Notez des films
Mon AlloCiné
    Alien, la résurrection
    note moyenne
    3,8
    20260 notes dont 1116 critiques
    répartition des 1116 critiques par note
    224 critiques
    354 critiques
    215 critiques
    182 critiques
    96 critiques
    45 critiques
    Votre avis sur Alien, la résurrection ?

    1116 critiques spectateurs

    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 314 abonnés Lire ses 978 critiques

    5,0
    Publiée le 14 octobre 2018
    «  Alien , la resurrection » quatrième et dernier volet de la saga culte « Alien  » . Dans  « Alien 3  » Elen Ripley ( Sigourney Weaver ) se suicidait pour détruire l'alien qu'elle portait en elle afin que la compagnie ne le récupère pas . 200 ans après son suicide des scientifiques de l'armée opérant a bord d'un vaisseau spatiale tente de recréer Elen Ripley et l'alien qu'elle portait en elle grâce au clonage . Après des années d'effort les scientifiques ont enfin réussit a créer un clone parfait de Elen et de l'alien qu'elle portait en elle grâce à son sang récupérer sur la planète pénitencière ou elle est morte . L'alien est une reine qui ne tarde pas a pondre et à engendrer d'autres Aliens . Très vite les Aliens prennent le contrôle du vaisseau . Le cauchemar recommence ... En 1997 les producteurs décidèrent de relancer la saga «  Alien » avec un quatrième épisode cinq ans après le troisième opus malgré le succès mitigé du troisième épisode qui avait plutôt divisé les fans et malgré la disparition de l’héroïne principale de la franchise Elen Ripley qui c’est suicidé à la fin du film . On sentait mal le projet . Comment allait ils faire revenir le personnage de Ripley sans que sa ne paraisse ridicule ? Heureusement ils ont trouver une très bonne idée scénaristique qui passe très bien ( le clonage ) . Les producteurs de la franchise ont décidés de confier la réalisation de ce quatrième opus à un petit frenchie bien de chez nous à savoir le réalisateur Jean Pierre Jeunet ( « Delicatessen  » , «  La cité des enfants perdus  » , «  Amélie Poulain » , «  Un long dimanche de fiançailles » ) . «  Alien , la resurrection » est l’un des meilleurs épisodes de la saga . Que sa fait plaisir de voir un film de « Alien » réussit après «  Alien 3 » de David Fincher qui était un peu décevant . L’histoire est très prenante avec donc ce vaisseau spatial de l’armée qui va reconstituer Elen Ripley et la reine des aliens qu’elle portait en elle grâce au clonage . La reine va pondre des aliens et ses derniers vont très vite prendre le contrôle du vaisseau et sa va être le début d’un nouvelle affrontement explosif avec les aliens ce qui va donner lieu à son lot d'action , de suspense , de scènes gore et effrayante . Le film contient de nombreuses scénes mémorable a la fois spectaculaire et effrayante ( spoiler: Ripley qui joue au basket et qui met un panier mémorable , Ripley qui détruit ses clones ratés , Ripley and co qui traversent le vaisseau inonder alors qu'ils sont poursuivi par les Aliens , la reine des Aliens qui engendre une créature mi alien mi humaine , les Aliens qui s'entretuent pour pouvoir faire un trou dans la coque grâce à l'acide ... ) . Le casting de ce quatrième volet est génial avec notamment Sigourney Weaver , Dominique Pinon , Ron Perlman et Winona Rider qui incaŕnent une bonne galerie de personnages qui vont tenter de survivre face a cette nouvelle génération d'alien . Le personnage de Ripley a évoluer . Son personnage est plus complexe et plus intéressant car pour réussir à la cloner les scientifiques ont mélanger son ADN avec l’ADN de l’alien qu’elle portait en elle et elle est devenu mi femme mi alien . La réalisation de Jean Pierre Jeunet est parfaite . Il a su donner a son film un super visuel qui le différencie vraiment des trois films précédents . On sent vraiment sa patte sur ce film . Le style de Jeunet se marie à merveille avec l'univers de « Alien » . Il a magistralement mis en scéne l'univers cauchemardesque de  « Alien » qui est vraiment glauque et gore dans cette opus . Il a également donner au film une touche d'humour noir très agréable . Il a apporter pas mal de nouveautés dans ce quatrième opus grâce au côté scientifique du scénario avec nottament des aliens différents des films précédents qui sont plus intelligents à cause du mélange entre l'ADN humain et alien mais aussi une toute nouvelle créature spoiler: mi alien mi humaine . Les effets spéciaux sont excellent et n'on quasiment pas vieillit en 20 ans . Les Aliens ont d'ailleur l'air très réaliste ce qui était un peu moins le cas dans les films précédents . Ils sont vraiment effrayants . La musique est génial et colle parfaitement a l'ambiance du film . Les décors futuristes du vaisseau sont très réussit . J’aime beaucoup la dernière scène du film qui clos à merveille la saga spoiler: avec Elen Ripley qui rentre enfin chez elle sur Terre . On se dit qu’elle a mérité à un repos bien mérité sur sa planète après toutes ses mésaventures dans l’espace face aux Aliens . En bref la saga se clos en beauté .
    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 555 critiques

