Mon compte
    Carlos
    note moyenne
    3,5
    791 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Carlos ?

    108 critiques spectateurs

    5
    13 critiques
    4
    35 critiques
    3
    27 critiques
    2
    19 critiques
    1
    9 critiques
    0
    5 critiques
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 208 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 16 septembre 2011
    Difficile de ne pas voir comment cette histoire,qui a l'origine prévus, pour une série télé durant plus de 5h.A été montée et par la même raccourcis pour le cinéma.Cette version donnant plus l'impression de survoler le personnage Carlos,car seul les actions les plus marquant du terroriste sont mises en avant ici.Il manque pas mal d’éléments essentiels a la compréhension du personnage.Et notamment sur son engagement politique ou son attirance pour l'argent.La question n'est approché qu'a un seul moment,celui de la prise d'otage des membres de l'opep.L’implication des états dans le terrorisme par le financement de celui-ci reste bien traité.Ces terroristes aux idéaux anticapitalistes restent toujours a la solde d’intérêt capitaliste.Enfin sur le sujet,le documentaire l'avocat de la terreur reste bien meilleur.
    La fin de Carlos reste plutôt sommaire.Peut être par manque d’éléments,possible!Assayas conclut son film mollement et sans plus d'intérêt, que ça pour son sujet.La réalisation reste soigné,même si parfois il y a quelques erreurs dans le casting.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 3 critiques

    4,0
    Publiée le 16 janvier 2021
    Un biopic ultra documenté, captivant et bien rythmé, soutenu par l'interprétation magistrale d'Edgar Ramirez.
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 72 abonnés Lire sa critique

    2,5
    Publiée le 26 décembre 2011
    Le célèbre terroriste traverse les continents en servant un idéal révolutionnaire ou peut être plus son intérêt personnel. De soutien à la Palestine, au montage de son propre groupe terroriste à sa fin au Soudan ; le parcours de ce terroriste hors norme colle à son époque : ultra révolutionnaire, ultra violent, ultra egocentrique,… Les causes qu’il dit servir ne sont que prétexte à servir son goût du combat et de la mort.
    Parti pour le film Tv fleuve de 5h, j’ai eu le plus grand mal à aller jusqu’où bout. Après avoir vu « Mesrine » (révolutionnaire français des 70’s), « Romanzo criminale » (sur les brigades rouges dans les 70’s en Italie), « La bande à Baader » (sur les factions armée rouges allemandes dans les 70’s) ; ce film n’a guère attiré mon attention. On suit le parcours de manière très chronologique d’un révolutionnaire dans les 70’s. Alors que Carlos est certainement plus complexe qu’un Mesrine, on a l’impression de finir le tour de la visite des grands groupuscules d’extrême gauche européenne des 70’s avec celui-ci. Comme Assayas n’offre pas un angle d’attaque différent de celui de ces prédécesseurs européens cités ci-dessus, ce film ne se démarque pas de ses homologues. Déçu par ce film, peut être aurais je dû opter pour la version courte : 2h35.
    Le film est tout de même sympa… si on a pas vu les autres, le sentiments de répétitions agira moins sur vous que sur moi
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 885 critiques

    4,5
    Publiée le 18 juillet 2015
    Remarquable biopic romancé : concision et élégance de la mise en scène (constance chez Assayas), excellence de l'interprétation, pertinence et originalité de la B.O. (Wire, Pistols). Bref, un des meilleurs films du cinéaste, même si moins personnel que d'autres.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 11 juillet 2010
    Pour n'avoir aimé aucun des films (ceux que j'ai vu) du réalisateur, j'ai au contraire trouvé Carlos intéressant pour avoir précisé d'emblée que tout était romancé, et avoir présenté la majeure partie des personnes impliquées dans le terrorisme international de tout une époque comme des cas sociaux névropathes et cupides de pouvoir quand ce n'est pas d'argent, des tyrans domestiques à des postes clefs de pays à la place de cogner leur femme, des caïds de quartiers avec une ambition égotiste publicitaire à grande échelle à la place de racketter des faibles, des suicidaires qui veulent emmener des gens avec eux en croyant en quelque chose à la place de se jeter sous un rer. Carlos traverse des décennies de changements majeurs sociaux et culturels (fin de la guerre froide, libération féminine etc...) en les accompagnant dans la marge jusqu'à ce qu'elle se termine, sans jamais en sortir. A son arrestation que ce soit effectué par tel ou tel pays ou faction lui importe, mais ses barreaux seront un peu les mêmes partout. Portrait d'un intégral looser qui pourtant s'infiltra dans les failles et magouilles des relations internationales pour faire couler beaucoup de sang, car sa morale y était suffisamment soluble. Un point de vue donc intéressant qui parvient à faire durer les 2H45 sans que notre fessier fourmille sur le siège de la salle de ciné.
    kumbaya
    kumbaya

