Mon AlloCiné
    Unfriended
    note moyenne
    2,3
    2283 notes dont 356 critiques
    5% (18 critiques)
    16% (58 critiques)
    30% (108 critiques)
    20% (72 critiques)
    16% (56 critiques)
    12% (44 critiques)
    Votre avis sur Unfriended ?

    356 critiques spectateurs

    Papagubida
    Papagubida

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 64 critiques

    4,0
    Publiée le 29 juin 2015
    Une belle surprise ! Je ne m'attendais pas à grand chose, j'y suis allé à l'occasion de la fête du cinéma et j'y allais presque sans entrain.. Je m'attendais même un un simple petit film d'horreur gentillet à petit budget (ce qu'il est un peu finalement).. Mais il est la preuve qu'avoir un petit budget n'empêche pas d'avoir de la créativité et du talent, ainsi que de bonnes idées ! Personnellement, j'ai été bien chopé par l'ambiance assez oppressante de ce film.. Seulement voilà, cette ambiance ne peut, selon moi, être oppressante que si on a l'habitude d'utiliser son ordinateur (ce qui est le cas de la plupart d'entre nous, surtout si vous lisez cette critique.. Ahah) et même plus particulièrement Skype qui prend quand même un place très importante dans ce film. C'est vrai qu'on vient de nous servir le premier "Skype movie", c'est très bizarre mais aussi très original. Alors gros obstacle : tout le film (je dis bien "tout") se déroule sur un écran de PC.. La caméra est en réalité l'ordinateur du personnage principal. Et une grande partie du film se passe sur Skype, et par l'intermédiaire de Skype, le réalisateur fait quelque chose de très rare au cinéma : il utilise plusieurs caméras pour tourner son film et on voit toutes ces caméras en même temps.. Les personnages sont chacun chez eux, et on voit toutes leurs réactions en même temps grâce à ce moyen super original et donc très bien pensé ! Seulement voilà, il faut forcément beaucoup lire et donc ça déplaît à beaucoup de gens.. Ceux qui n'ont pas l'habitude de lire n'arriveront sûrement pas à entrer totalement dans le film. Ce n'est heureusement pas mon cas, donc tout va bien. Comme je le disais, tout se passe sur un ordinateur et des réseaux sociaux tels que Facebook ou Skype.. Choses qu'on utilise très souvent. Ainsi, le réalisateur utilise tous nos repères dans ce film et on a donc une plus grande facilité à se mettre à la place des personnages, on a bien plus cette impression de "ça pourrait m'arriver". Et c'est ça qui fait flipper ! C'est d'avoir cette impression de vulnérabilité quant à notre utilisation d'Internet suite à ce film.. Et c'est également pour cette raison que je pense que ceux qui utilisent très rarement Skype ou même un PC auront du mal à entrer dans ce film et à se sentir vraiment flippé, puisqu'ils n'ont pas ces repères et se sentiront donc moins concernés. Mais si on a ces repères, alors oui ça peut être très flippant.. Et le réalisateur a donc bien cerné son public, et a un peu "mis à jours" les techniques du cinéma d'épouvante-horreur.. C'est à dire que l'une de ces techniques, c'est le suspens (il y en a dans tous les films d'horreur).. Eh bien ce gars à pris cette technique et l'a un peu "actualisé" (si je peux dire ça comme ça..) en installant par exemple ce suspens avec une barre de téléchargement, ou en imitant des problèmes de connexion (ce qui nous concerne aussi beaucoup dans la réalité, d'où le fait que se sente à fond dans ce film) pour miux nous faire sursauter.. Sinon, il est vrai aussi que ce film est sans doute un peu long à se mettre en place, on s'ennuie même beaucoup dans les 20 ou 30 premières minutes. Mais une fois qu'on est dedans, on n'en sort plus. Comme je l'ai dit, on doit beaucoup lire puisque les conversations avec le mystérieux inconnu se font par écrit sur Skype ou Facebook, ça peut nous déconcentrer (ou déconcerter, pour le jeu de mots) un peu d'autant plus que parfois ça va un peu vite mais c'est une bonne trouvaille. Le sujet est bien traité, et je pense que certaines personnes (bien qu'il faille être un peu nunuche) vont peut-être réfléchir à deux fois avant de poster n'importe quelle vidéo sur Facebook ou Youtube et de dire n'importe quoi à n'importe qui.. (Je vous avoue que moi-même j'ai un peu hésité avant de me reconnecter sur Skype, donc là pour le coup le nunuche c'est moi ahah). Le petit budget a été bien utilisé, pas de litres d'hémoglobines ni d'effets spéciaux à tort et à travers, juste ce qu'il faut même si on en demande toujours un peu plus.. Certes il y a quelques petites incohérences (par exemple : quand on va sur Internet pendant une conversation sur Skype, on entend toujours nos amis discuter normalement, dans le film non) mais ce ne sont que des petits détails pas bien méchants qui ne gâchent en rien l'ambiance stressante du film. Moi qui suit difficile quand il s'agit de films d'horreur, j'avoue avoir été agréablement surpris par "Unfriended", très novateur et original bien qu'il ne soit pas parfait.
    Sally Ecran et toile
    Sally Ecran et toile

