Mon AlloCiné
    Divergente
    note moyenne
    3,9
    19349 notes dont 1439 critiques
    17% (251 critiques)
    31% (439 critiques)
    24% (351 critiques)
    16% (226 critiques)
    7% (106 critiques)
    5% (66 critiques)
    Votre avis sur Divergente ?

    1439 critiques spectateurs

    Wolverine1992
    Wolverine1992

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,5
    N'ayant pas lu le livre, je ne savais pas réellement à quoi m'attendre, à par ce que la bande annonce m'avait montré. Et j'ai été agréablement surpris par "Divergente". J'étais loin de m'attendre que l'univers du film soit si violent et plus visuel que "Hunger Games". Les acteurs sont bon, les décors nous immerges parfaitement dans l'univers et le scénario est prenant malgré un petit coup de mou au milieu du film. Les deux heures de film passe quand même assez vite. C'est un bon film que je conseil.
    Delwinn
    Delwinn

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 107 critiques

    4,0
    Rien qu'au vu de ma note, les trois quarts d'entre vous vont se dire que je suis encore une de ces adolescentes qui, leurs hormones au vent, ont lu et adoré une nouvelle adaptation de romans "Young Adult" sans aucune raison apparente si ce n'est "le mec est beau *bave*". Quel magnifique stéréotype. Mais je vais quand même tenter de donner les raisons de ma note. Autant l'écrire tout de suite, la phrase finale du style "nous nous sommes trouvés l'un l'autre" est moisie et laisse une impression finale un peu amère. Autant l'écrire également, la trame est relativement prévisible (sans pour autant abuser de facilités scénaristiques), ce qui est logique pour quelqu'un ayant lu le livre bien entendu, mais pour les autres spectateurs également (j'ai entendu à certains moments clés des "Ah, c'était obligéééé !"). Mais je vais m'arrêter là (j'aurais d'autres commentaires négatifs à faire, mais ça ne sert à rien de spoiler). Pour moi, le jeu d'acteurs était largement convaincant. Pour moi, les visuels de Chicago dévasté étaient très réussis. Pour moi, la bande originale (l' "original motion picture soundtrack", pas les "vraies" chansons) appuie les images avec efficacité. Pour moi, on ressent le respect du livre, les efforts mis en place pour rester fidèle à cet univers, tout en apportant des ajouts compréhensibles. Enfin pour moi (je sais, je fais une anaphore), il faudrait arrêter deux secondes, dès qu'on mentionne une adaptation de roman à succès, de dire "c'est encore Twilight" et sous ce prétexte critiquer tout ce qui est possible et imaginable de critiquer dans un film (il suffit de lire une ou deux critiques professionnelles pour s'en rendre compte). C'est pas la peine de comparer Divergente à un chef d'oeuvre de cinéma, ou à un film foireux ayant fait un flop parce que les décors en papier carton et le jeu d'acteurs ne valaient pas deux centimes ("Les Âmes Vagabondes" pour ne citer que lui). Ce film ne révolutionnera absolument rien et n'a pas cette prétention : il est loin d'être parfait, mais en tant qu'adaptation il est réussi, en tant que jeu d'acteurs il est réussi, esthétiquement il est réussi, et en tant que divertissement il réussit son coup (même avec ses 2h30). Conclusion : sans en avoir honte une seule seconde, j'ai aimé. En faut-il plus ?
    Elia M.
    Elia M.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire sa critique

