Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Terminator Genisys
note moyenne
3,2
8766 notes dont 957 critiques
8% (80 critiques)
26% (251 critiques)
27% (261 critiques)
19% (183 critiques)
12% (113 critiques)
7% (69 critiques)
Votre avis sur Terminator Genisys ?

957 critiques spectateurs

Empereur Palpoutine
Empereur Palpoutine

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 194 critiques

1,5
Publiée le 12/09/2016
La pomme est tombée bien loin de l'arbre pour ce dernier opus de Terminator. Dirigé par le triste sir Alan Taylor, cantonné depuis aux séries TV tel que Game of Thrones. Genisys souffre d'un jeu d'acteurs terriblement absent, plat, et de répliques inutiles. Tout cela lamentablement camouflé par une myriade d'effets spéciaux gras, de bas de game,digne des pires séries B. On y retrouve un Schwarzy bien fatigué, qui n'est plus que l'ombre de lui même, suite aux soucis personnels qu'il a pu connaitre. Il est d'ailleurs surnommé "papy" ... Le duo Jai Courtney et ho ... Tiens, la belle Khaleesi, alias Emilia Clarke, peine carrément, il fait pitié face aux couple légendaire Linda Hamilton / Michael Biehn. Genisys comporte trop de clins d'oeils aux Terminator, premier et deuxième du nom. Ses tentatives d'inovation farfelues, liées à un script qui part dans tout les sens, en font un patchwork indigeste. Pour le coup, Emilia Clarke est complètement à côté de la plaque, et joue la gamine (la faute au script, ou au réal ?), au lieu de la guerrière Amazone que l'on a pu connaitre dans Terminator2. Elle démontre un Qi d'huitre, et un charisme de moule, face à son rôle dans Got. Ce qui me fait penser qu'elle n'ira, malheureusement, pas plus loin. Comme son prédécesseur, Salvation, Genisys souffre également de nombreux cadrages/plans hyper mal tournés. Bref, scénario brouillon, mal écrit, totalement incohérant, acteurs absents, non convaincus par leur propre rôle, scènes d'action grotesques... Malgré la présence de Scharzy, de la belle Emilia Clarke, et des codes génériques de Terminator, cet énième opus envoie une légende à la casse, et démontre que l'avidité d'hollywood aura réussit à détruire une trilogie presque parfaite. Ce Terminator Genisys aurait été géant en étant dirigé par sir James Cameron himself, et en reprenant tous les acteurs/actrices d'origine, ce qui n'est pas le cas. Terminator, symbole de la Science Fiction prestigieuse des glorieuses années 90 s'éteint, malheureusement sans aucun regrets. Ce cinquième opus démontre que la créativité et la qualité ont disparus des rangs d'hollywood de nos jours. Non, cette fois ci, Scharzy ne reviendra pas. Il était temps que le massacre se termine.
Xavier Damour
Xavier Damour

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

0,5
Publiée le 29/09/2015
Je n'arrive pas à comprendre que des gens qui aient aimé T1 et T2 puissent avoir ne serait-ce qu'apprécié cet ersatz, ce faux Terminator. TG massacre la licence Terminator et certains applaudissent !!! Ce film est la négation-même de Terminator. Le scénario est invraisemblable au-delà de tout ce qui est permis, Il ne vaut même pas pour ses scènes d'action qui ne sont souvent que des reprises des autres films. Comment a-t-on pu laisser faire un film pareil ? T3 et T4 étaient très moyens mais ils avaient au moins le mérite de la cohérence à travers les films. Là avec TG on est parti dans le n'importe quoi, d'ailleurs assumé et presque revendiqué par le réalisateur. John Connor qui fusionne avec Skynet, mais ben-sûr, il fallait oser y penser. Et comme on dit, à propos de ceux qui osent tout...Non vraiment c'est pas possible. Il faudrait remonter dans le passé pour empêcher par tous les moyens Alan Taylor de naître car c'est lui qui aura anéanti pour de bon Terminator.
verbre68
verbre68

