Notez des films
Mon AlloCiné
    The Happy Prince
    Bande-annonce The Happy Prince
    19 décembre 2018 / 1h 45min / Biopic, Drame
    De Rupert Everett
    Avec Rupert Everett, Colin Firth, Colin Morgan (II)
    Nationalités britannique, belge, italien, allemand
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,0 20 critiques
    Spectateurs
    3,0 192 notes dont 28 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    À la fin du XIXe siècle, le dandy et écrivain de génie Oscar Wilde, intelligent et scandaleux brille au sein de la société londonienne. Son homosexualité est toutefois trop affichée pour son époque et il est envoyé en prison. Ruiné et malade lorsqu’il en sort, il part s’exiler à Paris. Dans sa chambre d'hôtel miteuse, au soir de sa vie, les souvenirs l'envahissent…
    Est-ce bien lui celui qui, un jour, a été l'homme le plus célèbre de Londres ? L'artiste conspué par une société qui autrefois l'adulait ? L'amant qui, confronté à la mort, repense à sa tentative avortée de renouer avec sa femme Constance, à son histoire d'amour tourmentée avec Lord Alfred Douglas et à Robbie Ross, ami dévoué et généreux, qui a tenté en vain de le protéger contre ses pires excès ?
    De Dieppe à Naples, en passant par Paris, Oscar n'est plus qu'un vagabond désargenté, passant son temps à fuir. Il est néanmoins vénéré par une bande étrange de marginaux et de gamins des rues qu’il fascine avec ses récits poétiques. Car son esprit est toujours aussi vif et acéré. Il conservera d’ailleurs son charme et son humour jusqu’à la fin : « Soit c’est le papier peint qui disparaît, soit c’est moi… »
    Distributeur Océan Films
    Récompenses 4 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2018
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 19/04/2019
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 6 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 150114

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Orange Location dès 2,99 €
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    FilmoTV Location dès 2,99 € HD
    UniversCiné Location dès 4,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    The Happy Prince Bande-annonce VO 2:19
    The Happy Prince Bande-annonce VO
    49746 vues

    Acteurs et actrices

    Rupert Everett
    Rôle : Oscar Wilde
    Colin Firth
    Rôle : Reginald Turner
    Colin Morgan (II)
    Rôle : Alfred Bosie Douglas
    Edwin Thomas
    Rôle : Robbie Ross
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Transfuge
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Positif
    • Télérama
    • Voici
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Rolling Stone
    • Critikat.com
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Sud Ouest
    • Libération
    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    20 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    zorro50
    zorro50

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 247 critiques

    2,0
    Publiée le 20 décembre 2018
    Compte tenu que Rupert Everett a assumé dans la presse ses points communs avec Oscar Wilde, on a la sensation d’assister à de l’auto-flagellation de sa part. Ce biopic raté parce que partiel et désordonné, manque cruellement d’âme. De ce fait, on a juste un exercice de style de Rupert Everett, bon acteur et réalisateur honorable mais sans plus. Pour que ce biopic vive un peu, il aurait fallu le débuter dans la période faste ...
    Lire plus
    zimmervinc
    zimmervinc

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 67 critiques

    2,5
    Publiée le 27 décembre 2018
    Ce biopic prétentieux ( anglais, lol !) méritait une mise en scène moins académique on s'ennuie beaucoup, bien sûr R Everet joue magnifiquement bien et tous les seconds rôles sont excellents quelques belles images et reconstitutions de l'époque. Heureusement quelques moments drôles, voir cocasses en Italie. ça manque de peps !
    desiles ben
    desiles ben

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 204 critiques

    1,0
    Publiée le 22 décembre 2018
    Quel navet ! On ne ressent rien de l'"esprit" de Wilde. On assiste au cabotinage pathétique d'un homme vieillissant. Une scène m'a paru particulièrement inepte. Wilde monte sur un podium dans une taverne parisienne et alors qu'il chante en anglais, le public populaire qui ne comprend certainement pas l'anglais s'esclaffe à chacun de ses "bons mots" pourtant peu drôles. Wilde fait l'effet d'une ruine et le fard à joue qu'il s'applique le ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1094 abonnés Lire ses 3 373 critiques

