Mon AlloCiné
Inglourious Basterds
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
4,3
48100 notes dont 3731 critiques
44% (1645 critiques)
30% (1135 critiques)
6% (240 critiques)
8% (299 critiques)
5% (193 critiques)
6% (219 critiques)
Votre avis sur Inglourious Basterds ?

3731 critiques spectateurs

Lambolp640

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 7 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/09/2017

Excellent film, qui est osé, du Tarantino à l'état pur. Christoph Waltz est excellent, sûrement le rôle de sa carrière, la scène au restaurant où il questionne est magnifique, juste pour le plaisir j'ai dû regarder cette scène 100 fois.

Christiane H.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 57 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 17/09/2017

Incroyablement mou comme histoire, je suis déçue, comparé à l'excellent "Django Unchained", ça commence fort avec un bon début dramatique et puis plus rien, ça tombe dans le grand n'importe quoi, ça me laisse de marbre ces "Inglourious Basterds", trop classique par rapport aux autres films de Q.T., y'a du bon et du mauvais

Jacques Sullivan

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 370 critiques

3,5Bien
Publiée le 16/09/2017

Un film de guerre drôle, violent et surprenant avec un récit surprenant, une photographie splendide, un casting de haut niveau, des dialogues décoiffants et un Christoph Waltz exceptionnel.

Anton Ego

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 339 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/08/2017

Un film de guerre drôle, violent et surprenant avec un récit surprenant, une photographie splendide, un casting de haut niveau, des dialogues décoiffants et un Christoph Waltz exceptionnel. C’est très bien.

7th Art Universe

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 14 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/08/2017

Ce tarantino de 2009 s'inscrit sans difficulté dans la lignée des films cultes avec son intrigue se déroulant en temps de seconde guerre mondiale entre 1941 et 1944, où l'Allemagne nazie occupe une importante partie de la France grâce à une politique de collaboration. Attention, ce film prend place dans une tournure alternative de la seconde guerre mondiale comme un monde parallèle au notre mais vous comprendrez après avoir vu le film ou si vous l'avez déjà visionné. Le film incite ce fort esprit anti-nazi notamment oppressant développé par les héros de religion juive qui à leur tour infligent aux allemands une souffrance atteignant son paroxysme pour venger leurs camarades abattus comme des chiens par les SS. Ainsi les rôles s'inversent et c'est une satire fatale et impitoyable du régime nazie qui est mise en place dans ce film, dont l'humour noire et l'ironie règne en harmonie. Une fois de plus la bêtise humaine est infinie mais le film déploie notamment la brillance de l'esprit humain en matière de vengeance. Il associe parfaitement les nationalités des acteurs et de leurs personnages favorisant un jeu de rôle efficace et naturel. Il est surtout amusant de voir que le film se situe dans le même univers que "Les huit salopards" même si l'on sait que les tarantino sont liés entre eux. Le concept du film est intéressant même si faire de l'humour sur une guerre sanglante ayant fait plus de 60 millions de morts, fait ressortir des souvenirs dramatiques que l'on ne peut oublier (plus de civils que de soldats sont morts, environ 45 millions) mais comme je l'ai dit au-dessus le film encourage avant tout l'enterrement des concepts darwinistes et racistes mortels mais pitoyables du point de vue de notre société bien qu'elle soit encore jonchée d'injustices.

/Gnocchi

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 15 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 06/08/2017

Étrange impression en voyant ce film... Certes, certaines scènes sont admirables, comme la toute première où Landa arrive chez la famille de Français pour "chasser" les Juifs qui s'y cachent, ou comme la scène du devine-tête. Dans ces scènes, les acteurs sont excellents (mention spéciale à Christoph Waltz), les dialogues aussi, la tension est palpable et leur dénouement à couper le souffle. Cependant, le reste du film ne m'a pas convaincu : Hitler, qui devrait être traité comme un personnage mystérieux, est trop montré, (SPOILER) sa mort est ridicule, tout comme le reste de la scène dans le cinéma en flammes, Mélanie Laurent ne joue pas si bien que ça, et le personnage de Brad Pitt manque d'intérêt. Sérieusement, quel est le message de ce film : "ç'aurait été bien si on avait tué Hitler et plus de Nazis" ? Décevant, venant de Tarantino qui, selon moi, nous a habitué à mieux.

