individus qui en viennent à s’isoler de tout ce qui fait la réalité de la vie, ses drames et bonheurs remplacés par un calme plat et des joies artificielles. L’action se passe à Monaco…Pardon à Mexico, en particulier à l’intérieur de cette « zona », sorte de super banlieue résidentielle où la population est en apparence bien sous tous rapports. Et puis survient cette irruption des « autres », révélant les pires bassesses de la nature humaine via une chasse à l’homme démesurée. À partir de ce maigre postulat, le pari de créer une atmosphère anxiogène est réussi. Malgré un parti pris hyper manichéen ne laissant d’autre choix que de s’identifier au jeune garçon traqué, le propos esquissé prend tout son sens : prise de conscience du paradoxal danger d’une société sur-sécurisé, de la limite étroite entre des intentions de justice et un mouvement totalitaire. Au-delà de la certaine naïveté de la solidarité manifestée par Alejandro envers Miguel, le rapport des deux garçons reste psychologiquement logique. La rudesse de la fin est un plaidoyer pour une société de mixité. La scène où un Alejandro fuyard observe les visages décomplexés de ceux ayant commis une boucherie la veille est particulièrement glaçante.
    Steed
    Steed

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 152 critiques

    3,5
    Publiée le 24 juin 2012
    Intéressante réflexion sur ces gens aisés qui vivent en vase clos, déjà abordée dans "Le village" de Night Shyamalan. Ce film n'évite pas le pathos traditionnel, avec des pauvres gentils et naïfs, et les riches méchants et sans coeur.
    mijoma
    mijoma

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 276 critiques

    2,5
    Publiée le 1 janvier 2010
    Le droit à l'auto-défense et à la justice expéditive . Une descente aux enfers .
    abatil
    abatil

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

    0,5
    Publiée le 18 septembre 2008
    La zona ou comment faire un 1er film qui marche fort. 1- choisir un sujet peu connu mais d’avenir et auquel tout le monde ne peut qu’adhérer : la dénonciation d’une chasse à l’homme dans un quartier résidentiel d’ultra-riches contre un enfant voleur des bas-quartiers. 2- utiliser les recettes du cinéma qui marche: suspense, caractères type du cinéma de genre, rebondissements, course poursuite, mélodrame final etc. 3- ne pas désorienter le spectateur par des personnages ambigus. A chaque instant, pas de doute sur qui sont les bons et qui sont les méchants, même si certains personnages peuvent changer de catégorie pendant le film. 4- Un racolage méticuleux de la frange jeune du public, par à un adolescent riche, un moment égaré par l’exemple terrifiant des adultes. Il sauve les riches de l’inhumanité totale. Les adultes (riches ou pauvres) sont tous pourris, même le bon flic qui tabasse la pauvre mère de l’enfant recherché. 5- se mettre dans la poche les anti-blockbusters en désamorçant quelques clichés habituels du genre : le bon flic n’est pas si bon que cela et ne réussit pas dans la mission « seul adulte contre tous », l’adolescent salvateur échoue aussi. 6- Garder une dimension politique forte un évitant le happy end. 7- présenter le film à un festival européen, où l’accueil est garanti. Un film plus subtil reste à faire….l’existence de sacrés cons dans ces zonas ne fait aucun doute mais je préfère une histoire qui privilégie la prise de conscience plutôt que la révolte. Amplifier la réalité crue c’est exactement ce qu’a toujours fait Lepen, dans l’autre sens.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top