Suivre son activité Lire ses 7 critiques

1,0
Publiée le 25/10/2016
Autant pour "Salvation" j'ai pu avoir de la compassion et un peu d'intérêt au regard des épisodes précédents, autant ce "Genisys" est lamentable. Scénario totalement improbable, voire très mauvais, didactique pour faire avaler l'histoire à base de ficelles grosses comme des cordes d'amarrage de super-tanker, le casting est fade, les personnages superficiels et peu empathiques. Quel dommage de massacrer ainsi Terminator, notamment les 1 et 2, chefs-d'oeuvres de Cameron. Mais bon, quand l'appât du gain facile mène la baraque... Rien d'étonnant.
UlTiMaTe-MaStErMiNd
UlTiMaTe-MaStErMiNd

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 404 critiques

0,5
Publiée le 02/01/2016
Une honte à la saga. Les scènes d'actions sont réalisées avec les pieds les acteurs sont corrects. Le scénario quand à lui est absolument honteux, un non sens total qui n'a ni queue ni tête avec l'ensemble de la saga. Ne regarder pas ce film qui est juste là pour surfer sur la popularité de la saga et faire du blé en dénigrant toute l'âme des anciens opus et allez voir terminator 2 qui est sans hésité le meilleur de tous.
Marc T.
Marc T.

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 403 critiques

2,0
Publiée le 13/05/2016
En toute honnêteté, ça démarrait plutôt pas mal avec le remake de scènes cultes des premiers Terminator. Et puis patatras, ça part dans tous les sens, l'action pour l'action, les effets spéciaux pour les effets spéciaux, et puis l'ennui pour l'ennui. On se retrouve au final avec un énorme sentiment de frustration mêlé de rancœur envers Alan Taylor qui aurait dû se cantonner à ce qu'il sait faire de mieux : des séries. Quant au casting, je suis fier de vous annoncer que la palme d'or de l'acteur le plus inexpressif et antipathique revient à Jai Courtney (déjà remarqué dans Divergente) pour le rôle de Kyle Reese (sic).
Anthonio Homer de la Vegas S.
Anthonio Homer de la Vegas S.

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

0,5
Publiée le 03/07/2015
Une fois encore, Hollywood gratifie les fans de la première heure par un bel affront et ne se préoccupent que de la nouvelle génération de cinéphiles. C'est paradoxal dans la mesure où cette nouvelle génération se fout un peu de la saga Terminator... Contrairement aux fans de la première heure. En d'autres termes: Terminator Genisys se regarde comme on regarderait un Transformers 3... c'est à dire pour les effets spéciaux. Le scénario se contente d'instaurer une alternative aux histoires originales de Terminator 1 & 2 tout en empiétant sur leurs plates bandes ! Exit donc l'univers sombre, le stress et le désespoir... Place aux pouvoirs made in MARVEL, aux scènes " clichés " et à l'humour redondant à deux balles. Je n'ai rien contre les films MARVEL, au contraire... Mais je pense qu'il ne faut pas tout mélanger. Je ne sais pas si le réalisateur de Ter-Genisys a vu les films de James CAMERON, mais l'univers de Terminator est plutôt sombre. Le T-800 (Schwarzy) est un cyborg impitoyable qui tue froidement tout ceux qui lui barrent la route, il a une carrure impressionnante et un regard qui fout la pétoche. Dans Terminator Genisys, le T-800 est une espèce de vigile grabataire qui joue les assistantes sociales et qui fait de l'humour toutes les deux secondes. On est vraiment très loin des premières interprétations d'Arnold. Schwarzy avait déjà commencé à parodier son propre rôle dans Terminator 3, mais là ! il réussit le pari de se rendre encore plus ridicule. On nous présente une relation mielleuse entre Sarah Connor et le T-800 ! lol génial !... comme c'est émouvant ! on devrait édulcorer aussi les prochains films d'épouvantes ou de zombies en rendant les créatures plus gentilles, avec des émotions et tout et tout, on est plus à ça près avec les clichés d'Holywood. spoiler: La scène où papy Schwarzy met une br...lée à son homologue de 1984 est un bon résumé de ce que le réalisateur de Terminator Genisys a fait aux films de James CAMERON. Les autres acteurs se contentent du minimum syndical (un peu comme dans Ter-Renaissance), mention spéciale à Jai Courtney qui " interprète " un Kyle Reese version bodybuildée.
fedor85
fedor85

