Mon AlloCiné
    Trust de Danny Boyle : l'histoire vraie du kidnapping relaté par la série
    Par Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen) — 24 mars 2018 à 10:00

    Dans les années 1970, John Paul Getty, célèbre magnat du pétrole, était l’un des hommes les plus riches au monde. Pour lui extorquer de l’argent, on s’en est pris à son petit-fils, John Paul Getty III, kidnappé à Rome.

    FX Networks

    Diffusée sur la chaîne américaine FX à partir du 25 mars 2018, la série Trust produite par Danny Boyle (qui en a aussi réalisé les premiers épisodes) revient sur l’enlèvement tragique de John Paul Getty III à Rome le 10 juillet 1973. Pour l’occasion, le cinéaste retrouve ses compères de Slumdog MillionaireChristian Colson à la production et Simon Beaufoy au scénario.

    Une rançon non négociable

    Né à la fin du XIXe siècle, J. Paul Getty est un industriel multimilliardaire, influent, à la tête d’une grande compagnie pétrolière : la Getty Oil Company. Au début des années 1970, il fait partie des hommes les plus riches de la planète. Sa fortune lui permet de se consacrer à sa passion principale : collectionner des objets d’art d’une valeur inestimable.

    Malheureusement pour lui, ses héritiers ne font pas preuve de la même ambition. Son fils John Paul Getty II, installé en Italie pour diriger la branche locale de l’entreprise familiale, est toxicomane. Quant à son petit-fils, John Paul Getty III, il mène une adolescence insouciante avant d’être kidnappé par la mafia calabraise, le 10 juillet 1973. Il n’a que seize ans.

    Ses ravisseurs exigent d’abord une rançon de 17 millions de dollars, que son grand-père refuse catégoriquement de verser. Au lieu de renvoyer l’image d’un homme solide qui refuse de négocier avec des terroristes, John Paul Getty est perçu par l’opinion publique comme un vieil homme avare et sans merci. La mère de John Paul Getty II est loin de pouvoir trouver les moyens de réunir une telle somme.

    FX Networks
    Un cauchemar sans retour

    La situation s’enlise et la prise d’otage qui ne devait être qu’une formalité s’éternise. Pour exprimer leur détermination, les membres de 'Ndrangheta tranchent une oreille au jeune otage, et l’envoient au journal Il Messaggero le 15 novembre 1973, accompagnée d’une boucle de cheveux. Suite à de multiples négociations, la rançon est finalement revue à la baisse : elle ne s’élève plus qu’à 3 millions de dollars lorsque John Paul Getty finit par accepter de payer la somme.

    2,2 millions de dollars est la somme maximale qu’il peut défiscaliser. Les 800 000 dollars supplémentaires seront prêtés aux parents de la victime contre une promesse de remboursement avec intérêts. Un mois plus tard, John Paul Getty III est relâché dans une station-service abandonnée du sud de l’Italie.

    Le jeune homme ne s’est jamais remis de cette expérience, malgré son mariage l’année suivante avec sa compagne et la naissance de ses deux enfants. Il tente une brève carrière d’acteur (on l’aperçoit notamment chez Wim Wenders ou chez Raoul Ruiz) avant de sombrer dans l’alcool et la toxicomanie. En 1981, une overdose le rend tétraplégique et presque aveugle. Malgré quelques progrès de santé, il restera dans cet état jusqu’à sa mort, en 2011.

    Son grand-père, lui, est décédé trois ans après le kidnapping, le 6 juin 1976. John Paul Getty  laisse tout de même un héritage inestimable au monde entier : ses œuvres d’art accumulées au fil des ans ont été rassemblées dans une superbe collection exposée à la villa Getty, ainsi qu’au Getty Center, bâti par le célèbre architecte américain Richard Meier (récemment écarté de sa profession suite à des accusations de harcèlement sexuel).

    Sony Pictures Releasing France / FX Networks
    Tout l’argent du monde de Ridley Scott VS Trust de Danny Boyle

    En 2017, le cinéaste Ridley Scott défraie la chronique en décidant d’adapter lui aussi ce fait divers sur grand écran. Tourné à partir du mois de mai, le film doit sortir dans les salles du monde entier avant la fin de l’année afin de concourir aux Oscars. Kevin Spacey est choisi pour interpréter le rôle du magnat John Paul Getty.

    En octobre, c’est la catastrophe : de multiples accusations de harcèlement sexuel affluent à Hollywood, où le comédien devient persona non grata dans l’industrie cinématographique. Pas de doute pour le metteur en scène : si ce film veut éviter l’incident industriel, il faut le re-tourner avec un nouvel acteur. En un temps record, Ridley Scott parvient à réunir son équipe et à retourner les scènes nécessaires avec Christopher Plummer à la place de Kevin Spacey. Ironie du sort : il permettra au film de décrocher sa seule nomination aux Oscars.

