Notez des films
Mon AlloCiné
    Guy Marchand

    État civil

    Métiers Acteur, Compositeur, Interprète (chansons du film)
    Nationalité Français
    Naissance 22 mai 1937 (Paris - France)
    Age 83 ans

    Biographie

    Issu d'un mileu modeste, Guy Marchand se tourne très vite vers la musique en apprenant en autodidacte la clarinette. Il tente d'abord une carrière dans la Légion étrangère après avoir passé toute son enfance à Paris. C'est d'ailleurs en tant que conseiller qu'officier parachutiste qu'il intégrera le casting et l'équipe technique du Jour le plus long, en 1962. Il devient par la suite compositeur puis décide d'interpréter sa chanson La Passionata, qui est un grand succès en 1965.

    Il fait ses véritables débuts au cinéma en 1971 dans le Boulevard du rhum de Robert Enrico, premier rôle qui lui permet de jouer aux côtés de Brigitte Bardot et Lino Ventura, rien de moins. Il enchaîne avec Une belle fille comme moi de François Truffaut (1972) mais c'est l'énorme succès de Cousin, cousine, de Jean-Charles Tacchella, qui le rend célèbre par le réalisme de son personnage et lui vaut l'étiquette de latin lover et de crooner (à cause de sa voix). Il réussit cependant à casser cette image en multipliant d'abord les personnages d'hommes ordinaires, policier sans histoire dans Tendre poulet (1977) ou publicitaire trompé par sa femme dans Loulou (1980). 

    Cette même année le comédien s'illustre dans Nestor Burma, détective de choc, accompagnant le détective privé incarné par Michel Serrault. Joli signe du destin : il se glissera, près de dix ans plus tard et sur petit écran, dans le costume du personnage. Dans les années 80, Guy Marchand se délecte de seconds rôles de salauds. Il est tour à tour un militaire raciste dans Coup de torchon (1981) auprès de Philippe Noiret, un inspecteur violent dans Garde à vue (1981), qui lui vaut le César du Meilleur second rôle, un criminel dans Mortelle randonnée (1983), un voleur dans Conseil de famille (1986), un garagiste âpre au gain dans L'Ete en pente douce (1987) ou encore un flic véreux dans Ripoux contre ripoux (1989).

    Guy Marchand se fait beaucoup plus rare au cinéma à partir des années 90, durant lesquelles il se consacre à nouveau à la musique et à la télévision. Il s'installe dans le Luberon et élève depuis des chevaux, grâce auxquels il monte la première équipe féminine du monde de polo, l'El Gaucho Polo Club. Sur petit écran, il se distingue notamment en incarnant le détective privé Nestor Burma dans la série du même nom, après avoir été l'adjoint de son prédécesseur Michel Serrault. En 2006, il revient vers le cinéma avec le Dans Paris de Christophe Honoré. Un an plus tard, il est à l'affiche du drame Après lui, de Gaël Morel.

    C'est en 2007 qu'il publie son autobiographie, "Le Guignol des Buttes-Chaumont" et se lance alors dans l'écriture de romans. Il publie ainsi "Un rasoir dans les mains d'un singe" (2008) et "Le Soleil des enfants perdus" (prix Jean Nohain 2012). Sa carrière cinématographique s'en trouve ralentie, bien qu'on le retrouve par la suite dans quelques seconds rôles qu'il affectionne, notamment dans Passe-passe (2008) de Tonie Marshall. Il s'illustre aussi, en 2010, dans un premier rôle inattendu, très dramatique, dans le film historique L'Arbre et la forêt d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau. Il faut ensuite attendre 2014 pour le voir réapparaître au cinéma, en tête d'affiche de "Calomnies", de Jean-Pierre Mocky, ainsi que dans L'Art de la fugue, de Brice Cauvin

    Ses premiers pas à l'écran

    Le Jour le plus long
    Le Jour le plus long
    1962
    Boulevard du Rhum
    Boulevard du Rhum
    1971
    Une belle fille comme moi
    Une belle fille comme moi
    1972
    Le Voyage de noces
    Le Voyage de noces
    1975

    Ses meilleurs films et séries

    Garde à vue
    Garde à vue
    1981
    Coup de Torchon
    Coup de Torchon
    1981
    Loulou
    Loulou
    1980

    Sa carrière en chiffres

    58
    Années de carrière
    1
    Récompense
    71
    Films
    10
    Séries
    5
    Nominations
    49,1 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 35 %
    Comédie dramatique : 29 %
    Drame : 22 %
    Policier : 14 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    38
    Photos
    8
    News
    0
    Fan

    A tourné le plus avec

    Jean-Claude Brialy
    Jean-Claude Brialy
    5 films
    Beaumarchais, l'insolent (1996), Ripoux contre ripoux (1990), Grand Guignol (1986), Mortelle randonnée (1983), Le Maitre-nageur (1978)
    Michel Serrault
    Michel Serrault
    5 films
    Beaumarchais, l'insolent (1996), Bonjour l'angoisse (1988), Mortelle randonnée (1983), Garde à vue (1981), Nestor Burma, détective de choc (1981)
    Convoi exceptionnel (2018), Le plus beau métier du monde (1996), Je hais les acteurs (1986), Loulou (1980)
    Jean Marboeuf
    3 films et 1 série
    Nestor Burma (1991), Grand Guignol (1986), Vaudeville (1985), T'es heureuse ? Moi toujours (1982)
    Jean-Pierre Castaldi
    3 films et 1 série
    Ma femme... s'appelle Maurice (2002), Nestor Burma (1991), Ripoux contre ripoux (1990), La Rumba (1986)
    Philippe Noiret
    Philippe Noiret
    4 films
    Ripoux contre ripoux (1990), Noyade interdite (1987), Coup de Torchon (1981), Tendre poulet (1978)
    Stéphane Audran
    3 films et 1 série
    3 femmes... un soir d'été (2005), Ma femme... s'appelle Maurice (2002), Mortelle randonnée (1983), Coup de Torchon (1981)
    Martin Lamotte
    2 films et 2 séries
    Nos chers voisins (2012), 3 femmes... un soir d'été (2005), Ma femme... s'appelle Maurice (2002), Beaumarchais, l'insolent (1996)
    T'es heureuse ? Moi toujours (1982), Attention les yeux! (1976), Le Grand escogriffe (1976), Une belle fille comme moi (1972)
    Noyade interdite (1987), Le Maitre-nageur (1978), Le Voyage de noces (1975)
    L'Art de la fugue (2014), Vaudeville (1985), Cousin, Cousine (1975)
    Thierry Lhermitte
    2 films et 1 série
    Doc Martin (FR) (2010), Ripoux contre ripoux (1990), Attention les yeux! (1976)
    Commentaires
    • jean bapt
      Pourquoi il n y a pas la série... la Voie Jackson avec Sami Frey
    • Romain C.
      Un acteur de légende
    Voir les commentaires
    Back to Top