Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Bêtes du sud sauvage
    note moyenne
    3,9
    2761 notes dont 440 critiques
    répartition des 440 critiques par note
    75 critiques
    149 critiques
    100 critiques
    56 critiques
    39 critiques
    21 critiques
    Votre avis sur Les Bêtes du sud sauvage ?

    440 critiques spectateurs

    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 28 critiques

    5,0
    Publiée le 14 décembre 2015
    Du très grand cinéma réalisé par Benh Zeitlin. Sur un fond de scénario écologique, il nous propose des images très fortes sur une bande son grandiose. Le scénario, superbement mis en scène, nous présente de nombreuses séquences époustouflantes, d'une intensité dramatique hallucinante. Le jeu des acteurs est évidemment à la hauteur : Quvenzhané Wallis est très bouleversante dans le rôle de Huspuppy la petit fille ; quant à Dwight Henry, il est aussi plus que convaincant dans son rôle de papa. Les émotions de Huspuppy sont transcrites par un voix off avec un texte émouvant et pertinent. Ce film possède également un coté fantastique assez discret, avec de bons effets spéciaux mettant en scènes les aurochs présents dans les rêves de la petite fille. Le pitch : En Louisiane dans le Bayou, Huspuppy lutte avec son père pour leur survie. Elle vit dans un monde tellement cassé quelle a du mal à recoller les morceaux.
    Edgar L.
    Edgar L.

    Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,5
    Publiée le 2 décembre 2014
    "Les bêtes du Sud sauvage" est un film dont j'attendais beaucoup, des critiques élogieuses, une voyage initiatique fabuleux, et une vraie découverte avec la jeune actrice Quvenzhané Wallis, tous les éléments étaient donc à priori réunis pour m'emballer. Pourtant, je dois avouer que j'ai été quelque peu déçu, car si ce film est un très réussi pour un 1er film, il n'en reste pas moins que le terme de chef-d'oeuvre utilisé par beaucoup de critiques me semble quelque peu galvaudé. [...] Au final, ce film est un bon film, et un très bon premier film, mais on n'est pas si proche du chef d'oeuvre que cela, quelques améliorations pourraient être apportées notamment au niveau de la réalisation, mais nul doute qu'avec un peu plus de moyens, le réalisateur nous offrira de réels chefs-d’œuvre par la suite.
    Olivier Barlet
    Olivier Barlet

    Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 37 critiques

    4,0
    Publiée le 22 novembre 2013
    Un feu d'artifice aussi détonnant qu'étonnant, porté par une musique envoûtante, mêlant humour, poésie et épique avec une édifiante dextérité qui frise parfois l'effet forcé mais qui, au final, nous emporte dans son radeau. S'il y parvient aussi aisément, c'est qu'il met à distance nos angoisses face à la catastrophe annoncée pour notre monde sans pour autant en renier l'imminence : par leur énergie vitale et leur réjouissante créativité, ces êtres en marge des systèmes gardent une solide foi en eux et l'espoir coûte que coûte qu'ils peuvent encore survivre. - Voir critique complète sur le site d'Africultures.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 618 critiques

    4,0
    Publiée le 1 février 2013
    Le meilleur du cinéma indépendant américain est concentré dans cette fable brute et moderne, dotée d’un puissant message écologiste. Premier film largement récompensé dans nombreux festivals, tourné avec peu de moyens par Benh Zeitlin, un jeune new-yorkais tombé amoureux de la Nouvelle-Orléans, cette œuvre forte, fantastique, profondément originale et dérangeante révèle un futur talent évident, la jeune Quvenzhané Wallis, merveilleux diamant brut de 6 ans. Si la façon de tourner peut déranger, si le rythme particulier et la vie de cette communauté pauvre de Louisiane qui vit en autarcie peut déplaire, force est de constater que l’émotion pointe dans les derniers instants du film, et que nul ne pourra oublier cette œuvre inclassable.
    vinetodelveccio
    vinetodelveccio