    4,5
    Publiée le 3 février 2016
    Mon épisode favoris de la quadrilogie. Déjà c'est celui qui met le plus en avant la science-fiction et celui qui contextualise le mieux son scénario. Jeunet a apporté de nouveaux éléments dans la saga qui sont franchement bons. Les effets spéciaux ont clairement passés un cap et la photographie est top. La direction d'acteur est bonne et la mise en scène nous offres pas mal de scènes bien jouissives dans les situations. De plus on s'attache aux personnages (mention spéciale à Call), à contrario des anciens. Je trouve que ce résurrection est l'un des épisodes le plus malsain et glauque avec sa génétique mise en avant. Bref, une franche réussite qui termine à merveille la mythologie Alien.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1958 abonnés Lire ses 3 132 critiques

    5,0
    Publiée le 8 juillet 2014
    Jeunet + Alien. A l’époque de la sortie de ce film, cette équation me rendait fou. C’était l’époque où j’adorais Jeunet pour « Delicatessen » et « la cité des enfants perdus » et je ne voyais qu’un mec aussi inventif que lui pour revitaliser une saga « Alien » qui, pour moi, était déjà grandement parti en sucette (Jugeant que j’ai plus nuancé par la suite). En tout cas une chose est sûr, que ce soit à l’époque, ou bien encore aujourd’hui, je suis un grand fan de cet opus IV. Pour moi, en instaurant son atmosphère glauque et en générant toute une série de personnages farfelus issu de son univers un peu brindezingues, Jeunet a su apporter du neuf tout en renouant avec l’esprit original. C’est pour moi la plus grande difficulté dans l’exercice de la suite, et franchement, je trouve que l’ami Jean-Pierre s’en sort comme un dieu. Son âge d’or, celui de la saga aussi. Un régal…
    Marc L
    Marc L

    Suivre son activité 233 abonnés Lire ses 432 critiques

    4,5
    Publiée le 29 avril 2014
    je vais en choqué plus d'un mais franchement c'est celui que je préfère de la saga !!!! Pourquoi ? Parce que je pense que niveau effets spéciaux c'est au top, la photographie retravaillé par rapport au 3, puis point principal, on s'attache à tout l'équipe qui tente de survivre comparé au 1er ou là franchement sa me faisait ni chaud ni froid... Puis Sigourney Weaver est toujours excellent !! Et on voit enfin NOTRE TERRE !!!!!!!
    x-worley
    x-worley

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 350 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2011
    Franchement je trouve cet épisode quatre réussi malgré tout. C'est esthétique a souhait, je veux dire par la qu'on voit bien que du jeunet, et je trouve qu'il s'en sort bien. Il jongle avec les scénes d'action(non stop, de ce coté ça envoie grave, la scéne sous l'eau c'est énorme) façon aliens de cameron(enfin j'trouve) et la "philosophie" des épisodes précédents, tout en ajoutant sa petite moral.
    Walter Mouse
    Walter Mouse

