Mon compte
    18 films qui ont inspiré des chansons : Star Wars, Karaté Kid, Die Hard...
    21 juin 2022 à 07:00
    Yoann Sardet
    Rédacteur en chef depuis 2003 - Fan de SF et chasseur de faux raccords et d’easter-eggs, cet enfant des 80’s / 90’s découvre avec passion, avidité et curiosité tous types de films et séries.

    A l'occasion de la Fête de la Musique, retour sur quelques films dont les personnages, l'histoire, les acteurs ou l'impact ont inspiré chanteurs, paroliers et compositeurs.

    AlloCiné

    Il y a la musique de films, évidemment. Il y a aussi les titres de films qui mettent des chansons dans la tête. Ou encore les chansons qui inspirent certains titres de films. Et il y a, parfois, des films qui ont su trouver une forte résonnance chez les chanteurs, compositeurs, musiciens ou paroliers, au point d'inspirer à certains artistes et groupes des morceaux (parfois très connus). Alors que la France fête la musique, retour en 18 titres sur ces chansons nées après une projection.

    "One" - Metallica

    Inspiré par Johnny s'en va-t-en guerre - Considéré comme l'une des meilleures chansons du groupe, ce morceau s'inspire du roman et de son adaptation cinéma, tous deux signés Dalton Trumbo. Des extraits sonores et vidéo du long métrage accompagnent d'ailleurs le morceau, qui plonge l'auditeur dans la peau du personnage principal, un soldat mutilé sur le champ de bataille et pris au piège de son propre corps.

    "L'Empire du côté obscur" - IAM

    Inspiré par Star Wars - L'Empereur, la Force, Leia, les Ewoks... Tous les éléments de la saga de George Lucas sont au rendez-vous de ce morceau mémorable d'Akhénaton & Cie, qui glorifie Vador et ses troupes. La franchise intergalactique a également inspiré Dionysos avec Song For Jedi.

    "Die Hard" - Guyz Nite

    Inspiré par la saga Die Hard - De la prise d'otage au Nakatomi Plaza jusqu'à la prise de contrôle des Etats-Unis par un pirate informatique dans le quatrième volet, le groupe rock Guyz Nite revisite les aventures explosives de John McClane / Bruce Willis avec un refrain éternel : "Yippikaye Motherfucker !"

    "Mon fils, ma bataille" - Daniel Balavoine

    Inspiré par Kramer contre Kramer - Cette chanson, qui évoque le divorce et la "bataille" pour la garde d'un enfant, a été inspirée à Daniel Balavoine par le film Kramer contre Kramer, ainsi que par la séparation que vivait l'un de ses musiciens à l'époque et par le divorce de ses propres parents.

    "So Long Astoria" - The Ataris

    Inspiré par Les Goonies - Une carte au trésor, une ville pluvieuse en bord de mer, un bateau-pirate... Autant de références au film-culte de Richard Donner et aux aventures de Mickey, Choco, Bagou, Data & Cie. Un autre morceau, signé Yellowcard, s'inspire d'une réplique de Bagou : Martin Sheen Or JFK.

    "Clint Eastwood" - Gorillaz

    Inspiré par Le Bon, la Brute et le Truand - "I've got sunshine in a bag", refrain de ce morceau-hommage, est directement repris du western-spaghetti de Sergio Leone.

    "Moi je vis chez Amélie Poulain" - Les Fatals Picards

    Inspiré par Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain - Le groupe français se moque (gentiment) du côté propret et gentil du film de Jean-Pierre Jeunet dans ce morceau très décalé présent dans l'album Pamplemousse mécanique, évidemment beaucoup inspiré par le 7e Art.

    "J'pète les plombs" - Disiz La Peste

    Inspiré par Chute Libre - Le rappeur se glisse dans la peau de Michael Douglas, un automobiliste qui abandonne sa voiture en plein embouteillage, "pète les plombs" et affronte la société. A noter la présence d'une jeune Cécile de France en caissière de fast-food. Iron Maiden s'inspire également du film sur le morceau Man On The Edge.

    "Space Oddity" - Davie Bowie

    Inspiré par 2001 : l'odyssée de l'espace - Les aventures mystico-spatiales du Major Tom, un astronaute qui coupe le contact avec la Terre pour profiter de l'Espace. Un titre écrit par un David Bowie stone (de son propre aveu) après avoir visionné le chef d'oeuvre de Stanley Kubrick.

