Notez des films
Mon AlloCiné
    Décès de Philippe Agostini
    22 oct. 2001 à 16:25
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Chef opérateur français devenu réalisateur, Philippe Agostini vient de mourir dimanche 21 octobre à l'âge de 91 ans.

    Second mari d'Odette Joyeux et père de Claude et Yves Agostini, Philippe Agostini fut l'un des plus grands chefs opérateurs du cinéma français noir et blanc avant de passer réalisateur. Il est décédé dimanche 21 octobre à l'âge de 91 ans.

    Né en 1910 à Paris, Philippe Agostini travaille très vite au cinéma puisqu'il réalise ses premières lumières dès 1934 pour le film Itto de Jean-Benoît Lévy. Il fait ensuite équipe avec des cinéastes comme Marcel Carné pour Le jour se leve en 1939 et Les Portes de la nuit en 1946, ou encore Robert Bresson sur Les Anges du peche en 1943 et Les Dames du bois de Boulogne en 1945. Il reste très prisé comme chef opérateur jusque dans les années cinquante, travaillant avec Claude Autant-Lara sur Sylvie et le Fantome en 1945, Marcel Pagnol sur Topaze en 1951 et Max Ophuls sur Le Plaisir en 1952. Philippe Agostini rencontre également Jules Dassin pour qui il signe les lumières de Du rififi chez les hommes en 1955. Il collabore encore avec Sacha Guitry pour Si Paris nous etait conte en 1955 et avec Henri Verneuil à l'occasion de Paris Palace Hôtel en 1956. Enfin il est chef opérateur pour Louis Malle et Jacques-Yves Cousteau sur Le Monde du silence en 1956.

    Puis il décide de devenir réalisateur. Il signe ainsi jusqu'au milieu des années 70 plusieurs dramatiques et séries télévisées dont L'Age en fleur en 1975. Philippe Agostini a aussi réalisé quelques longs métrages dont le plus célèbre est Le Dialogue des Carmelites qui date de 1960. Il sera enterré mercredi 24 octobre à Grimaud dans le Var.

    A.C.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top