Mon compte
    Vivarium
    Bande-annonce Vivarium
    11 mars 2020 en salle / 1h 38min / Thriller, Science fiction
    Date de reprise 22 juin 2020
    De Lorcan Finnegan
    Par Garret Shanley
    Avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots, Jonathan Aris
    Ce film en VOD
    Presse
    3,6 32 critiques
    Spectateurs
    2,6 2076 notes dont 284 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
    À la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement...

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    FilmoTV Location dès 2,99 € HD
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    UniversCiné Location dès 3,99 € HD
    Orange Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 14.98 €
    Vivarium DVD
    Vivarium DVD (DVD)
    neuf à partir de 24.28 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Vivarium Bande-annonce VO 1:32
    Vivarium Bande-annonce VO
    268821 vues
    Vivarium Teaser VO 0:48
    5912 vues

    Interview, making-of et extrait

    Vivarium BONUS VF "Primé par la Fondation Gan à la Semaine de la Critique 2019" 6:24
    Vivarium BONUS VF "Primé par la Fondation Gan à la Semaine de la Critique 2019"
    153 vues
    Vivarium par Jesse Eisenberg : "Un cauchemar surréaliste" 2:28
    Vivarium par Jesse Eisenberg : "Un cauchemar surréaliste"
    1103 vues
    Vivarium BONUS VO "Jesse Eisenberg a un message" 1:27
    Vivarium BONUS VO "Jesse Eisenberg a un message"
    196 vues

    Acteurs et actrices

    Jesse Eisenberg
    Rôle : Tom
    Imogen Poots
    Rôle : Gemma
    Jonathan Aris
    Rôle : Martin
    Eanna Hardwicke
    Rôle : Le garçon (adulte)
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • 20 Minutes
    • Le Point
    • Ouest France
    • Bande à part
    • CNews
    • Culturopoing.com
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Ecran Large
    • Femme Actuelle
    • L'Ecran Fantastique
    • L'Humanité
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Mad Movies
    • Marie Claire
    • Sud Ouest
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Positif
    • Première
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • CinemaTeaser
    • Culturebox - France Télévisions
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    32 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Steph F
    Steph F

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 30 avril 2020
    Un film prétentieux et d’un ennui abyssal. Il n’y a rien à sauver dans ces 1h30 qui auraient pu tenir en 20 minutes. La 4ème dimension et Black Mirror ont montré qu’on peut dire beaucoup en peu de temps et ce film aurait du en prendre de la graine. Les effets spéciaux et les décors sont en carton, ce qui aurait pu être une idée vu le concept de l’histoire, mais ça ne prend pas. Le gamin est une tête à claques, ce qui aurait pu ...
    Lire plus
    Marlon M.
    Marlon M.

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 357 critiques

    1,5
    Publiée le 29 mars 2020
    Un début intéressant où on entre plutôt bien dans l'atmosphère angoissante du film à huis clos. Les acteurs sont convaicants. Au bout d'une heure on arrive hélas à saturation et on impatiente d'obtenir des réponses à toutes nos interrogations mais finalement... rien , le vide sidéral. On se rend compte qu'on a juste perdu une heure et demi de notre précieuse existence. Hier j'ai écouté un chant de cacatoès pendant une heure et ...
    Lire plus
    Shirokuromelt
    Shirokuromelt

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 355 critiques

    1,5
    Publiée le 11 juin 2020
    Vivarium contemple sa propre vacuité pendant 90 minutes, en se prenant pour une oeuvre d'art subversive. Aussi ridicule qu'ennuyeux. Le stade des gros sabots a ici été largement dépassé et nous sommes sur d'énormes bottes de chantier tant la subtilité est absente de ce film: s'il s'est agi de faire une critique de... on ne sait pas trop en fait (le seul tort des protagonistes est d'avoir voulu acheter une maison)... une critique des vie ...
    Lire plus
    CinÉmotion
    CinÉmotion

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 171 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mars 2020
    Un film SF mais surtout une sorte de thriller psychologique, avec un univers en huis clos bien maîtrisé et construit. J'ai bien aimé le propos du film, et la lecture qui en est faite, où en tout cas que je pense être retranscrite. Le fait que l'accès à la propriété fasse partie d'un contrat social et du but absolu à atteindre dans sa vie familiale, avec l'endettement inclus pour aboutir à ce rêve, entouré d'une dénonciation d'une ...
    Lire plus
    284 Critiques Spectateurs

    Photos

    18 Photos

    Secret de tournage

    Festival de Cannes 2019

    Le film est présenté à la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes 2019. Il a remporté le Prix Fondation Gan à la Diffusion, remis au distributeur The Jokers/Les Bookmakers.

