Notez des films
Mon AlloCiné
    Reservoir Dogs
    note moyenne
    4,4
    41710 notes dont 1386 critiques
    répartition des 1386 critiques par note
    683 critiques
    426 critiques
    117 critiques
    77 critiques
    47 critiques
    36 critiques
    Votre avis sur Reservoir Dogs ?

    1386 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 mars 2013
    magnifique film de quentin tarentino, remplie de scène et de musique cultes, des acteurs formidable et un scénario, une mise en scène et une ambiance parfaite. A voir absolument si ce n'est pas déjà fait.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 449 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    4,5
    Publiée le 28 octobre 2013
    Un très bon film de gangsters, avec beaucoup d'action et d'humour noir. Entre les dialogues, le scénario et la mise en scène, tout est parfaitement maîtrisé ! Un premier film qui révèle déjà l'immense talent de Quentin Tarantino !
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 982 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    5,0
    Publiée le 1 avril 2015
    Pour son premier film, Quentin Tarantino frappe fort. Déjà cinéphile invétéré et sale gosse gavé de références, il nous offre un film de gangsters original qui parle de braquage sans le montrer et dont l'action se concentre essentiellement en huis-clos dans un hangar. Parades à cause d'un budget limité certes mais qui rendent "Reservoir Dogs" totalement brillants et qui impose le style de son réalisateur, capable de lancer des truands sur des conversations aussi anodines que la signification de "Like a virgin" ou l'importance des pourboires pour les serveuses. Son univers, criblé de références, parvient à exister et à se faire une place à part entière sans faire office de pâle copie. Au contraire, la relecture des références est habile et suffisamment assumée pour que le plaisir soit au rendez-vous. Que ce soit dans le choix des dialogues, celui des acteurs (Harvey Keitel, Steve Buscemi, Michael Madsen et Tim Roth forment un quatuor de choc) ou celui de la violence (la scène de l'oreille coupée est cultissime), Tarantino semble s'amuser et fait profiter son spectateur, livrant alors la première pièce maîtresse d'une filmographie brillante et jouissive.
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 1 369 critiques

    5,0
    Publiée le 22 mars 2013
    Ca faisait longtemps que je n'avais pas visionné réservoir dogs et... J'ai repris une claque ! J'avais un peu oublié combien ce film est déjanté, effrayant, stressant voire même éprouvant pour le spectateur ; Mais qu'est-ce que c'est bon ! On est vraiment scotchés par la performance des acteurs qui sont absolument géniaux avec des « gueules » à tomber raide. Les dialogues sont d'une précision redoutable, ciselés de main de Maître et la tension ne faiblit pas un instant, même si l'essentiel du film se passe dans un hangar, restrictions budgétaires obligent. On suit l'autodestruction de cette bande de malfrats avec incrédulité devant ce pur « pétage de plombs ». C'est noir, cruel et pourtant plein d'humour... Le tout souligné, comme d'habitude chez Tarentino, par une bande originale énorme. Bref, tout est bon dans le cochon, il s'agit encore d'un sans faute... Chef-d’œuvre incontournable à placer sur l'étagère du haut dans la vidéothèque idéale. Il paraît que quand H. Keitel a lu le scénario, il a été tellement enthousiasmé qu'il a décidé de jouer gratuitement... C'est ça le talent !
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 883 critiques

