Notez des films
Mon AlloCiné
    Stefanie Powers

    État civil

    Métiers Actrice, Productrice
    Nom de naissance

    Stefanie Zofya Paul

    Nationalité Américaine
    Naissance 2 novembre 1942 (Hollywood, Los Angeles - Californie, Etats-Unis)
    Age 78 ans

    Biographie

    Stefanie Zofya Paul - de son vrai nom - entame, dès l’adolescence, une carrière de danseuse, avant de fouler les plateaux de tournage au début des années 60. La jeune fille décroche notamment un second rôle dans Les Lycéennes, puis est sollicitée par Blake Edwards pour incarner la soeur cadette de Lee Remick dans le thriller Allô, brigade spéciale. Les spectateurs la retrouvent ensuite dans la comédie romantique Un mari en laisse, puis dans des duos père/fille, face à Andrew Duggan et John Wayne dans Les dingues sont lâchés et Le grand McLintock. En 1966, son contrat avec MGM Television lui permet d’interpréter la jeune et discrète espionne Annie Dancer dans Annie, agent très spécial. Cette série parodique dérivée des Agents très spéciaux ne dure néanmoins qu’une seule saison. En 1970, Stefanie Powers croise l’acteur Robert Wagner le temps d’un épisode d’Opération vol, avant de tourner sous la direction de Walter Grauman, pour le téléfilm de science-fiction L’homme de papier, abordant les perspectives criminelles qu’ouvre l’informatisation. Après quoi, la comédienne s’ancre dans la veine du western (Les deux maris de Rozaline, La Chevauchée des sept mercenaires, Six colts et un coffre, Gone with the West), et monte également sur scène dans la pièce "How The Other Half Loves". Après un rôle régulier, dans la peau d’une brillante avocate, dans l’éphémère The Feather and Father Gang, elle rejoint le casting cinq étoiles de la mini-série Intrigues à la Maison Blanche. En 1978, Stefanie Powers prête ses traits à une journaliste mettant en lumière une sordide affaire de meurtre dans le téléfilm L’affaire Peter Reilly de Tony Richardson, avant de jouer dans Bons baisers d’Athènes, porté par Roger Moore. La consécration tant attendue arrive enfin, lorsque l’actrice obtient le rôle de Jennifer Hart, aux côtés de Robert Wagner, dans la série policière Pour l’amour du risque. Deux ans après son lancement sur ABC, la jeune femme subit la perte tragique de son compagnon William Holden. En parallèle de sa carrière artistique, elle reprend alors les rênes de la William Holden Wildlife Foundation et s’investit davantage dans la protection de l’environnement.

    En 1984, suite aux cinq saisons de Pour l’amour du risque, Stefanie Powers rebondit grâce au téléfilm Family Secrets - dont elle est également co-scénariste et co-productrice -, avant d’enchaîner avec les mini-séries L’amour en héritage et Les Dessous d’Hollywood. Le public la retrouve ensuite sous les traits de jumelles, l’une femme au foyer, l’autre directrice d’une galerie d’art, dans l’unique saison de Prête-moi ta vie. En 1990, sa performance théâtrale dans "Love Letters", face à son ex-partenaire Robert Wagner, est saluée par la critique. A l’écran, l’actrice complète le trio d’épouses désabusées de When Will I Be Loved?, aux côtés de Katherine Helmond et Crystal Bernard, puis celui des protagonistes perdues dans le quartier le plus dangereux de New York dans Nuit sauvage, avec Helen Shaver et Kathleen Robertson. Entre temps, elle obtient son étoile sur le Walk of Fame d’Hollywood Boulevard. En 1994, Stefanie Powers et Robert Wagner se réunissent à l’occasion du téléfilm dérivé Pour l’amour du risque : le retour. Sept autres s’ensuivent, sur lesquels la comédienne s’investit également en tant que productrice. Au début des années 2000, celle-ci s’installe à Londres et apparaît de manière récurrente dans la deuxième saison du soap britannique Doctors. Elle s’illustre surtout sur les planches, interprétant tout d’abord Anna dans la comédie musicale "Le Roi et Moi", puis Marraine la fée dans "Cendrillon". Entre temps, Stefanie Powers sort son premier album, intitulé "On the Same Page", et est créditée au générique du film autrichien Jump!, porté par Patrick Swayze et Ben Silverstone. En 2009, après une opération d’un cancer des poumons, l’actrice enchaîne les seconds rôles dans les comédies romantiques diffusées sur Hallmark Channel (Lettres à un soldat, Le rôle de sa vie, Mariée avant le printemps, L’amour au fil des pages), avant de se consacrer au spectacle vivant. En 2018, elle incarne notamment l’auteur américaine Helene Hanff dans l’adaptation théâtrale éponyme du roman"84 Charing Cross Road".

    L. Peronne

    Ses premiers pas à l'écran

    Un mari en laisse
    Un mari en laisse
    1962
    The Interns
    The Interns
    1962
    Allô, brigade spéciale
    Allô, brigade spéciale
    1962
    Le Grand McLintock
    Le Grand McLintock
    1963

    Ses meilleurs films et séries

    Allô, brigade spéciale
    Allô, brigade spéciale
    1962
    Prête-moi ta vie !
    Prête-moi ta vie !
    1985

    Sa carrière en chiffres

    52
    Années de carrière
    0
    Récompense
    19
    Films
    8
    Séries
    0
    Nomination
    5,9 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 36 %
    Romance : 29 %
    Western : 21 %
    Drame : 14 %

    Ses stats sur AlloCiné

    1
    Vidéo
    29
    Photos
    3
    News
    0
    Fan

    A tourné le plus avec

    Keenan Wynn
    Keenan Wynn
    3 films
    Un nouvel amour de Coccinelle (1974), L'Assassin est-il coupable ? (1967), La Diligence vers l'Ouest (1966)
    Telly Savalas
    Telly Savalas
    3 films
    Bons baisers d'Athènes (1979), Les Nouveaux internes (1964), The Interns (1962)
    Commentaires
    • ennis delmar
      pour une fois d'accord avec les commentaires ...encore une preuve que c'est pas les plus belles qui percent dans le cinéma...quand on voit les laideurs…..
    • rubis07
      Elle etait très belle et classe en jennifer hart et Maggy lunel dans l'amour en héritage,ou elle jouait le role d'une modèle d'origine juive venue a paris dans l'espoir de faire carrière et ou elle est tombée amoureuse de Julien mercuès,le célèbre peintre et de Perry kilkulen le banquier américain fou amoureux d'elle et de sa beauté époustouflante dans ce role.ELle a des racines russes je pense car son nom est d'origine russe,stephania zophia,et etait sublime en rousse.J'ai toujours adoré son personnage de maggy,sa couleur de cheveux et ses yeux,son charme et cette série.DOmmage qu'elle se soit faite lifter après la quarantaine!elle n'a plus de visage comme avant,on dirait une autre femme.ELle est trop figée maintenant,trop lisse alors que dans les années 80 elle etait magnifique mais maintenant c'est une statue sans expressions,figée,une poupée barbie comme les autres américaines.QUel gachis pour une femme qui était superbe telle qu'elle etait et n'avait pas besoin de chirurgie esthétique.Se ravaler la facade a été son pire choix.Elle n'est pas belle maintenant et méconnaissable.
    • AMCHI
      Petit j'étais amoureux du personnage de Jennifer Hart.
    Voir les commentaires
    Back to Top