    Note d'intention

    Vivarium est né d'une suite de constats observés par Lorcan Finnegan : l'accès à la propriété immobilière montrée comme un but absolu à atteindre, l'endettement qu'on subit pour réaliser ce rêve, l'uniformité des banlieues pavillonnaires et le consumérisme. Aborder ces thèmes à travers le fantastique permet de les amplifier. Le réalisateur décrit son film comme « un conte à la fois surréaliste et tordu, à la fois sombre, ironiquement drôle,... Lire plus

    Continuité

    Avec Vivarium, Lorcan Finnegan poursuit son exploration du "cauchemar immobilier" qu'il avait déjà étudié dans ses courts-métrages Foxes et Defaced. Le premier met en scène un couple vivant dans une "propriété fantôme" au milieu d’une nature envahissante. Le film s'inspire des lotissements construits au milieu de nulle part en Irlande et laissés inachevés suite à la récession en 2008. Les propriétaires se sont retrouvés avec des maisons... Lire plus

    Dernières news

    Vivarium sur CANAL+ : l'art délicat de la conception d'une affiche
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 15 septembre 2020
    Comment se conçoit une affiche de cinéma? Du choix des couleurs à la façon dont les comédiens du film apparaissent, le distributeur...
    Quels sont les films et séries à voir en VOD cette semaine du 24 au 30 mai ?
    NEWS - Sorties ciné
    dimanche 24 mai 2020
    Quelles sont les dernières sorties VOD ? La réponse dans notre récapitulatif hebdomadaire. Au programme : "The Gentlemen",...
    17 news sur ce film

    Infos techniques

    Nationalités irlandais, belge, américain
    Distributeur Les Bookmakers / The Jokers
    Récompenses 3 prix et 8 nominations
    Année de production 2019
    Date de sortie DVD 08/07/2020
    Date de sortie Blu-ray 08/07/2020
    Date de sortie VOD 19/05/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 23/07/2021
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 152320

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2019, Les meilleurs films Thriller, Meilleurs films Thriller en 2019.