    2,0
    Bon, j'ai vu que la plupart des fans des bouquins avaient aimé, Perso, Divergent est un de mes livres préférés et j'ai trouvé le film vraiment pas terrible.... Plusieurs choses; L'histoire est assez édulcoré, la faction des audacieux parait beaucoup moins violente, spoiler: personne ne meurt en sautant du train, Ed ne se fait pas poignarder à l’œil et la scène ou Tris se fait agresser est beaucoup moins violente et angoissante . Après je comprend le problème du public visé qui doit être le plus large possible mais ça enlève une atmosphère qui, dans le livre, était assez efficace. Ensuite la B.O.... tout le monde s'extasie mais je trouve que dans un film de SF, les chansons pop contemporaines, ben ça rend pas super bien, ça rendait certaines scènes plutôt ridicules. Et aussi, les personnages secondaires font vraiment tapisserie, sur 2h20, on apprend casi rien sur eux et ont a pas le temps de s'attacher.... Résultat, spoiler: lorsque Will meurt, on s'en fout, lorsque Al se suicide, on comprend pas ... Et le plus important; les enjeux ne sont pas expliqué, les motivation de Jeanine sont floues, l'intrigue est incompréhensible pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire; spoiler: Pourquoi vouloir tuer les altruistes? le film nous dit que c'est parce que cette faction "cache" des divergents.... pourquoi vouloir tuer les divergents, "parce qu’ils sont une menace pour la société, parce qu’ils sont différents"... Okeeeeey... super! Bref pour ceux qui voudraient connaitre l'intrigue du livre (qui elle, tient la route); En très résumé, ce sont les altruistes qui sont a la tête du gouvernement car "ils ne recherche pas le pouvoir", (ils s'occupent des Sans Faction, les nourrissent, les habillent etc) Il leurs est reproché de trop appliquer les principes de leur faction dans leur façon de gouverner; un trop grand budget réservé aux sans factions, pas assez pour les autres factions (car dans l'idéologie altruiste, il faut vivre avec le stricte nécessaire). Pour les érudits, les altruistes gouvernent trop avec le cœur et pas assez avec intelligence. Les érudits pensent que si ils étaient au pouvoir, ils rendraient le quotidien meilleurs pour les habitants des différentes faction. ILs veulent donc prendre le pouvoir, d'abords en publiant des articles de propagandes anti-altruistes, le but étant de retourner l'opinion publique contre les altruistes. Puis ils font un coup d'état en manipulant les les divergents ne sont pas "manipulables", ils veulent donc les éliminer . Voilà Bon après, il y a quand même des point positifs, les acteurs sont biens, visuellement, c'est bien fait (la ville, les hallucinations...) les scènes de combats sont pas mal. Mais globalement, je suis déçut..
    Justine C.
    Justine C.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire sa critique

    0,5
    Je suis extrêmement déçue. Etant une adepte du livre qui est excellent, je m'attendais à un film qui serait aussi bien adapté que celui de Hunger Games à son livre. Malheureusement, ce film est un brouillon de Divergent. Beaucoup de choses sont absentes ou modifiées, je défierais même quelqu'un de me dire ce qui ne l'a pas été. Parmi ces choses: spoiler: La relation avec Tobias (alias Quatre) est totalement gâchée. Cette relation était pour moi très différente de celles d'autres livres, pourtant, on ne voit presque pas les personnages ensemble et lorsque c'est le cas, on ne ressent presque rien. La relation entre Al et Tris n'est pas expliquée, ni celle entre Tris et la bande de Uriah. On ne retrouve pas non plus les moments violents du livres extrêmement importants tel que la scène avec Edward. Même la fin du film est décevante, personne ne prend le fameux disque dur qui sera si important dans Insurgent. Bilan: je vais relire le livre pour oublier cette horreur.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 675 abonnés Lire ses 611 critiques

    4,0
    Les comparaisons entre Hunger Games et Divergente sont nombreuses. Mais peu importe, car on aime sa !! D'après le best-seller de Veronica Roth, Divergente est l'un des films les plus attendus de cette année. Une adaptation qui est dédié aux adolescents. Il y a de nombreux personnages avec une mise en scène énergique. Shailene Woodley n'a peut-être pas autant de charisme que Jennifer Lawrence, mais elle représente très bien l'adolescente typique, la jeune femme ordinaire aux prises avec des ennuis extraordinaires. Elle inspire la confiance et saura très certainement influencer par des jeunes filles, confrontées à beaucoup de choix qu'elles ont dû mal à faire. Le personnage qu'incarne Theo James, le candidat amoureux de l'héroïne, n'est pas aussi charmant et sympathique qu'on aurait espéré qu'il le soit. Il est un peu prévisible pour arriver à nous convaincre, mais son manque de prestance ne dérange pas au point de détourner notre attention de l'histoire. Mais heureusement, Kate Winslet est très convaincante dans sa tache. Neil Burger livre une réalisation honnête, sans être originale. La caméra nerveuse nous entraîne adroitement dans l'action. Les costumes, les coiffures et les décors permettent également à l'oeuvre de briller malgré quelques faiblesses scénaristiques. Les couleurs de vêtements différentes de chacun des membres des districts apportent une énergie intéressante à l'image et permettent, de mieux morceler les clans et de faciliter la compréhension globale. La bande son est merveilleuse et les scènes d'actions sont également efficaces. Finalement, Divergente est exactement ce qu'on attend de lui c'est à dire un film pour ados à la mythologie intéressante, propulsée par des personnages forts et une réalisation honnête. Un très bon film de science fiction ! On a vraiment envie de voir la suite qui s'annonce, enfin je l'espère prometteuse.
    skerneis
    skerneis

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,0
    Lamentable, on passe d'un livre d'ado à un film pour enfant. Parce que le réalisateur a peur de voir le film interdit au -12ans et veut rassembler un large public, il nous sert un film complètement lissé, aucune émotion ou sentiment de peur ne transpire. J'ai passé un moment agréable à reluquer l'acteur.
    Walter Mouse
    Walter Mouse