    "King Kong Song" - ABBA

    Inspiré par King Kong - Le groupe suédois n'a pas uniquement inspiré la comédie musicale Mamma Mia : il s'est lui-même inspiré du plus célèbre des gorilles pour ce morceau méconnu, présent dans l'album Waterloo en 1974.

    "The Clansman" - Iron Maiden

    Inspiré par Braveheart - "Freeeeedom !!!" Comme William Wallace, le groupe entonne un chant de liberté et une ode aux Highlands écossais... Le groupe Within Temptations s'inspirera lui aussi du film de Mel Gibson sur The Heart Of Everything.

    "Blue Magic" - JAY-Z

    Inspiré par American Gangster - JAY-Z évoque son propre passé de dealer à travers des références appuyées (la drogue Blue Magic notamment) à Frank Lucas, le personnage incarné par Denzel Washington dans le film de Ridley Scott, dont une séquence du film dévoilée à la fin du clip.

    "Docteur Hannibal" - Don Choa

    Inspiré par Le Silence des Agneaux - Le psychopathe cannibale campé par Anthony Hopkins a inspiré ce morceau de rap, dans lequel on croise de nombreuses références au cinéma d'horreur et à ses boogeymen légendaires. Eminem fera également référence au long métrage, dans sa chanson Buffalo Bill où il évoque l'autre serial-killer du film, dont le passe-temps consiste à récupérer la peau de ses victimes pour se confectionner des vêtements. 

    "Rambo" - Wednesday 13

    Inspiré par la saga Rambo - "R-A-M-B-O : Blow em up like Rambo !" A la manière du Die Hard de Guyz Nite évoqué un peu plus haut, un hommage au guerrier ultime campé par Sylvester Stallone, lâché dans les rues d'une petite ville les armes à la main.

    "Enfants Du Désert" - Diam's

    Inspiré par Forrest Gump - Cours Diam's, cours ! Si la chanson ne fait pas littéralement référence au film de Robert Zemeckis, le clip a été tourné sur les lieux du film, la chanteuse revisitant la maison, le banc et les routes arpentés par Tom Hanks.

    "Bette Davis Eyes" - Kim Carnes

    Inspiré par la comédienne Bette Davis - L'actrice doublement oscarisée appréciera cet hommage et écrira directement à Kim Carnes et aux auteurs du morceau en les remerciant de l'avoit faire "rentrée dans l'histoire moderne" et de l'avoir rendue "cool" aux yeux de sa petite fille.

    "Fanny Ardant et moi" - Vincent Delerm

    Inspiré par la comédienne Fanny Ardant - C'est la chanson qui révèle le talent de Vincent Delerm en 2002. Le french songwriter y parle de sa "relation" avec une photo de la comédienne posée sur l'étagère entre un bouquin d'Eric Holder, un chandelier blanc Ikea et une carte postale de Maria... L'occasion d'évoquer François Truffaut et Gérard Depardieu, entre autres.

    "Daniel" - Bat For Lashes

    Inspiré par Karaté Kid - Cette déclaration d'amour est directment dédiée à Daniel LaRusso (aucun lien avec la chanteuse), le héros au coup de pied de la cigogne campé par Ralph maccio en 1984 puis revenu dans la série Cobra Kai. La chanteuse du groupe, Natasha Khan, était en effet amoureuse de lui durant sa jeunesse. 

    "Elle a les yeux revolver" - Marc Lavoine

    Inspiré par Les Yeux de Laura Mars - Le tube de l'année 1985 chanté par Marc Lavoine trouve son origine notamment dans le regard de Faye Dunaway dans le film Les Yeux de Laura Mars d'Irvin Kershner sorti en août 1978 et que le jeune ténébreux est allé voir pas moins de neuf fois ! Dans ce film, Dunaway interprète une photographe de mode à succès qui pressent des crimes futurs et qu'elle met en scène de façon prémonitoire. Ce même film a inspiré un autre tube des années 1980 (mais qui n'est pas resté dans toutes les mémoires) : Les Yeux de Laura par le groupe breton, Goûts de luxe. 

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Si on chantait : ces titres de films qui nous mettent des chansons dans la tête !
    • 25 chansons devenues des titres de films : Banlieusards, J'irai ou tu iras...
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top