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 12 critiques

    2,5
    Publiée le 30 septembre 2015
    En matière d’horreur, il faut innover si on veut continuer à surprendre le public. Après le « Projet Blairwitch » et « Rec » qui proposaient des films en caméras embarquées, « Unfriended » utilise le support des réseaux sociaux. Si le « found footage » est moins exploité au cinéma depuis quelques temps, le principe de caméra subjective n’ajoute pas toujours de valeur ajoutée. Ici indispensable dans l’exploitation du sujet, elle passe à côté de son rôle essentiel : nous embarquer dans l’intrigue et nous surprendre. Le soufflé retombe bien vite et finit par être presque indigeste… dommage car le principe était intéressant mais avec un scénario peu innovant, difficile de faire un film convaincant ! Alors que le cyber-harcèlement se fait de plus en plus courant et que les sensibilisations auprès de nos jeunes sur les déviances d’Internet pénètrent au cœur de nos classes, nous nous sommes penchés sur le phénomène « Unfriended » avec une certaine curiosité. Même si le film est loin d’être un chef d’œuvre, il a le mérite de mettre à jour un phénomène de société catastrophique qui pousse certains adolescents à commettre le pire. Si le sujet peut paraître intéressant et son support original, on se lasse très vite du film et de son manque d’action. Présenté en temps réel, il se base sur des discussions instantanées, des échanges « Skype » ou des publications Facebook… et cela pèse un peu sur l’ambiance générale du long métrage. Mis à part quelques scènes « trash », on restera un spectateur passif et peu impliqué quoique... peut-être que nos ados, accros au « que se passe-t-il sur la toile ? » percevront davantage la tension présentée dans « Unfriended ». Le casting est composé de jeunes comédiens presqu’anonymes. Hormis Shelley Henning (que l’on a vu dernièrement dans « Ouija ») nous découvrons les autres comédiens pour la première fois : Renee Olstead, Moses Jacob Storm, Will Peltz, Jacob Wysocki et Courtney Halverson. S’ils semblent investis dans leurs rôles, la distance créée entre les doubles écrans (celui de notre téléviseur et celui de l’ordinateur filmé par le réalisateur) ne nous permet pas de juger réellement leur prestation qui, aux premiers abords, semble tout à fait correcte. Même le réalisateur est inconnu au bataillon : Levan Gabriatze, vous connaissez ? « Unfriended » est un bon objet d’enquête sociologique… et encore ! Un peu plat et répétitif, il recèle quelques scènes dégoûtantes mais n’arrive pas à maintenir une atmosphère intrigante. Loin d’être un must en la matière, vous ne manquerez pas grand-chose si vous passez à côté du dernier « phénomène ».
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 132 critiques

    1,0
    Publiée le 22 janvier 2016
    Le scénario et la mise en scène se voulaient originaux, dans l'ère du temps, on savait donc à quoi s'attendre, à un film "connecté" montrant un écran d'ordinateur et rien d'autre. Et cela fonctionne les premières minutes, avant que l'ennui et la lassitude ne pointent le bout de leur nez. Le film est pourtant court mais on attend la conclusion avec une grande impatience, se demandant si un joli twist final va remettre en question toutes les niaiseries que l'on vient de se coltiner. Et bah non, on doit se contenter spoiler: d'un simili-fantôme de la défunte qui vient tuer son ex-meilleure amie . Clap de fin, merci d'être venu perdre votre temps et à bientôt pour le numéro 2 (si si, il est déjà prévu les amis). Seul petit point positif qui mérite une étoile : la critique sous-jacente des réseaux sociaux et de leurs dérives.
    Ludovic D
    Ludovic D

