Notez des films
Mon AlloCiné
    Criminal Squad
    note moyenne
    3,6
    1767 notes dont 157 critiques
    répartition des 157 critiques par note
    9 critiques
    37 critiques
    72 critiques
    26 critiques
    7 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Criminal Squad ?

    157 critiques spectateurs

    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 539 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juin 2018
    Bon casting (Gégé en fait un poil trop quand même par moment), histoire sympa même si pas très originale (sauf pour la toute fin), mais format trop long (2H20). Du coup, c'est rempli par ci par là d'histoires familiales pas très intéressantes. Le montage est quant à lui un peu chaotique car on saute très rapidement des flics aux braqueurs, et vice versa. Les scènes d'action sont très réussies par contre, très immersives, et notamment la longue fusillade finale. Mais ça ne suffit hélas pas à en faire un excellent film policier, c'est trop décousu pour cela. D'ailleurs, une deuxième lecture de la seconde partie du film est conseillée afin de remettre tous les morceaux à leur place.
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 834 abonnés Lire ses 1 191 critiques

    3,0
    Publiée le 22 février 2018
    Dans le genre petite référence en devenir du film de braquage bourrin, "Criminal Squad" place toutes les chances de son côté pendant les deux tiers de sa durée avant de sombrer... Ne s'embarrassant d'aucune subtilité, le film dresse l'un contre l'autre une bande de flics aux manières peu orthodoxes contre des braqueurs particulièrement roublards. À la tête de chacune des forces en présence, d'un côté, Gerard Butler en très grande forme dans son rôle habituel de... ben... Gerard Butler version policier archarné, rempli de vices mais au coeur tendre comme un chamallow quand il s'agit de ses choupinettes de filles, de l'autre, un tout aussi charismatique Pablo Schreiber en malfaiteur aux ambitions démesurées et à la tête d'un joli groupe de "gueules" prêtes à braquer tout ce qui bouge (même 50 Cent n'est pas mauvais, c'est dire, mention spéciale à sa scène en famille). Le film n'est jamais meilleur que lorsqu'il fait monter la sauce entre ces deux-là à distance mais aussi physiquement le temps de deux excellentes séquences muettes (le stand de tir et la rencontre "impromptue") mais il n'oublie pas non plus de rajouter quelques enjeux secondaires dont certains seront amenés à jouer un rôle crucial dans toute cette affaire (on citera la crise familiale de Gégé Butler, classique mais le bonhomme donne de sa personne avec son show génial pendant la scène de la signature, ou le destin du "chauffeur" pris en tenaille entre la police et ses complices). "Criminal Squad" fait extrêmement bien son job et nous fait saliver avec les préparatifs du braquage annoncé comme ultime et plus dingo de tous les temps (les types veulent quand même prendre d'assaut la réserve fédérale, ça ne rigole pas !) mais lorsque celui-ci arrive à son exécution, on en tombe presque de notre chaise : une cascade de facilités se met à déferler devant nous sans qu'on ne comprenne trop pourquoi. Toute la complexité des plans de ces braqueurs que le film avait brillamment mis en relief vole en éclats : des flics expérimentés qui se font avoir comme des bleus (la bande à Gégé n'est vraiment pas très futée sur ce coup), des conduits d'aération placés de manière bien pratique, des gardiens qui ne se posent pas trop de questions, une surveillance qu'on nous avait présenté insurmontable et qui se réduit en fait à pas grand chose... Bref, "Criminal Squad" perd à cet instant toute sa crédibilité et tous les espoirs qu'on avait mis en lui. Même la fusillade finale, un brin longuette, ne comblera plus nos attentes à ce stade. Seule une révélation finale (plutôt bien vue) nous rappellera qu'on était malgré tout dans un film d'action bourrin un peu plus astucieux que la moyenne et doté de certaines qualités, la première d'entre elles se nommant Gérard Butler qui a l'air d'avoir parfaitement conscience qu'on lui offre ici une des plus belles opportunités de faire ce qu'il sait faire de mieux : du... ben... Gerard Butler pur jus. Et c'est une raison bien suffisante pour qu'on s'y arrête.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 636 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    2,5
    Publiée le 26 février 2018
    La bande annonce est chouette et on pense que le film va être très bien. Et bien non. J'en ressors bien déçue car c'est trop long, trop ennuyeux, on s'embête franchement et cela reste assez confus.
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 764 critiques

