Mon AlloCiné
    Les Frères Sisters
    note moyenne
    3,9
    4696 notes dont 455 critiques
    10% (44 critiques)
    34% (153 critiques)
    30% (136 critiques)
    16% (74 critiques)
    6% (27 critiques)
    5% (21 critiques)
    Votre avis sur Les Frères Sisters ?

    455 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2406 abonnés Lire ses 644 critiques

    3,0
    Publiée le 4 octobre 2018
    « les Frères Sisters » ou un drôle de western où les brutes épaisses se laissent découvrir, en dévoilant leurs failles et leurs faiblesses ! Le comble est que l’on finirait presque par trouver sympathique ce duo de tueurs sans vergogne que sont Charlie et Eli Sisters, tout comme le sont d’ailleurs aussi ceux qu’ils traquent par la même occasion durant leur épopée... Curieusement et c’est assez inhabituel, on révèle toute la complexité et toute la fragilité de ces deux frères qui se côtoient au quotidien en tant que chasseurs de prime aux intérêts sordides et communs... Et pourtant chacun des deux se laisse découvrir et bien que Joaquin Phoenix semble se tailler évidemment la part du lion au début, John C. Reilly finit par prendre le dessus dans sa délicatesse à nous surprendre par un jeu subtil et à l’opposé de ce que l’on attendait d’un tel énergumène. Loin de certains cowboys sombres et taiseux, ces deux-là ont en effet de quoi nous raconter de leur enfance plutôt malheureuse, à cette vie qu’ils mènent plutôt noire, ou rouge si l’on pense au sang qu’ils ont sur les mains ! Si bien que ce western va prendre un côté intimiste assez surprenant dans le genre que l’autre duo, lui poursuivi, va ne faire que conforter à sa manière. Là aussi, la sensibilité est de mise et aussi bien Jack Gyllenhaal en détective instruit humaniste, et Riz Ahmed en chimiste illuminé (!) vont aussi nous émouvoir quelque part ! Alors ne parlons pas du quatuor réuni pour ne rien révéler ! Maintenant, en bémol évident, et c’est un peu le double tranchant du film, celui-ci se traîne un peu en longueur et le rythme en pâtit du même coup. On a beau s’intéresser à tout ce petit monde et à leurs problèmes personnels, on attend que ça se remue un peu quand même au delà du ressenti et des confidences des uns et des autres... Et quand la deuxième partie arrive, l’intérêt se précise enfin ! Tout devient un peu plus intense, les rapports des personnages prennent un peu plus de force ou d’épaisseur, et l’histoire nous captive enfin davantage ! Un assez bon western dont les quatre acteurs lui donnent une âme véritable et dont Jacques Audiard revisite les codes avec beaucoup de recherche et d’idée, de belles images et surtout une bande son décalée qui fait la différence. Il manque juste un peu de punch à l’ensemble pour qu’il soit parfait ! À découvrir..
    Lara Cridlig
    Lara Cridlig

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 76 critiques

    4,0
    Publiée le 9 octobre 2018
    Du grand art ou comment nous rendre sympathiques deux tueurs à gages particulièrement dangereux. Il faut bien comprendre les enjeux de cette course à l’or pour entrer dans chaque personnage. La confrontation des frères Sister avec l’autre tandem confine à la perfection et renvoie à l’Amérique des années 50. Ils vont côtoyer un chimiste idéaliste qu’ils étaient censés torturer et un détective, transformant cette course au crime en un chemin initiatique, ramenant finalement nos héros affranchis de leur sinistre mission vers le nord, leur point de départ.
    colombe P.
    colombe P.