    Suivre son activité 411 abonnés Lire ses 317 critiques

    2,5
    Divergente, aussi curieux que ça puisse paraître, je n'en ai entendu parler que quelques semaines avant sa sortie. Je n'étais pas du tout au courant qu'une nouvelle saga de romans à succès allait être adaptée sur grand écran car je n'ai jamais lu le livre en question. Et pour être honnête, je ne voulais pas voir ce film. Voir que les producteurs se pavanaient fièrement d'être les créateurs de Twilight sur l'affiche ne m'attirait absolument pas. Et c'est pourquoi j'ai évité le film. Mais vu que bien évidemment, comme pour chaque film destiné en priorité aux ados, Divergente s'est fait pas mal craché dessus par beaucoup de gens, des gens qui préféraient d'ailleurs gueuler sans regarder ce que donnait le film. Et vu que je ne suis pas fermé à un type de films en particulier malgré tout et que j'avais un peu envie de savoir si ça valait le coup d'autant l'attaquer sur le fait que c'est un simple film pour adolescents, je me suis finalement décidé à le regarder. Et au final.... je ne trouve pas le film bon. Mais je ne le trouve pas horrible pour autant. En fait, c'est un ressenti particulier qui m'arrive rarement et que je vais essayer de détailler le mieux possible dans cette critique. Mais à chaque nouveau film de ce genre, il faut bien une héroïne et un beau gosse qui lui tiendra chaud! Alors commençons par le casting. Le rôle principal de Tris revient à Shailene Woodley, actrice que j'ai découvert dans The Descendants (sa prestation était d'ailleurs excellente!) donc j'étais assez confiant sur ce point. Et je dois dire que pourtant je n'ai pas tant accroché que ça à son personnage. Ce n'est pas à cause de l'actrice non non! Woodley fait du très bon travail mais... je ne m'intéresse pas à Tris. Car je ne vois que trop peu d'évolution chez elle. Et quand il y en a, c'est malheureusement assez maigre et vu plein de fois au cinéma ( spoiler: persévérer pour se faire accepter, révéler enfin sa vraie nature etc.. ). L'un des gros problèmes qui fait selon moi que je n'arrive pas à m'attacher à elle vient du fait qu'elle n'a pratiquement pas d'exposition! Dès qu'elle apparaît, c'est tout de suite pour se préparer à ce qui va déclencher l'intrigue. On la voit avec ses parents et son frère évidemment mais ça ne m'apprend rien de plus sur elle. Je ne la vois pas agir comme une Altruiste mais juste comme un personnage qu'on vient de placer au hasard dans ce monde pour la première fois et qui va être le centre de l'intrigue sans le vouloir. C'est là selon moi où se situe le gros souci de l'héroïne: On la voit juste agir mais on ne l'étudie pas assez en profondeur et donc on ne s'intéresse pas à elle. C'est peut-être juste un avis personnel mais je tenais à le faire savoir. Theo James, quant à lui, incarne Quatre, il le joue de manière peu originale mais je suppose que c'est tout ce qu'il avait à faire. Et là encore, je n'étais pas intéressé ou intrigué par ce personnage. Il a beau changé de comportement pendant le film, il gardera son caractère de mec dur et limite inexpressif. Et ça joue clairement en sa défaveur et ça n'arrange rien à la fameuse romance du film! Le long-métrage a beau prendre 1h30 pour les faire tomber amoureux et les laisser prendre leur temps, il n'y aura pas de véritable raison pour qu'ils en soient tombés à être fous l'un de l'autre. Je peux presque croire à une amitié mais une romance là ça me paraît vachement forcé. Il y a quelques détails comme spoiler: le vertige chez Quatre qui sont là pour montrer une certaine alchimie entre les deux mais ce n'est pas énormément exploité pour qu'ils se rapprochent. S'il y a cependant une chose que j'ai envie d'applaudir dans ce film, c'est d'avoir permis à la fabuleuse Kate Winslet de revenir dans un gros film et d'avoir un contrat au moins jusqu'en 2015. La comédienne est tout à fait convaincante dans le rôle de Jeannine Matthews mais là encore, l'antagoniste est trop mise à l'écart. On sait d'avance qu'elle sera la méchante face à Tris et quand elle s'oppose à elle, son plan et ses