    3,5
    Publiée le 16 avril 2020
    Je ne suis pas un grand fan des films et des prestations de Gerard Butler. Mais ici, je dois avouer avoir pris du plaisir à voir ce film centré autour d'une unité de police à la traque d'un gang spécialisé dans le braquage de banque. On sent que ce film cherche à copier sans égaler le chef d'oeuvre "Heat" mais de nombreuses scènes valent le coup d'oeil, l'intrigue est très bien construite, les personnages sont convaincants et la fin du film est très intéressante. Bref : un belle surprise pour ce film d'action avec des criminels vraiment talentueux.
    jeremy.herant@free.fr
    jeremy.herant@free.fr

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 8 critiques

    5,0
    Publiée le 26 février 2018
    Film d action genial ! Ingénieux... ça bouge on ne voit pas le temps passer j ai adoré !!! Je recommande
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 256 abonnés Lire ses 1 233 critiques

    3,5
    Publiée le 26 février 2018
    Bien mais… Raaaa ! C’est rageant quand même ! Savant mélange de "The town", "Heat" et "Flic ou voyou", "Criminal squad" aurait pu être un grand film s’il ne restait pas des zones d’ombres (la principale étant comment les flics ont su devant quelle banque il fallait se mettre en planque) et si le montage n’était pas par moments si chaotique. Ce dernier point concerne principalement les flashbacks, pas forcément chronologiques, ce qui a tendance à décrocher le spectateur. En attendant, "Criminal squad" commence de la même manière que "The town", avec une présentation du contexte sous forme de tableaux tout en suivant un fourgon blindé évoluant dans une ville curieusement déserte. C’est concis et efficace, à la suite de quoi la multiplication des plans courts en changeant à chaque fois de point de vue, une note de musique lancinante et continue qui ondule lentement pour changer de ton progressivement instaurent une tension qui a vite fait de captiver l’attention (superbe trouvaille du compositeur Cliff Martinez !). Le spectateur sait qu’il va se passer quelque chose, et pas des moindres ! Il n’aura pas à attendre très longtemps que les choses se déclenchent. Le plus remarquable est qu’il va se retrouver pris au beau milieu d’une fusillade portée par une énorme bande son. Ouaouh ! Sacrée mise en bouche ! Une mise en bouche qui en met plein les oreilles, et qui va mettre la brigade des crimes majeurs sur le chemin de cette équipe de braqueurs. Dès lors s’installe peu à peu le face à face entre les deux leaders des deux corps (c'est là qu'on retrouve la notion de "Heat"). On retrouve alors au programme intimidations et défis, où arrogance règne en maître. "Criminal squad" se distingue davantage par son côté psychologique que par ses scènes d’action. C’est ce qui explique sans doute en partie la déception d’un certain nombre de spectateurs, car il est vrai que la bande-annonce laissait entrevoir davantage d’action. Il faut reconnaître que point de vue action pure, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent, car les scènes d’action n’interviennent principalement qu’en début et fin de film. Mais quelles scènes d’action ! Assurément ça décoiffe, et je l’ai déjà dit, la bande son a été si soignée qu’on s’y croirait ! Ça tire de tous les côtés, les déflagrations sont puissantes, l’impact des balles parait ultra réaliste, d’autres qui fusent ponctuées (ou pas) par le bruit métallique quand elles rencontrent de la carrosserie… pousserait presque à trouver refuge sous le fauteuil. Dans tous les cas, c’est très immersif. Malgré tout, "Criminal squad" tient pendant longtemps toutes ses promesses. D’un côté nous avons Pablo Schreiber qui fait un beau braqueur ambitieux, si charismatique que son poste de chef d’équipe ne laisse aucunement la place à une remise en cause quelconque. Face à lui, Gerard Butler incarne un flic aux méthodes contestables : pas de limites, au diable les règles de l’art, la seule chose qui l’intéresse étant de boucler l’affaire dont il est chargé, quels qu’en soient les moyens. Et tant pis si l’éthique en prend un coup. Un chien fou en somme. Un trait de caractère appuyé par un look de biker genre Harley à qui il ne manque que le bandana. Un trait de caractère qui