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 92 critiques

    5,0
    Publiée le 25 septembre 2018
    C'est un excellent western tout en lenteur, profondeur et psychologie. Ceux qui n'ont pas aimé et qui disent que c'est lent et mou, s'attendaient sûrement à un western qui dépote mais non il existe des westerns bien mieux et plus subtils tels que celui-ci.
    petitbandit
    petitbandit

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 341 critiques

    3,0
    Publiée le 23 septembre 2018
    Un western façon Audiard avec ses personnages atypiques et son scénario original. Un rythme inégal alternant sur des scènes cultes et d'autres plus laborieuses. L'interprétation est bonne même si Joaquim Phoenix surjoue par moment. Une fin qui prête à sourire aussi. Pas mal mais pas le meilleur Audiard.....
    JPS NEUILLY
    JPS NEUILLY

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    3,0
    Publiée le 22 septembre 2018
    Bon western avec tous les ingrédients habituels paysage magnifique manque une musique digne des grands western! bon moment sans plus
    OPCinephage
    OPCinephage

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 23 septembre 2018
    Bon film, quoique surestimé. Certaines scènes sont vraiment puissantes, mais tout de même : dans l'ensemble, c'est assez mou et sans vraie consistance... Un peu déçu par Jacques Audiard, dont j'avais aimé "De battre mon cœur s'est arrêté".
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 989 critiques

    3,0
    Publiée le 24 septembre 2018
    Jacques Audiard et son scénariste se meuvent avec bonheur et subtilité dans l'univers westernien, dont ils respectent les codes tout en greffant un univers et un style qui leur sont proches. Attachant.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 616 critiques

    4,0
    Publiée le 23 septembre 2018
    Grande réussite esthétique, le nouveau Jacques Audiard est tout sauf un western traditionnel. Même si les frères Sisters évoluent dans l’univers rude de l’ouest américain de 1851, il s’agit davantage d’une réflexion philosophique abordant les thèmes de la filiation, de l’évolution des sociétés civiles et de la rédemption. John C. Reilly et Joaquin Phoenix sont parfaits, aux antipodes des cowboys taiseux et inébranlables inhérents à ce type d’œuvres. Face à eux, Jake Gyllenhaal et Riz Ahmed, détective et chimiste en fuite, semblent contre toute attente nouer une relation amicale tendant vers une possible future association dans une société utopiste et sans violence. Ces quatre héros ordinaires sont tout simplement des enfants perdus du capitalisme, ayant grandi dans un univers sombre et sans pitié et qui, au fil de leur traque, vont se révéler cupides et incapables d’assumer les conséquences de leurs entreprises.
    SebLefr3nch
    SebLefr3nch

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 96 critiques

    4,0
    Publiée le 20 septembre 2018
    Pour son premier film anglophone, le cinéaste Jacques Audiard s'attaque au genre le plus américain qui existe, le western. Du coup il est vraiment attendu au tournant. Et pourtant il passe le test avec succès. L'histoire est adaptée d'un roman de Patrick DeWitt et ce qui est incroyable c'est qu'on n'a pas le sentiment qu'il s'agit d'une adaptation car l'histoire se déroule très naturellement sans avoir la sensation qu'une quantité d'évènements soit en trop ou manque. On s'attachement facilement à ces personnages qui incarnent les thématiques des westerns : l'un voulant devenir le maitre de l'ouest, d'autres se ruant vers l'or, d'autres souhaitant une meilleure vie, ... La réalisation aussi s'inspire des classiques, même si certains passages sont la marque de fabrique du cinéaste. Mais tout y est et pourtant on a l'impression d'avoir un bol d'air frais. Les images sont splendides, on se croirait dans l'Ouest américain alors que le film a été tourné en Europe. Les séquences de nuit sont superbes. Le casting 5 étoiles est excellent. Ils sont tous très bons. Et la bande son du frenchy Alexandre Desplat, emprunte des musiques classiques des westerns tout en y mettant son originalité. Audiard fait fort pour son premier film en anglais, ça semble très bien parti pour la suite.
    Naughty Dog
    Naughty Dog

