Mon compte
    56e Berlinale : le palmarès
    18 févr. 2006 à 16:55

    L'Ours d'Or de la 56e Berlinale a été attribué à "Grbavica", premier film bosniaque. Le palmarès concocté par Charlotte Rampling et son jury met à l'honneur les films politiques et le cinéma allemand.

    Le palmarès de la 56e Berlinale, révélé ce samedi soir, vient confirmer de manière éclatante deux tendances observées tout au long de cette quinzaine : le retour en force du cinéma allemand et l'abondance de films politiques. Le jury, présidé par Charlotte Rampling a en effet décerné la récompense suprême, l'Ours d'or, à Grbavica, premier film bosniaque (mais coproduit par l'Allemagne) de Jasmila Zbanic, qui évoque le douloureux après-guerre à Sarajevo à travers les relations d'une mère et de sa fille. Donné favori par les pronostiqueurs, The Road to Guantanamo, le docu-fiction qui fit couler beaucoup d'encre à Berlin, vaut aujourd'hui à Michael Winterbottom et son complice Mat Whitecross l'Ours d'argent des Meilleurs réalisateurs, tandis qu'Offside de l'Iranien Jafar Panahi, autre film politique, décroche le Grand prix du Jury, ex-aequo avec En Soap, une oeuvre militante à sa manière, puisqu'il s'agit de l'histoire d'amour singulière qui unit une jeune femme à son voisin travesti. Ce long métrage signé par la Danoise Pernille Fischer Christensen obtient également le Prix du Meilleur premier film (remis cette année pour la... première fois).

    Le sacre de la jeune génération

    Les Ours d'argent d'interprétation reviennent l'un et l'autre à des comédiens allemands de la jeune génération : la nouvelle coqueluche du cinéma d'Outre-Rhin Moritz Bleibtreu, héros de l'adaptation par Oskar Roehler des Particules élémentaires de Houellebecq, et Sandra Hüller, qui campe une étudiante possédée dans Requiem de Hans-Christian Schmid. Fait notable, trois des quatre films allemands de la sélection figurent au palmarès, l'Ours d'argent de la Meilleure contribution artistique revenant à Jürgen Vogel, acteur, producteur et scénariste de Der Freie Wille. Et c'est encore à une coproduction allemande, El Custodio de l'Argentin Rodrigo Moreno qu'a été attribué le Prix Alfred-Bauer (du nom du premier directeur de la Berlinale). Ajoutons que le film chinois Isabella est distingué à travers l'Ours d'argent de la Meilleure musique remis à Peter Kam, et signalons pour conclure que les vétérans Chabrol (L'Ivresse du pouvoir), Altman (A prairie home companion) et Lumet (Find me guilty) ont tous été ignorés par le jury.

    Julien Dokhan

    Le palmarès de la 56e Berlinale sur Allociné
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Kimmyjeninol
      Pas de récompenses pour L'ivresse du pouvoir... :( c'est bien dommage...
    Voir les commentaires
    Back to Top