Mon compte
    Une Femme douce
    Bande-annonce Une Femme douce
    16 août 2017 en salle | 2h 23min | Drame
    De Sergei Loznitsa
    |
    Par Sergei Loznitsa
    Avec Vasilina Makovtseva, Valeriu Andriutã, Sergey Kolesov
    Titre original Krotkaya
    Presse
    3,0 24 critiques
    Spectateurs
    2,8 191 notes, 39 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

    Une femme reçoit le colis qu’elle a envoyé quelques temps plus tôt à son mari incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Inquiète et profondément désemparée elle décide de lui rendre visite. Ainsi commence l’histoire d’un voyage, l'histoire d’une bataille absurde contre une forteresse impénétrable.

    Regarder ce film

    En VOD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    PremiereMax
    PremiereMax
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    En DVD BLU-RAY
    GENTLE CREATURE-NL
    neuf à partir de 15,21 €
    Acheter

    Bande-annonce

    Une Femme douce Bande-annonce VO 1:29
    Une Femme douce Bande-annonce VO
    215 596 vues

    Dernières news

    Sorties cinéma : Charlize Theron atomise la concurrence avec Atomic Blonde
    News - Box Office
    La blonde "Atomic" Charlize Theron domine largement la concurrence aux premières séances parisiennes, bien devant Scott…
    mercredi 16 août 2017
    Atomic Blonde, Bigfoot Junior, Overdrive... Les sorties de la semaine !
    News - Vu sur le web
    Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties…
    mercredi 16 août 2017
    Cannes 2017 : The Square, 120 battements par minute, Les Proies... Quand sortent ces films ?
    News - Festivals
    Vous en avez entendu parler pendant 11 jours. Mais quand pourrez-vous voir ces films en salle ? Voici les dates de sortie…
    lundi 29 mai 2017
    Cannes 2017 : 120 BPM, Le Jour d'après, Rodin, Okja... à qui ira la Palme de Pedro Almodóvar ?
    News - Festivals
    La compétition officielle du Festival de Cannes arrive déjà presque à son terme. Tous les films sélectionnés ont été vus.…
    dimanche 28 mai 2017

    Acteurs et actrices

    Vasilina Makovtseva
    Rôle : A gentle creature
    Valeriu Andriutã
    Rôle : Blue Face
    Sergey Kolesov
    Rôle : Man with spread teeth
    Marina Kleshcheva
    Rôle : The compassionate one

    Critiques Presse

    • L'Express
    • La Voix du Nord
    • Studio Ciné Live
    • Transfuge
    • Télérama
    • Les Fiches du Cinéma
    • Paris Match
    • Première
    • Critikat.com
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Ouest France
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • L'Humanité
    • La Septième Obsession
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Positif
    • Franceinfo Culture
    • L'Obs

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    Jack R.
    Jack R.

    14 abonnés 53 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 19 août 2017
    Plongée profonde dans un univers absurde, drôle, rude, parfois brutal. Voilà ce que ce récit réserve au spectateur. Parfois cette ambiance aberrante ressemble au procès de Kafka ; on ne répond pas aux questions et quand on y répond, les réponses engendrent davantage de confusion ! Les personnages de "une femme douce" sont sans compromis, entiers et ne cherchent pas l'approbation mais à être eux-mêmes, quitte à gêner, choquer, ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 16 août 2017
    Un film extrêmement fort et implacable, nous proposant un portrait sans concession de la société russe et de ses dysfonctionnements. On suit le périple de cette femme qui cherche seulement à remettre un colis à son mari, situé en prison, et on sort de la séance sous le choc... Le sens du cadrage est impeccable et la conclusion du film, que je ne dévoilerais pas, tout à fait surprenante !
    ferdinand
    ferdinand

    12 abonnés 452 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 25 septembre 2017
    Incroyablement éreinté par la plus grande partie de l'intelligentsia critique (à l'exception de Télérama), voila un film qu'on n'oublie pas, malgré des défauts évidents et finalement de peu d'importance en regard de ses qualités. Il es évident que la séquence onirique de la fin traîne en longueur et que surtout la scène du camion -pas indispensable- est juste pénible. La fin est étrange, mais très belle. Que ceux qui n'ont jamais ...
    Lire plus
    velocio
    velocio

    1 097 abonnés 2 973 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 13 août 2017
    Après "My Joy" en 2010 et "Dans la brume" en 2012, "Une femme douce" est le 3ème long métrage de fiction de l'ukrainien Sergei Loznitsa, très productif par ailleurs dans le monde du documentaire. C'est également son 3ème long métrage à entrer dans la compétition officielle du Festival de Cannes. Une fois de plus sans succès, même si ce film confirme que Loznitsa fait partie des très grands réalisateurs de notre époque. Le titre ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Un projet de longue date

    Sergei Loznitsa développe cette histoire depuis longtemps en ayant commencé à réfléchir au destin d’une femme dont le mari est en prison et à qui elle envoie un colis qui finit par lui revenir. Le cinéaste confie : "Le développement de cette histoire se compte en années, et ce qui est resté de l’idée initiale, c’est le stoïcisme et l’impassibilité du visage de l’héroïne, qui ne sourit pas une seule fois dans le film. C’est extrêmement difficile d Lire plus