    Suivre son activité 430 abonnés Lire ses 425 critiques

    4,0
    Publiée le 1 avril 2012
    Pari risqué pour Jean Pierre Jeunet de redonner vie à Ellen Ripley sous une autre forme mais pari réussi. Alien, la résurrection impose cette fois un rassemblement des genres explorés dans les autres Alien mêlant cette fois horreur, action et psychologie. Encore une fois, Sigourney Weaver est parfaite bien qu'elle incarne une Ellen Ripley très différente et troublante. Il n'y a pas à dire, ce quatrième Alien innove sur plusieurs points: On a des monstres plus intelligents, un xénomorphe humain qui apparaît à la fin du film, des phases aquatiques etc.... Les effets spéciaux sont dans l'ensemble plutôt réussis surtout pour les aliens. Certains moments du scénario seront troublants mais je n'en dis pas plus. Pour autant de points positifs, on devrait mettre 5/5 mais il y a 2 gros points négatifs qui viennent un peu gâcher le film: il est trop court et n'est qu'un prétexte étant donné que c'est un clone d'Ellen Ripley. Mais bon, on apprécie facilement ce dernier Alien encore une fois passionnant et réussi.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 856 abonnés Lire ses 1 224 critiques

    4,5
    Publiée le 4 avril 2013
    Un quatrième épisode du niveau de ses prédécesseurs, ou l'on retrouve avec plaisir une Ellen Ripley malgré tout viellissante. La mise en scène est efficace et le scénario est dans la lignée de celui des anciens. Une très bon volet.
    Wolverine1992
    Wolverine1992

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 405 critiques

    4,5
    Publiée le 21 juillet 2014
    Jean-Pierre Jeunet aux commande de ce nouveau volet de la saga Alien, repousse une nouvelle fois les limites de la Science-Fiction ! On retrouve avec plaisir dans ce spectacle grandiose aux effets spéciaux surprenants la belle Sigourney Weaver épaulée par la touchante Winona Ryder. Certaines séquences, comme la poursuite sous l'eau ou la scène du terrain de basket, sont mémorables !
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 9 novembre 2015
    Jean-Pierre Jeunet qui réalise un Alien, j'étais plus qu'enthousiasme, parce que, faut le dire, Jeunet est probablement le cinéaste français le plus intéressant au niveau visuel. Il a une patte qu'on reconnait facilement, et il sait gérer le fond de ses films. Je suis un peu déçu du résultat final, car on reconnaît peu sa patte, même si la mise en scène reste très bonne. Les effets spéciaux sont très réussis (la progression des effets spéciaux de la saga est d'ailleurs intéressante : Scott, du fait de son petit budget, économisait les effets visuels, ce qui rendait l'atmosphère de son film plus oppressante, Cameron sur son Aliens avait des effets visuels un peu datés aujourd'hui mais vraiment bons pour l'époque et Fincher avait avec Alien³ des effets visuels assez laids. Ici on atteint l'apogée de la saga à ce niveau, tant ça a de la tronche). Il y a une galerie de personnages extravagants que j'aime beaucoup et qui est une des particularités de Jeunet (qui a casté Ron Perlman et Dominique Pinon, deux de ses acteurs favoris, dans des rôles vraiment cools et à leur mesure) et il y a des idées intéressantes sur l'univers (notamment la fin, et l'évocation de la Terre, ce qui n'avait jamais été fait dans la saga). Par contre il y a un truc qui m'embête : que les producteurs soient tellement avides d'argent qu'ils font revivre Ripley (c'est un clone, je sais, mais il ne faut pas se leurrer, ce clone c'est Ripley, ni plus, ni moins), je ne peux pas le reprocher à Jeunet, mais je continue à penser que la saga aurait pu se renouveler en changeant de héros ou d'héroïne parce qu'en plus ce personnage de clone froid et inhumain j'ai eu peu de plaisir à le suivre et il m'a laissé de marbre, surtout quand on voit la galerie de personnages intéressants qui l'accompagnent. Autre défaut : la fin part un peu en vrille. Un film Alien divertissant, visuellement réussi et qui clôt bien la saga, mais pas exempt de reproches.
    JokerDreizen
    JokerDreizen