    4,0
    Publiée le 20 décembre 2006
    Avec un scénario relativement simple (un braquage tourne mal et les auteurs cherchent à savoir lequel d'entre eux a trahi lors d'un huis clos sanglant) et des dialogues truculents, Quentin Tarantino signe ici un film devenu "culte" tardivement, sur le milieu des gangsters américains. Les acteurs se font plaisir et ce règlement de comptes hyper-violent sonne vrai.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 406 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 20 mai 2017
    Comme quoi, ça fait toujours du bien de se replonger dans un peu de Tarantino, surtout sa période 90's et notamment Reservoir Dogs, où il se montre véritablement pour la première fois à la face du monde. On retrouve ici tous les éléments qui font la particularité de son cinéma, que ce soit la violence crue, tant dans les faits que les dialogues, la narration non linéaire et passant d'un groupe de personnages à un autre ou encore la bande-originale. Dès les premières secondes et donc le premier flash-back, Tarantino donne le ton avec cette séquence où sont discutées les paroles d'une chanson de Madonna par des vrais gueules de l'emploi. Et puis, tout le long il braque sa caméra sur les personnages, nous les présentant et les mettant dans le feu de l'action où ils devront s'en tirer tout en soupçonnant la présence d'un mouchard dans la bande. Il trouve toujours le bon équilibre entre les différents genres et tons. L'histoire en question est plutôt banale, la réussite de Reservoir Dogs vient de la façon dont Tarantino la raconte et dresse le portrait de ces gangsters. Le metteur en scène de Pulp Fiction ne montre jamais le braquage en question et reste souvent en huis-clos dans un hangar et c'est à travers leurs conversations anodines mais ô combien géniales qu'il fait avancer l'histoire. Il rend son film totalement jubilatoire, profitant d'excellents dialogues, d'un style unique et génial et d'un vrai sens du rythme. La construction du récit est remarquable et, tandis qu'il garde le suspense toujours intact, il sublime chaque seconde de son récit avec un savoir-faire indéniable, sans tomber dans la lourdeur ou le pastiche. Tarantino rend ses personnages intéressants, voire même fascinants, notamment par leurs caractéristiques propres (violent, cool, serein, stressé etc), faisant oublier les actes qu'ils commettent, banalisant donc la violence et sachant la rendre fun, à l'image de la "danse sanglante". C'est tout le long aussi efficace que tendu et Tarantino nous sert quelques références savoureuses dont il a le secret. Et enfin, la réussite vient aussi de la direction d'acteurs où il se paye quelques pointures et gars qui n'ont pas à se forcer pour merveilleusement jouer les truands, à l'image de Harvey Keitel, Steve Buscemi, Chris Penn ou encore Michael Madsen. C'est avec Reservoir Dogs que Tarantino se présente à la face du monde, livrant par la même occasion l'un de ses tous meilleurs films et posant les bases de son cinéma, à la fois violent, fun et terriblement génial.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 825 abonnés Lire ses 1 168 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2016
    Tarantino signe son premier film, qui le fit indéniablement entrer dans la cour des grands. Doublé d'un casting prestigieux, d'un scénario original et de beaucoup d'idées excellentes, ce Reservoir Dogs s'inscrit comme étant le premier chef-d'oeuvre d'une longue série qui n'en finit plus et qui s'éternise même de nos jours.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 1 924 critiques

    4,5
    Publiée le 12 septembre 2014
    Du grand TARANTINO , attention toutefois aux âmes sensibles. L'histoire se passe dans les années 70 .Elle présente Joe, qui contacte 7 braqueurs ne se connaissant pas pour réaliser un Hold-up. Ces personnages, mi "tontons flingueurs" mi "Men in Black", ont un air de potaches aimant les blagues salaces. Tous magnifiquement interprétés , ils sont pour le moins charismatiques , voire psychopathes. Le casse devait être sans problèmes mais évidemment cela dérape. Après le coup , tout le monde (ou presque) se retrouve à la "planque" et la l'histoire démarre. Les explications vont être sévères. Dans ce scénario tiré au cordeau : suspense, action , quelques séquences musicales des seventies pour essayer de détendre l'atmosphère; vous devrez attendre la fin pour comprendre ce qui a "raté" et comment les personnages vont s'en "sortir".
    x-worley
    x-worley

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 346 critiques

    4,5
    Publiée le 2 septembre 2012
    Un film noir d'une grande virtuosité, grâce a ses dialogues hyper percutants et a son casting prestigieux. Tarantino a le dont pour filmer la cruauté mélangé a l'ironie, et du coup ça fonctionne a plein régime(comme toujours avec lui).
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 24 janvier 2014
    j'ai trouvé ce film trés ennuyeux alors que Jackie Brown est le film de Tarantino que j'adore avec pleins de parlotes et pas beacoup d'action , on dirait que c'est un ado qui livre ses fantasmes sur écran et , je trouve trés lourds les personnages de ce film et la mise en scène est toujours la même c'est très moyen comme film
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 1 708 critiques