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 236 critiques

    3,0
    Publiée le 9 août 2010
    Carlos atteint un sommet de mise en scène, d'une telle performance qu'on oublie la différence entre cinéma et réalité, on se croirait à quelques mètres de l'avion qui décolle ou à côté de Carlos au débarquement au Yemen. L'histoire du terroriste mégalo, par la proportion de réalité qu'elle implique et le réalisme avec lequel elle est portée à l'écran, est passionnante, sensationnelle, touchante...
    Pourquoi seulement 3 étoiles alors ? Pour le montage consternant de la version ciné : des morceaux sûrement superbes sont amputés comme la fameuse attaque de l'avion au lance-missile, et la troisième partie se concentre abusivement sur la vie privée et les rapports humains du personnage au point qu'on ne sait plus rien de son action terroriste, pourtant censé être le coeur du récit.
    Ce qui fait que dans le film l'histoire n'a pas assez d'âme pour être passionnante, sensationnelle, touchante...
    gamorreen
    gamorreen

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 389 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juillet 2010
    très interessant. Bonne interprétation. Pas aussi prenant que les films sur Mesrine, mais réussi quand même car le contexte internationnal est intéressant.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 658 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,0
    Publiée le 5 octobre 2018
    Biographie du terroriste assez intéressante, mais avec une fin très accélérée. Seules la première heure et demie est intéressante et concerne les premiers meurtres et prises d'otages de ministres. Une reconstitution bien réalisée mais au contenu qui m'a paru bâclé et manquant d'intérêt sur la fin. Quoiqu'il semble incroyable que la plupart des terroristes et assassins s'en sortent avec une si petite peine...
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 24 juillet 2010
    Opinion très partagée concernant ce film ! Les deux premières heures sont excellentes, le rythme y est très soutenu, l'histoire intéressante...tout le contraire de la dernière heure qui n'est qu'ennui ! Montage parfois approximatif également, ce film donne envie de regarder la série en 5h tant le découpage semble fait à la va-vite.
    Edgar Ramirez excellent de bout en bout cependant !
    Requiemovies
    Requiemovies

    Suivre son activité 168 abonnés Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Le problème du film est sans doute le métrage lui-même puisque la série se suffisait à elle-même, étant conçu comme telle et ne pouvait être tronquée. On assiste alors à une tout autre œuvre, loin d’avoir l’intérêt de la série qui avait su par « des choix » judicieux de réalisation nous faire vivre un moment télévisuel non formaté et bienvenu de par son sujet. Nous sommes alors dans le trop récurrent cinéma d’argent voulant amortir au plus la production d’une œuvre télévisuelle, en somme Carlos version cinéma, version tronquée, n’existe pas. La forme est en beaucoup trop décousu, pourrissant ainsi le fond original.
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 162 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 22 avril 2016
    Purgeant aujourd'hui sa peine dans la prison de Poissy, Carlos fut l'un des terroristes internationaux les plus célèbres, exerçant dans le tourbillon des révolutions d'après-guerre. À la fois mini-série et film, "Carlos" est réalisé par Olivier Assayas. Pour ce projet, le cinéaste présente un nouveau visage, abandonnant les terrains du film social pour ceux du film politique. Ce virage s'avère payant car cette production internationale est globalement une réussite. Pourvu d'une documentation étoffée, "Carlos" propose avant tout une réflexion sur la construction du militantisme et son rapport à la violence, interprété de mené de main de maitre par l'habité Edgar Ramirez. Emballé au sein d'une mise en scène nerveuse, le long-métrage se dévoile au cours d'une première partie passionnante et calibrée trouvant son apogée avec la prise d'otages de l'OPEP. Mais cet événement majeur reste précisément le chant de cygne du film. Après lui, la monotonie se fait voir, la plupart des autres faits de Carlos sont occultés, voyant l'ensemble baisser en tension, intensité et intérêt.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 3 289 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,0
    Publiée le 26 janvier 2011
    Réalisé pour la télévision dans un format 3x110 minutes (5h30), le biopic d’Olivier Assayas présenté hors compétition a finalement pu bénéficier d’une sortie au cinéma, tronqué de la moitié pour l’occasion (2h45). Mais contre toute attente, le nouveau montage est une belle réussite qui, sans surprise, décevra ceux qui l’auront déjà découvert dans sa version intégrale sur Canal+. Olivier Assayas nous replonge pour l’occasion au début des années 70 et part à la rencontre de Ilich Ramírez Sánchez, surnommé de son "nom de guerre" : Carlos. Un terroriste d’une violence redoutable mais aux prises d’otages quelques peu ratées. Très médiatique, il a su se forger une image auprès des journalistes. Olivier Assayas réalise là un passionnant biopic aux ellipses inévitables pour ce format (qui n’en reste pas moins palpitant, de la prise d’otages de l’OPEP à son périple à bord du DC-9 avec tous les ministres). Olivier Assayas confirme son statut de réalisateur éclectique et prometteur.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 156 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 20 mars 2011
    Le meilleur film, voire le seul bon film de Assayas, qui évite les pièges du biopic pour filmer un polar politique percutant. De séquences de bravoure (la prise d’otages à Vienne) resteront gravées dans les mémoires.
    defleppard
    defleppard

    Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 5 décembre 2010
    Mieux adapté dans sa version TV.......................
    Henrico
    Henrico

    Suivre son activité 83 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 16 juillet 2010
    L’avalanche de compliments concernant l’excellente performance de Edgar Ramirez, et l’aspect palpitant du scénario, occulte le vrai mérite de Olivier Assayas : rappeler les « faits d’armes » d’un terroriste tout en révélant son essence existentielle et la vraie nature du contexte géo politique qui permirent à l’homme et ses comparses de sévir pendant près de 20 ans. Contrairement aux autres réalisateurs qui se sont attaqué à la Bande à Baader, aux Brigades Rouges, ou au Ché, Assayas parvient de manière claire et crédible à démonter les mécanismes permettant la séduction terroriste : l’érotisme suscité par les armes, la jubilation à l’idée et à l’expérience du danger, l’excitation mégalomaniaque causée par le pouvoir de vie ou de mort sur autrui. Mais, ce faisant, Assayas ne racole ni ne joue les voyeurs. Il démonte aussi le terreau idéologique qui permet au terroriste de s’exonérer des scrupules humanistes et des contradictions politiques. Un courant dominant au sein des élites intellectuelles de l’époque et encore très présent aujourd’hui. Un panaché de marxisme, léninisme, Marcusianisme, et de tiers mondialisme, débouchant sur la conviction selon laquelle la lutte contre le capitalisme passerait avant tout, droits de l’homme, procédures démocratiques, etc…. Une idéologie permettant ainsi à Carlos et à d’autres de se dire les fléaux du capitalisme et de n’avoir rien fait pour le combattre aux Usa son pays le plus emblématique. De se dire les ennemis de l’impérialisme mais d’œuvrer pour la Stasi ou dans le camp des Soviétique. Soviétiques dont le régime totalitaire ne se contenta pas d’asservir plusieurs peuples d’Europe, mais poursuivit sans répit ses efforts tentaculaires sur tous les continents n’apportant que des oligarchies réduisant toutes libertés individuelles et n’offrant que fiasco économiques. Un courant de pensée gangrené de Stalinisme élargi qui permit à Carlos et autres révolutionnaires de tuer au nom de la défense pour les peuples opprimés. Mais en réalité d’œuvrer pour des dictateurs aussi féroces que Sadam, Kadafi, Khomeini, Hassan al-Turabi, ou Hafez al-Assad. Des convictions mitée d’arrogance et de tentation totalitaire qui permirent à Carlos hier, et permettent au Hamas ainsi qu’au Hesbollah aujourd’hui, de prétendre lutter contre le Sionisme mais en réalité de donner libre cours à l’antisémitisme et de servir un fascisme Islamo intégriste.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top