    Suivre son activité 239 abonnés Lire ses 310 critiques

    1,5
    Publiée le 31 juillet 2010
    Certains ont aimé cet opus, mais pour moi la mayonnaise n'a pas pris du tout. Seuls les aliens, bien faits, m'ont plu, en addition à cette équipe d'ordures qui peut parfois se trouver marrante, mais sinon ... non non. La clone de Ripley ne vaut clairement pas l'individue avec laquelle on a voyagé dans l'espace pendantl es 3 premiers volets, cette jeune femme autrefois terrifiée par nos bêbêtes adorées n'est plus qu'une femme froide. Non vraiment, l'équipe qu'a dénichée Jeunet est sympa mais j'ai pas du tout apprécié, déjà parce que ça fait la suite à pognon et parce qu'on a perdu les thèmes de base du film. L'alien mutant mi-humain est une horreur (sans doute l'effet voulu) ; et malheureusement, on nous a encore fait le coup de l'alien qui se faufile dans le vaisseau d'évacuation. Je comprends que certains aient pu adhérer à cet épisode décalé mais pour moi c'est LE film de trop, encore qu'on n'est pas du niveau d'un AVP, heureusement. Mais ça reste décevant : Au mieux on rigole tant les morts s'enchainent de manière dégueulasse, jusqu'au moment où on est saisi par une envie atroce de gerber.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 438 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    3,5
    Publiée le 7 janvier 2015
    Passé l'idée un peu saugrenue et bizarre de voir une Ripley clonée pour permettre à cette franchise de survivre, "La résurrection" s'avère être une belle réussite. Après Ridley Scott, Cameron et Fincher, c'est au tour de Jean-Pierre Jeunet de donner un nouveau sens à la saga Alien et pour cela, il nous fait suivre les expériences scientifiques militaires se déroulant sur un vaisseau où le clonage de Ripley, 200 ans après les évènements de Alien 3, est une réussite qui permet d'extraire la reine Alien de son ventre. Jean-Pierre Jeunet bénéficie d'un scénario aussi habile qu'intéressant qu'il met très bien en scène, créant tout le long une atmosphère ambiguë, intrigante et prenante, tout en donnant un ton plus léger et n'hésitant pas à rajouter quelques touches d'humours et d'autres bien fun. Cette fois-ci, il n'y a pas que Ripley et les personnages qu'il met en scène à ses côtés sont tout aussi intéressants, à commencer par l'équipage du vaisseau qui débarque où se côtoient une jeune et ingénieuse femme, quelques brutes et un ingénieur handicapé. Jeunet use bien du thème du clonage et plus globalement des expérimentations humaines où finalement, les créations échappent à leur créateur. Il exploite bien les différentes pistes que lui propose son scénario que ce soit au niveau de Ripley qui a maintenant du sang acidifié et dispose de capacités hors normes ainsi qu'une liaison avec les aliens, où ces derniers sont toujours plus terrifiants et intelligents. Il alterne bien les moments forts et d'autres plus calmes et fait preuve d'une totale maitrise derrière la caméra, que ce soit pour les scènes d'action comme en témoigne la séquence sous-marine ou pour créer des scènes chocs et explorer les liens entre Ripley et les monstres à l'image de la scène finale ou la découverte des différentes expériences sur les humains. Jeunet bénéfice aussi d'un excellent casting avec comme toujours Sigourney Weaver en tête d'affiches, bien épaulé cette fois-ci par Winona Ryder, Ron Perlman ou encore Dominique Pinon. A noter aussi la réussite visuelle du film, que ce soit au niveau des effets spéciaux ou des différents décors. Bien que très décrié, je trouve que "Alien : La résurrection" mérite une tout autre réputation. À mes yeux le meilleur opus de la saga Alien derrière l'intouchable chef d'oeuvre de Ridley Scott et devant ceux de Cameron et Fincher. Partant d'une idée très risquée et surtout assez bizarre, il nous emmène dans différentes pistes qu'il exploite très bien et fait preuve d'un ton plus léger et fun qui est le bienvenue.
    Aoris
    Aoris