Dé D.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 51 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/07/2017

Génial, captivant et entraînant, un très grand film qui aborde la seconde guerre mondiale de manière nouvelle et unique

Soigneux G.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 10 critiques

4,5Excellent
Publiée le 26/07/2017

Jubilatoire et tout simplement génial !!! Un des meilleurs tarantino de l'ère hd !!! Scènes d'anthologie, histoire originale, personnages haut en couleur très bien travaillés avec un casting sur mesure et bo venant rythmer le tout !!! A voir et revoir !!!

Jérémie L.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 31 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/07/2017

Des films sur la seconde guerre mondiale, il en existe une quantité invraisemblable mais celui-ci nous marque par son côté décalé et improbable. Le découpage du film en chapitres est très intéressant car plusieurs histoires nous sont racontées et ce système fonctionne parfaitement pour assurer la transition. Ensuite je souhaiterais souligner la perfection des dialogues, l'exemple type est la première scène entre le commandant SS Hans Landa et le fermier. Je mettrais un bémol par rapport à la violence de certaines scènes, à mon sens ce n'était pas nécessaire. Une fois de plus Tarantino marque un grand coup grâce à son originalité et son sens du détail.

7th art universe

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 36 critiques

4,0Très bien
Publiée le 10/07/2017

Ce tarantino de 2009 s'inscrit sans difficulté dans la lignée des films cultes avec son intrigue se déroulant en temps de seconde guerre mondiale entre 1941 et 1944, où l'Allemagne nazie occupe une importante partie de la France grâce à une politique de collaboration. Attention, ce film prend place dans une tournure alternative de la seconde guerre mondiale comme un monde parallèle au notre. Le film incite ce fort esprit anti-nazi notamment oppressant développé par les héros de religion juive qui à leur tour infligent aux allemands une souffrance atteignant son paroxysme pour venger leurs camarades abattus comme des chiens par les SS. Ainsi les rôles s'inversent et c'est une satire fatale et impitoyable du régime nazie qui est mise en place dans ce film, dont l'humour noire et l'ironie règne en harmonie. Une fois de plus la bêtise humaine est infinie mais le film déploie notamment la brillance de l'esprit humain en matière de vengeance. Il associe parfaitement les nationalités des acteurs et de leurs personnages favorisant un jeu de rôle efficace et naturel. Il est surtout amusant de voir que le film se situe dans le même univers que "Les huit salopards" même si l'on sait que les tarantino sont liés entre eux. Le concept du film est intéressant même si faire de l'humour sur une guerre sanglante ayant fait plus de 60 millions de morts, fait ressortir des souvenirs dramatiques que l'on ne peut oublier (plus de civils que de soldats sont morts, environ 45 millions) mais comme je l'ai dit au dessus le film encourage avant tout l'enterrement des concepts darwinistes et racistes mortels mais pitoyables du point de vue de notre société bien qu'elle soit encore jonchée d'injustices.