motivations sont juste bordéliques et n'ont aucun sens mais j'en reparlerai dans la liste des incohérences. C'est typiquement le personnage de dictateur qui voudra rien comprendre mais généralement on essaie dans les films de les développer un minimum. Ici, je me demande encore ce qui pousse cette nana à faire ce qu'elle fait à la fin. Le reste des personnages secondaires est bizarrement totalement oubliable. On a un ou deux acteurs qui maintiennent notre attention comme étonnamment Jai Countrey qui joue un badass de service au final assez sympathique ou Zoë Kravitz en amie classique de l'héroïne mais pas désagréable. Mais le reste du casting est tellement transparent que je ne savais même pas que Ray Stevenson jouait dans ce film! D'ailleurs, je me souviens à peine des scènes où il apparaît! En gros, ce que j'en tire, c'est que les acteurs sont bons mais leurs personnages sont globalement assez limités. Un peu con pour une saga qui va s'étendre sur 4 films. Junkie XL signe la musique du film pour un résultat plutôt efficace par moments mais rien de véritablement mémorable. Ça se contente d'accompagner le film comme ça devrait le faire. Visuellement, le film a coûté 85 millions de $ mais même pour un budget pareil, il n'y a pas vraiment un design propre dans Divergente. Je me souviens de très peu de décors et les seuls que j'ai en mémoire sont des immeubles détruis mais qui n'ont pas l'air de sortir d'un film de science-fiction. Je suppose que c'est l'idée voulue de montrer un univers futuriste au final très proche du notre mais du coup j'ai du mal à comprendre où le budget a été dépensé. La photo est plutôt bonne, très classique mais sympa. Cependant, je suis loin d'être fan de la réalisation de Neil Burger. J'avais adoré son travail sur L'Illusionniste mais là c'est le minimum syndical. C'est filmé assez platement sans grande conviction, les scènes d'action sont parfois un peu brouillonnes et une fois de plus, il n'y a rien de prenant sur ce point. Mais alors qu'il y a peu de choses à dire visuellement et musicalement, il y a beaucoup plus à dire scénaristiquement. Donc que vaut l'histoire? Et bien... sur le papier ça promettait. Mais à l'écran c'est nettement moins excitant. En fait c'est simple. Si je devais comparer le film à un autre film, ça ne serait pas avec Twilight ou Hunger Games mais avec Equilibrium. Parce qu'il commet exactement les mêmes bourdes! L'univers propose les thèmes chers à la science-fiction à savoir: La Révolte, la déshumanisation, la dictature etc.. mais ça sert plus d'astuce pour cacher les faiblesses de l'intrigue que pour apporter des réflexions. Et comme Equilibrium, Divergente est incohérent avec son propre univers! C'est pourquoi je vais faire une petite liste des conneries que contient Divergente: spoiler: Les humains naissent dans des factions particulières et sont formées à travers elles à agir comme chaque membre de cette même faction. Afin de savoir dans quelle faction aller une fois atteint l'âge de 16 ans, il y a 2 étapes à passer. La première est un test à travers des sensations provoquées par une machine qui évalue les capacités de la personne adolescente, une fois passé le test, un gérant indique dans quelle faction nous sommes destinés à être. Jusque là pas de problème. Mais la deuxième étape consiste à ce que la personne choisisse elle-même la faction où elle va aller sans que le Comité ne s'y oppose et sans que les hauts placés ne sachent la vérité. Cela pose donc 2 très gros problèmes. Un, le test du coup ne sert absolument à rien. Et deux, si une personne naît dans une faction en agissant comme un membre à part entière et qu'à 16 ans elle décide d'aller dans une autre faction, MAIS ALORS TOUS LES HUMAINS SONT DES DIVERGENTS!!!!! Ils ont le choix! Ils peuvent aller n'importe où vu qu'ils sont capables d'aller d'une catégorie à une autre sans problème et personne parmi la société n'y fera attention!!! Comment??!!!! Comment peut-on faire une erreur aussi énorme??!!!! Et ce n'est malheureusement pas l'incohérence la plus grossière du film. La pire étant sans