    Commentaires

    • EauQuiChante
      C'est celui de 2000 avec Nicolas Cage. Si vous le voyez, dites moi ce que vous en pensez, ça serait bien de savoir si on en a la même opinion
    • KillBill_75
      Bonjour. Je vois qu’il y a plusieurs Family Man, vous parlez duquel ?
    • EauQuiChante
      Si vous voulez voir un film mieux que Vivarium, il faut voir Family man qui en est l'antithèse
    • EauQuiChante
      On est quand même très loin en deçà de Cube, du Village ou de 6ème sens...Très loin...
    • Don Diego de Las Vega
      J'en ai marre de ces films qui créent des situations étranges; absurdes.... sans donner d'explications. C'est trop facile ça !!!
    • kellymanu
      Un excellent film très inquiétant, intriguant comme je les aime ( Cube / le village / le 6 eme sens etc ) j'avais tellement peur que ça nous laisse sur notre faim et c'est tellement le cas.... il me parait évident qu'on affaire à des extra terrestre : la dimension parallèle du lotissement infini, le garçon étrange et sa croissance accéléré, l'étrange livre, les cartons. J'ai vraiment vu ce film comme une nouvelle version du mythe de l'humain enlevé par des extra terrestre et observé dans un environnement. et le film aurait du aller totalement dans cela, même si pour ma part vu ce qu'on voit a la fin quand Gemma passe sous le trottoir c'est totalement ça sans être clarifié. Et le titre du film donne un sacré indice : Un vivarium est un endroit où l'on garde et on élève des petits animaux vivants en tentant de reconstituer leur milieu naturel ou biotope.<\spoiler>
    • Henri M
      Vu hier : 6/10Ce n'est pas une comédie sur la déshumanisation, mais plutôt une fable de science-fiction minimaliste à ce sujet. Pourtant, cela m'a laissé sans un état de lassitude et d'ennui proche de celle de ces deux personnages pris au piège.
    • EauQuiChante
      Un film beaucoup trop politique (qui regarde fortement du coté de l'extrême gauche) pour être intéressant
    • Moise Mauri
      Je suis vraiment déçu de ce film ,une heure perdu l’histoire n’a rien d’intéressant et rien de particulier ,des scènes à répétition qui ne mène à rien .
    • Nikita A
      Très déçue par ce film. Une énième critique de la société qui laisse penser aux spectateurs qu'ils sont intelligents pour avoir compris la morale du film mais qui en réalité n'a aucun réel fond. Pour moi il y avait une très bonne idée qui n'a pas été traitée correctement. Je n'ai pas été réceptive à l'ambiance et peut-être que j'en attendais plus de cet enfant. La bande d'annonce n'a strictement rien à voir avec le film.
    • Rene K
      Super film .a ne pas manquer .J'ai téléchargé la version numérique.
    • felson
      Un film de SF très intéressant et vraiment réussi, qui nous amène à réfléchir sur nos sociétés aseptisées et nos vies pré-réglées, dont le scénario est écrit à l'avance: nous sommes tous promis à la mort au terme d'une existence terne, vide, inutile, passée dans une maison pas toujours désirée, à faire des boulots qu'on déteste, élever des marmots difficiles et payer nos crédits empruntés, nos impôts et nos factures. Le sujet est peu engageant mais il est traité sur le ton de la comédie noire qui vire au cauchemar. Nos deux personnages se retrouvent ainsi piégés dans un lotissement totalement désert qui s'étale à l'infini, obligés de vivre dans une maison dont ils ne veulent pas et d'élever un gosse hystérique qui n'est pas le leur, dont les vrais parents (des oiseaux de proie) sont toujours invisibles. Il s'agit donc de parasitage bien dans la manière des coucous, ces oiseaux qui pondent leurs oeufs dans les nids d'autres oiseaux. C'est vraiment un film étonnant, hors normes, surréaliste, qui contient plusieurs niveaux de lecture.
    • felson
      Merci, et pas de souci, je suis éveillé, je ne suis pas du genre à baisser les bras et j'ai horreur de la publicité et de la télé-réalité, qui sont chaque jour plus envahissantes - en ce qui concerne ces lotissements et le fait qu'ils aient été laissés à l'abandon, j'ai dit ça pour appuyer l'isolement des personnages du film et de n'importe qui d'autre qui tomberait dans ce genre de piège. C'est clair que le mouvement social des Gilets Jaunes a donné un élan et montré que nous ne sommes pas tous devenus des robots, des moutons complaisants d'un ordre établi, et qu'en effet nous avons encore notre mot à dire. C'est encourageant!
    • EauQuiChante