peut agacer mais qui lui sert aussi de carapace, autant dans la vie professionnelle (c’est que les flics doivent en voir, quand même…) que dans sa vie intime, tout simplement parce que perdre la face est absolument exclu. La preuve de cette carapace nous est donnée quand on le voit s’attendrir devant ses filles chéries, ou qu’a contrario il se lance dans des numéros pas possibles (scène de la signature en particulier, ou devant les fédéraux). Aussi, même si ce n’est pas le rôle que je préfère de Gerard Butler, on doit lui reconnaître une énorme implication dans son rôle. L’affrontement entre Merrimen (Pablo Schreiber) et Nick Flanagan (Gerard Butler) a tendance à mettre les autres personnages dans l’ombre. C’est notamment le cas pour les gars qui composent la brigade spéciale (Mo Mcrae dans le rôle de Gus et Kaiwi Lyman dans les traits de Tony principalement). C’est en revanche un peu moins vrai pour le gang de braqueurs. La cause en revient à la présence de gueules, à commencer par Bosco (Evan Jones) et celui qu’on verra le moins à l’écran, j’ai nommé Marcus (Marcus LaVoi). Sacré gabarit ce type-là, soi-dit en passant tout comme Enson, interprété par 50 Cent, lui qui a la lourde tâche de faire sourire le public par une savoureuse scène de famille. Et puis il y a Donnie (O’Shea Jackson Jr), pris entre deux feux mais qui a son rôle à jouer… Tout ceci a pour avantage de préserver au mieux les rebondissements, dont le principal qu’on peut cependant deviner à l’avance si on est attentif aux moindres détails. Un indice : observez bien la scène lorsque les sacs sont chargés dans la benne à ordures… Je n’en dis pas plus… Donc oui, bien que se distinguant par l’affrontement entre deux hommes et les formidables moments de tension bien soulignés par cette musique lancinante, "Criminal squad" aurait pu être un grand film, s’il n’était pas plombé par un manque de précision (un comble pour un long métrage de 140 minutes), comme par exemple le déchargement du fourgon blindé, qu’on ne voit pas. Au vu de la suite, ça peut entraîner de l’incompréhension, et il faut au moins quelques bonnes minutes après être sorti de la salle pour tout comprendre. A condition toutefois de prendre en compte les explications données par Merrimen lors de l’exposition de son projet. Sinon il est clair qu’il y a de quoi décrocher à plusieurs reprises, au point de trouver ce film horriblement long. On peut même avoir l’impression d’avoir affaire à une belle petite collection d’incohérences, ce qui peut éventuellement vous pousser vers la sortie avant l’heure. Ce serait une grave erreur, car bien des choses sont expliquées à la fin. Mais c’est en expliquant tout, que là oui ça amène une incohérence, et de taille ! Se peut-il que pour un endroit aussi bien gardé, aussi secret dans sa structure, les langues puissent se délier au cours de discussions informelles autour d’un verre ? Là, je doute fortement. Autrement dit, on a là un bon film, mais il reste tout de même une certaine insatisfaction qui dérange.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 22 février 2018
    « Criminal Squad » est un thriller d’action survitaminé disposant d’une histoire familière de braqueurs de banque. Le développement est relativement abscons et l’intrigue est toutefois basique. Les scènes d’actions sont particulièrement impressionnantes et magnifiquement orchestrées. C’est tellement engageant qu’on en aimerait plus, surtout face à un métrage aussi long. Le rythme est inégal sur la durée, mais la distribution offre de bonnes prestations, et la confrontation entre Gerard Butler et Pablo Schreiber fonctionne bien. La photographie est agréable avec quelques visuels de Los Angeles plutôt sympathiques. Reste à Christian Gudegast, le réalisateur, à confirmer avec un film où il élèvera le niveau d’un cran.
    S M.
    S M.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

    3,5
    Publiée le 5 mars 2018
    Bon film, on peux être sensible un léger sur-jeu mais cela fait partie du genre "gros bras". Une petite verrue sur "l’histoire familiale" qui n'apporte pas grand chose mais à part ça c'est nickel. La fin un poil capilotractée mais l'ensemble reste malgré tout cohérent. Un bon moment.
    garnierix
    garnierix