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 30 critiques

0,5
Publiée le 03/07/2015
le Jurassic World, les producteurs d'hollywood prouve une nouvelle fois qu'il ne savent (ou ne veulent) plus recherché des talents (écriture, scénario, acteur) pour les réunir et faire un film. Non, il s'en fichent. Tout le casting est pauvre dans son jeu, même Arnold, pourtant hyper crédible dans les deux premiers, on y crois pas. Mis en scène par un yes man, basé sur un scénario navrant, le film n'a aucun souffle épique. On ne ressent aucune émotion, comme tout les blockbuster d'aujourd'hui, ça se rapproche plus du clip que du film de cinéma. Marre de cette époque ou on nous sert la même soupe que quand on était gamin, qui en plus est immangeable.
aleck094
aleck094

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

0,5
Publiée le 04/07/2015
Que les rôles d'Edward Furlong, Robert Patrick, Michael Biehn et Linda Hamilton reposent en paix. "RISE OF THE FAN", que tous les fans se recueillent autour de la mort de Terminator et se soulèvent contre cette imposture. Ce film vient de massacrer mon immense admiration pour la saga qui a "bercé" ma jeunesse. C'est tout simplement une insulte au travail accompli jusqu'ici. Je suis sorti de la salle avec un mélange de nostalgie souillée, de dégout, d'incompréhension, de frustration,...une drôle de sensation. Ce film n'est tout simplement pas un "Terminator" mais un pur produit commercial destiné à toucher le plus large public possible. Bourré d'humour, de vannes, de second degré, avec scénario qui crache au visage des principes de base de l'histoire que l'on connait. A quelques exceptions près dans les premiers opus, il n'y avait pas de second degré, la trilogie et même le 4ème titre s'assumaient en film sérieux d'action/SF. Ici, en plus d'un casting catastrophique avec des personnages anti-charismatiques (et ca c'est fort de chocolat), tout ce qui est fait, c'est d'envoyer de beaux effets spéciaux (justifiant la demie étoile) et des blagues faciles comme pour faire passer la pilule d'une histoire insensée et incohérente au possible. Je ne ferai pas de critique détaillée, et de toute façon il n'en vaut pas la peine, je reste donc synthétique et objectif en constatant l'échec total de ce produit où il n'y a rien à garder...Pourquoi tant de haine mon Schwarzi? La politique c'était bien quand même non? La seule et unique question que j'ai aujourd'hui? Comment James Cameron peut dire publiquement, haut et fort, avoir "adoré" le film? Il faudra s'y pencher mon cher Watson. Mes amitiés et mes condoléances à la communauté des fans de Terminator.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 948 abonnés Lire ses 3 062 critiques

