Mon compte
    London Spy : 5 bonnes raisons de se laisser emporter par la love story d'espionnage avec Ben Whishaw
    Par Jérémie Dunand — 7 janv. 2017 à 17:30

    Un peu plus d'un an après sa diffusion au Royaume-Uni, la mini-série en 5 épisodes "London Spy", avec Ben Whishaw et Charlotte Rampling, débute ce samedi sur Canal+ Séries. Un drama bien ficelé, entre espionnage et histoire d'amour déchirante.

    BBC (British Broadcasting Corporation)

    Synopsis : Danny, un jeune homme romantique et mal dans sa peau, tombe amoureux de l'énigmatique et asocial Alex. Huit mois plus tard, lorsque ce dernier disparaît, Danny s'emploie à le retrouver. Les découvertes qu'il va faire sur la vie secrète de son amant, qui était en réalité un agent secret travaillant pour le compte du MI6, vont peu à peu le plonger au cœur d'une gigantesque machination qui le dépasse.

    Diffusée fin 2015 au Royaume-Uni sur BBC Two, la mini-série en 5 épisodes London Spy, portée par Ben Whishaw et inspirée d'un fait divers, débarque enfin en France ce samedi 7 janvier à 20h50 sur Canal+ Séries. Entre casting au top et intrigue mêlant suspense bien construit et histoire d'amour originale, voilà pourquoi il ne faut pas passer à côté de ce drama d'espionnage pas comme les autres...

    1. L'espion qui l'aimait ? - Oui, comme l'indique son titre, London Spy est une série britannique de plus se déroulant dans l'univers de l'espionnage, après [MI-5] et la plus récente The Game. Mais s'arrêter à ce titre peu inspiré serait une grosse erreur. Car London Spy c'est avant tout l'histoire de Danny qui, à travers sa quête de vérité, va en découvrir plus sur lui-même. Et c'est aussi le récit d'une histoire d'amour sensuelle et furtive, brisée en plein vol, entre deux hommes aux vies diamétralement opposées. Bref, 007 est bien loin, et c'est tant mieux tant.

    2. Un rôle sur-mesure pour Ben Whishaw - Dans la peau de Danny, le héros un peu perdu de London Spy, on retrouve le toujours très bon Ben Whishaw (vu dans Le Parfum : histoire d'un meurtrier, Bright Star, ou en Q dans Skyfall et Spectre) qui apporte grâce, mélancolie, mystère et confusion à ce héros qui, après la découverte du corps sans vie de celui qu'il aime, va se faire happer par les secrets d'un monde dont il ignore tout. On dirait que le personnage de Danny a été écrit pour lui, et c'est un peu le cas puisque le créateur de la série avoue avoir eu Whishaw en tête durant toute la phase d'écriture. Et il a même réécrit une partie des épisodes une fois le rôle accepté par le comédien.

    BBC (British Broadcasting Corporation)

    3. Des experts du thriller aux commandes - À l'écriture de l'intégralité des 5 épisodes, on retrouve Tom Rob Smith, dont le savoir-faire en terme de thrillers n'est plus vraiment à prouver puisqu'il est l'auteur de romans tels que Enfant 44 (adapté sur grand écran en 2015) et The Farm. Quant à l'esthétique glaciale de l'histoire, elle est assurée, à la réalisation, par Jakob Verbruggen, qui a déjà officié sur la saison 1 de la très réussie The Fall avec Gillian Anderson et Jamie Dornan.

    4. Une distribution épatante - Si la prestation de Ben Whishaw mérite à elle toute seule qu'on s'intéresse à London Spy, les autres membres du casting ne sont pas en reste. À commencer par Charlotte Rampling, qu'on est heureux de retrouver dans une série anglaise après sa participation à la saison 2 de Broadchurch, dans le rôle de Frances, la mystérieuse mère d'Alex. Sans oublier Mark Gatiss (Sherlock) ou Jim Broadbent (Moulin Rouge, Harry Potter), excellent en ami, et ancien amant, du héros.

    BBC (British Broadcasting Corporation)

    5. Une série contemplative, mais jamais ennuyeuse - À la manière du bijou Rectify, London Spy prend son temps, et ose proposer des scènes où les seules expressions du visage des acteurs valent mieux que des pages de dialogues pour faire passer la peine et les blessures des personnages. Mais la courte London Spy a aussi le mérite de proposer des épisodes très différents les uns des autres, alternant histoire d'amour, récit sur la famille, et intrigue dans la pure tradition du genre de l'espionnage. Le tout en nous offrant le portrait d'un jeune homme gay, et avec lui d'une gay love story, comme on aimerait en voir plus souvent à l'écran.

    La bande-annonce de London Spy, diffusée les samedis 7 et 14 janvier sur Canal+ Séries dès 20h50 :

    London Spy - saison 1 Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top