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 202 critiques

    3,5
    Publiée le 24 février 2018
    Il faut aller voir ce film pour la prestation de Gerard Butler –donc aussi pour celui qui le met en scène bien sûr. Côté flics, c’est la figure émergeante (on ne remarque presque pas les autres flics qui sont donc des faire-valoir). Cette figure est renversante, avec ses deux facettes, celle du mari et père, qui bouillonne faute de mieux, et celle du flic, qui explose. Mais cette figure est bien dotée d’une seule et même personnalité, rageuse et passionnée. Rage qui rappelle le roi Léonidas qu’il jouait dans le film ‘300’. Rage parfois contenue qui rappelle Russell Crowe dans ‘Gladiator’. Rage délirante enfin et surtout d’un Mel Gibson. Il y a une telle ressemblance entre ces trois-là... Côté voleurs, on a une belle brochette d’acteurs. Mais on se souviendra surtout de 50 cent dans une digression du film où il veut faire peur à son futur gendre (même si c’est du déjà vu quelque part –avec Will Smith?). Maintenant, côté scénario, le film c’est un peu ‘Heat’ (les braqueurs de Robert de Niro vs le lieutenant de police Al Pacino), mais en plus tarabiscoté, et plus invraisemblable. La fin du film rappelle étrangement ‘Usual Suspects’, sauf qu’on a du mal à ne pas imaginer une suite.
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 2 213 critiques

    4,5
    Publiée le 14 septembre 2019
    Un super film de braquage par le scénariste de La Chute de Londres ! La durée peut effrayer (deux heures vingt !) mais Heat est long et ça ne l'empêche pas d'être un chef d’œuvre. D'ailleurs, Heat a l'air d'avoir constitué la principale source d'inspiration pour Christian Gudegast tant les similitudes y sont nombreuses. O'Brien est un flic tenace comme l'était jadis Vincent Hanna. Il a du mal à concilier son travail de flic avec sa vie de famille comme Vincent Hanna. En face lui, il a un gang de cambrioleurs extrêmement ingénieux où trône Merrimen. Et Merrimen rappelle Neil McCauley. Entre Merrimen et O'Brien, il y aura le même round d'observation qu'entre McCauley et Hanna. Chacun se jauge. Montre les biceps. Se font des petites confidences. Ils se répètent qu'ils ne lâcheront rien. Qu'ils font ce pour quoi ils sont faits. Gudegast, pendant une bonne heure voire même plus, met patiemment en scène la préparation des deux groupes. Le casse d'un côté d'une banque inviolable. De l'autre, l'arrestation du groupe avec un Gerard Butler couvert de tatouages, qui picole, qui fume, qui engueule sa femme. Et la scène d'action finale. Une fusillade intense comme dans Heat là aussi ou Collateral. Pas dans la rue mais dans un embouteillage. Ce qui revient au même. Criminal Squad est maîtrisé de bout en bout. Et ce n'est pas chose évidente pour un premier film aux influences écrasantes. Bravo à Gudegast.
    S-Kayp
    S-Kayp

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 036 critiques

    4,0
    Publiée le 10 mars 2018
    Le scénario a bien été travaillé et il est bien ficelé. L'histoire est bien amenée et le suspense est bien géré. Les scènes d'actions sont super. Malgré quelques longueurs et temps morts, le film est très bien. La fin est surprenante, surtout qu'on n'avait rien vu venir, et elle clôt parfaitement le film !
    GyzmoCA
    GyzmoCA

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 355 critiques

    3,5
    Publiée le 17 novembre 2018
    ça commence fort et ça termine fort avec des fusillades dans la lignée de Heat. Un jeu de chat et de souris sans savoir qui est le chat ou la souris . Le bien et le mal sont mélangés , se confondent et sont repartis entre les personnages . Le film tourne assez vite d un duel de gang (entre flics et braqueurs) a un duel entre les deux Leaders charismatiques . Tous les coups sont permis . La tension est palpable et monte jusqu’au dénouement final .. la mise en scène prépare l affrontement ... tout le début est une annonce et une préparation de cette affrontement. Gérard Butler est vraiment le costaud des films d action des années 2010 en concurrence avec The Rock et ce film en est la preuve avec son rôle de flic marqué à la limite de la régularité . C est dynamique, violent . Le braquage de la réserve fédérale est superbement organisé, tout est minutieux , le moindre grain de sable peut faire échouer ..... et si final montre que tout était prévu mais comme pas on l attendait .... kaiser soze est parmi nous :-)
    lionelb30
    lionelb30