0,5
Publiée le 02/07/2015
Bon alors, je veux bien essayer parfois de comprendre la vision très Allociné du « on en met pas zéro juste pour le prix de la bobine », mais dans le cas de films comme celui-ci, le concept pour moi rencontre clairement ses limites. Alors oui, on pourra toujours dire que le film fait le métier en garantissant son déluge d’explosions, de cascades, de fusils laser et de robots en pagaille, mais bon… Au bout d’un moment il faut aussi savoir de quoi on parle. Quand on me conseille un bon resto en m’indiquant que son foie gras est excellent, je ne m’attends pas à ce qu’on me serve huit tonnes de foie coulées dans autant de tonnes de graisse. Là, on parle quand même de « Terminator ». C’est une saga culte, une franchise qui – dans les années 1980 et 1990 – était un gage d’une certaine qualité dans les domaines de la science-fiction et de l’action. Moi, quand je vais voir « Terminator », je ne m’attends pas à ce qu’on me serve huit tonnes de robots coulées dans autant de tonnes d’effets numériques. Pourtant, après avoir vu ce « Genisys », il semblait bien que se trouvait là tout le postulat d’Alan Taylor – encore un Yes Man ! – et qu’il n’avait RIEN d’autre à proposer. Or, ça, pour un « Terminator », c’est juste un véritable scandale. Je n’étais déjà vraiment pas fan des épisodes 3 et 4, mais celui-là, pour moi, pousse le cynisme encore plus loin. Aucune créativité dans ce film : on est dans le simple listing absurde du fan-service. En gros, toute la première demi-heure, c’est le best-of de « Terminator 1 » et « 2 ». Les scènes de guerres futuristes à gros coups de lasers fluos ; les apparitions du T-800 et de Kyle Reed reproduites à l’identique ; les transformations mythiques du T1000… Rien de neuf, tout a été vu. Et si encore c’était fait avec le même soin de mise en scène et d’écriture que les premiers, mais même pas. Là on a décidé de nous lisser la même intrigue qu’on connait déjà (oui oui, mais vraiment la même !) sauf que pour le coup, on boursoufle le tout avec plein d’effets numériques partout (et d’ailleurs incroyablement laids : même ça ils ont réussi à le louper) et surtout le tout émaillé de dialogues inconsistants tenus par des acteurs sans substance (spoiler: Ah ! Cet échange entre John Connor et Kyle Reed où l’un s’imagine en train de siffler une bonne bière tandis que l’autre se voit pénard dans sa petite maison. Un must d’écriture). Mais bon, il a fallu que l’horreur ne s’arrête pas à cette seule démarche. Après avoir violé les deux opus phares de la saga, ce « Genisys » a cru bon de rajouter sa couche d’ignominies, comme T3 et T4 avaient su si bien le faire avant lui. Mais alors là attention. On n’a pas mis les gants ! Et vas-y que je te prends un gros boui-boui d’univers parallèles, de souvenirs d’un passé-futur résurgent, d’espaces-temps révolus, de champs quantiques (si si) et autres fusions cellulaires, et je t’en fais une mélasse qui n’a strictement aucun sens, mais qui est sensé justifier plein de trucs qu’ils voulaient nous mettre à l’écran comme : spoiler: l’existence d’un Schwartzy vieux ; une baston entre Schwartzy vieux et un Schwartzy jeune en images de synthèse ; des scènes d’ombres chinoises avec les formes d’Emily Clarke ; plein d’explosions ; des fusillades ; des fusillades en hélicoptères (mais si !) ; des hologrammes super futuristes ; et une nouvelle manière d’éviter le Jugement dernier même si le prochain Terminator nous apprendra certainement que ce même Jugement dernier n’a pas été évité. Non mais franchement je vous jure ! On croirait l’intrigue de Zelda ce truc tellement c’est répétitif ! Honnêtement, ce qui m’écœure, c’est qu’il n’y a absolument aucun respect pour la franchise. On nous sort le même réalisateur que celui qu’on aurait choisi pour n’importe quel autre blockbuster écervelé, on nous pond le même scénario avec les mêmes absurdités à la mode, les mêmes trous d’air, les mêmes dialogues écrits par des enfants de six ans (spoiler: les propos sortis par Skynet : aucune ligne de potable. « Vous ne pouvez pas m’échapper… Vous les humains vous prétendez défendre la paix… » On est au même niveau qu’Ultron dans Avengers 2 ! C’est navrant !) ; à cela on y ajoute la même bouillasse numérique ; les mêmes scènes d’actions surfaites ; le même humour débile ; les mêmes romances vaseuses ; jusqu’au casting qui, lui aussi, touche les bas-fonds (Schwartzy se limite franchement au guest qui vient prendre son chèque ; Jay Courtney se contente juste de faire le bodybuilder au torse joliment rasé, Emily Clarke montre de son côté toutes les limites de son jeu d’actrice, quant à J.K. Simmons, on nous l’a ici réduit à un rôle de bouffon à la Joe Pesci dans « l’Arme fatale 3 »). Franchement, ce film, c’est plus qu’une bouse, c’est carrément du vandalisme. Et quand ce film ose nous ressortir les quelques notes mythiques de Brad Fiedel en guise de générique de fin, après avoir osé commettre ça, j’ai failli allumer un cocktail Molotov et le balancer sur l’écran. Ce film c’est un scandale. Pire, c’est une honte pour tout Hollywood…
Dargor-
Dargor-