    Suivre son activité 379 abonnés Lire ses 150 critiques

    4,0
    Publiée le 19 septembre 2018
    Un nouveau Jacques Audiard est toujours un petit évènement pour moi, c'est donc avec une hâte certaine que j'attendais "The Sisters Brothers". Et là encore, le pari se révèle vraiment concluant : le film nous raconte l'histoire 2 frères tueurs à gages, engagés par un Commodore (Rutger Hauer qui fait 2 apparitions express) pour trouver un chimiste détenant une formule secrète (Riz Ahmed, toujours très bon), ce dernier étant en voyage avec John Morris (Jake Gyllenhaal, acteur qu'on ne présente plus), un détective chargé de faire le transfert. De ce canevas typique, Audiard renverse les codes du western, genre parcouru en long en large et en travers comme dans le reste de sa filmo, s'intéresse surtout aux personnages, chacun véhiculant une idée ou des aspirations, qui vont rentrer en collision et être mises à mal. Joaquin Phoenix et John C.Reilly ressortent véritablement du lot, campant les personnages éponymes Charlie et Eli Sisters, avec évidemment un jeu d'acteur impeccable. Si ils sont véritablement le moteur du film, Audiard n'oublie pas les 2 autres personnages, moins mis en avant cela dit mais avec une importance significative néanmoins qui prend ton son sens lors de la dernière demi-heure du film. En filigrane nous est présentée une Amérique triviale et rurale de 1851, qui opère une réelle transition vers "un monde civilisé", et c'est tout là le coeur du long-métrage : 4 personnages véhiculant chacun une facette d'une société en pleine transformation, entre hommes sans foi-ni-loi poussés par l'appât du gain ou la violence, ou individus cherchant à fonder un monde de partage et de communication. Les duos Charlie-Eli et John-Herman fonctionnent en miroirs intercroisés entre les 4, proposant donc des rapports très intéressants, là où Audiard use du hors-champ pour masquer la violence d'un Far West dont l'odeur de putréfaction est moins frontale qu'il n'y parait. La photographie de Benoit Debie (chef opérateur attitré de Gaspar Noé) va dans ce sens, proposant des teintes brunes douces-amères laissant un goût de charogne dans la bouche, alliée à une caméra méticuleuse d'Audiard, jamais dans la sur-esthétisation, et offrant notamment des séquences en pleine nature proches de l'onirisme. La structure du film relève du pur western, à base de chevauchées entrecoupées de moments et de ruptures de ton relançant le récit de manière non-répétitive, où l'humour et la gravité sont également subtilement dispersés. Les dialogues sont très bons, permettant des échanges souvent savoureux et coeurs d'un récit où la banalité du mal et ses conséquences sont débattues. Ajoutons à cela une musique d'Alexandre Desplat proposant son lot de sonorités élégantes à base de cordes, et on tient là un western tendre et beau, maitrisé, porté par un quatuor d'excellents acteurs dans une histoire fraternelle et aux accents psychanalytiques de très bonne facture.
    Carlos Stins
    Carlos Stins

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 11 critiques

    3,5
    Publiée le 22 septembre 2018
    Face à l'une de mes plus grosses attentes cinéma de cette année 2018, je mentirai si je disais que je ne suis pas sorti un peu déçu de ma séance bien que le "Les frères sisters" soit un western de bonne facture. Face à des critiques pour la plus part dithyrambiques et d'autres au contraire carrément assassines, je vais essayer d'apporter un peu de nuance car, si je n'ai pas vu le chef d'œuvre espéré, il serait à mon sens malhonnête de parler de mauvais film. Ce qui cristallise le mieux mon ressenti face au long-métrage est certainement mon avis sur sa mise en scène, certes primée à Venise, mais que j'ai trouvée finalement assez décevante et déconcertante. Décevante car, venant de Jacques Audiard, on s'attend toujours à du très lourd mais également déconcertante dans la mesure où je n'ai pas vraiment reconnu la patte visuelle d'Audiard. Le cinéaste français nous a habitués à des films âpres et intenses, à une mise en scène énergique qui épouse le corps de ses personnages mais l'on ne retrouve rien de tout ça dans "Les frères sisters". Le métrage est au contraire plutôt lancinant mais sans qu'un quelconque magnétisme en ressorte, l'ensemble est évidemment techniquement assez irréprochable et contient de bonnes idées (notamment la scène d'introduction) mais cela manque à mon sens de personnalité et d'ampleur. Cette impression me vient peut-être également de la bande originale, les compositions d'Alexandre Desplat étant habituellement pour beaucoup dans les succès des films d'Audiard mais celle-ci m'a déçue, non pas encore une fois qu'elle soit mauvaise mais elle est loin d'être mémorable ce qui est, selon moi, un problème pour un western. Le scénario ne relève pas vraiment le niveau, ce dernier comportant un intérêt dans sa dimension psychologique et pour les questions qu'il pose comme celle de l'héritage qu'on laisse derrière soi mais, cela manque encore une fois cruellement de densité et de profondeur, le long-métrage souffrant de quelques longueurs et ayant finalement du mal à nous toucher autant qu'il le voudrait. En revanche, je n'ai rien à redire du casting qui est comme attendu irréprochable, les quatre acteurs majeurs du film livrant tous de très belles prestations. Peut-être que ce projet qui lui a été soumis par John C; Reilly est par conséquent moins personnel pour Audiard, ce qui expliquerait pourquoi il me paraît en dessous de ses meilleures œuvres même si, en l'état, "Les frères sisters" est un bon western dont le visionnage a suscité chez moi un réel plaisir.
    MC feely
    MC feely

