Notez des films
Mon AlloCiné
    Tel père, tel fils
    Bande-annonce Tel père, tel fils
    25 décembre 2013 / 2h 01min / Drame
    De Hirokazu Kore-eda
    Avec Masaharu Fukuyama, Machiko Ono, Lily Franky
    Nationalité japonais
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    4,0 23 critiques
    Spectateurs
    4,2 2863 notes dont 327 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l'hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste…


    Titre original

    Soshite Chichi ni Naru

    Distributeur Le Pacte
    Récompenses 1 prix et 8 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2013
    Date de sortie DVD 30/04/2014
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 02/12/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 12 anecdotes
    Box Office France 0 entrées
    Budget -
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 138740

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    FilmoTV Location dès 2,99 €
    Orange Location dès 2,99 €
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 9.99 €
    Tel père, tel fils
    Tel père, tel fils (DVD)
    neuf à partir de 7.77 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Tel père, tel fils Bande-annonce VO 1:57
    Tel père, tel fils Bande-annonce VO
    521463 vues

    Interview, making-of et extrait

    Koreeda, cinéaste et nounou ! 2:18
    Koreeda, cinéaste et nounou !
    2705 vues
    4 vidéos

    Acteurs et actrices

    Masaharu Fukuyama
    Rôle : Ryota Nonomiya
    Machiko Ono
    Rôle : Midori Nonomiya (Ryota's wife)
    Lily Franky
    Rôle : Yudai Saiki
    Yoko Maki
    Rôle : Yukari Saiki
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • CinemaTeaser
    • Elle
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Positif
    • 20 Minutes
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • L'Humanité
    • La Croix
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • TF1 News
    • Transfuge
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Paris Match
    • TéléCinéObs
    • Culturebox - France Télévisions

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    23 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2755 abonnés Lire ses 1 445 critiques

    5,0
    Publiée le 6 janvier 2014
    "Tel père, tel fils" est un film dans tout ce qu'il y a de plus remarquable et intense au niveau de l'étude très approfondie et ciselée de ces deux familles touchées subitement par un drame dont l'échange d'enfants à la naissance est le sujet... On pense à priori à un grand succès comique français mais très rapidement, à travers les retombées psychologiques, c'est cette fois, l'émotion et la sensibilité qui nous gouvernent du ...
    Lire plus
    septembergirl
    septembergirl

    Suivre son activité 464 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    3,0
    Publiée le 23 juillet 2014
    Un drame japonais qui, malgré son cadre de société nippone contemporaine, aborde des thèmes universels et offre une réflexion délicate et sensible sur la filiation et la paternité, l’inné et l’acquis. Néanmoins, le film souffre d’un défaut de rythme, il est très lent, et s’avère assez formel, manquant d’intensité malgré le potentiel du scénario. Un film correct qui aurait cependant mérité un élan poétique ainsi ...
    Lire plus
    Alain Z
    Alain Z

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 336 critiques

    4,5
    Publiée le 7 avril 2014
    Sur un thème délicat et douloureux, Kore-Eda démontre toute sa virtuosité pour aborder avec sensibilité les tourments et les états d’âme d'un père issu d'un milieu social aisé et cadre supérieur qui a de grande ambition pour son enfant unique et qui se rend compte que le fils qu'il a élevé a été volontairement échangé à la naissance avec celui d'une famille populaire. Sur ce thème qui n'est pas sans rappeler la comédie a Vie ...
    Lire plus
    RedCloud
    RedCloud

    Suivre son activité Lire ses 19 critiques

    3,5
    Publiée le 28 décembre 2013
    Variation dramatique japonaise de la comédie française "la vie est un long fleuve tranquille", le film développe une réflexion pleine de finesse et de sensibilité sur le thème de l'inné et de l'acquis. C'est par petites touches tirées du quotidien, que l'intensité dramatique monte en puissance, et nous émeut à travers une mise en scène très travaillée, mais sans effet inutile. C'est aussi une belle plongée dans la société ...
    Lire plus
    327 Critiques Spectateurs

    Photos

    15 Photos

    Secret de tournage

    Sélection cannoise

    Tel père, tel fils a fait sensation en compétition officielle de l'édition 2013 du Festival de Cannes. Le film s'est vu décerner le Prix du Jury. Son réalisateur, Hirokazu Koreeda, était déjà venu sur la Croisette, à trois reprises : en 2001 avec Distance ; en 2004 où il concourrait pour la Palme d'or avec Nobody knows ; et en 2009 dans la sélection "Un certain regard" avec Air Doll, mais n'avait jusqu'alors pas reçu de distinction... Lire plus

    Spielberg conquis

    Président du jury à Cannes où était présenté en avant-première le film, Steven Spielberg est tombé sous le charme de l’histoire contée par Hirokazu Kore-Eda. Si le réalisateur américain et son jury l’ont récompensé du prix du Jury, Spielberg est allé plus loin en en achetant les droits. En effet, sa compagnie de production, Dreamworks, a acquis les droits du long-métrage nippon et en assurera un remake américain.