Slone

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 62 critiques

4,5Excellent
Publiée le 26/05/2017

Stylistiquement, ce film affirme le goût pour le "théâtre filmé" de Quentin Tarantino, et ceci se voit d'autant plus qu'il s'agit a priori d'un "film de guerre". C'est le film des paradoxes dérangeants, et certainement le plus subversif que le Tarantino auteur ait jamais écrit. C'est peut-être pour cette raison que ce film ait souvent mal compris, car il va à rebrousse poil de nos habitudes de pensées. Ils désacralisent totalement la perception habituelle de la Seconde Guerre Mondiale : au lieu de nous présenter le mal incarné, la perversion sadique fantasmé d'un ennemi dénué d'empathie face à de courageux héros de la liberté, il prend le risque d'humaniser le soldat nazi et de nous présenter les "héros" comme des brutes épaisses sans finesse et calamiteux. Pas de méchant savant sadique ici, ou d'officier qui tue comme il respire aussi bien les opprimés que ses subordonnées insufisamment compétents à ses yeux (on n'est pas dans Captain America, quoi). Non rien de tous les clichés habituels propre aux films de science fiction qui s'écrivent sur le mode de la fable. Au contraire, le film nous met au défi de rester attachés à ceux qui sont *a priori* perçus comme les héros du film, en nous les représentant comme des barbares adeptes du scalping et du skull bashing, qui paraissent d'autant plus cruels que ces pratiques sont exercées sur des hommes a priori honorables (l'officier incarné par Richard Sammel qui donne sa vie pour sauver celles de jeunes soldats). La plus grosse difficulté du film est sans doute là : dans l'incapacité que l'on a à s'identifier aux personnages, et ce d'autant moins que leurs adversaires sont étonnamment humains, voire pathétiques, ne donnant dans sa narration aucune justification à la violence du "camp du bien", autre que nos propres présupposés. Même le personnage de Mélanie Laurent (Shosanna Dreyfus) ne doit la sympathie du public qu'à son drame personnel, seul point d'accroche émotionnel de ce personnage par ailleurs très froid et déterminéSpoiler: (la séquence où elle force un technicien a développé son film est très révélatrice). Tarantino désacralise même Hitler avec une version parodique que n'aurait pas renié Chaplin ou l'équipe du Splendide, un Hitler émotif et colérique, apeuré par la violence inouïe des "Basterds" ! Certes, la figure du colonel Hans Landa semble correspondre à l'archétype de l'officier nazi froid et calculateur ; mais même ce personnage se révèle être plein d'ambiguïtés, car nullement attaché à l'idéologie nazie et mue par une ambition carriériste et opportunisme, qui ne fait que s'adapter au contexte, et ainsi nous éclaire sur ce que sont les coulisses de l'histoire des guerres Spoiler: lorsqu'il finit par négocier son alliance avec les basterds. Pour le reste des nazis, à bien des égards, la manière dont les nazis sont dépeints par Tarantino, cette désacralisation du mal absolu en une version plus pathétique mêlant pêle-mêle les hommes d'honneur, les narcissiques, les arrivistes, les naïfs, les balourds, rappelle la rupture de ton que l'on peut ressentir quand on passe de la figure romanesque du gangster des films "Le Parrain" à la version "beauf" du film "Les Affranchis". Il y a ce même "désenchantement" chez Tarantino que chez Scorsese sur ce point. D'autant plus flagrant que, encore une fois, les "héros" sont particulièrement balourds et amènent naturellement à des séquences comiquesSpoiler: comme celle où Aldo Rayne se voit incapable d'articuler correctement un seul mot d'Italien. L'humour est d'ailleurs omniprésent, même si c'est souvent sous une forme très grinçante et peu saillante : il y a un ton un peu goguenard, presque potache, tout le long du film qui se délecte de jouer dans une zone très sensible de l'histoire pour y compter une tragédie de la folie ordinaire avec des personnages à la limite du grotesque. A noter aussi, les clins d'oeil très lourds de sens une fois qu'on les a repérés : la formidable scène de la taverne souterraine, où ils nous ait présenté des troufions de l'armée allemande jouant à un jeu de culture générale dans lequel les héros ne se sentent pas de taille, Tarantino place gratuitement deux références particulière : la première est celle de Winnetou, le héro Apache d'un romancier allemand qui rappelle que le sort des amérindiens n'était pas inconnu des allemands et que ces derniers avaient une certaine admiration pour eux, de la sympathie pour leur cause, et donc une certaine sensibilité quant à la question de leur génocide. La seconde est l'allusion très grinçante à l'esclavage des noirs aux US, amenée méthodiquement dans le dialogue par une référence à King Kong. Le sens peut échapper à un public européen pour lequel l'histoire du nazisme est perçu comme central et endogène, tandis que du point de vue américain, le combat contre le nazisme, ennemi exogène, peut se réduire à une bonne action généreuse et héroïque menée pour combattre "le Mal", souvent utilisé inconsciemment comme l'acte qui absout tout leur pêché et la preuve qu'ils incarnent "le Bien", ce que Tarantino met clairement en doute dans cette relecture métaphorique de la Seconde Guerre mondiale. Autre angle notable esquissé mais omniprésent est celui de la question de l'utilisation du cinéma par les propagandes de tout régime. Le cinéma a un rôle central dans ce film de façon plus ou moins métaphorique et c'est une autre lecture que je ne peux que vous inviter à essayer de relever si ce n'est déjà fait. Enfin, cette critique ne serait pas juste si elle ne soulignait pas l'excellent jeu d'acteur de l'ensemble du casting. De Hellström à M. Lapadite en passant par Frau Hammerschmack, je ne crois pas avoir relevé de fausse note si ce n'est un Mike Myers un peu étrange dans sa version de l'officier britannique ou Daniel Brühl peut-être un peu trop "académique", sans que cela gâche son personnage. Porté par des dialogues jouissifs, et une photographie exceptionnelle (certains plans sont de vrais tableaux - il suffit de scruter toute la première partie à la ferme pour constater à quel point l'image est soignée), tout cela contribue à donner à ce film un charme de futur grand classique.

