Mon AlloCiné
    Meurs un autre jour
    note moyenne
    2,9
    12380 notes dont 403 critiques
    14% (58 critiques)
    27% (107 critiques)
    16% (66 critiques)
    21% (83 critiques)
    14% (58 critiques)
    8% (31 critiques)
    Votre avis sur Meurs un autre jour ?

    403 critiques spectateurs

    L'oeil
    L'oeil

    Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 12 août 2019
    Une débauche d'effets spéciaux et invraisemblables. Brosnan fait ce qu'il peut, mais il n'a pas le charisme de Connery. Signe des temps et du politiquement correct, une James Bond girl de couleur qui n'a que sa plastique à apporter et qu'il faut supporter pendant plus de la moitié du film. Une scène clin d'oeil qui marque le changement d'époque et le passage à la diversité obligatoire : l'actrice de couleur sort de l'eau exactement comme la fille dans DOCTEUR NO, habillée pareil.
    Christ H.
    Christ H.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 45 critiques

    5,0
    Publiée le 10 août 2019
    À l'apogée de la gloire pour quitter le navire au bon moment, l'acteur livre une prestation de super-agent au zénith de sa forme, un impressionnant charisme. Une bande son électrique pour un film electro avec une chanson qui fait son cameo escrime, c'est nickel et à bas les clichés, un refrain populaire. Une mission souterraine dans des pays difficiles d'accès, ce sera comme un pass délivré pour l'employé de Sa Majesté en activité, une reine qui bénit son action contre les super-villains militarisés voulant provoquer la 3ème guerre mondiale nucléarisée. Les dames de James rapportent le soleil de Cuba, un verre de Mojito qui rafraîchit avec beaucoup de fun, ah et ses gadgets à gogo ! La caisse camouflage est comme le sorcier et sa cape invisible, Jean Bon de Bayonne is very good, tasty and delicious !
    Cédric T.
    Cédric T.

    Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 6 août 2018
    Ce James Bond est nul sur quasiment tous les points: jeux des acteurs, scénario tiré par les cheveux, succession de scènes fatigantes et invraisemblables, effets spéciaux dégueulasses. Il n'a rien à voir avec le personnage créé par Ian Fleming. Pierce Brosnan ne joue pas le rôle d'un agent secret, humain, mais d'un super héros indestructible sachant tout faire avec l'appui de gadgets beaucoup trop nombreux et tellement abracadabrants. J'ai lutté pour voir le film jusqu'au bout: quel calvaire. Et pourtant j'aime l'esprit des films d'espionnage. mais celui-ci n'en ai pas un!
    Mathieu B.
    Mathieu B.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 5 août 2018
    James Bond tue un colonel nord-coréen qui menaçait la paix entre les deux Corées. Il est emprisonné et torturé puis relâché en échange de Zao, un terroriste. Il va enquêter sur les liens entre Zao et Gustav Graves, un mystérieux milliardaire. Arrivée en surf furtif au milieu de mines marines nord-coréennes, poursuite en aéroglisseurs et capture inattendue de Bond : l’intro envoie du lourd ! Bond doit ensuite se racheter une virginité car son ennemi a réussi a le faire passer pour un traitre ! Une situation intéressante mais qui ne modifie pas grand chose puisqu’il se débrouille quasiment tout seul dans tous les épisodes : celui-ci ne fait donc pas exception. Il bénéficie du soutien de M, des petits gadgets et de la super voiture. Donc pas vraiment d’originalité de ce côté là. En revanche, concernant le méchant, les scénaristes sont allés chercher certaines idées très (trop) loin (absence de sommeil, machine a reves, manipulation génétique...). Imaginer Icare, c’est sympa, et le présenter dans un palais de glace, c’est bien senti aussi. Ce qui nous donne droit a 2 superbes courses poursuites sur glace entre Icare et Bond puis entre Zao et Bond. Si on n’aime pas le James Bond incarné par Pearce Brosnan, on peut passer son chemin. Mais si comme moi, on apprécie cette interprétation flegmatique, classe, et très british, on passe un bon moment. Halle Berry est magnifique en bikini et joue plutôt bien. Rosamund Pike est parfaite dans son rôle. Franchement, mise à part l’affreux thème principal de cet épisode (guerre entre les 2 Corée), son titre tout aussi ridicule, et aussi quelques effets de mise en scène à la mode à cette époque et ringardisés aujourd’hui, j’aime bien cet épisode. On ferme aussi les yeux sur la vague que surfe James après sa course avec Icare (catastrophe visuelle, même à l’époque c’était degueulasse). Un bon James Bond, qui ne sort pas vraiment du lot mais qui ne fait pas tache non plus.
    Nicolas S.
    Nicolas S.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 727 critiques