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 12 critiques

    2,5
    Publiée le 14 septembre 2015
    Enfin un nouveau genre de film d’horreur ! Unfriended, réalisé par Levan Gabriadze, part d’un concept innovant, offrant une certaine « jeunesse » au genre horrifique. En effet, le scénario, de type « huis clos » autour d’une vidéo-conférence, est original, tout en restant ancré dans la réalité avec un problème de société en fil rouge. De plus, cela nous permet de comprendre la mauvaise utilisation des réseaux sociaux, et donc une critique de la jeunesse d’aujourd’hui. L’objectif de type de mise en scène est de créer une ambiance angoissante et de permettre au spectateur de se plonger plus facilement dans l’intrigue. Malheureusement, le problème de société mise en avant, à savoir le suicide d’une personne proche, est ordinaire car on retrouve ce thème dans de nombreux films d’horreur. Ainsi, on tombe vite dans l’ennui et l’accroche ne se produit pas. De même, les clichés horrifiques (scènes de mort, effets spéciaux bannals, etc) ont déjà été vu et revu, laissant notre soif de peur dans les oubliettes. Ainsi, le film ne fait pas peur et on aurait plus tendance à rigoler à certains moments ! Tout se joue dans la mise en scène : c’est la force de ce film ! Pas de « va-et-vient » entre un esprit et sa victime mais une caméra fixée sur un écran d’une vidéo-conférence. La partie prenante du film est le jeu de la vérité. Il nous met un peu dans l’ambiance et nous dévoile la véritable personnalité de chaque adolescent. Néanmoins, le film aurait été plus surprenant si les effets spéciaux horrifiques étaient plus approfondis. Le jeu d’acteur est vraiment pas mal ! Je m’attendais à voir des adolescents banals et avec un manque d’expérience. A ma grande surprise, c’est dans l’ensemble réussi, même si certains points sont à améliorer. Malheureusement, ce qui m’a le plus déçu c’est sur le choix de l’acteur « geek », car on se focalise encore sur un stéréotype du gars un peu enrobé. Dommage pour ce point négatif. En bref … un concept original, un nouveau genre horrifique, un casting pas mal … mais un manque cruel de frayeurs ! Un film qui aurait pu être approfondi, dommage !
    Maxime A.
    Maxime A.

    Suivre son activité 2 abonnés

    0,5
    Publiée le 25 juin 2015
    Ce film est une arnaque de a à z. Franchement n'allez pas voir ce film, je n'ai jamais vu un film d'horreur aussi nul au cinéma. Le film est à première vue original, le concept internet et la cyber horreur est plutôt novatrice. Voilà pourquoi je suis allé voir ce film. J'ai été on ne peut plus déçu... Je m'explique : Le film tarde à commencer, il y a des scènes vraiment longues et sans intérêt, pour combler le temps du film sûrement (en effet le film est assez court --> à peine plus d'une heure). On plonge vite dans l'action, en effet le "hacker" commence à taquiner nos personnages et leur faire peur, on est prit dans le jeu, ou du moins au début.. Ensuite bien évidemment il y a des scènes de meurtre, mais la webcam ne les films qu'à moitié. Les personnages meurent de façon étrange, les uns après les autres, mais bon, c'est pour ça qu'on est venu, mais un problème se pose, on ne s'est absolument pas pourquoi ils se tuent : un esprit, une possession.. On sait pas, on saura sûrement à la fin... Mais voilà : ATTENTION SPOIL À la fin on apprend que tout est la faute de l'héroïne, puis un fantôme la tue. Alors "pourquoi ? Comment ? Qui est-ce ? Rien n'est expliqué, il y a une vraie faille au niveau du scénario, à la fin du film la moitié de la salle à crié rembourser (sans rigoler). Alors le film n'a coûté qu'un million à produire il a déjà fait beaucoup de recettes, donc bon cou p de leur part, mais ça n'en fait pas un bon film néanmoins. Dommage le concept était pas mal.
    Marceau G.
    Marceau G.