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 596 critiques

    5,0
    Publiée le 21 février 2014
    Un film sensoriel, foutraque, suspendu, onirique, poignant, renversant de beauté, mal filmé, sur-écrit, enthousiasmant, sincère et bougrement beau. Le temps s'arrête, se pose, s'étire et on est cueilli par ce petit bijou de cinéma si désarmant de sincérité. Car tout ici invite au rêve et fait appel autant au cœur qu'aux tripes et on est happé bien vite par cette immense liberté. Une liberté de prendre ses aises avec tout ce qu'on connaît au cinéma : la caméra virevolte, énerve parfois, mais jamais on ne se pose de questions sur le pourquoi du comment. De même pour l'histoire, à la fois déchirante et jamais vraiment tenue qui part dans tous les sens, suit des pistes qui resteront mystérieuses. Mais encore une fois, on s'en fiche et on suit cette fillette si attachante et son monde si merveilleusement miteux. Quel délice de se laisser emporter par ce flot d'images, de lumières et de musique. Un vrai bonheur.
    odile-avril
    odile-avril

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 20 août 2013
    Que dire, si ce n'est le meilleur film que j'ai vu depuis "Melancholia". Ce n'est pas un film parfait (les chefs d'œuvre, à part ceux de Kubrick, ne le sont jamais : "Melancholia" ne l'est pas plus que "Mulholland Drive"… ou que ce film) C'est parfois surjoué (certains rôles secondaires) Le propos est parfois trop appuyé. Et alors ? Puisqu'il y la poésie, l'originalité, la beauté, des personnages forts et attachants, une histoire qui se tient et traitée comme une fable à la vie et à la nature (comme j’écris des fables, je sais que le principe est justement de grossir le trait), à la fois l’humour, la violence, le pathétique. Je viens de le revoir, cette fois en DVD et en VO, ce qui me confirme que c’est une œuvre complexe et riche, et que parfois en première vision, on ne saisit pas tout des détails car c’est un film très dense et surtout, malgré les annonces que c’est un film différent, on reste surpris et estomaqué tout au long. Certes, les acteurs principaux, la petite fille, Quvenzhané Wallis, et son père, Dwight Henry, sont fabuleux, mais leur jeu est magnifié par la manière : la petite fille est à la fois le personnage central, celle qui tient les dialogues, mais aussi celle qui pense en voix off, celle qui décrit en voix off, celle qui ne comprend pas non plus les adultes, et son père, et ce monde. C’est un film du cœur pour le cœur des humains, ce discours me touche, devrait tous nous toucher parce que ces catastrophes, n’est-ce pas notre propre avenir ? Et l’humanité est toujours aussi amorphe à réagir à la pire menace qui pèse sur elle.
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 395 critiques

    4,5
    Publiée le 24 juin 2013
    Voilà ce que l'on appelle une claque ! Poétique, politique, émouvant et bien foutu. Ce film n'a pas vraiment de défaut, si ce n'est que son coté un peu brouillon. Mais on lui pardonne aisément devant cette incroyable capacité à sublimer la laideur et la misère. Et que dire de la performance de cette jeune actrice au nom imprononçable ! Les bêtes du sud sauvage, c'est un drôle de mélange entre le réalisme cru et social de Ken Loach, et la poésie écolo de Hayao Miyazaki. Et le résultat est un quasi-chef d'oeuvre.
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 831 critiques

