Mon compte
    8 acteurs qui ont refusé d'être crédités pour leurs rôles
    7 janv. 2022 à 10:00
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, il délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Pour ménager l'effet de surprise, parce qu'il s'agit d'un simple caméo, ou parfois par modestie, certains talents ont refusé d'être crédité au générique pour leurs rôles. Voici huit exemples.

    Edward Norton dans "Kingdom of Heaven" (2004)

    Twentieth Century Fox

    Sous le masque : Baudouin IV, le roi lépreux de Kingdom of Heaven. C'est un Edward Norton méconnaissable et extraordinaire qui prête ses traits à ce fantastique personnage. L'acteur insista pour que personne ne sache qu'il incarnait celui-ci, jusqu'à faire retirer son nom du générique. Il fut pourtant ajouté lorsque le film de Ridley Scott sortit en DVD dans sa version longue.

    Jason Statham dans "Collateral" (2004)

    United International Pictures (UIP)

    Dans les premiers instants du somptueux film de Michael MannTom Cruise entre en collision avec un homme dans la foule d'un aéroport, censé lui donner en fait une mallette. Ce personnage est incarné par ni plus ni moins que Jason Statham, qui se contente de cette apparition éclair, puisqu'il sera absent du reste du film. On peut aisément penser qu'il s'agit de Frank Martin, héros du Transporteur (2002) et de ses suites. Estimant que ce "rôle" tenait plus du mini caméo qu'autre chose, l'acteur a demandé à ne pas être crédité au générique.

    Glenn Close dans "Hook" (1991)

    Sony Pictures

    Impossible à deviner lorsqu'on regarde le film pour la première fois, mais c'est bien la célèbre star de Liaison fatale qui se cache sous cette barbe. Glenn Close interprète donc le petit rôle d'un pirate soupçonné de trahison par le Capitaine Crochet, et qui se voit condamné au terrible supplice du "coffre à bobo".

    Gary Oldman dans "Hannibal" (2001)

    United International Pictures (UIP)

    Dans Hannibal, Gary Oldman, totalement méconnaissable, incarne Mason Verger. Riche milliardaire pédophile, il a été séduit par Hannibal Lecter et durant une soirée trop arrosée et accompagnée de substances illicites, ce dernier l'a poussé à se mutiler lui-même le visage... L'acteur a estimé, à très juste raison, qu'il serait beaucoup plus pertinent que son nom ne soit pas crédité au générique, pour ménager l'effet de surprise. Pari réussi : sa composition se révèle la plus perturbante de tout le film.

    Gene Hackman dans "Frankenstein Junior" (1974)

    20th Century Fox

    Signé par un Mel Brooks en grande forme, conjointement avec Gene WilderFrankenstein Junior est un délirant hommage aux films de James Whale. Et c'est peu dire que Gene Hackman, qui avait triomphé trois ans plus tôt dans French Connection et sortait de sa brillante composition dans le drame L'épouvantail - son rôle préféré d'ailleurs - n'avait pas tout à fait le profil de l'acteur comique. Sous les traits d'un ermite aveugle, il s'y révèle pourtant génial dans une séquence de 4 min, qui va bien au-delà du simple caméo. Ami de Gene Wilder, Hackman refusa d'être crédité au générique. Désireux de s'essayer à la comédie, il fit aussi cela comme une faveur à Wilder.

    Tom Cruise dans "Tonnerre sous les Tropiques" (2008)

    Paramount Pictures France

    Et voici une géniale apparition non créditée au générique d'un film : celle de Tom Cruise sous les traits du velu Les Grosman dans Tonnerre sous les TropiquesLe producteur bourru aux répliques assassines a vite remporté les faveurs des spectateurs à l'époque, grâce à son look atypique, son franc-parler mais aussi ses pas de danse. La comédie n'est pas le registre dans lequel Tom Cruise s'est le plus illustré, et pourtant la séquence est culte. Ben Stiller était plutôt mitigé au début mais une chorégraphie improvisée sans fond sonore de Tom Cruise, avec le costume et le make-up du personnage, l'a finalement convaincu et Les Grossman est né. L'instinct et la créativité de Tom Cruise ont finalement payé puisque le personnage est devenu culte avec des répliques iconiques, comme "Take a big step back and literraly f—ck your own face" ("Tu vas pencher la tête bien en arrière et tu vas te l'enfoncer dans ton p—tain de fion", en français)

    Matt Damon dans "Interstellar" (2014)

    Warner Bros.

    Avant de partir explorer la planète Mars pour Ridley ScottMatt Damon a fait une escale chez Christopher Nolan dans son film Interstellar, sous les traits du Dr Mann. Se révélant dans la dernière partie du film, sa participation fut pourtant tenue secrète. Pari réussi : personne n'a vu arriver son personnage, qui se révèle être le bad guy du film. Il a attiré l'équipage de l'Endurance avec de fausses données pour être secouru. La planète qu'il a découverte se révèle être, contrairement à ce qu'il fait croire, totalement invivable, et en plus il tente de tuer Cooper (Matthew McConaughey).

    Sean Connery dans "Robin des bois, prince des voleurs" (1991)

    Warner Bros.

    Une mini apparition pour un maxi cachet. Dans Robin des bois, prince des voleursSean Connery apparaît moins d'une poignée de minutes à la toute fin du film, sous les traits du roi Richard coeur de lion, enfin de retour des Croisades. A peine deux jours de tournage pour sa séquence caméo, pour laquelle il n'est d'ailleurs même pas crédité. Ce qui ne l'a pas empêché d'être payé 250.000 $.  On ne refuse rien ou presque à Sean Connery. Toutefois, il fit don de son cachet à une oeuvre de charité. Et ça, c'est quand même la classe.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top