    Prix en série

    Outre le Prix du Jury du Festival de Cannes 2013, le film a également reçu le Prix du Jury œcuménique sur la Croisette. Il a ensuite été récompensé à Vancouver par le Rogers People’s Choice Award, honorant le meilleur film étranger, puis à San Sebastian (Wuaki.TV Audience Award).

    Dernières news

    2010-2019 : les meilleurs films de la décennie par pays
    NEWS - Culture ciné
    lundi 30 décembre 2019
    Ce soir à la télé : on mate "Tel père, tel fils" et "Looper"
    NEWS - Films à la TV
    lundi 15 mai 2017
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme :...
    Hirokazu Koreeda: le remake de Tel père tel fils par Spielberg "est toujours en cours"
    NEWS - Interviews
    samedi 31 octobre 2015
    A l'occasion de la sortie en France de son nouveau film, Notre Petite Soeur, le maître japonais Hirokazu Koreeda évoque...
    12 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2013.

    Commentaires

    • Don Diego de Las Vega
      Toute la filmographie de Kore-eda est superbe mais Tel père, tel fils est un chef-d'oeuvre
    • Apocalyptik
      Merci pour ce pure moment d'égoïsme !!
    • dino Velvet.
      d'une lenteur pas possible....qu'est ce que c'est chiant....les critiques ensenseurs sont payées ?? c'est quoi ce biz......................
    • OzDeniro
      c'est pas un film sur la paternité selon moi , mais sur l'éducationet c'est tres bien traité
    • Just A Word
      Pour son dernier long-métrage, Hirakazu Kore-eda livre un excellent drame intimiste qui prend aux tripes et qui ne tombe jamais dans le larmoyant ou l’inutile. Tel père, tel fils, malgré sa sortie limitée en France, doit retenir votre attention.Une petite perle du cinéma asiatique.http://justaword.eklablog.com/...
    • levi m.
      ce film et tout simplement génial j'ai passer un agréable moment!!Un sujet très bien traité comme le dit sisker.
    • sisker
      Un sujet très bien traité, tout en sensibilité, avec les peurs et les joies de chacun, et les difficultés dans les couples à qui ce malheur arrivent. 3.5/5
    • defleppard
      Un échange malencontreux de bébé. La narration à la longue devient ennuyeuse. 1 étoile et demie.
    • elriad
      Même si le sujet a déjà été traité, plus légèrement avec "la vie es un long fleuve tranquille" ou sur fond de religion avec "le fils de l'autre", la question de filiation reste un vrai traumatisme et soulève tant de questions. Quand et comment être un père? est-ce le sang où l'éducation qui est important ? "tel père tel fils", avec la pudeur du cinéma nippon,où les non-dits ont toute leur importance, le film est fort, dense et son sujet bouleversant réussit à éviter tous les écueils et toutes les facilités pour être une œuvre forte et aboutie, mûre et émouvante.
    • Jean-philippe N.
      En effet, car les Japonais et les américains n'ont pas du tout la même conception de la morale: les uns sont bouddhistes, les autres principalement chrétiens, limite extrémistes. Il est probable que Spielberg, si il réalise un remake, le fasse pour un public US en y intégrant des notions qui plaisent à un public US. Sans vouloir contester son talent, je ne pense pas que ce soit un réal qui cherche à choquer le public US. Bien sûr, il a fait des films qui "font mal" et qui interpellent comme "La liste de Schindler" et "Munich", mais quand on y réfléchit, ce sont des films sur les juifs, qui relatent des faits historiques choquants touchants l'inconscient collectif mais pas vraiment le cheminement intellectuel personnel "de tous les jours" de tout un chacun, du genre: "que ferions nous dans une situation pareille?". Il faut rappeler que Spielberg est lui-même juif, que Hollywood est largement dominé par une "élite" à dominante américano-juive, avec les philosophies qui vont avec. Or, Hirokazu Koreeda pose des questions largement plus universelles qui touchent absolument tous les humains en dehors de toutes considérations ethniques ou religieuses, à savoir la perpétuation de l'espèce, qui est l'une des bases fondamentales de l'identité. Contrairement à ce qu'avait dit je ne sais plus qui au moment du 11 septembre 2001, "nous ne sommes pas tous des américains". Le japonais pose la question des liens du sang avec l'intelligence de ne pas y répondre. A chacun de se faire son opinion et sa conviction. Je doute que les américains, surtout à base d'intelligentsia hollywoodienne, aient ce genre de subtilité...Sinon, pour faire court, il suffit de regarder "47 ronins" (2013) avec Keanu Reeves, un massacre d'une jolie légende japonaise...