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 58 critiques

    0,5
    Publiée le 9 novembre 2012
    Alors, Ripley, qui avait une larve alien dans le ventre, est morte dans le 3eme épisode en se jetant dans du métal en fusion au moment où la larve commence à lui perforer le thorax. Donc elle est morte réduite en cendre et la larve aussi. Et donc 200 ans plus tard (on allait pas le faire tout de suite après la mort de Ripley quand même, fallait bien laisser son ADN fermenter pendant 2 siècles) on décide de la cloner à partir de.... bah on sait pas, peut être un poil pubien qui trainait quelque part vu qu'elle a été réduite en cendre. Et puis, en clonant Ripley, puisqu'elle avait un alien dans le bide à la fin du 3, bah son clone se retrouve aussi avec une larve alien. Bah oui, parce que si vous mangez une pomme et que je vous clone, votre clone aura aussi une pomme dans l'estomac, logique non? Parce que bon, en fait c'est pas Ripley qui intéresse les scientifiques, juste l'alien. Alors les mauvaises langues diront qu'il aurait été plus cohérent de récupérer directement l'ADN sur un alien mort, adulte ou un facehugger mort, mais bon, faut bien cloner Ripley quoi, même si ça rime à rien... La dessus, à partir d'une larve d'alien (qui était une reine et qui visiblement "s'auto-féconde", parce qu'elle est toute seule à la base) les scientifiques fabriquent des centaines d'alien (c'est l'usine quoi) qui finissent par s'échapper pour bouffer tout le monde (quelle surprise!!!). On suivra donc Ripley (enfin la fausse qui n'a plus grand chose de l'original) qui tentera de s'échapper accompagnée d'une bande de bras cassés pas du tout clichés: le gros balèze bien bourru, le black rasta trop cool, la bombasse en tenue moulante, etc... En cadeau on aura droit à un nouvel alien, un "truc" grotesque qui prendra Ripley (enfin son clone) pour sa "môman". Bref, espérons que cette fois ci, on foute définitivement la paix à Ripley (enfin la fausse)
    cocolapinfr
    cocolapinfr

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 631 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2016
    Alien version Jean-pierre Jeunet (La cité des enfants perdus, Delicatessen, Amélie Poulain), l'ambiance est extremement soignés, les personnages ont tous des gueules terribles entre Dourif, Perlman, Pinon, Wincott. A la fois glauque et transpirant, la résurrection est captivante à travers des décors absolument dingues, et des situations diverses. Même s'il est très loin de faire peur (mais honnêtement qui a peur des aliens après 3 films sur le sujet?), cet Alien marque par la patte Jeunet, mélange jaune baveux servit avec un humour décalé. De la niaiserie rapidement justifiée spoiler: (l'androïde) , La résurrection est un plaisir avant d'être un film d'effroi, avec des scènes inoubliables. spoiler: "Un merveilleux papillon"
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 997 critiques