    Métaphore de la société

    Une femme douce est pour Sergei Loznitsa une métaphore d’un pays où les gens "se font perpétuellement violer", y compris par eux-mêmes. Le metteur en scène développe : "Ce pays est empreint de toutes formes de violences. D’un côté vous avez une totale hypocrisie, un énorme mensonge, une parfaite omerta... et de l’autre des choses absolument horribles qui continuent de se passer chaque jour. Pour moi, tout ça reste une énigme très inquiétante. Au Lire plus

    Rigueur scientifique

    La formation scientifique de Sergei Loznitsa se retrouve dans son travail de cinéaste. Ce dernier explique ainsi beaucoup préparer les choses au préalable avant de commencer à tourner : "Avant même de m’atteler au tournage, je travaille énormément avec mes techniciens : le chef opérateur Oleg Mutu, l’ingénieur du son Vladimir Golovnitski et mon chef décorateur Kirill Shuvalov. On décide de tout, tous ensemble. On décide de la façon générale dont Lire plus

    Infos techniques

    Nationalité Russie
    Distributeur Haut et Court
    Récompense 1 nomination
    Année de production 2017
    Date de sortie DVD 02/01/2018
    Date de sortie Blu-ray 02/01/2018
    Date de sortie VOD 31/03/2018
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 6 anecdotes
    Box Office France 31 600 entrées
    Budget -
    Remake de Une Femme douce
    Langues Russe
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 144346

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2017, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2017.

    Commentaires

    • L'irrationnel
      Parfaitement argumenté mec. D'ailleurs le film ne se passe même pas dans les années 50, le mixte dialogues et spatio temporel est raté
    • Jcn84
      Film de dépressif ukrainien
    • Jcn84
      dénonciation du système...à ce niveau là ce n'e serait plus une dénonciation très crédible...la caricature est pire que toute la propagande de l'époque de la guerre froide...tout est laid et ignoble en Russie, mwouais...tout en finesse l'ukrainien !
    • Jcn84
      Pourtant votre commentaire est une véritable thèse de philo... et sinon, vous avez pris du plaisir à regarder ce superbe cauchemar ? parce que pour les gens moins conceptuels, c'est ça qui nous intéresse...:-)
    • Jcn84
      J'ai du mal à comprendre comment certains d'entre vous peuvent mettre en avant l'ennui, la nausée, l'absurdité et la caricature qui font la substance de ce film, pour en faire une critique plus ou moins positive...Vous avez raison: c'est bien un film ennuyeux, nauséeux, violent et caricatural, c'est exactement ce qui me fait fuir, mais si vous aimez c'est très bien pour vous !Par contre, j'aimerais bien voir s'afficher les critiques spectateurs sur Allociné... malgré mon message elles restent cachées, volontairement donc....c'est pour le moins étonnant et comme c'est le seul ça porte à interrogation...!
    • Jcn84
      J'adore les films de Lynch, j'ai détesté ce film là...difficile d'y trouver des ressemblances !
    • -Snatch-
      Ce film retrace le combat d'une femme simple désemparée face à un univers kafkaïen cruel. Un beau portrait de femme et une dénonciation du système.
    • angelabassompierre
      avec 2 h23 et autant de polémiques en commentaires, comme si ça donne envie de le voir, il est en ciné art et essai seulement je redoute d'être déçue.
    • dagrey1
      Le film est d'une grande laideur tant par ses protagonistes que par ses décors. Pour autant, je ne lui ai trouvé qu'un infirme aspect artistique mais une orientation politique outrée. Difficile de mélanger tout ça avec le travail de Lynch....
    • dagrey1
      Film ukrainien.
    • dagrey1
      J'ai trouvé le film médiocre sur le plan formel et au fond. C'est interminable, dénué d'intérêt et ce film financé par le fond media de l'Union européenne et différents capitaux français, lithanien, néerlandais et allemand n'est quune charge contre la Russie actuelle avec des arguments anti communistes des années 50 . Désolant!
    • bagam91
      Film de dépressif ?
    • Christoblog
      Ambitieux : http://www.christoblog.net/...
    • L'irrationnel
      est ce que par hasard tu aurais vu la fin de Dogville
    • L'irrationnel
      A plus disons que tu as relevé le niveau de la discussion :)
    • L'irrationnel
      Dans un cinéma normal ou rétrospéctif
    • Guillaume B.
      Non, et j'en suis loin.Sinon, désolé, j'ai un rdv et je dois filer. Ce fut une discussion intéressante.A plus. Bonne journée.
    • L'irrationnel
      C'est vrai qu'ils étaient minables du point de vue scénaristique ses 4 derniers films
    • Guillaume B.
      Ils ont été diffusé dans le cadre d'un cycle consacré à Fincher à l'occasion de la sortie de la version restaurée de Fight club.
    • L'irrationnel
      Et en plus on m'a pas laissé entrer pour voir Fight club
    Back to Top