    5,0
    Publiée le 10 avril 2012
    Aujourd’hui, des films se vendent sous son nom juste parce qu’il les présente. Son nom sur une affiche assure au moins 2 millions de spectateurs. Mais, comme tout le monde, Quentin Tarantino a bien démarré avec quelque chose. Ce quelque chose, c’est Reservoir Dogs, révélé au festival de Sundance et supporté par Harvey Keitel, en 1992. Quentin Tarantino part pourtant d’un postulat peu original, un braquage de banque qui tourne mal, ne montre aucune image du braquage et réalise un presque huis clos (une fois qu’on est rentré dans l’entrepôt, au bout de 10 minutes de film, on n’en sort vraiment que pour aller chercher un truc dans le coffre de la voiture, le reste n’est que du flash back) où les dialogues et les situations incongrues, et là originales, supplantent l’action, qui choque dès qu’elle intervient. Le sens du dialogue de Tarantino est d’une efficacité redoutable, ici, rendant le film presque théâtral, parfois, associé à une mise en scène alerte, qui ne rechigne pas devant des plans fixes de 3 minutes, lors de discussions musclées, avec entrées et sorties de scènes. La réalisation, justement, est un des points forts les plus importants du film. Quentin Tarantino est autant à l’aise dans les scènes de dialogues que dans les scènes d’action, la course poursuite entre les policiers et Steve Buscemi étant absolument exceptionnelle, dans son découpage et dans son choix des plans (le canardage de Steve Buscemi derrière la voiture en est la preuve, un plan fabuleux) ou la fuite de Tim Roth et Harvey Keitel, ultra-violente et très travaillée. Une autre séquence du film achève d’imposer la virtuosité de Tarantino, c’est la blague de Tim Roth, véritable de prouesse au montage, un modèle du genre. Mais ce qui porte réellement Reservoir Dogs, plus que sa mise en scène, ce sont ses acteurs, tous parfaits, dans des rôles de compositions pour certains, comme Michael Madsen, glaçant à souhait, dans le rôle d’un maniaque de la gâchette, porté sur l’obéissance, Chris Penn en fils à papa porcin et Harvey Keitel, en gros dur loyal et vieux jeu. Cependant, celui qui surplombe ses camarades de jeu, c’est le génial Steve Buscemi en fouine, poltron, excité, déboussolé, mais loser et attachant. Ils sont excellents et contribuent à rendre ce film légendaire. Reservoir Dogs, de par son mélange habile de comédie noire et caper movie, avec son interprétation exceptionnelle, sa mise en scène ahurissante et son scénario à la lisière de la perfection est à n’en pas douter un des tous meilleurs films de tous les temps.
    JokerDreizen
    JokerDreizen

    Suivre son activité 238 abonnés Lire ses 310 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mai 2011
    Un hold-up qui tourne mal, puis des flashbacks disséminés avec soin le long du fil conducteur, et des dialogues du feu de Dieu (made in Tarantino), porté par une équipe très hétérogène (le casting est juste excellent), de la taupe à l'opportuniste malin, en passant par le tueur de sang froid aux tendances psychotiques, jusqu'aux règlements de compte et au final qui laissent sur le cul. Ouais, il manque peut-être un petit quelque chose à l’œuvre de Tarantino pour qu'elle reste gravée dans les mémoires en tant que "must-see", n'empêche que le film, dans son ensemble, est une sacrée tuerie.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 589 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    4,5
    Publiée le 11 juillet 2013
    Ce n'est pas étonnant qu'après ce premier film derrière la caméra, Quentin Tarantino fut aussitôt considéré comme un maitre de la réalisation. Bien que, quoiqu’il en dise, il a réutilisé quelques scènes issues de City of fire (un film chinois sorti en 87), c’est surtout l’influence des films noirs et des classiques des films de braquage qui fait de Reservoir dogs un grand moment de moment. En effet, il nous ce qu’il nous a signé est un huis clos prenant où sont réunis de grands acteurs (dont certains deviendront fidèles au réalisateur) incarnant les survivants d'un braquage raté. Tous les aspects d'une telle situation, soupçons, violence, panique, sont décrits à travers des échanges de dialogues percutants. En plus de l’hommage cinéphilique et du sens de l’écriture, Tarantino nous prouve ici un autre de ses talents, celui de savoir choisir des musiques inoubliables. Ce sont bel et bien toutes ces qualités qui rendirent le film culte et son réalisateur tout aussi incontournable.
    Mr-Orange
    Mr-Orange