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 15 critiques

0,5
Publiée le 19/07/2015
Il y a plusieurs années, lorsque j'ai appris qu'un nouvel opus de ma saga préféré allait sortir, je me suis dis : "Chouette !". Puis le masque est tombé, ça ne serait pas une suite au très bon T4, l'histoire serait a moitié un reboot... Mon enthousiasme est retombé... Mais même là, je ne m'attendais pas a un tel navet ! Ce film réussit l'exploit d'être encore plus ridicule que Terminator 3 qui en tenait déjà une sacré couche. Concernant les acteurs, même si j'ai beaucoup de respect pour Emilia Clarke, elle devrait vraiment choisir ses films avec plus d'attention la prochaine fois. Son rôle de Sarah Connor est aux antipodes de celui tenu par Linda Hamilton, mais ça ce n'est certainement pas de sa faute, mais celle du scénario. L'acteur qui joue Kyle Rease n'a absolument jamais regardé le premier film, j'en jurerais, et entre les 2 héros, il n'y a pas la moindre alchimie. Arnold a troqué le blouson en cuir du terrifiant Terminator pour prendre le nez rouge du gentil clown. Dès le début de l'intrigue, on se demande : Pourquoi le passé change ? Pourquoi il y a une version "vieille" du Terminator, et pourquoi il y a un T1000 en 1984 ? Le scénario prend soudainement une tournure bordélique, et on attend la justification scénaristique... Qui n'arrive pas ! Du coup, on ne comprend rien et on doit suivre aveuglément et bêtement le scénario avec le cerveau sur off, suivre ses cascades fades et exagérées, ces répliques d'acteurs absolument ennuyeuse, les tentatives d'humour complètement lourde et ratée, même le film se sens obligé de plaisanter a longueur de temps sur l'age de Swarzy et du Terminator... Non sérieusement... Ce film reprend absolument tout ce qui était a jeter dans Terminator 3 pour ne conserver aucune racine de ce qui était bon dans les Terminators 1, 2 ou 4. En résumé, en tant que fan de la saga, je vais littéralement renié ce film et oublié que je ne l'ai jamais vu. C'est sans exagéré le pire de la saga, pire même que le 3éme opus qui était déjà un navet. Si vous aimez Terminator, boycottez ce film pour apprendre un peu aux scénaristes ce qui leur coutent de se foutre de la gueule des gens.
Shaigan
Shaigan

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 132 critiques

1,5
Publiée le 31/10/2015
Le scénario est nul, l'écriture est mauvaise, la réalisation est médiocre, Terminator Genisys est de très loin le moins bon opus de la saga. Le choix des acteurs principaux par la production est finalement très révélateur de la nature de ce film. Le choix de Schwarzenegger est le symbole d'une franchise vieillissante, qui n'a plus sa vitalité d'antan, et qui mise tout sur la nostalgie. Le choix de Jay Courtney pour jouer Kyle Reese est lui aussi assez symbolique : dans le premier film, Michael Biehn montrait un Kyle Reese pas très costaud mais passionné, tragique et investi de tout son cœur dans sa mission. Ici, Kyle Reese est une armoire à glace tout en muscle, mais qui semble tout prendre à la légère, et sans aucune passion. A mon avis, cela symbolise bien la différence entre le premier film à petit budget mais avec une énorme personnalité et ce film avec des effets spéciaux 1000 fois plus cher mais sans aucune personnalité. Le choix de Jason Clarke pour jouer John Connor est quant à lui révélateur de la mentalité hollywoodienne. Quand un personnage est le "gentil" d'une histoire, il doit être joué par un acteur beau, fort et charismatique (comme par exemple Christian Bale). Mais quand le personnage est un "méchant", là il doit forcément être joué par un acteur moins beau, moins fort, et moins charismatique. En revanche, je n'ai rien à redire pour Emilia Clarke dans le rôle de Sarah Connor, qui était un bon choix, et assez ressemblant avec Linda Hamilton.
TTNOUGAT
TTNOUGAT