aucun doute le plan de Jeannine Matthews. Le plan est simple: On extermine les Altruistes. Et là la question que je me pose c'est: P-O-U-R-Q-U-O-I??!!!!!! Quelle est la raison pour laquelle il faut anéantir cette faction??!! Et du coup, je me suis rappelé d'un certain moment du film où on remarque que la tension est forte entre les Altruistes et les Érudits ce qui pourrait expliquer que ces derniers aient insisté auprès de Matthews pour détruire cette faction. Mais là encore.. pourquoi est-ce que Matthews croirait les Érudits et pas les Altruistes???!!!!! Si encore on faisait écho d'un conseil des Sincères pour motiver Matthews je comprendrai mais non on n'explique rien du tout!!!! Ça se résume juste à "Faut tous les tuer parce qu'ils sont une menace". Et là je me pose une autre question. En exterminant les Altruistes, mais tu fous en l'air tout le système que vous avez mis plus de 100 ans à mettre en place??!!!! T'as pensé à ça au moins??!!!! Si une faction n'existe plus mais alors c'est la société elle-même qui s'effondre! Et de plus, cette faction est nécessaire! On remarque que jusqu'à ce plan débile, tout marchait super bien! Les divergents n'étaient pas rassemblés et personne n'avait pour projet de se révolter! La seule raison pour laquelle cette "solution finale" est présente, c'est pour que le film puisse aller quelque part et que l'intrigue démarre. Mais du coup, il faut que l'histoire soit conne pour avancer??!!!! Ah et aussi, pourquoi est-ce que Matthews qui tue chaque divergent qu'elle croise sur son chemin d'un seul coup décide d'utiliser Quatre pour son projet??!! Les divergents ne sont pas plus forts ou plus expérimentés, ils ont juste l'embarras du choix et n'ont pas la peur en eux. Alors pourquoi???!!! Mais le pire c'est que je sais très bien pourquoi. C'est parce qu'il fallait mettre un combat entre l'héroïne et son petit ami pour augmenter la tension. Les mecs, les acteurs avaient déjà signé pour 3 films avant que Divergente ne sorte!!! On sait d'avance comment va finir ce combat!!!! Et histoire de conclure sur un foutage de gueule total, que fait Tris une fois qu'elle assume pleinement son statut de divergente et que la Révolution n'attend qu'elle pour qu'elle puisse guider tout le monde face à l'oppression? ELLE SE BARRE DE CHICAGO EN LAISSANT TOUT LE MONDE EN PLAN!!!!!! Meuf! Les Audacieux ne sont pas conscients de ce qu'ils ont provoqué! Reste et aide-les bon sang!!!!!! Donc oui, c'est ce genre d'erreurs qui sont VRAIMENT énervantes et beaucoup trop grosses pour passer. Un défaut majeur de l'écriture selon moi est la relation des Audacieux. On ne sait jamais comment prendre l'idée d'exploiter leur humanité. C'est soit ils s'entendent bien soit ils sont fermés, froids et abandonnent tout sentiment humain. On vire d'un caractère à un autre sans que ça ait du sens et sans que ça utilise bien le thème de l'Humanité. Et pourtant, le film met 1h30 pour développer ces liens. Mais il n'en fait au final pas grand chose nous mettant ainsi certaines scènes inutiles comme spoiler: le rituel du vol à travers les immeubles détruits et du coup quand vient enfin l'élément qui va relancer l'intrigue à savoir spoiler: le sérum , on sent l'exposition forcée vu qu'on en a jamais entendu parler avant et que le plan ne sort de nulle part. Sans oublier que certaines scènes ne fonctionnent pas du tout comme spoiler: la mort de la mère qui ne m'a rien fait ressentir mais celle du père est encore pire tant on voit que le réalisateur s'en fout! Je me souviens même plus comment était la scène où il meurt tant c'était rapide! Donc voilà mon ressenti général sur Divergente. Au final, ce n'est pas bon et ce n'est pas mauvais. Il n'y a rien dans le film qui soit plus d'un côté que de l'autre, c'est juste moyen et assez plat. Je comprends assez pourquoi une communauté de fans s'est créée autour du film mais franchement il ne faudra plus pour me convaincre de voir les suites. Mais le bon point dans tout ça c'est que Divergente 2 ne peut être qu'une amélioration. Du moins, je l'espère.
    Lorry-James
    Lorry-James

