Mon compte
    Bilan box-office US 2016 : l’incroyable année Disney
    Par Gauthier Jurgensen — 2 janv. 2017 à 12:41

    Une belle année pour le box-office américain! Elle se conclut par une suprématie vertigineuse du studio aux grandes oreilles, qui annonce plus de sept milliards de recettes pour ses sorties 2016. Difficile d'exister malgré tout à côté d'un tel géant!

    Année record pour Disney
    1. Année record pour Disney +
    Le studio aux grandes oreilles annonce avoir dépassé les 7$ milliards de recette annuelle.
    Lire la suite

    2016 aura décidément été trustée par Disney qui impose ses films à tous les étages : animation, superhéros, franchises, adaptation en live action… L’année a tant souri au studio que ses échecs sur le territoire américain passent presque totalement inaperçus, comme Peter et Elliott le Dragon (76$M), Alice de l’autre côté du miroir (77$M) ou The Finest Hours (27$M).

    Dans le top 10 du box-office américain annuel, six films sont estampillés Disney.

    BOX OFFICE US

    RangFilmStudioDate de sortieRecettes (en dollars)
    1 Le Monde de Dory Disney 17 juin 486 295 561
    2 Captain America: Civil War Disney 6 mai 408 084 349
    3 Rogue One : A Star Wars Story Disney 16 décembre 393 554 705*
    4 Comme des bêtes Universal 8 juillet 368 384 330
    5 Le Livre de la jungle Disney 15 avril 364 001 123
    6 Deadpool 20th Century Fox 12 février 363 070 709
    7 Zootopie Disney 4 mars 341 268 248
    8 Batman v Superman : L'Aube de la Justice Warner Bros. 25 mars 330 360 194
    9 Suicide Squad Warner Bros. 5 août 325 100 054
    10 Doctor Strange Disney 4 novembre 229 697 310

    * encore en cours d'exploitation

    Chiffres arrêtés au 1er janvier 2017

    Mickey Mouse, roi du monde

    Le Monde de Dory, Captain America : Civil War, Zootopie, Rogue One : A Star Wars Story, Le Livre de la Jungle et Doctor Strange sont dans les dix films qui ont le plus cartonné sur le territoire américain. Les trois premiers ont passé le cap du milliard de dollar dans le monde. Seul le spin off de Star Wars n’est entré que de justesse dans le top 10 mondial (à la 10ème place), probablement parce qu’il n’est pas encore sorti en Chine.

    Forts de tous ces succès, Disney annonce plus de 7 milliards de recettes dans le monde, un record sur le territoire américain, à l’international et global. Qui dit mieux ?

    La Veuve Noire est à l’honneur

    Scarlett Johansson règne sur le box-office mondial en 2016 et succède à Dwayne Johnson (2013), à Jennifer Lawrence (2014) et à Chris Pratt (2015). Même si la moyenne de rentabilité reste favorable à Chris Evans (son seul film cette année rapporte 1,15 milliard de dollars), Scarlett Johansson ajoute à Captain America : Civil War le film des frères Coen Ave, César! pour atteindre 1,2$ milliard. Si on rallonge ce score hallucinant avec sa performance vocale dans Le Livre de la jungle, l’actrice cumule 2,2$ milliards.

    2016, encore plus fort que 2015

    Alors que 2015 avait annoncé une année record avec 11 128 500 000$ cumulés sur l’année, 2016 fait encore mieux avec 11 314 800 000$. C’est encore une fois Disney qui profite très majoritairement de ce succès puisqu’il faut ajouter aux succès de l’année le phénomène Star Wars – Le Réveil de la Force qui a continué de cartonner au début de 2016. Les autres studios doivent donc se partager 4 milliards de dollars de miettes, qui profitent surtout à Warner Bros. avec Batman v Superman – L’Aube de la Justice (8e), Suicide Squad (9e) et Les Animaux Fantastiques (11e).

    Box-office 2016 : Disney explose tous les records en annonçant plus de 7 milliards de recettes
    Une année sans sommet pour Paramount

    Si Disney, Warner Bros. et Twentieth Century Fox se portent bien, on ne peut pas en dire de même de la Paramount pour qui 2016 fut une année difficile. Seul Star Trek Sans Limites parvient à sauver les meubles avec 343 500 000$ de recette dans le monde et une 14ème place au box-office américain. Malheureusement, les autres sorties du studio échouent, y compris Ninja Turtles 2 qui fait moitié moins que son premier opus.