    2,5
    Publiée le 24 décembre 2018
    Dandy des lettres, provocateur au verbe haut et à la morgue cynique, Oscar avait tout pour choquer la prude Angleterre. Born to be WIlde ! Et son homosexualité, c'était l'assurance de gros ennuis et d'une inéluctable déchéance. C'est cette dernière partie de la vie de l'écrivain irlandais que Rupert Everett a choisi de conter dans The Happy Prince, entre Dieppe, Naples et Paris. Un parti pris qui permet d'éviter les raccourcis d'un ...
    Lire plus
    28 Critiques Spectateurs

    Photos

    18 Photos

    Secret de tournage

    Premier film

    The Happy Prince marque les débuts dans la réalisation du comédien Rupert Everett. Il s'agit d'un projet porté par l'acteur depuis une dizaine d'années. Il a même refusé certains rôles afin de rester totalement disponible pour mener à bien son projet de coeur.

    Colin et Rupert

    Colin Firth et Rupert Everett ont déjà joué ensemble dans L'importance d'être constant tiré d'Oscar Wilde (2002) ainsi que dans Histoire d'une trahison (1984), Pensionnat pour jeunes filles rebelles (2007), St Trinian's. 2 (2009) et Shakespeare in Love (1998) dans lesquels Rupert Everett a joué un rôle non crédité sous le nom de Christopher Marlowe.

    L'Italie en Allemagne

    Les intérieurs de la maison d'Oscar Wilde en Italie ont été tournés au château de Thurnau en Bavière, en Allemagne.

    Dernières news

    Sorties cinéma : Aquaman surfe sur la vague des premières séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 19 décembre 2018
    "Aquaman" domine les premières séances, en haut d'un podium serré. Le film DC Comics est suivi de près par "L'Empereur de...
    The Happy Prince : "Oscar Wilde est un Christ" pour Rupert Everett
    NEWS - Interviews
    mercredi 19 décembre 2018
    Après plus de dix ans d’efforts pour financer "The Happy Prince", Rupert Everett nous le présente enfin... et en français!...
    7 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Commentaires

    • L'Info Tout Court
      On est marqué par l’amour fou avec lequel Everett filme son personnage. On sent une véritable passion pour cet être à la fois grotesque, tragique et magique. Loin des biopics académiques comme on en voit trop souvent, le cinéaste met en avant un bel art de la poésie qui rend hommage au grand conteur qu’était Oscar Wilde. C’est une véritable plongée dans la psyché de l’écrivainNotre avis complet : https://bit.ly/2UW6SzZ
    • Henri M
      Condamné en 1895 à deux ans de travaux forcés suite à la révélation de son homosexualité, Oscar Wilde connut l’opprobre et la déchéance. A sa libération, l’écrivain s’exila en France.Les livres sont bien ou mal écrits, écrivait Oscar Wilde . The Happy Prince est, malheureusement, un film mal écrit et mal réalisé. Pour sa première réalisation et son retour devant la caméra, Rupert Everett n’a guère trouvé une inspiration à l’aune de son sujet.Il signe un film ampoulé, complaisant dans la misère, sans trouver à l’image l’équivalent de la lettre noire de De Profundis. A quoi bon faire le récit des dernières années d’un artiste comme Oscar Wilde si c’est pour livrer si peu d’émotion ou de poésie ?Quant à l’acteur, caricature du vieil homosexuel adipeux (loin de l’élégance morbide de Dirk Bogarde dans Mort à Venise, modèle du genre), il alterne rictus et déclamations théâtrales. Un Happy Prince qui fait triste figure.
    • Jôrdiland
      bon, ça continue ...
    Voir les commentaires
    Back to Top