Oflu

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 24 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/05/2017

Du pure Tarantino. Du cinéma. Du plaisir. Si c'est signé Tarantino, à voir absolument. Je mets 5 étoiles pour cet art.

Skycrasher

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 20 critiques

4,5Excellent
Publiée le 19/05/2017

Un de ces films où on refait l'histoire et on fait exploser Hitler dans un cinéma. Grandiose! L'histoire est imprévisible, le rythme saccadé et les codes du cinéma sont bouleversés : les personnages meurent au gré du réalisateur, sans que l'on ne sache vraiment lequel est important ou non dans l'histoire. Tout le monde est logé à la même enseigne. On en ressort le souffle coupé, et ça fait du bien.

predawolf

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 109 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/05/2017

Je n'irai pas par quatre chemin je suis un gros fan de ce film que je trouve culte de chez culte ,mais avant cela je suis un amoureux du cinéma de Quentin Tarantino ,qui à travers de ses films à su restauré et réinventé les genres hollywoodiens avec une touche très noire violente et surtout fun .Tout les genre y sont passer ,le western spaghetti,les vieux kung fu,les vieux style des années 60 et bien d'autre genre encore ,toujours suivi des musiques d'Ennio Morricone .Voilà ce qui à fait le succès et le style indéniable de Tarantino ,qui nous sers constamment un film qui nous semble à la fois nostalgique mais aussi révolutionnaire.On pourra dire ce que l'on voudra de Tarantino mais une chose est sure ,c'est qu'il est très loin d'être un yes man , et possède un style réellement à part et inimitable .Certes tous ses films ne sont pas forcément des must mais quand il est top de sa maîtrise il nous livre des chef d'oeuvre complètement redondant et choquant servie par une narration absolument géniale qui la aussi est une de ses marques de fabrique et de génie. A présent revenons à l'essentiel ,la critique de "Inglorius Basterds".Je suis un gros fan des films de guerre contre les nazis et je dois dire que celui-ci ce différencie royalement des autres de façon plus brutale et intelligent avec des dialogues virulent et cru le tout anglober d'une ambiance chaotique et malsaine .Dès la première scène on est pris dans une ambiance sous tension entre le colonel Hans Landa et Pierre LaPadite ,une séquence remarquable tant dans sa tension qui ne cesse d'augmenter jusqu'au point crucial et cruel qui donne le ton et qui nous fais comprendre que Tarantino ne sera pas tendre avec nous .Et pourtant le film se révèlera également loufoque grâce à des personnages complètement loufoque mais aussi ultra violent . La mise en scène est superbe avec des plans toujours aussi propre à Tarantino avec des scènes de dialogue frolant le quart d'heure et pourtant magnifiquement travailler et scénariser car l'on sait que après de longues scènes calmes(mais très intéressante), la fin est très souvent violente et épique .Une photographie splendide et travailler sur le détail le plus petit ,cela se remarque aisément tant ces beau .La narration est surprenante de qualité avec des dialogue travailler , somptueux et aussi super fun avec des répliques géniale comme la présentation du lieutenant Aldo à sa troupe "les Batards": -"Bien, je me présente : Lt . Aldo Raine ! Et j’ai besoin de huit soldats. On va se pointer en France en tenue civile, on aura qu’un objectif à atteindre et un seul : tuer du nazi. Les membres du parti national socialiste ont conquis l’Europe par le meurtre, la torture, les menaces et la terreur. Nous allons leur rendre la monnaie de leur pièce, nous allons massacrer les soldats allemands. C’est par notre cruauté qu’ils vont nous connaître. Ils auront les preuves de notre cruauté quand ils trouveront les corps mutilés, démembrés, éventrés de leurs frères après notre passage ! Les allemands ne pourrons pas s’empêcher de penser à la barbarie, aux atrocités que nous leur infligerons ! Ils vont goutés à nos poings, aux talons de nos bottes, et aux fils de nos lames ! Les allemands auront la nausée ! Les allemands vont nous entendre arriver ! Les allemands seront terrorisés ! Les nazis n’ont aucune humanité ! Il faut les détruire ! Chaque soldat de mon commando devra me rapporter cent scalps ! Et j’entends avoir mes scalps." Cette séquence est astronomique et jouissive à souhait comme bien d'autre scènes(la scène finale qui tient du génie).Avec ce film, c'est un plaisir à la foi pour les oreilles mais aussi pour les yeux comme la plupart des oeuvres du réalisateur .Et ce que j'aime par dessus tout avec ce film c'est que Tarantino à oser beaucoup de chose ,comme le fait de faire mourir le Fureur par les " Batards" .Fallait oser et il la fait ,une chose que j'apprécie également avec ce film c'est que au final on ne sait plus vraiment qui est la victime et qui est le boureau,tant les Allemands prennent cher.Tout comme Réservoir Dogs il est intéressant de suivre plusieurs personnage différent avec une voie propre et différente des autres mais qui finissent au final par se regrouper. A présent attardons nous sur le groupe redoutable de soldats juifs américains menés par le lieutenant Aldo jouée par un Brad Pitt totalement démesurée dans ce rôle ,un rôle dans lequel je ne l'attendais pas et qui lui va si bien ,un vraie plaisir coupable car faut dire qu'avec ses mercenaires il s'en donne à coeur joie à coup de scalpent et de tatouage à coup de couteau sur le front des nazis histoire de laisser des marques de leur passage .Une bande de dégénéré à la fois loufoque,sanguinaire et primitif.Suivi d'un agent secret britannique plus distinguée jouée par un Michael Fassbender caricatural à souhait. Côté personnage féminin la aussi on est gatés avec Diane Kruger qui joue une actrice Allemande qui espionne pour les américains et qui se retrouve complètement démuni devant cette belle bande de dégénérer ,faut reconnaître qu'elle a la classe dans ce rôle . Puis enfin, il y a la classieuse et vengeresse Shosanna qui est prête à tout pour se venger et faut dire que le rôle siée à merveille à Mélanie Laurent .On dit que les bon méchants font de grand film ,et je doit dire que je suis totalement d'accord avec cela ,car Christoph Waltz est inpeccable dans son rôle de chasseur de juif et pour le coup de grand méchant de l'histoire.Il est à la fois vicieux,insaisissable et pourvu d'un génie du mal totalement plaisant d'ailleurs sa prestation lui à valu une récompense à Cannes qui est selon moi bien mérité.Vous l'aurez compris le casting est tout bonnement génial avec des personnages aux archétypes pour le moins atypique .Mais je dois dire que c'est vraiment Brad Pitt qui tire son épingle du jeu avec son physique pour le moins machoiranesque (mot inventé ^^). Bien que le film possède pas mal de musique de Moriconne il faut s'avoir que les plus importante ne sont pas de lui car que Quentin Tarantino avait réussi à le convaincre de signer la bande-originale d'Inglourious Basterds, Ennio Morricone a du se désengager du projet pour cause de conflit d'emploi du temps.Cependant sa n'empèche nullement d'avoir des titres sublime ,notamment la scène d'ouverture : -The Green Leaves Of Summer de Nick Perito Musique d'ouverture. -The Verdict (Dopo La Condanna) de Ennio Morricone -L'incontro Con La Figlia - Ennio Morricone .. CONCLUSION: Quentin Tarantino nous pond un génial film de guerre du nom de "Inglorius Basterds" d'une noirceur s'en faille qu'il dédramatise par moment grâce à une mise en scène jouissive et esthétiquement superbe. Les scènes sont toute plus captivantes les unes des autres grâces à des dialogues travailler et à des séquences particulièrement sanguinaire comme seul Tarantino les affectionnent .Un film de dure à cuire comme on en fais peu avec pourtant une touche de plénitude affective envers les personnages .Si vous ne l'avez pas vu foncés le voir ! ^^ 5/5 Chef d'oeuvre !!!

Ristobop

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 88 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 19/03/2017

Un tellement mauvais Tarantino que j'ai bien peur de ne plus pouvoir regarder ce réalisateur sans à priori. Interminable, attendu, naïf... un magnifique premier chapitre, puis... plus rien. Détestable.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top