Mon AlloCiné
    Oxygène sur Netflix : que vaut le huis clos étouffant signé Alexandre Aja avec Mélanie Laurent ?
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 12 mai 2021 à 09:00

    "Oxygène", disponible sur Netflix, marque le retour d'Alexandre Aja dans un projet français, le premier depuis "Haute tension". Le réalisateur filme Mélanie Laurent, enfermée dans un caisson cryogénique, et offre une vraie expérience.

    De quoi ça parle ?

    Une jeune femme se réveille seule dans une unité cryogénique. Elle ne sait plus qui elle est, ni comment elle a pu finir enfermée dans une capsule de la taille d'un cercueil. Tandis qu'elle commence à manquer d'oxygène, elle va devoir recomposer les éléments de sa mémoire pour sortir de ce cauchemar.

    Oxygène, un film écrit par Christie LeBlanc et réalisé par Alexandre Aja.

    Disponible sur Netflix

    Oxygène
    Oxygène
    Sortie le 12 mai 2021 | 1h 40min
    De Alexandre Aja
    Avec Mélanie Laurent, Malik Zidi, Marc Saez, Laura Boujenah, Cathy Cerda
    Presse
    3,7
    Voir sur Netflix
    C'est avec qui ?

    Elle est de tous les plans et livre une performance impressionnante en prisonnière amnésique. Mélanie Laurent est le personnage central d'Oxygène. En acceptant l'invitation d'Alexandre Aja pour ce projet fou, l'actrice fait son retour sur les écrans, en attendant son prochain projet en tant que réalisatrice, Le Bal des folles. Cela fait plusieurs années que le cinéaste souhaitait travailler avec elle. "C'est en partie grâce à Mélanie si le film s'est fait", souligne-t-il.

    Enfermée pendant 25 jours dans un cercueil de haute technologie, elle donne la réplique à Mathieu Amalric. Ce dernier, qui n'apparaît pas physiquement à l'écran, prête sa voix à M.I.LO., une intelligence artificielle. D'autres comédiens se font entendre à travers le film, comme Laura Boujenah, Eric Herson-Macarel, ou encore Marc SaezMalik Zidi est le seul autre acteur présent en chair et en os aux côtés de Mélanie Laurent. Il joue son compagnon, Leo.

    Ça vaut quoi ?

    La dernière fois qu'Alexandre Aja réalisait un film français, il avait transformé Cécile de France en héroïne ensanglantée, cheveux courts et scie circulaire à la main. C'était pour Haute tension, en 2003. Après une carrière exemplaire outre-Atlantique, le réalisateur regagne son pays natal et se renouvelle avec Oxygène. Écrit par l'Américaine Christie LeBlanc, le scénario figurait parmi la liste des meilleurs projets en attente de financement. D'abord pensé pour être tourné en anglais, le long métrage voit finalement le jour ici, en France, avec Mélanie Laurent.

    Associé à l'horreur et au fantastique, Alexandre Aja emprunte, avec Oxygène, un chemin bien différent. Il retrouve le survival, sous-genre qu'il avait déjà exploré dans Haute tension et Crawl, sous la forme cette fois d'un huis clos. L'utilisation d'un décor unique est un exercice risqué et susceptible de lasser les spectateurs si le film ne fait pas preuve d'inventivité. Le cinéaste évite cet écueil grâce à une mise en scène ambitieuse et inspirée qui réinvente le schéma classique. Il multiplie les plans ingénieux, les ruptures de ton, et offre ainsi de beaux moments de cinéma.

    Découvrez l'interview avec Alexandre Aja et Mélanie Laurent :

     

    Véritable expérience sensorielle, Oxygène se vit et ce, dès sa séquence d'ouverture angoissante, presque horrifique, qui plonge le spectateur dans la peau de l'héroïne. Cette proximité entre le public et le personnage ne serait pas possible sans l'excellente interprétation de Mélanie Laurent. Contrainte physiquement par le manque d'espace, elle livre une performance émotionnelle puissante et parvient même, entre les larmes et les crises de panique, à insuffler quelques touches d'humour.

    Netflix
    Mélanie Laurent joue le rôle d'Elizabeth Hansen dans "Oxygène".

    Avec ses twists habilement amenés, le scénario surprend et permet à l'intrigue de ne pas se limiter à son postulat de départ. Le film offre, à plusieurs reprises, un souffle épique, aidé par la composition musicale du Français Rob. Si Alexandre Aja cite 28 jours plus tard de Danny Boyle comme l'une de ses inspirations, les amateurs de science-fiction auront le plaisir de découvrir un univers référencé, faisant écho aussi bien à 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick qu'à Alien de Ridley Scott.

    Le long métrage dévoile une facette plus lumineuse du réalisateur, qui profite de ce film pour livrer un message sur le désir irrépressible de vivre. Le thriller fonctionne d'autant plus qu'il sort après une période où l'enfermement et l'étouffement, liés aux confinements, sont des sentiments partagés par le plus grand nombre. S'inscrivant parfaitement dans son époque, Oxygène se rapproche encore plus du réel et réussit à transcender son concept immersif.

    Retrouvez le podcast d'AlloCiné, Spotlight, avec Alexandre Aja en invité spécial : 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Oxygène sur Netflix : bande-annonce finale pour le thriller anxiogène d'Alexandre Aja
    • Oxygène sur Netflix : les premières images du huis clos d'Alexandre Aja avec Mélanie Laurent
    Commentaires
    • Michael J
      ok
    Voir les commentaires
    Back to Top