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 64 critiques

    5,0
    Publiée le 7 août 2011
    BIG SPOILERS En 1992,un inconnu présente son premier film au festival de Cannes,qui intrigue beaucoup le jury et le public.Cet homme,c'est Quentin Tarantino.Ce film,c'est Reservoir Dogs. Reservoir Dogs débute par l'un des longs et fameux dialogues,marque de fabrique de Quentin Tarantino.Dans un restaurant,8 hommes analysent la chanson "Like A Virgin",de Madonna.Ensuite vient le générique culte,bercé par une musique des sixites,"Little Green Bag",ou on voit ces chers protagonistes marcher au ralentis dans le parking du restaurant.Ces deux premières scènes sont cultes : Franchement ces malfrats sont charismatiques et ont la classe !Il faut dire que le casting est exceptionnel : le duo Keitel-Roth magnifique,Madsen délirant en psychopathe gentleman,Buscemi en type stressé,et Chris Penn éblouissant,on ressent bien ses émotions à l'écran. Mais avant tout,résumons le film : 8 gangsters s'associent pour braquer une bijouterie mais le casse tourne mal.Les rescapés se réfugient dans un huit-clos sobre et destabilisant pour essayer de trouver la balance. Après le générique,fini les discussions chaleureuses autour d'une table.Place au sang.Les évènements suivants se déchaineront en un tourbillon de violence.On voit Mr-Orange , couvert de sang,se tordre de douleur tandis que Mr-White lui gueule dessus et le rassure (il s'y prend mal si vous voulez mon humble avis).Ensuite,un gangster,Mr Pink,vient d'arriver que Mr White lui demande son avis,lui gueule dessus ensuite et le tape.Puis à peine un autre arrive,le sanguinaire Mr Blonde qui a gentiment pris la peine de buter tout le monde à la bijouterie,que Mr White lui pointe son flingue sur lui et le menace de mort !Tout cela peut paraitre hyper barré,mais putain que c'est jouissif ! Mais ne compatissez pas sur Mr Blonde.A peine les autres le laissent seul 10 minutes qu'il torture un flic otage tout en dansant sur "Stuck in the middle with you",et lui coupe l'oreille.Après,il ne faut pas qu'il s'étonne si l'otage n'arrive pas à danser au bon rythme avec une oreille en moin !Mais rassurez-vous,il ne lui demandera pas de danser : il préfère le brûler vif.Mais,et c'est à ce moment qu'on découvre la balance,Mr Orange vide son chargeur sur lui.Putain,c'est le trio infernal ces trois-là !Vous imaginez l'ambiance dans la salle maintenant ? Lorsque les autres reviennent,le mouchard est à deux doigts de se faire choper.Mais que voulez-vous,ce n'est pas de leur faute si le tendre Mr White s'est lié d'amitié avec lui et bute ses deux potes pour le défendre.Mais Mr Orange se dénonce par honneur,et Mr White le tue.Balèze,ce White,hein ?Il sait bien faire le ménage,mieux que Mr Propre. Mais redevenons sérieux,comment un film,barré certe mais tellement bien interprété,a-t'il-injustement été méconnu ?Surement à cause de son foutue interdiction -16...Car avant tout,Reservoir Dogs est un film parlant de la connerie humaine et montre que l'homme ne peut pas suivre sa véritable nature,quelles que soient les circonstances... Voilà une critique un peu déjanté de mon film préféré.C'est ce film qui m'a rendu cinéphile et c'est aussi grâce à lui que je veux devenir réalisateur.Comment peut-on passer à coté de ce flm tellement charismatique,magistralement bien joué,sobrement tourné ?Tous ces éléments excusent la simplicité du scénario car Reservoir Dogs restera à jamais une pure leçon de cinéma.
    François G.
    François G.