    Pendant ce temps, Danny Boyle – qui avait annoncé son projet le premier – a choisi Donald Sutherland dans le rôle du multimilliardaire. Gail Getty sera interprétée par Hilary Swank, contre Michelle Williams chez Scott. Le négociateur de la famille, James Fletcher Chace, sera joué par Brendan Fraser (contre Mark Wahlberg sur grand écran). Dans Tout l’argent du monde, le rôle de John Paul Getty III avait été confié à Charlie Plummer. Dans la série Trust, c’est Harris Dickinson qui lui prêtera ses traits. Mais la différence majeure qui dissocie les deux œuvres est toute autre…

    Alors que le film de Ridley Scott s’attachait à comprendre les raisons qui ont poussé le patriarche John Paul Getty à refuser de négocier la rançon de son petit-fils, brossant ainsi le portrait paradoxal d’un philanthrope intraitable, la série Trust explore le côté jet-set de la famille Getty, sous-entendant que l’adolescent aurait initialement lui-même programmé son kidnapping pour extorquer de l’argent à son grand-père.

    Tout l’argent du monde : Mark Wahlberg donne 1,5 million de dollars aux victimes de harcèlement

    FX Networks
    La réaction de la famille Getty ne se fait pas attendre

    Alors qu’aucune action en justice n’avait été sollicitée par la famille Getty à la sortie de Tout l’argent du monde de Ridley Scott, la prochaine diffusion de Trust sur la chaîne FX scandalise les proches de la victime. C’est en particulier l’éventualité, évoquée par la série, de l’implication de sa sœur, Abigail, dans le kidnapping qui pose problème.

    Cette dernière a donc engagé l’avocat Martin D. Singer pour que l’intégralité de la série soit examinée en amont de sa diffusion et éventuellement révisée. Dans le cas contraire, la famille Getty menace la chaine FX ainsi que les producteurs de l’émission de les poursuivre en justice. En effet, bien que souvent évoquée, l’implication de certains membres de la famille dans le kidnapping de John Paul Getty III n’a jamais été démontrée.

    La différence entre le projet de Ridley Scott et celui de Danny Boyle est donc bien au centre de la polémique. Tandis que le film tentait de comprendre un geste qui, à l’époque, avait choqué le monde entier par son caractère impitoyable, la série s’annonce beaucoup "sex, drugs & rock’n roll", brossant un portrait plus contrasté des protagonistes de ce fait divers.

    20th Century Fox / Pathé Distribution
    Scott et Boyle : rivalité et admiration

    Ce n’est pas la première fois que les carrières du maître Ridley Scott et de son admirateur Danny Boyle se croisent. Le premier a réalisé une publicité légendaire en 1984 pour le premier ordinateur Macintosh. Le second a mis en scène un film sur son concepteur : Steve JobsAlien est par ailleurs le film de Ridley Scott qui a sans doute eu le plus d’influence sur Boyle, qui a examiné l’éventualité d'en tourner une suite (le quatrième, finalement réalisée par Jean-Pierre Jeunet) avant de rendre hommage au film dans son Sunshine de 2007.

    Au cours de longues tables rondes entre cinéastes organisées par le Hollywood Reporter, Danny Boyle n’a jamais hésité à confesser son admiration et sa dévotion pour le cinéma de Ridley Scott en sa présence. Mais le réalisateur de Blade Runner, de vingt ans son ainé, ne dissimule pas son goût pour la compétition. Il a d’ailleurs tenu à sortir son film Tout l’argent du monde avant la diffusion de Trust, pourtant annoncé avant l’élaboration du long métrage.

    Les deux Britanniques entretiennent donc autant d’animosité que de complicité et si leurs cinémas présentent quelques points communs, ces deux projets concurrents témoignent d’une certitude : ils travaillent tous les deux avec un œil dans le viseur de la caméra et l’autre sur rivé sur les emplois du temps de leurs contemporains.

    La série Trust sera diffusée en France sur Canal+ Séries à partir du mercredi 4 avril 2018.

    Découvrez la bande annonce de la série Trust, par l'équipe de Slumdog Millionaire

    Trust - saison 1 Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Hunnam29
      Déjà revu dans la saison 3 de l'excellente série The Affair l'année dernière ! Ça faisait bizarre de le revoir, il a pris un bon coup de vieux. Mais ça ne lui allait pas trop mal un rôle inquiétant, ça va.
    • Aw jeez Rick
      Mais nooooooon ! Le retour de Brendan Fraser !:
    Voir les commentaires
    Back to Top