      Oui c'est vrai que par exemple le monde de l'entreprise, pour ne citer que lui, va valoriser un certain parcours (toujours le meme), une certaine tournure d'esprit (qualifiée de corporate). Après, bon, j'espère de mon coté te redonner un peu d'espoir en te disant que toute la société n'est pas gangrenée par cet étau, loin de là, et que certains ont encore la force de dire ce qu'ils pensent, il n'y a qu'à voir le succès du mouvement des gilets jaunes: au début il n'y avait pas que des marginaux, il ya avait un monde fou, 3 voitures sur 4 avaient le gilet jaune au volant avec la A68 qui avait été bloquée etc..(bon après malheureusement ça a été récupéré). Et cen'est pas parce que ce mouvement est fini que tout est perdu, les gens n'en pensent pas moins. Après malheureusement dans les très grande villes c'est peut etre différent. Bon, en tout cas cette discusssion était intéressante, garde espoir, tu n'es pas isolé ;)
    • felson
      Oui et ce sont ces gens-là qui sont les plus susceptibles d'atterrir dans ce genre de lotissement et d'y mourir à petit feu. Heureusement qu'il reste des gens éveillés ;)Je te conseille de suivre les deux liens que je t'ai donnés, ce sont des analyses/critiques extrêmement intéressantes de ce film hors-normes
    • EauQuiChante
      Enfin pas tout à fait quand meme . Même si on a des points sur lesquels on est d'accord, on a eu une discussion plutôt animée non? Donc nos esprits ne sont peut être pas aussi formatés que çà ;) Après, je suis d'accord qu'il y a beaucoup de gens qui malheureusement gobent tout, ne réfléchissent plus par eux-mêmes etc...Attention, pour les lotissements abandonnés, ce n'est l'uniformisation de la société le problème, c'est plutôt du à des bulles économiques et spéculatives qui résultent elles-mêmes de politiques répétées de relance keynésienne.
    • felson
      Je dirais que le film dénonce une standardisation de notre société, une uniformisation générée par nos dépendances à la technologie - Internet, la téléphonie mobile, la télévision bien sûr, la publicité... Du coup, nos esprits sont formatés, nous faisons et pensons les mêmes choses. Ce lotissement est le symbole de ça, et il y a des lotissements de ce type partout dans le monde, dont beaucoup ont été laissés à l'abandon.https://www.youtube.com/wat...https://www.youtube.com/wat...
    • EauQuiChante
      D'accord, donc le film est sur l'abrutissement des masses entrainé par Internet, la téléréalité (on pourrait aussi citer les drogues, par exemple le cannabis)...et c'est de ce piège là que le film parle...eh bien alors bon je suis d'accord avec le propos, c'est effectivement quelque chose qu'il faut dénoncer. Malheureusement, les gens qui se réfugient dans cette dépendance sont aussi ceux qui ont baissé les bras...et se sont réfugiés dans l'apathie et l'ultraviolence. En fait, on est d'accord, on dit la même chose mais différemment
    • felson
      J'ai toujours donné mon point de vue sur le film. J'ai juste parlé du message qu'il contient et que vous n'avez pas vu. Que si nous ne nous sortons pas les doigts du Q, voilà ce qui peut nous arriver. Je pense que là encore vous prenez ma pensée par le mauvais bout, je n'ai pas dit qu'Internet ne sert à rien. Merci, je sais à quoi servent Facebook, Amazon, inutile de me donner un cours, je ne suis pas complètement ignare ;) mais j'ai bien parlé d'hyper-connexion, de dépendance, le fait par exemple de passer tout son temps collé à son téléphone ou à son ordi, ou à jouer à des jeux en ligne genre Fortnite, sans compter la télé-réalité, je parle d'abrutissement des masses, tout ce que vous dites se résume aux petites choses, ça n'a rien à voir. Je n'ai pas dit non plus que j'avais un problème avec les plaisirs de la vie, mais vous avez reproché au film de ne pas s'y intéresser, j'ai donc répondu que le cinéma ne sert pas uniquement à les étaler un à un.
    • EauQuiChante
      Enfin vous dites votre vrai point de vue sur le film...Et je comprends mieux pourquoi on ne pense pas de la même façon, on n 'est pas du même univers, en fait on ne vit pas dans le même cadre de vie (d'ailleurs c'est la preuve qu'il n'y a pas de standardisation de la société)....Je ne suis pas un citadin hyperconnecté, ou en tout cas cette connexion est plus un avantage qu'un inconvénient. Quand on vit dans un village à une heure de route de la métropole la plus proche, dans le Sud de la France, Internet peut rendre de fiers services...Par exemple Amazon pour la livraisons de colis ou de livres qu'on n'a pas forcément les moyens de chercher en centre-ville (qui sont de plus en plus inaccessibles à la voiture). En fait amazon a même une utilité concrète pour les citadins, et permet par exemple de trouver des livres rares non réédités par exemple, et de s'ouvrir à d'autres points de vue. Facebook, via les groupes ont leur utilité, en mettant en rapport les gens via par exemple des petites annonces. Que dire aussi du BonCoin par exemple? Je peux multiplier les exemples à l'infini. Internet ce n'est pas que la violence de la culture Woke ou le narcissisme d'Instagram...Enfin, je ne comprends pas votre problème avec le traintrain quotidien et les petits plaisirs de la vie, je trouve au contraire ça précieux...
    Voir les commentaires
    Back to Top