    3,0
    Publiée le 7 mai 2014
    Il puait le film de trop, sentait l'enterrement de la franchise alors que son titre annonçait une résurrection. Mais cet O.V.N.I. au sein de la saga spatiale la plus culte de tous les temps avec Star Wars, au final, ne m'a pas totalement déplu. Loin de là même. Comme dans tout Alien (celui de Cameron un peu moins, tout de même), Alien, Ressurection débute comme un film d'ambiance, et laisse à Jeunet le soin d'apposer à la série son univers (que je me dois de découvrir, d'ailleurs), fait de dérision et de burlesque. Surprise, le tout prend très bien sur le scénario, certes l'humour potache nuit à la tension mais dépareille avec génie pour offrir un décalage qui rend bien la folie irréelle des humains et des situations qui caricaturent ici la réalité. Le film se veut et est moins sérieux, moins flippant, moins grave, mais impacte et interpelle autant, à sa manière, que le volet précédent by David Fincher (moins que le 1 tout de même, qui reste de loin inégalable, bien que j'aie pourtant malheureusement eu la sensation d'avoir raté quelques marches dans l'escalier en le voyant). Dès cette longue mais très prenante ouverture aux côtés de personnages qui ne laissent, cette fois, pas indifférents, on constate quand même certaines limites techniques regrettables : les Aliens sont les plus beaux de la série mais certains plans spatiaux font peine à voir (et que dire de certaines explosions, par la suite...). Heureusement, tout cela est rapidement mis aux oubliettes par le côté arcade qu'assume totalement le film lorsque les fauves (les Aliens, en fait) sont lâchés et que l'action s'emballe. Le film verse alors sans complexe dans la série B (plutôt haut de gamme pour le genre, rassurez-vous) et offre quelques passages d'action cultes (la scène sous-marine est remarquable). En plus, le tout agrémenté de réflexions qui signent une belle synthèse de la saga tout en tentant de l'approfondir de manière intéressante, notamment lors de la scène (culte, elle-aussi) de la salle des clones. Une belle volonté d'approfondissement, que je peine tout de même à saluer tant elle finit par devenir disproportionnée, nous imposant notamment et surtout une créature horrible et largement too much dans un final mal dosé. Côté casting quelques bonnes surprises : Ron Perlman, que je prenais seulement pour un tocard après avoir vu Stalingrad, une partie d'Hellboy et King Rising : Au nom du Roi, a fini par gagner un minimum de mon respect après Le nom de la Rose et Drive, puis désormais mon affection après ce rôle musclé et délirant dans Alien 4. Surprise marrante, également, de retrouver Brad Dourif (le Grima Wormtongue du Seigneur des Anneaux) après avoir vu Ian Holm apparaître dans le volet 1. Sigourney Weaver, elle, s'adapte bien, devenant mécanique, puis sarcastique et pessimiste comme son rôle le voulait. Bref, je perçois sans mal l'importante part de subjectivité dans l'appréciation de ce volet 4, ainsi que les défauts qui ne manqueront pas d'appeler à certaines réticences. Mais d'un point de vue du plaisir (ici presque uniquement, mais c'est déjà ça, celui du divertissement) je le dis sans détour, voici à mes yeux le meilleur Alien depuis Alien. Non, ça ne s'invente pas.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1523 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    4,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Le quatrième Alien se démarque des précédents par un ton volontairement plus léger,voire décalé,tout en n'omettant pas l'ambiance unique de la saga.Il faut dire que la patte de Jean-Pierre Jeunet,qui est aux commandes est bien présente,et il vient même accompagné de ses acteurs fétiches Ron Perlman et Dominique Pinon.Pour boucler la boucle,Ripley ressuscite sous la forme de son propre clone.Elle a toujours cette relation si particulière aux Aliens qui la protège et la vulnérabilise à la fois.L'interprétation de Sigourney Weaver est modifiée en conséquence.Elle devient sarcastique et pessimiste.Une station orbitale sert de base à de nouvelles joutes,avec l'arrivée de pirates de l'air excentriques,dont une femme synthétique douée d'émotions(Winona Ryder).En 1h50,Jeunet fait une synthèse de la franchise avec au final la naissance d'un Alien à forme mi-humaine.Très sanglant,"Alien,la résurrection" ressemble plus à une série B traditionnelle dans l'espace(d'ailleurs,l'Alien n'est plus suggéré,mais régulièrement montré),où le seul but est de survivre pour s'échapper.Il regorge bien entendu de séquences radicales comme l'attaque sous-marine ou la salle des clones.Le dérangeant cotoie le trivial.Une vision personnelle pour sûr,mais une qualité en baisse.Une conclusion digne cependant,pour un univers d'une richesse impressionnante.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top