    Suivre son activité 290 abonnés Lire ses 176 critiques

    1,5
    Publiée le 6 juillet 2015
    L'unique intérêt, s'il en est, de cet "Unfriended" réside dans son idée de scénario (ou plutôt de concept) 2.0 : le film entier se déroule sur un écran d'ordinateur. Révolutionnaire pour les uns, régressive pour les autres, cette expérience "horrifique" divise les spectateurs. Ayant ce mois-ci lésiné le cinéma pour cause d'examens, j'ai accepté il y a quelques jours de m'y rendre avec des amis pour voir "Unfriended". Bien mal m'en prit ! Le film commence par la vidéo d'une jeune fille qui se donne la mort en public suite à la publication sur le net d'une vidéo dégradante la mettant en cause. Un an plus tard, jour pour jour, six de ses amis se connectent sur Skype pour discuter. Mais un intrus s'incruste dans la conversation... Le pitch sent déjà le délire qui se veut ancré dans la réalité... Pourquoi pas ? Mais les réalisateurs ont poussé le concept jusqu'au bout... En temps normal, je n'aurais pas râler, au contraire, mais ici, ça va trop loin ! Encore que, si ça avait été fait avec subtilité, mais même pas. On se tape donc tout le long du film les dialogues qui se confondent (parce que criés en même temps), les images qui rament, buggent et chargent sans cesse, les messages mal orthographiés, sans compter les clichés inhérents au genre... Et puis franchement, y'a des moment on se demande ce qu'on est venu faire là ; non mais sérieux, mater un écran d'ordi sur un écran de cinéma pendant 1 heure 20 ! Au début, on est intrigué, on se laisse prendre au jeu, mais rapidement, on se lasse, alors on commence à taquiner son voisin, à faire des blagues sur les physiques des personnages (oui je sais, c'est mal), bref à s'ennuyer et à attendre impatiemment l'arrivée du mot fin sur l'écran. Côté frissons, c'est pas trop ça non plus, le suspense est présent bien que tiré par les cheveux, et les seuls ressorts horrifiques sont finalement des scènes gores et des jump-scares tout juste assez bien organisés pour faire sursauter. Reste toute la parenthèse sur le cyber-harcèlement et la place de la technologie chez les jeunes, que le réalisateur a voulu effleurer, mais le segment final qui atteint un niveau rare de perversité enlève au film toute légitimité à un propos. Pouce rouge !
    Jocelyn C
    Jocelyn C

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    3,0
    Publiée le 30 juin 2015
    Un film court qui en plus met beaucoup trop de temps pour se mettre en place, une fin décevante qui aurait pu être traitée différemment. Point positif, la musique et les effets sonores sont bien effectués mais sinon des acteurs lisses, des discussions chiantes en langage sms stupides et des prestations peu convaincantes. Dommage le concept de base était plutôt sympa.
    François G.
    François G.

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 21 critiques

    2,5
    Publiée le 15 janvier 2016
    Avec un pitch intéressant, "Unfriended" pouvait laisser suspicieux au niveau de sa qualité dans le genre horrifique. C'est donc sur mon ordinateur afin de m'immiscer complètement dans le long-métrage que j'ai visionné ce film d'horreur passé plutôt inaperçu dans les salles Françaises. Et bien oui, l'histoire ne se déroulant que sur Skype ainsi que sur Facebook est captivante. J'ai été agréablement surpris par le récit écrit sans lenteurs par Nelson Greaves, qui se démarque convenablement des clichés habituels dans ce Cinéma qui perd en intensité. Bien qu'il ne soit pas un très bon film, il a le mérite de sortir du lot et d'intriguer le spectateur. La mise en scène de Levan Gabriadze est bonne et efficace ; une légère tension (légère oui car le peur n'est malheureusement pas présente ni très convaincante) s'installe grâce à une ambiance réussie et intelligemment retranscrite. Ce qu'offre le metteur en scène est ingénieux et prend tout son sens quand on compare l'histoire aux dangers des réseaux sociaux, cela s'inscrit donc parfaitement dans le monde moderne avec les nouvelles technologies, les fêtes délirantes et les amis. Si la réalisation n'est pas vraiment existante à cause de plans fixes par webcam, les images sont bonnes et bien utilisées. Le montage, les écrans qui apparaissent tels des publicités et les logiciels utilisés (pour la bande sonore) sont bons, et aidés par la lumière sombre de la chambre, qui accentue l'angoisse qui est suscitée. Si l'effroi n'est pas glacial, un léger stress est instauré, cela aussi aidé par des acteurs très convaincants. Le casting est porté par Shelley Hennig, qui bluffe dans son rôle. Cependant, les personnages ne sont pas vraiment attachants et ne provoquent donc pas d'émotions fortes par la suite. De plus, les jumps scares ne sont pas vraiment innovants et font plus rire qu'autre chose. La frayeur que je cherchais encore une fois n'a donc été aussi efficace que je l'espérais, malgré une suggestion plus présente que dans d'autres films. Les effets sanglants ne sont pas trop présents, ce qui est assez rare dans ce genre d'œuvre. Pas grand chose à dire donc sur la forme c'est du assez bon, la mise en scène est relativement efficace et originale ; et sur le fond, malgré des personnages dont on s'en fiche de leur sort, cela reste plutôt agréable à suivre et même supérieur à de nombreuses productions du genre.
    Maxime F
    Maxime F