    4,0
    Publiée le 1 avril 2014
    une fable réaliste et moderne où l'héroine est une petite fille de 6 ans qui vit seule avec son père malade dans le bayou. C'est tout simplement une leçon de vie des scènes difficiles, des acteurs amateurs époustouflants la petite fille crève l'écran
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    2,0
    Publiée le 20 décembre 2012
    Cette petite fable sur un petit groupe de laissés pour comptes,survivent comme ils peuvent et habitants un lieu inhabitable,n'a rien de vraiment charmante ni de poétique.C'est de la poésie au rabais,il y a de la volonté mais tout est mal utilisé et mal fabriqué.Il y a bien quelques petites idées qui fonctionnent par ci par là.Mais l’ensemble ne tiens pas la route,la petite fille Quvenzhané Wallis a certes une présence devant la camera,mais la narration en voix off est totalement inutile.Le père incarné par Dwight Henry a lui aussi une présence,mais pour le reste des comédiens c'est autre chose,ils sont lamentablement mauvais.Impossible d'y croire un instant.Cette histoire d'un père apprenant a sa fille comment survivre dans un mode sans pitié,ne marche que rarement.Les métaphores sont balourdes,grosso modo ce sont encore les plus pauvres qui pâtisses du réchauffement climatique.La sincérité que voudrait dégagé le film n'est jamais présente,tout sent le fabriqué pour un grand manque de naturel donné au récit.La BA ne m'avait pas convaincu,elle sentait le supreflux de l'émotion,c'est le cas du film.C'est l’avalanche de critique positive qui a titillé ma curiosité,ben je suis loin d'avoir trouvé ce film mémorable,il reste d'un niveau moyen sans plus,car il est loin d'avoir les qualités qu'on lui attribues.
    thedariastory
    thedariastory

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 26 février 2013
    Ce film est un véritable chef d'oeuvre! Ben Zeitlin a réussi à transmettre, à travers sa caméra, une multitude d'émotions alors même qu'il n'y a pas de réelle histoire et d'actions, ce qui prouve son talent. C'est la réalité brute et humaine qu'il a saisi du bayou du sud de la Louisiane. Avec des personnages façonnés comme s'ils étaient sortis de cette terre du sud (d'ailleurs la plupart le sont)! Et c'est l'innocence même qui nous la présente à travers les yeux magnifiques de cette jeune Quvenzhané Wallis. Mais aussi à travers cet acteur poignant Dwight Henry qui joue ce père, un marginal presque alcoolique, malade qui plus est, loin d'être un père exemplaire mais plutôt un homme misérable parfois incompréhensible à la limite fou et qui n'a pour seule richesse, la transmission du courage et de la force à sa fille. Toute la force de ce film tient dans cette transmission de valeurs! Mais aussi et surtout la beauté du film tient dans son imperfection! Rien n'est prévisible, rien n'est parfait, l'innocence se confronte à la dureté humaine, les codes moraux sont renversés, les personnages sont à la fois révoltants et attachants et c'est en cela qu'est saisi toute l'humanité de ce film. C'est pour cela qu'il touche autant et qu'on dit de ce film qu'il est magique car on se laisse porter par les paroles et les péripéties de cette enfant qui tente de comprendre son monde à travers une imagination naïve tout en essayant d'atteindre l'objectif de son père. C'est un film marquant dans son histoire et ingénieux dans sa forme. Mais il faut surtout noté qu'il est magnifiquement porté par les acteurs et surtout la petite Quvenzhané qui est tout simplement parfaite.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    2,5
    Publiée le 26 mai 2013
    Les critiques étaient plus élogieuses que jamais. Les festivals ont couronnés de prix ce premier long de Benh Zeitlin. La promo vantait une fable naturaliste et écologique renverdante à travers les yeux d'une enfant du bayou. Eh bien,après une telle unanimité,je ne peux qu'être déçu,avec le sentiment de m'être fait rouler dans la farine. Certes,Hushpuppy,5 ans et une moue irrésistible,est une héroïne inoubliable,mais il me semble qu'elle s'exprime avec trop de philosophie et d'aplomb pour une enfant de son âge. De plus,la mise en scène très démonstrative,ressemble à un chantage à l'émotion,et pire,fustige la civilisation. "Les bêtes du sud sauvage" se rattrape dès qu'il se positionne sur le terrain de la poésie,avec apparition d'aurochs imaginaires ou pensées pour une mère absente. Le film est aussi un hymne à la solidarité entre les plus pauvres,et évidemment un hommage à ceux qui vivent encore entre mer et terre en Louisiane. De même,on apprécie la fougue de Hushpuppy dont la caméra suit chacun des pas à la trace. Mais ça ne me fera pas oublier,qu'il ne s'agit pas du film-phénomène annonçé et qu'il distille une idéologie douteuse.
    peebles
    peebles