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 216 critiques

    3,5
    Avec Divergente, Neil Burger signe un divertissement efficace et rythmé offrant son lot d’action, de romance et d’humour tout en développant un background plus tendu à travers ce Chicago totalitaire où une révolution est doucement entrain de s’apprêter. Une agréable surprise portée par la talentueuse Shailene Woodley et qui donne plutôt envie de découvrir Insurgent le plus rapidement possible !
    Edgar L.
    Edgar L.

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 175 critiques

    2,0
    Surfant sur la mode des sagas pour ados, le film va certainement réussir son pari en salles en attirant plus de spectateurs que "Sublimes créatures" et autres "Âmes vagabondes". Néanmoins, le film nous rappelle trop "Hunger Games" sans pour autant en atteindre la qualité. Les ficelles sont trop grosses, et on voit tout venir à 1000 km. Le film n'est certes pas un navet, et a quand même quelques qualités, mais il pêche sur son scénario, certains de ses acteurs, et son rythme.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 102 critiques

    4,0
    J’ai eu beau regarder la franchise dans l’ordre, c’est bien par le premier épisode que je finis mes commentaires la concernant. En réalité, cet avis était passé à la trappe, et ce n’est pas plus mal parce que je peux désormais dire que c’est là le meilleur de la trilogie. Encore une fois, je ne ferai pas de comparaison entre le roman de Veronica Roth et l’adaptation cinématographique. D’abord parce que je n’ai pas lu le bouquin, et ensuite parce que ce n’est qu’une adaptation, comme son nom l’indique. Alors pour ceux qui ne connaissent pas la saga littéraire comme moi, ce "Divergente" va se révéler intéressant, surtout que nous n’en connaissons pas les grandes lignes, contrairement aux fidèles lecteurs de la romancière. Certes j’accorde le fait que ce genre de film présente une nouvelle fois une une histoire de survie dans un monde post-apocalyptique dont l’avenir repose sur les jeunes. Il n’est donc pas étonnant que les adolescents d’aujourd’hui en quête de rêves constituent la majeure partie du public de ce genre de production. D’autant plus qu’avec un point de vue général, avec beaucoup de recul, ce film fait penser à une aventure de jeu vidéo. Et les générations d’aujourd’hui grandissent dans un monde de plus en plus virtuel. Mais qu’aurait-on dit si les héros étaient des quadragénaires ? Pire : des sexagénaires ? Que le public alors plus âgé aurait été plus nombreux parce ce qu’il y aurait trouvé son compte en voyant se faire dire que la vie n’est pas finie ? Alors vous me direz sans doute que je me fais l’avocat de ce film. Eh bien oui, notamment quand je vois des commentaires qui comparent de façon drastique le film au roman, ou quand je vois des avis qui ne sont pas argumentés. Et je suis heureux de constater que je ne suis pas le seul à défendre ce film, d’autres internautes cinéphiles l’ont fait avant moi et l’ont bien fait en dénonçant quelques idées reçues héritées de partis pris. Car il faut le reconnaître, l’environnement post-apocalyptique qui sert de décor est bien rendu, que ce soit la vue de Chicago en plans larges ou que ce soit la vue des bâtiments ou parties de bâtiments en plans plus étroits. Pour ce qui est du scénario, il a bien sûr quelques faiblesses, mais les comblent largement avec cette histoire de factions plutôt originale (merci Veronica Roth), notamment avec la mise à l’épreuve qui permet (ou pas) de se faire une place parmi les clans. Côté casting, je ne vois pas ce qu’on peut lui reprocher. Pas mauvais, mais pas extraordinaire non plus, mis à part Jai Courtney en la personne d’Eric, décidément inquiétant sous son allure de gros dur de salopard parce qu’il se prend trop pour un sergent (ou un adjudant) de l’armée responsable de la formation de nouvelles recrues. Pour le reste, la qualité d’interprétation est honnête, y compris pour Shailene Woodley qui a hérité du rôle principal, et se fait même damer le pion par Zoë Kravitz qui parvient à prêter une sacrée détermination à son personnage. Woodley parvient tout de même à nous intéresser à comment elle va réussir à venir à bout des brimades d’Eric. On notera un gros travail des maquilleurs avec les tatouages, mais aussi des costumiers qui ont eu la lumineuse idée d’accorder un style et/ou une couleur à chaque faction, ce qui permet de mieux les différencier, et aussi de ne pas perdre le spectateur dans tout ce fatras en rendant le récit plus lisible. Cependant on peut regretter l’absence de scènes d’action plus poussées, plus violentes, ce qui me parait plutôt incompréhensif dans un tel monde. Cependant le réalisateur Neil Burger a réussi à rendre une copie suffisamment bonne pour donner envie à ceux qui ne connaissent pas l’histoire de découvrir la suite… Mais je vous préviens, vous ne serez pas aussi emballés…
    OKDAC
    OKDAC

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 19 critiques

    1,5
    Voila un long métrage conçu avec toutes les ficelles d'une série tv. C'est plat. Les interprètes jouent mal.. Peu d'émotions sont transmises aux spectateurs.. Le scénario est d'un basique que l'on est capable de deviner la conclusion de chaque séquences fortes.. Très honnetement, il n'y a que la promo et l'affiche qui semblent être accrocheuses.. Et encore.. On s'ennuie rapidement.. c'est un film qui énerve.. Mais forgez vous votre propre opinion...
    Harry.VS
    Harry.VS

    Suivre son activité

    1,0
    Salut salut,Alors pour commencer je ne suis ni critique ni cinéphile je donne juste mon avis en tant que spectateur lambda...Par ou commencer, le jeux d'acteur tien ! Franchement je ne crois pas une seul seconde a leur façon de jouer on ne s'accroche a aucun personnage on a envie de secouer l'actrice principale pendant presque tout le film tellement elle est molle, ou bien pour prendre un exemple concret (la je vais parler de 4) quand il doit feindre l'indifférence envers Tris c'est tellement nul que j'ai aucun autre mot pour le décrire on y croit pas 1 seul seconde et on voit arriver l'affaire a 10km a l'avance en plus elle lourde ("l’histoire d'amour) et représente au moins le 1/4 du film Ensuite la réalisation est mauvaise aussi on nous présente brièvement les personnages, on a pas le temps de ce familiarisé avec l’univers ect J'ai mis 1 étoile pour la BO et les musiques qui est la seul chose bonne a retirer du film Pour conclure je ne regarderais plus jamais un film avec Shailene Woodley en actrice principale ...
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 200 abonnés Lire ses 421 critiques