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 187 critiques

    3,5
    Publiée le 20 juillet 2015
    Franchement c'est plutôt pas mal. C'est plus sur le suspens et l'angoisse que joue ce film, la tension et l’oppression sur les personnages que sur l'horreur et les jumpscares. Et tant mieux car d'une part ça change des films habituels du genre, et en plus ça marche. De plus l'originalité de cadré l'écran d'un ordinateur durant tout le film a le mérite de faire une mise en scène inhabituelle et qui a ses atouts. Donc c'est un film pas du tout honteux, bien qu'il ne fasse pas peur au sens propre.
    Romain L.
    Romain L.

    Suivre son activité 2 abonnés

    4,5
    Publiée le 28 juin 2015
    Un filme vraiment original avec le concept de mélanger de l'horreur avec de l'informatique, on mets un peu de temps pour rentrer dans le contexte mais une fois rentré on y ressort plus, et toutes images figées sont très bien utilisées !
    Florence
    Florence

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 96 critiques

    3,5
    Publiée le 29 juin 2015
    Certes, ce film est flippant mais tout réside dans la tension. L'angoisse est présente mais les images gore sont trop brèves. L'originalité du mode de tournage en fit un film à part. Ce film d'horreur 2.0 est bien mais aurait pû être mieux, j'aurais voulu en voir . En tout cas, l'histoire de Laura Barns reste en tête après le visionnage spoiler: et on a envie de l'avoir en amie sur Facebook :-) .
    WutheringHeights
    WutheringHeights

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 179 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juin 2015
    Si Unfriended n'est jamais réellement effrayant (et c'est un peu dommage), le film est une réussite formelle étonnante. Pendant 1h20, tout se passe sur un écran d'ordinateur en temps réel, dans un (faux) plan-séquence composé de conversations Facebook, Gmail, iMessage et autres, ainsi que de conversations vidéo sur Skype entre les protagonistes apparaissant simultanément à l'écran. L'intérêt du film ne se situe cependant pas que dans sa forme. Le propos est tout aussi riche. (...) à l'heure des réseaux sociaux et de l'internet tout puissant, il suffit d'un clic pour faire et défaire une réputation, pour mener quelqu'un à la mort, qu'elle soit sociale ou bien réelle. (...) Une agréable surprise dans un genre trop souvent sinistré par les réalisations calamiteuses et les scénarii indigents. LA SUITE :
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 628 critiques

    3,0
    Publiée le 30 juin 2015
    Enfin, le genre horreur tente de se renouveler quelque peu et c'est en ça que ce Unfriended est plutôt intéressant. Le concept a certes ses limites mais est tout de même original et l'intention du réalisateur est louable car assez risquée à la base. 1h20 sur un écran d'ordi n'emballerait pas grand monde à priori mais pour le coup l'ambiance est là et on ne décroche pas une seconde. Parfois amusant, parfois dérangeant, toujours sous tension, ce petit métrage un peu fauché fait son effet à moindre coût et c'est tant mieux. Moins d'effets spéciaux pour un résultat plus convainquant au final. A voir une fois, pas forcément au ciné d'ailleurs.
    Mapofparis
    Mapofparis

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 187 critiques

    3,5
    Publiée le 27 juin 2015
    Mais v'la un petit film d'horreur pour ados bien sympathique et très originalement réalisé - le tout se déroulant sur un écran d'ordi via les réseaux sociaux et le chat - Unfriended se posant du côté des oeuvres qui jouent plus sur la tension que la peur réelle. On sursaute à peine mais l'ambiance de plus en plus glauque fait son petit effet. Du bon boulot.
    david-RKO
    david-RKO

    Suivre son activité 2 abonnés

    3,5
    Publiée le 30 juin 2015
    N'ayant pas vu la bande annonce , je fus surpris de la réalisation originale du film . Démarrage un peu long à mon goût , on reste néanmoins attentif tout au long de l'histoire . Film à petit budget , il n'en reste pas moins un bon petit divertissement :) Vu pendant la fête du cinéma donc places à petit prix .... j'aurais été déçu de payer plein pot pour ce film ...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top