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 47 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juin 2013
    De la scène d'intro à la dernière image ce film est un chez-d'oeuvre du cinéma ! Tout est parfait ! Pour commencer le scénario et les dialogues (vu en VO, je ne peux pas vous dire pour la VF) sont très bien écrits . On nous parle des conséquences du réchauffement climatique mais sans nous faire la morale ni nous faire peur en nous montrant un futur apocalyptique. Tout est suggéré, tout est bien amené et je ne suis pas d'accord avec les personnes voyant une morale Riche = méchant pauvre = gentil dans ce film, ce n'est pas du tout le propos. C'est une histoire de personnes ne voulant pas suivre le troupeau et se battant pour rester ensemble là où elles se sentent bien. C'est l'histoire d'un père célibataire faisant ce qu'il peut pour assurer un avenir à sa fille. C'est l'histoire d'une fille voulant se battre pour protéger ceux qu'elle aime. Ce sont de belles histoires ! J'en profite pour revenir aussi sur les effets spéciaux, certes ce n'est pas les vengeurs mais heureusement ! Ils collent parfaitement et ne sont pas là pour nous en mettre plein la vu. Pas besoin ! C'est comme si l'on reprochait à M. Gondry de faire des décors loufoques et des effets visuels originaux... Inimaginable ! Les acteurs sont plus que bons, ils vivent vraiment leurs rôles et nous embarquent sans problème dans leur monde ! Certes Jennifer Lawrence incarne bien son rôle dans Happiness Therapy mais Quvenzhané Wallis méritait largement l'oscar ! Et pour finir la musique, juste grandiose ! Elle nous berce du début à la fin du film et colle parfaitement ! Et nous ramène dans le film même plusieurs mois après. A regarder et à regarder de nouveau !
    Elio B.
    Elio B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 8 critiques

    2,5
    Publiée le 3 mars 2013
    C’est un déluge de critique plus qu’élogieuses qui a plu ces dernières semaines sur Les Bêtes du Sud Sauvage, et on ne peut en effet qu’admirer les nombreuses réussites de ce premier film, une Quvenzhané Wallis (Hushpuppy) prodigieuse, pleine de malice, d’innocence enfantine (sur laquelle le film insiste un peu trop toutefois) face au monde qu’elle voit disparaître, le Bayou, emporté par un déluge, à celui qu’elle découvre, le monde dit moderne et évidemment dans la lutte face à ses peurs, personnalisée par des auroch, et la maladie de son père. De même il est évident que le talent de Ben Richardson, le chef operateur, et celui de mise en scène de Benh Zeitlin nous offrent des images magnifiques, des joyeux bordels de marginaux du Bayou qui explosent de joie de vivre aux scènes contemplatives post-apocalyptiques marécageuses et dégoulinantes. Le film joue énormément sur cette alternance entre apocalypses et quotidien, c’est ainsi que le réalisateur traite son travail sur la résistance : Hushpuppy est confrontée à cette alternance et doit subir ces apocalypses des degrés divers (la grande fête d’ouverture, l’incendie, la maladie de son père, le déluge, le départ forcé…) entrecoupés de scènes des plus communes (elle va à « l’école », prépare à manger, apprend à pêcher…). C’est aussi la résistance d’une communauté, qui préfère mourir au Bayou que vivre de l’autre coté, qui tentera tout pour garder leur « coin de paradis » en putréfaction, « home ». Cette recherche sur la résistance à deux niveaux baigne toutefois dans un onirisme voyant, palpable. Tout comme la voix off peut être pleine de sensibilité, le réalisateur joue trop sur son coté enfantin pour se justifier et l’utilise parfois de manière bancale, avec des phrases « marrantes » de description du monde moderne par une enfant qui ne l’a jamais connu, « ici quand les gens sont malades, on les accroche au mur » pour parler de la perfusion. Ca ne marche que parce que cela sort de la bouche d’une enfant. Alors que le travail de mise en scène est assez formidable et parvient souvent à ses fins, une musique héroïque et pompière a été ajoutée, ce qui brise instantanément la finesse de l’image, mais le réalisateur ne peut s’en prendre qu’à lui même, il est aussi le compositeur. On se demande beaucoup où veut en venir le réalisateur, après avoir créé un univers avec beaucoup de talent, que nous dit il de plus ? Entre les aurochs et leur personnalisation des peurs de Hushpuppy et la quête d’une mère morte ou disparue, en passant par un questionnement du spectateur sur l’éducation, le film brasse beaucoup de sujets plus ou moins sensibles mais ne délivre que peu de pistes d’interprétations. Les références y sont nombreuses, de Malick à la mythologie grecque, le réalisateur nous délivre un film bouillonnant d’idées et de plaisir du cinéma, souvent sensible, mais qui rate tout de même ses effets par trop de surenchère et nous laisse sur notre faim. lire mes autres critiques sur :
    Dex et le cinéma
    Dex et le cinéma

