Notez des films
Mon AlloCiné
    20 ans New York Unité Spéciale : les raisons du succès de la série culte
    Par Mégane Choquet — 23 sept. 2019 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Cette année, New York Unité Spéciale fête ses 20 ans et entame sa vingt-et-unième saison en cette rentrée 2019. Comment expliquer la longévité de cette série policière rapidement devenue culte ?

    NBC Universal

    Lorsqu'est lancée New York Unité Spéciale (Law and Order : Special Victims Unit, en VO) le 20 septembre 1999 sur la chaîne NBC, il est impossible de prédire le succès de ce spin-off de New York, police judiciaire produit par Dick Wolf. Et pourtant, vingt ans après, New York Unité Spéciale est toujours bel et bien présente dans la grille de programmation de NBC aux États-Unis (TF1 en France). La série policière qui totalise 452 épisodes à ce jour, va lancer sa vingt-et-unième saison le 26 septembre prochain, établissant un record de longévité historique pour une série dramatique, hors soap et shows animés (Les Simpson). Alors quel est le secret de ce carton ?

    L'EXPERT DICK WOLF AUX COMMANDES

    Concepteur-rédacteur pour l'agence de publicités Benton & Bowles dans les années 1980, Dick Wolf écrit aussi quelques scénarios pour le cinéma. Il se lance en 1984 à la télévision et rejoint les équipes de scénaristes de Hill Street Blues et Deux flics à Miami. En 1990, il crée la série New York, police judiciaire, diffusée sur NBC, qui rencontre rapidement le succès. Depuis, Dick Wolf a lancé plusieurs séries dérivées, dont New York Unité Spéciale. L'homme a réussi à créer un multiverse télévisuel puissant avec des ingrédients efficaces : un scénario bien construit, des enquêtes passionnantes et surtout des personnages auxquels on s'attache rapidement, le tout avec une équipe diversifiée de scénaristes.

    Parmi toutes les séries New York, seule New York Unité Spéciale est encore en diffusion. Dans un communiqué officiel, Paul Telegdy et George Cheeks, présidents de NBC Entertainment, expliquent le succès de la série en mettant en avant le travail d'équipe : "Cette incroyable longévité de la série est un exemple de ce qu'il se passe lorsque producteurs, scénaristes et acteurs travaillent main dans la main pour créer un show qui, année après année, s'adresse au public d'une manière percutante."

    NBC

    UN PROCEDURAL MODERNE

    Pour New York Unité Spéciale, Dick Wolf s'est inspiré d'une réelle affaire de crime sexuel, celle du preppie murder de 1986 à Central Park. Le producteur a voulu à travers la série explorer la dimension psychologique des crimes sexuels et s'inspirer de vraies affaires pour l'écriture des épisodes, ce qui inscrit la série d'autant plus dans le réel. Certains faits divers et actualités qui ont fait la une se retrouvent dans un épisode de New York Unité Spéciale, comme l'affaire DSK, l'affaire Weinstein ou encore le "Solange Gate" (la bagarre dans l'ascenseur entre Jay-Z et la sœur de Beyoncé après la soirée du Met Gala de 2014, ndlr).

    Contrairement aux autres procedurals qui ont vite pris des rides, New York Unité Spéciale a toujours su évoluer avec son époque et rester dans l'air du temps. Elle réussit à aborder des sujets difficiles avec justesse tout en respectant la promesse faite aux spectateurs : mettre les méchants derrière les barreaux et rendre justice aux victimes. Par ailleurs, un équilibre parfait a été trouvé entre les enquêtes et les intrigues personnelles des personnages, ce qui permet aux spectateurs d'avoir le choix du roi en terme de visionnage : regarder la série de manière chronologique ou regarder les épisodes dans le désordre.

    MARISKA HARGITAY, FIGURE DE LA SÉRIE

    Si de nombreux personnages ont défilé au cours des saisons de New York Unité Spéciale, il y en a un qui porte la série sur ses épaules depuis le début : l'inspectrice puis lieutenant Olivia Benson, incarnée par Mariska Hargitay. L'actrice a su insuffler autant de force que de sincérité à son alter ego télévisuel et le public a tout de suite accroché à ce personnage désormais incontournable du petit écran. Il est même aujourd'hui le personnage féminin à l'existence sérielle la plus longue de l'histoire américaine, hors séries animées. La performance de Mariska Hargitay lui a valu un Emmy Award en 2006. Son ancien partenaire, Christopher Meloni, tout aussi excellent, manque aux fans depuis son départ mais Mariska Hargitay tient très bien la barque depuis le début de la série.

    NBC

    La bienveillance et la combativité d'Olivia Benson ont permis de montrer une autre image du traitement des victimes d'agressions sexuelles et de viol à la télévision, bien avant que le mouvement #MeToo n'influe sur le milieu. Par ailleurs, Mariska Hargitay est devenue à travers son personnage une figure importante dans le combat des victimes de viol et s'est investie dans plusieurs programmes et instituts. Elle a aussi cofondé The Joyful Heart, une organisation qui apporte du soutien aux femmes sexuellement agressées grâce aux thérapies de nage avec les dauphins.

    DES GUESTS CINQ ÉTOILES

    Qui dit grande série, dit guests prestigieux. En 20 ans, New York Unité Spéciale a vu défiler des stars du petit et du grand écran, telles que Robin Williams, Bradley Cooper, Isabelle Huppert, Sharon Stone, Marcia Cross, Alec Baldwin, Chloë Sevigny, Viola Davis, Robert Vaughn, Whoopi Goldberg, Sarah Paulson, James Browning, Elle FanningJerry Lewis et Patricia Arquette, pour ne citer qu'elles. Chacun s'est prêté à l'exercice pour incarner des suspects, des victimes ou des témoins le temps d'un épisode.

    New York Unité Spéciale : 30 stars apparues au cours de la série

    UNE SÉRIE DEVENUE CULTE

    Avant le "Tou Doum" de Netflix, un autre son similaire a marqué le monde sériel : le son de cloche du générique de New York Unité Spéciale, qui intervient également lorsque les personnages changent de lieu dans l'épisode. Ce son est désormais un gimmick dans la pop culture qui permet d'identifier la série et qui touche toutes les générations. De fait, New York Unité Spéciale fait figure de série policière notable pour tout type de public.

    Un autre élément culte de la série que tous les fans de la série connaissent par cœur est le speech livré à chaque début d'épisode : "Dans le système judiciaire, les crimes sexuels sont considérés comme particulièrement monstrueux. À New York, les inspecteurs qui enquêtent sur ces crimes sont membres d'une unité d'élite appelée unité spéciale pour les victimes. Voici leurs histoires." Des histoires qui devraient encore durer longtemps à la télévision, Dick Wolf souhaitant au moins atteindre 25 saisons et Mariska Hargitay, parmi les actrices les mieux payées à la télévision, n'étant pas prête à quitter ce personnage emblématique qui lui colle à la peau.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • meiyo
      Autant je ne me suis jamais lassé de la série-mère, autant ce spin-off m'a vite dégoûté : overdose d'incestes, de viols et de pédophilie.
    • Madolic
      NCIS saison 36 le prouve ^^
    • Plaza13
      vu son succès mondial: tellement plus rassurant de ne jamais sortir de sa zone de confort chez les gens ;)
    Voir les commentaires
    Back to Top