    1,0
    Ces derniers temps, les adaptations de saga littéraire pour ados commençaient à lasser (il n’y a qu’à voir les fours de "Mortal Instruments", "Les Âmes Vagabondes" ou "Créatures Célestes") : a-t-on enfin compris que tout bouquin qui se vend ne fait pas forcément un bon film ? Bin pas encore, car certains petits malins (à savoir le studio responsable des sagas "Twilight" et "Hunger Games") ont tout de même remarqué qu’au milieu de tous ces bides, il existait une réussite : "Hunger Games". Alors, comme ils sont super intelligents, plein d’audace et débordant d’originalité, ils ont trouvé une saga de romans qui, à peu de choses près, est la même chose de la trilogie de Suzanne Collins. C’est pas con, et comme le livre « Divergent » (sans « e » oui !) est un best-seller mondial (enfin relativisons : il s’est peu vendu en dehors des USA, et encore 11 millions de livres vendus dans un pays qui compte 315 millions d’habitants, c’est pas folichon !!...En France les deux premiers tomes sont passés inaperçus…mais bon, soyez sûrs qu’avec la sortie du film, ils risquent d’être réédités en grands nombres…pauvres de nous !!), ils sont pratiquement sûrs de rentrer dans leur frais et ce, même si le film est à chier (et oui, il n’y a pas qu’avec les adaptations de comics et de jeux vidéos qu’on prend les fans pour des cons !). Donc, pas grand-chose de nouveau dans "Divergente" et c’est même complètement raté : tout d’abord on est dans un monde dystopique dans lequel la société est divisée en 5 castes (en fait 6 mais bon, l’auteur ne doit pas savoir compter). Nous avons les intellectuels, les « Erudits » (donc les scientifiques) ; les policiers avec les « Audacieux » (en gros une sorte de mélange entre les Yamakasis et les G.I. amerlocs) ; ceux qui disent toujours la vérité, les « Sincères » (bref les avocats !! ^^) ; les agriculteurs, les « Fraternels » (des hippies qui ne connaissent pas la technologie) ; et les gouvernants de la société, les « Altruistes » (des bonnes poires d’assistants sociales)...ah oui et y'a les autres, les « Sans Factions » (les clodos quoi). Les enfants vivent avec leurs parents dans leur caste jusqu’au jour du « choix » : on leur fait passer un test pour leur dire avec quelle faction ils ont des affinités et le lendemain, ils doivent choisir laquelle des cinq ils vont rejoindre. Mais, il arrive parfois que certaines personnes aient des affinités pour plusieurs factions, c’est ce qu’on appelle les Divergents…et notre héroïne va donc découvrir qu’elle en est une, et va bien entendu choisir de quitter la faction « Altruistes » de sa famille pour partir chez les « Audacieux »... Et là, tout de suite, je dis stop car on arrive déjà aux limites du récit de Veronica Roth : 01) Le système impose aux jeunes, qui ont passé leur jeunesse à se bouffer la mentalité de la faction de leurs parents, de passer un test et de choisir la faction de leur choix ; celle-ci pouvant être différente de celle où ils sont nés… Donc, TOUS les jeunes sont potentiellement des Divergents parce que le système le leur permet !!! 02) le film se déroule majoritairement chez les « Audacieux » dont l’identité de la faction se résume à 2-3 stéréotypes guerriers (ouais : ce sont les Spartiates de la société). Pourtant, on y trouve des personnes d’origines et d’horizons différents qui, au cours de leur formation, feront toujours preuve de bonté, de curiosité, de fraternité, et de traits de caractère multiples…donc on est chez les « Audacieux » sans en être réellement : finalement la Divergente du titre.n’est pas si exceptionnelle que ça puisque la majorité des personnes présentes à l’écran semblent être aussi « normale » qu'elle. Niveau incohérence, on est déjà sur du lourd ! Ensuite, le film se concentre principalement sur la formation des nouvelles recrues chez les « Audacieux » : si l’idée de l’affrontement des peurs de chacun est plutôt intéressante mais mal exploitée, le reste de l’entraînement est aussi conventionnel que chiant (les combats mano a mano sont réellement mous et n'ont rien d’impressionnant). Seul l’épreuve du « capture the flag » ré-hausse le niveau (et encore elle est assez courte…et puis dans le genre on a déjà vu mieux dans "La Stratégie Ender"). Mais ce qui énerve le plus, c’est que toute cette partie « formation » n’est finalement qu’un putain de prétexte pour amener l’idylle obligatoire entre les deux protagonistes principaux et aussi le début de l’intrigue : oui, il faut se taper 1h45 d’ennui cosmique