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 125 critiques

    3,0
    Publiée le 22 septembre 2018
    Un western qui prend sont temps avec un rythme assez lent mais qui devellope bien ses personnages tout en apportant une autre thématique qu'est la considération pour l'humain à cette époque gangréné par la violence.C'est sympa mais avec la concurrence dans le domaine je ne trouve pas que ça sorte du lot ou que ça apporte quelque chose de significativement inoubliable,cependant ça n'empêche pas qu'on puisse apprécier et passer un bon moment.3/5
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 27 critiques

    4,0
    Publiée le 19 septembre 2018
    La mise en scène du réalisateur, méticuleuse et puissante à la fois, n’a aucune difficulté à nous étreindre de toute sa noirceur. L’Ouest se vit au fil de superbes percées oniriques et l’humour, subtilement dispersé, permet à l’ensemble de respirer. Fascinant, beau et intelligent, Les Frères Sisters est un vrai bon western, comme il est si difficile d’en trouver aujourd’hui.
    Free Spirit
    Free Spirit

    Suivre son activité 5 abonnés

    4,0
    Publiée le 19 septembre 2018
    Épopée aboutie et sujette à une belle maîtrise du réalisateur... J'ai particulierement aimé la réflexion sur les 2 paradigmes qui régissent l'évolution humaine : le capitalisme et la cupidité des hommes ou l'humanisme et le vivre ensemble... Le réalisateur parvient avec beaucoup de finesse à nous interroger et nous faire notre propre opinion... Bien que sanglant, peu avare en scènes dégoutantes (l'araignée... non dénuée d'une certaine symbolique sur le mal qui peut atteindre l'homme malgré lui) et riche en actions, j'ai trouvé ce film un peu linéaire. Il lui manque un grain de folie ou de magie scénique pour le qualifier de magistral... Reste que ce dernier Audiard est réussi tant il parvient à capter la quête identitaire des 2 héros sans jamais nous faire sourciller d'ennui ou d'indifférence... Un film à voir pour mieux entrevoir le monde actuel...
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 20 critiques

    4,0
    Publiée le 20 janvier 2019
    Cette belle réalisation de Jacques Audiard nous délivre un Western de bonne facture. Son scénario, coécrit avec Thomas Bidegain (déjà présent pour Dheepan, La Famille Bélier, Un prophète ...) nous conte les méfaits d'un duo d'assassins pourchassant un chimiste chercheur d'or. Si l'intrigue peine un peu à se mettre en place, elle nous offre par la suite une très belle évolution des personnages. Outre la belle BO d' Alexandre Desplat, Jacques Audiard nous offre de solides dialogues, de belles chevauchées et une superbe reconstitution de l'Ouest Américain d'avant 1900. Le film bénéficie d'une admirable distribution avec une interprétation magistrale de John C. Reilly dans la peau d'Eli, le frère le plus social. Il est bien secondé par Joaquin Phoenix qui joue Charlie, le frère cadet, le meneur. A marquer également au casting les très belles présences de Riz Ahmed et Jake Gyllenhaal.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top