    • Jean-philippe N.
      Savoir à quel moment et dans quel état d'esprit regarder un film parlant de questions existentielles pourrait être considéré comme le début de la sagesse...
    • Jean-philippe N.
      Tout à fait d'accord avec Mlle Yume, le titre français est trompeur car ce qu'il sous-entend n'est pas le thème du film. Avec beaucoup de subtilité, le réalisateur interpelle en prenant soin de ne pas apporter de réponses, à chacun de se faire une opinion en fonction de son propre vécu. On peut cependant trembler à l'idée de ce que feront les américains sur un tel sujet, Spielberg ayant acheté les droits du film...3,5/5
    • moi!
      Vous devez vous coucher vite car vous vous levez tôt? ce film est fait pour vous...
    • zvock083
      Primé à Cannes en remportant le prix du jury Tel père, tel fils est un film qui raconte un drame la peur de tous les parents la peur de voir son enfant échangé à la naissance.C'est une histoire forte avec comme question est ce que les liens du sang sont plus important que les liens du cœur ? Hirokazu Koreeda le réalisateur a fait le choix de ne pas en faire trop c'est très sobre peut être trop car je n'ai rien ressenti je m'attendais à être touché par cette histoire mais cela n'a pas été le cas. J'ai eu l'impression aussi que le sujet n'était pas du tout exploité on tourne autour pendant deux heures mais on rentre jamais dans le vif le traitement est comme tout le reste trop sobre. C'est quand même un film "agréable" à voir mais je m'attendais à beaucoup mieux. 2,5/5
    • Fabior
      Un dilemme bien mince ? c'est bien mal connaître la face obscure de la parenté
    • Fabior
      Le film français des années 80 n'apportait rien au sujet, sauf de la dérision, et c'était navrant.
    • Fabior
      Témoin directe du genre, je confirme, les sentiments sont plus important que les liens du sang
    • Alexarod
      Je pense juste qu'il y a une myriade de sujets pas ou peu exploité dans la vie des humains, et dont le cinéma pourrait s'inspirer pour se renouveler. Et après ça pleure parce qu'on fréquente moins les salles obscures, mais de la nouveauté pousserait certains à y aller.Que je sache la littérature se renouvelle au moins en s'inspirant de la vie de personnes, le cinéma cherche forcément le fric à fond, quitte à taper sans cesse dans les seuls sujets qui plaisent au plus grand nombre, ouah, ça va faire avancer le schmilblick.
    • Mlle Yume
      Le titre français est beaucoup moins parlant que le titre japonais : "Soshite, Chichi ni Naru" qui signifie "Ensuite, il devient père". Il met moins en avance le côté "lien du sang" mais plutôt l'évolution de Ryota, qui reste le personnage principal et dont on voit l'évolution pendant le film. S'attarder seulement sur ce côté "lien du sang" serait corrompre les intentions du réalisateur. c'est plutôt la révélation que son fils n'est pas "le sien", l'absence de lien du sang, qui vont faire naître la conscience et l'amour paternel.
    • vieillemalo
      Beau film qui amène à la réflexion sur les liens qui unissent les parents et les enfants :les liens affectifs ou les liens du sang ?Quand le choix doit se faire entre les deux ,tout s'écroule et il n'y a plus qu'à se réinventer une nouvelle vie et se créer de nouveaux repères autant dire que cela est difficile voire impossible .Enfin,on pourrait dire beaucoup de choses et à chacun de fantasmer sur le thème ,mais ce film est à voir ,et il est bien joué .(J'aime juste pas quand j'ai une larme à l'oeil et que le générique de fin arrive ...)
    Voir les commentaires
    Back to Top