    On ne change pas une équipe qui gagne…

    Ce n’est plus une surprise : le Top 10 américain de l’année est mené par cinq films de superhéros, trois films d’animation, un spin-off de la franchise Star Wars et l’adaptation en live-action du Livre de la Jungle. Zootopie et Comme des bêtes sont les deux seuls films à proposer des scénarios originaux. Les huit autres sont des suites, des extensions d’univers préexistants ou un remake.  Les nouvelles histoires sont donc dans le cinéma d’animation (Vaiana, la légende du bout du monde, Les Trolls, Tous en scène). Il faut descendre jusqu’à la 20ème place du classement américain pour trouver un film en live-action au scénario original avec Agents presque secrets.

    Et aussi…
    • Dans les profondeurs du classement américain se trouve le cinéma d’auteur… Clint Eastwood et son Sully, à la 22ème place, récolte 124 864 239$. Denis Villeneuve s’en tire aussi avec les honneurs pour son film de science-fiction Premier Contact, avec 91 292 332$ (29ème). Tim Burton reste convaincant avec l’adaptation du succès de la littérature jeunesse Miss Peregrine et les enfants particuliers, avec 86 896 767$ sur le sol américain et 281 980 863$ dans le monde.
    • Rogue One : A Star Wars Story passe en fin d’année les 700 millions de dollars de recette dans le monde. Puisque le film se maintient bien au box-office américain et n’est pas encore sorti en Chine, il peut encore devenir le quatrième long métrage Disney sorti en 2016 à franchir le cap du milliard de dollars.
    • Comme des bêtes décroche le record du meilleur démarrage aux Etats-Unis pour un film d’animation qui n’est ni une suite, ni un spin-off, ni un prequel.
    • Avec seulement 178 088 048$ récoltés dans le monde, le champion du box-office Steven Spielberg se prend une méchante claque. Son BGG – Le Bon Gros Géant financé pour 140 millions de dollars n’a pas trouvé son public, phénomène rarissime pour un blockbuster signé par le réalisateur d’E.T. l’extra-terrestre.
    • Que serait une année cinéma sans ses petits ratés, plus ou moins douloureux ? De nombreuses grosses productions manquent encore leur cible en 2016, parmi lesquels : S.O.S. Fantômes, Divergente 3 : Au-delà du mur, 13 Hours, Gods of Egypt, Alliés, Ben-Hur, Le Chasseur et la Reine des Glaces

    Aviez-vous remarqué... les petits détails du Monde de Dory ?

    Aviez-vous remarqué ? Le Monde de Nemo

     


    DANS LE RESTE DU MONDE

    Le cinéma chinois se porte comme un charme ! Dans le classement mondial, les films The Mermaid, Monster HuntThe Monkey King 2 et Ip Man 3 se positionnent respectivement à la 12ème, à la 19ème, à la 38ème et à la 47ème place, récoltant de 156 800 000$ à 553 800 000$ presqu’exclusivement dans leur pays d’origine.

    Disney règne quand même en maître sur le Mexique, l’Australie, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Belgique et le Brésil. Seule la Russie a préféré se tourner vers Comme des bêtes. Quelques pays, comme la Chine, privilégient leurs productions locales : l’Italie avec Quo Vado ?, l’Inde avec Dengal ou la Turquie avec Dağ 2.


    PaysFilmNationalité du filmRecettes (en millions de dollars)
    Allemagne Le Monde de Dory USA 34 971 001
    Australie Le Monde de Dory USA 36 162 796
    Belgique Le Monde de Dory USA 5 199 241
    Brésil Captain America: Civil War USA 40 802 843
    Chine The Mermaid Chine 526 848 189
    Grande-Bretagne Le Livre de la Jungle USA 66 598 923
    Inde Dangal Inde 44 260 307
    Italie Quo vado? Italie 72 601 522
    Mexique Captain America: Civil War USA 41 420 350
    Russie Comme des bêtes USA 33 241 623
    Turquie Dağ 2 Turquie 8 847 030

    Ci-dessous des images de "The Mermaid", le plus gros succès chinois de l'année :

    Les chiffres mentionnés dans l'article sont des estimations, publiées dimanche soir par la société spécialisée Exhibitor Relations et annoncées par le site Box Office Mojo.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top