    Suivre son activité 556 abonnés Lire ses 172 critiques

    4,5
    Publiée le 20 mars 2014
    Une réalisation très travaillée, des jeux de lumière magnifique, et une maîtrise parfaite de l'environnement dans lequel il tourne, le réalisateur nous offre un travail sublime et film avec talent sa passion pour la Nouvelle-Orléans. Une histoire certes pas très travaillé mais d'un lyrisme et d'une beauté incroyable. Une réflexion sur la nature, sur la pauvreté, tout ça à travers les yeux d'une petite fille de cinq ans, naïve, qui essaye de comprendre pourquoi le monde ne tourne pas et Qui nous en donne sa philosophie. Les acteurs sont incroyablement performants, une mention spéciale à la petite héroïne du film qui est tout simplement génial. Beau, triste, ce film est tout et tout simplement un joyeux du cinéma comme on en fait plus, magnifique. Une musique tout simplement génial, une des plus belles BO jamais faite au cinéma. Et une conclusion, certes triste et réelle, mais qui donne tout son sens ou film nous fait comprendre à quel point il est merveilleux. Il n'y qu'un défaut a citer c'est l'histoire un peu molle et le manque d'action du film. Mais c'est là le seul défaut de ce film incroyablement génial,beau,merveilleux. Un chef-d'œuvre 9/10
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 941 abonnés Lire ses 2 636 critiques

    3,5
    Publiée le 21 décembre 2012
    Les critiques m'ont poussé à aller voir ce film. Oui les critiques me poussent parfois (mais pas trop fort). Alors ce film je pensais que c'était un dessin animé avant de voir la BA, parce que l'affiche laisse planer un léger doute (ou il faut que je change de lunettes). Ce que j'ai aimé dans ce film c'est qu'on filme ces bidonvilles, ces objets de récup' comme si c'était le plus bel endroit au monde (sic). On n'a pas un jugement bien occidental sur ce endroit, où il y aurait un jugement moral, genre mon dieu le papa n'a pas raison de rester là, c'est irresponsable, blablabla. Non c'est un film qui ne juge pas et ça c'est beau. Mais seulement, le jugement peut venir du spectateur occidental. Sauf que tout est fait justement pour empêcher les jugements de valeur. Tant mieux. Et on a ce monologue intérieur raconté par une enfant, il dégage quelque chose. Il y a cette innocence, mais aussi une certaine profondeur. On évite de tomber dans de la philo à deux francs six sous parce que justement c'est innocent, ça ne se veut pas profond, c'est dit avec des mots d'enfants. "Mon papa dit". Du coup il y a une certaine authenticité. C'est un film beau et frais parlant de choses assez sérieuses et grave, mais sur le ton du conte. Beau. Cependant j'ai trouvé le film parfois un peu long et qu'il manquait quelque chose. Quelque chose qui pourrait venir encore sublimer cette histoire. Peut-être plus de scènes avec les aurochs, je ne sais pas. Mais bon c'est quand même un bon film, juste un peu déçu, la séquence prégénérique annonçait mieux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top