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 388 critiques

    4,5
    Publiée le 6 janvier 2016
    Pour la sortie de "The Hateful Eight" dans moins d'une semaine, j'ai décidé de revenir sur le premier long-métrage de Quentin Tarantino : "Reservoir Dogs". Film devenu culte, ce long-métrage tourné en huis clos est une œuvre cinglante et violente. Thriller noir extrêmement bien mis en scène, "Reservoir Dogs" est la première claque de ce réalisateur maintenant adulé. Totalement jouissif dans la réalisation, les dialogues et l'ironie macabre, ce film nous frappe de plein fouet. Avec une scénario parsemé de flashbacks, Tarantino nous captive avec des dialogues fascinants et des séquences brillantes. Sa mise en scène qui marque pour la première fois le Cinéma, se montre superbe. La chronologie des évènements et la compréhension du spectateur envers l'histoire se fait sans problèmes, le tout parfaitement amené. La méfiance se crée tout le long du déroulement, mettant sur les gardes tant bien les personnages que nous, simples spectateurs voyeuristes. Avec une violence brutale et souvent hors champ, Tarantino a su instaurer une ambiance pesante et anxiogène à travers ces hommes qui se parlent et s'engueulent dans un hangar. Qu'un huis clos de la sorte soit aussi captivant est extrêmement bien venu. Dès son premier long-métrage le cinéaste impose ses références aussi bien scénaristiques et visuelles que sonores. Accusé de plagiat à maintes reprises tout le long de sa carrière (ici pour "City on Fire" et "Les Pirates du Métro"), le grand Quentin réutilise certains plans connus, des allusions ou encore des histoires presque identiques dans différentes œuvres. Parlons donc de référence et non de plagiat total. Son sens de l'écriture est remarquable ; à partir de cette situation assez simpliste qui nous est présentée, il arrive à nous retourner et apporter des retournements très bien pensés. Avec un twist final et une conclusion bien trouvées, l'histoire présente les différentes psychologies de ses protagonistes. Le casting est sensationnel. Harvey Keitel ("Une Nuit en Enfer"), Tim Roth ("Funny Games U.S."), Michael Madsen ("A Hitman in London"), les regrettés Chris Penn ("Holly") et Edward Bunker ("Mi-temps au mitard"), Steve Buscemi ("Fargo"), et Lawrence Tierney ("Armageddon") ainsi que Q. T. ("Pulp Fiction") lui-même forment cette équipe de gangsters aux répliques ciselées. Certains acteurs découvert grâce à ce film sont maintenant devenus reconnus et seront fidèles au metteur en scène à l'avenir. Tous interprètent leurs rôles avec une prestance implacable, malgré un surjeu de la part de Mr Keitel à quelques moments. Bluffants dans la quasi-totalité du film, ces comédiens font un travail très satisfaisant malgré le faible budget du métrage. En effet, les accessoires seront même apportées par les acteurs. Très drôles lors de situations burlesques et touchants par moments, tous intensifient la dramatisation de l'histoire. Original et haletant, "Reservoir Dogs" est brillamment réalisé. Fluide et très bien découpée, la réalisation de Quentin Tarantino met en scène cette histoire avec maestria. Certains plans sont magnifiques dans leur composition (pressing du Blu-ray sublime), d'autres symboliques et voyeuristes ; chacune des séquence se montre intéressante dans son langage ou dans son orchestration millimétrée. Virtuose impasse à la mexicaine et bijou d'humour noir, "Reservoir Dogs" est aussi une pépite musicale. Avec des morceaux très Seventies comme "Little Green Bag" ou "Stuck in the Middle with You", l'ambiance retranscrite à l'écran nous met en immersion totale. Une immersion grandiose à vivre sans plus attendre, et même si personnellement ce n'est pas la meilleure du metteur en scène que j'adore, elle reste l'une de ses plus grandes !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top