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 2 005 critiques

    2,0
    Publiée le 24 février 2018
    Un policier au scenario pas credible avec toutes les ficelles classique du genre. Malgres tout de belles gueules de cinema , un peu d'action et si le film avait etait plus court , l'ensemble aurait etait plus intense et plus plaisant a voir.
    SaintPauly
    SaintPauly

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 63 critiques

    2,5
    Publiée le 24 février 2018
    Criminal Squad tombe dans le même panneau que beaucoup de films de ce genre. Il y a une scène d'action tout au début et une à la fin, mais entre les deux il n'y a rien sauf des clichés. Et quand on considère que ce film dure 2h20 (!?), ça laisse beaucoup de place pour des clichés. L'équipe de flics rebelles qui est aussi louche que la bande de criminelles qu'ils poursuivent, on a déjà vu, mais trop de temps encore est gâchis en nous montrant comment les mecs ne sont que des corps. On est censé croire que ces messieurs tiennent beaucoup à leurs familles, mais la seule preuve qu'on a c'est la culpabilité qu'ils ressentent quand ils traitent leurs familles horriblement. C'est dommage, car Christian Gudegast sait filmer la suspense et l'action mais il aurait dû rester là, au lieu de se concentrer trop sur le livre original.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 835 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,0
    Publiée le 4 avril 2018
    Criminal Squad ou Den of Thieves (titre original, bien meilleur), film de braquage à testostérones met en scène un groupe de voleurs qui décide de s'attaquer à la réserve fédérale des États-Unis. Mais un policier va s'en mêler... Une lutte sans merci entre les braqueurs et les traqueurs va alors débuter ! Après un casse à neurones dans le satisfaisant Logan Lucky, place à la violence pour Den of Thieves ! Le film de Christian Gudecast n'a pas la qualité d'un Heat mais il livre toutefois la marchandise parce que le scénario est bien travaillé contrairement à certains films de casse. Comme souvent dans ce genre de production, on nous met une scène d'introduction haletante pour être directement plongé dans l'histoire et Den of Thieves y arrive bel et bien, mais il ne possède pas le dynamisme du début d'un Triple 9 ! Beaucoup de dialogues sont installés dans le récit sur une durée de 2h20, c'est quand même assez pénible. Les séquences d'action sont peu présentes spoiler: - celle de l'introduction, puis à sa finale - ces deux passages relèvent légèrement le niveau en matière de tension et de suspense. Cela ne vaut pas The Town de Ben Affleck dans lequel celui-ci avait des scènes de fusillades prenantes ! Den of Thieves a bien spoiler: une scène d'exercice au champ de tirs, qui fait mine de ressembler à celle de Mel Gibson dans les Lethal Weapon, mais sans autodérision. Le casting envoie de la gueule ! Gérard Butler a la bonne attitude bad ass dans ce rôle de shérif aux méthodes peu orthodoxes, miné par une vie familiale et conjugale en miettes. Il s'avère plus en forme que dans le risible Geostorm... Le canadien Pablo Schreiber possède une bonne prestance dans la peau de ce leader d'équipe. 50 Cent fait toujours le même personnages depuis Setup au côté de Bruce Willis ! Le fils du rappeur Ice Cube - O'Shea Jackson Jr. - n'est pas mauvais, ni bon. Juste passable, il était mieux malgré tout, dans le biopic NWA : Straight Outta Compton. La bande sonore de Ten of Thieves est vraiment excellente - composée par le talentueux Cliff Martinez - travaillé avec NWR (sur Drive, Only God Forgives, The Neon Demon) mais aussi sur le récent The Foreigner de Martin Campbell. En résumé, Den of Thieves s'avère dans la même lignée qu'un Takers en offrant un divertissement musclé et tout à fait agréable à visionner.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top