pour enfin découvrir l‘enjeu du film (je rappelle que cette « chose » fait 2h20 !! ). Et puis quelle intrigue : dans le genre cliché qu’on voit venir dès le début, mais surtout en matière de nouvelle incohérence, c’est imbattable ( spoiler: sans déconner, le plan de la méchante tient encore moins la route que celui d’un méchant classique de James Bond : elle veut éliminer les Divergents pour maintenir la paix, sauf que le film n’arrête pas de nous montrer un univers stable sans aucun signe de rébellion où même les Divergents ferment leur gueule et se dissimule au sein de la population…et puis merde, en quoi être Divergent est dangereux ??!! ). Maintenant, on va parler du casting : Jai Courtney est plutôt bon en instructeur militaire sadique ; Theo James lui n’est là que parce qu’il faut un beau gosse (et encore, un bon point pour lui, il est beaucoup moins ridicule que Robert Pattinson !) ; certains acteurs sont convaincant mais malheureusement pas assez présent à l’écran comme Maggie Q, Chloé Kravitz ou Ansel Elgort ; Kate Winslet en méchante, ça aurait pu le faire si on ne l’avait pas cantonné à 2-3 scènes avec des répliques dignes d’un téléfilm SyFy…bref un beau gâchis ; Ashley Judd n’est ici que par soucis de job alimentaire (remarquez, il faut bien payer le crédit quelle a utilisé pour se faire son super lifting qui lui donne l’impression d’avoir 20 ans alors qu’elle en a 45 !!) ; mais la palme revient à l’interprète de Tris : ils sont quand même allés jusqu’à trouver un clone de cde Jennifer Lawrence pour incarner l’héroïne de "Divergente" !! Et quand je dis clone, c’est réellement un clone : même tronche de mormone, même capacité à n’avoir que trois expressions sur le visage, même sourire ultra-brite avec une dentition irrégulière, même yeux de cocker battu et même talent d’actrice proche du NEANT A-B-S-O-L-U !!! Je ne pensais pas ça possible…mais bon, vu comment l’inexistence de talent est récompensé à Hollywood ces temps-ci, je ne m’inquiète pas pour la petite Shailene Woodley : d’ici 2-3 ans, elle aura un oscar pour un rôle que tout le monde aura oublié l’année suivante !! Voilà, c’est donc une catastrophe dans tous les sens du terme…enfin non, faut mettre de l’eau dans son vin : il y a une seule chose de bien dans ce film, c’est la première minute du métrage où Neil Burger nous présente de jolis plans d’un Chicago post-apocalyptique qui n’est pas sans rappeler le design de "Je Suis une Légende"…et puis les décors des bâtiments des différentes factions sont réussis…voilà les trucs bien de "Divergente" : assez mince n’est-il pas ? Le pire dans tout ça, c’est que, d’après les fans du livre, le film le respecte parfaitement…donc ce n’est pas le film qui est à remettre en cause, c'est carrément le bouquin !! Encore un gros foirage de plus dans le monde de l’adaptation de la littérature jeunesse (ne vous laissez pas berner par les notes dithyrambiques qu’ont mis les fans du livre avant même d’avoir vu la moindre bande-annonce !!)…c’est vide, sans intérêt, mou (soporifique même !), mal interprété dans l’ensemble, ça prend même le public pour des gens limités…sincèrement, si vous aimez les univers futuristes dystopiques, je vous conseille vivement de lire trois chefs-d’œuvres absolus en la matière : « Le Meilleur des Mondes » d'Aldous Huxley, « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury et le formidable « 1984 » de George Orwell. Vous m’en direz des nouvelles...et fuyez cet épouvantable navet à 85 millions de dollars !!!
    ArryHermioneRonouchet
    ArryHermioneRonouchet

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 23 critiques

    1,0
    Ennuyeux à mourir, seules les performances des acteurs principaux me font mettre une étoile... Kate quant à toi, qu'es tu venu chercher dans ce film ?
    MrsM
    MrsM

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,0
    Etant une grande fan du livre et de dystopies de manière générale, j'étais obligé de courir au cinéma le plus proche dès le jour de sa sortie, avec bien évidemment, une grosse appréhension (quand on voit certaines adaptations très mauvaises de livres). Et bien c'est très agréablement surprise que je vous écrit cette critique, les combats sont a coupé le souffle, le jeu des acteurs est bon spoiler: et on est pas dans le stéréotype de l'histoire d'amour culcul . Personnellement j'ai cru à ce film, et je le conseil vivement ! (même si je conseil encore plus le livre !!)
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top