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 2 463 critiques

2,0
Publiée le 04/07/2015
Un bien mauvais film et une grosse déception pour les admirateurs inconditionnels de Terminator 2. Les deux étoiles sont pour ''Papy'' qui surnage par son charisme et son humour ''Hasta la vista baby". Comment construire une critique sans parler ici du scénario? Car, si on n'explique rien au départ, on ne peut pas comprendre grand-chose? Kyle Reese reprend des souvenirs issus de deux épisodes qui sont placés dans deux espaces temps différents, Sarah Connor et lui iront du présent au futur grâce à une cabine aérée spacio temporelle pour combattre Genisys (nouvel aspect de Skynet pour contrôler l'ensemble des machines). John Connor aura un comportement inexplicable. En vérité, cet épisode reprend avec des effets spéciaux actuels toutes les situations déjà vues auparavant en les mixant, cela en devient écoeurant de prétention et de bêtise. Le metteur en scène est remplacé par des ingénieurs en ''numérique'' et les dialogues deviennent du grand ''n'importe quoi'', Question acteurs : Emilie Clarke n'arrive pas à la cheville de Linda Hamilton et perd toute crédibilité, le vieux journaliste est totalement anachronique, Kyle Reese est constamment dépassé, seul Schwarzy nous régale encore…Et dire qu'un sixième titre est prévu !
samstring82
samstring82

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 02/07/2015
James Cameron aurait aimé le film ?! c'te blague... gros coup de com pour une croute qui n'a d'intérêt que le temps de battre des records sur un week-end d'exploitation avant que les gens ne se rendent compte qu'ils ont gaspillé de la tune pour rien une fois de plus... pas étonnant que les budgets promotionnels explosent! bientôt le public se contentera des campagne de pub pour juger des oeuvres pseudo-artistiques!
Loune-R
Loune-R

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

0,5
Publiée le 02/07/2015
Fan des deux premiers films, j'avais absolument détesté le 3e et 4e, ainsi que la série télévisée. Mais, au vu des ambitions qu'affichait apparemment le scénario de ce projet, qui ne visait pas moins que refondre la franchise à la manière des récents Star Trek, j'avoue avoir eu espoir de voir renaître la franchise et de la voir regagner les sommets qu'elle avait connues... J'étais prêt à y croire, à effacer l'ardoise, malgré les très grosses déceptions de ces 12 dernières années. J'étais pourtant méfiant quant à l'adoubement du film par Cameron... Ça sonnait trop comme une opération de com', le leurre d'argument d'autorité classique. Et hélas ça se confirme. Ce film est une plaisanterie... Et pourtant, les vingt premières minutes du film m'ont laissé croire un instant que le film allait confirmer mes espoirs...Mais très vite ça devient du grand n'importe quoi, spoiler: une fois qu'ils passent de 1984 à 2017. Malgré toutes ses prétentions, ce film n'est clairement pas à la hauteur des deux premiers opus. Un scénario inconsistant tirant grossièrement sur les ficelles du paradoxe temporel comme prétexte commode à recycler les ingrédients d'action des deux premiers films, mais sans âme. On a affaire à un film dont le scénario est cousu de fil blanc, et surtout tiré par les cheveux...Situations convenues, lieux communs, Incohérences... Les acteurs ne sont pas plus convaincants. Jai Courtney en Reese ne capture en rien le caractère écorché du personnage originel. Juste un gros bras sans relief comme on en trouve tant dans les films d'action... Clarke interprète une Sarah Connor sans conviction. Elle pas vraiment mauvaise mais son jeu lui aussi sans relief, est à mille lieux du souffle qu'Hamilton apportait au personnage. Jason Clarke n'a pas plus l’étoffe d'un John Connor...Son jeu sonne faux...A aucun moment la sauce ne prend. `A aucun moment on arrive à se convaincre qu'il s'agit de John Connor. Et Matt Smith dans son rôle spoiler: de Skynet, c'est juste risible... A sa décharge, ce n'est pas tant son jeu d'acteur qui est en cause, que ce choix scénaristique absurde. Et les tentatives de renouer avec la thématique philosophique du libre arbitre et de la prise en main de son destin qui faisaient la force du 2 deviennent absolument creux dans cet opus... spoiler: On a presque' envie de rire quand Kyle Reese balance ça à la fin du film. On voit bien que ni le scénariste, ni le realisateur ne comprennent la portée de ces thèmes développés dans les premiers films. En somme, ce film est à l'instar du 3, un prétexte à recycler les éléments des deux premiers films, sans comprendre véritablement ce qui faisait la force des scénarios d'origine. On repompe la surface mais pas l'essence. Ah, des cascades, du mitraillage, de l'explosion, en veux-tu en voilà, par contre de la psychologie et de l'intelligence dans le scénario, circulez y a rien à voir! Donc, si vous êtes avant tout amateurs de cascades et des explosions, vous serez absolument ravis! Par contre, si vous attendez autre chose que ça (une histoire, une réflexion éthique, le caractère des personnages...), vous serez vite déçus...
Benji S.
Benji S.

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 48 critiques

4,0
Publiée le 01/07/2015
James Cameron n'avait pas menti, le film colle bien avec l'esprit du premier et du deuxième Terminator. Après un déclin évident du dernier film, celui ci replace la barre un peu plus haut, malheureusement pas aussi bien que ceux de James Cameron mais clairement supérieur aux deux derniers. Je m'attendais quand même à quelque chose de plus grandiose mais j'en ressort quand même satisfait globalement. Alors les points positifs c'est d'abord cette nostalgie qu'arrive à faire véhiculer le film à coup de T-1000, le bon vieux polymorphe, mais surtout avec le retour de Papy Schwarzy alias le T-800 qui est à lui seul l'identité de la saga! Chose qui manqué cruellement à son prédécesseur (bien qu'un bref passage de lui en numérique avait fait des émules, mais c’était pas suffisant)... Une fois la nostalgie ravivée le film s'attaque à son cotè "novateur" avec une nouvelle technologie robotique de Skynet mais surtout l'apparition de la machine qui permet de voyager dans le temps. Niveau scénario le paradoxe temporel atteint ici son paroxysme, il faut bien suivre la ligne directive de la saga à défaut de quoi la confusion s'installe. Les acteurs sont judicieusement choisis car leurs interprétations sont excellentes notamment celles d'Emilia Clarke qui fait vivre avec brio le rôle de Sarah Connor comme Linda Hamilton en son temps, ensuite un Jason Clarke en John très convaincant et enfin un Arnold un peu rouillé mais toujours efficace. Les points faibles c'est déjà cette succession d'étape, passant d'un point A à un point B, (bâtiment en bâtiment, d'armes en armes) l'action est omniprésente et laisse peut de place à la psychologie des personnages, notamment Kyle Reese qui se fait engloutir par les autres personnages, moins convainquant que le premier. Après faut reconnaitre qu'il n'y a plus grand chose à révélé et qu'on est la essentiellement pour l'action, mais personnellement ça ma légèrement déçu mais pas au point de m’empêcher de savourer tout le reste. Le seul véritable point qui ma posé un problème c'est la bande originale du film qui me parait à des années lumières de T1 et T2. Cette présence musical qui mettait la pression, donner une immersion plus profonde, accentuer l'action et l’émotion à quasiment foutu le camp à l’exception de deux, trois moment d'une poignée de seconde. Souvent avec le recyclage on a tendance à le banaliser en problème mais la dans ce cas de figure, il aurait fait un grand bien au film. Vraiment dommage.. Globalement malgré un script assez maigre et parfois incohérent je lui met un 16/20, car je pense pas avoir été dupè, je savais à quoi m'attendre en allant voir ce Terminator qui d’ailleurs renoue bien avec les deux premiers. J'y ai pris du plaisir avec des moments bien nostalgiques. PS : ne sortez pas avant le générique ;)
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top