    2,0
    Publiée le 5 août 2018
    20ème film de la franchise et surtout 4ème et dernier opus avec Pierce Brosnan, il était temps que l'acteur passe la main. En effet, "Meurs un autre jour" est affreusement kitsch ... Entre les gadgets technologiques aberrants (une Aston Martin invisible et qui ne fait pas de bruit ? Sérieusement ?), les répliques bidons sorties toutes les 4 scènes (dont la moitié sont prononcées par des femmes pour encenser le côté mâle alpha de 007) et des effets spéciaux déjà dépassés pour le début des années 2000, il y a de quoi désespérer. Heureusement, le film reste divertissant et si l'on passe outre ces énormes défauts, on peut tenir jusqu'au bout sans trop de souci. Cela dit, il faudra faire avec le gâchis d'acteurs talentueux qui n'héritent que de personnages inintéressants et lisses : coucou Rosamund Pike et Toby Stephens, je partage votre douleur d'être aussi sous-employés ... Bref, j'ai l'impression que "Meurs un autre jour" était déjà daté à sa sortie.
    Mathis A.
    Mathis A.

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 136 critiques

    3,0
    Publiée le 5 août 2018
    Un trés décevant James Bond. La linge scénaristique est trés attendue et on sait très rapidement ce qu'il va se passer dans ce James Bond. Les scènes d'action sont moins epoustouflantes et l'effet James Bond sonne comme un pétard mouillé dans cet opus.
    Dick C
    Dick C

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 8 critiques

    2,0
    Publiée le 19 février 2019
    Ah la la voici l’un des pires James Bond, le film est le plus ridicule de la saga, avec en cause sa voiture invisible, sa scène de surf avec des décors flashi a vomir. La chanson de Madonna fait mal aux oreilles. Le méchant est nul et ridicule. C’est dommage car le début était intéressant car il se passait en Corée du Nord. Je vous le déconseille fortement
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 21 juin 2018
    Le début commençait plutôt bien, puis petit à petit on tombe dans le néant totale. Lee Tamahori à voulu donner un coté plus science fiction à ce Bond mais la surenchère des effets spéciaux parfois plus que limites (Bond qui fait du surf sur une vague d’iceberg), des Bond girls sexy mais sans consistance (Halle Berry), des méchants caricaturaux au possible et une BO insipide de Madonna. Reste que cela n'est pas désagréable à regarder non plus, on apprécie quelques bonnes scènes d'actions et de cascades, Pierce Brosnan encore convaincant et charismatique dans la peau de l'agent secret, les clins d’œils sympas aux autres épisodes de la série (elle fêtait ses 40 ans d'existence au moment de sa sortie) mais cela n'a clairement pas suffit. Le moins bon de Pierce Brosnan et aussi de toute la série des Bond.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 082 critiques

    1,5
    Publiée le 12 avril 2018
    Le dernier Bond pour Brosnan même s’il ne le savait pas. Après le film on comprend mieux pourquoi. Pas de sa faute certes, tout ce qu’on peut lui reprocher c’est de vieillir, mais ça passe encore, et d’avoir du mal avec les fonds verts (le surf sur la vague glacée c’est flagrant), c’est là qu’on soulève les principales fautes. En effet, les FX ont mal vieillis, et à l’heure actuelle ça ne passe plus. Le problème c’est que le réalisateur a tout misé sur ça et le spectaculaire, on aurait dit un Fast and Furious daté avant l’heure. L’action est donc là mais sans raison car le scénario ne relie les scènes qu’avec des longueurs. L’histoire est banale, la trame ultra connue, et pour faire passer ça on tente : un rayon de l’espace qui dézingue tout mais de façon bizarre (le palais de glace fond par endroits, pas à d’autres, l’avion s’abime trop vite, le rayon devient plus petit et précis après), l’iceberg qui tombe pas de soucis on surfe dessus et ça ne fait pas de remous alentours, on dégomme un club d’escrime anglais sans problèmes, un casque virtuel réaliste, les voitures sont ultra armées (missiles, gadgets, flingues à visée automatique) quand elles ne sont téléguidables et invisibles. Sauf que si on mixe ça avec l’irréalisme ça finit par agacer, et je cite : la flotte crée monte vite pour un si grand espace, un hélico qui s’allume en pleine chute et qui remonte facile, une conduite souple sur la glace c’est fingers in the noze, tu ralentis ton rythme cardiaque comme tu veux pour guérir quitte à en mourir, un hôtel c’est porte ouverte aux clodos en pyjamas, 100 000 volts sur les gens c’est presque juste un frisson, un adn qui se manipule comme des alcools dans un cocktail, un méchant spoiler: bien mort et irrécupérable qu’on retape les doigts dans le nez … Bref Hollywood a pris le pas sur l’espion ici, d’ailleurs l’approche discrète et l’infiltration on oublie. Cela pourrait passer si à côté de ça les acteurs en voulaient, mais Madonna est là et celle qui joue Frost a une implication telle qu’on se demande si elle n’était pas forcée de jouer. Le générique est un des plus pourris : juste des femmes en feu sur une musique trop robotique avec la voix trafiquée de Madonna en fond qui répètent sans cesse le titre, oui les oreilles saignent. Le problème c’est que la bande son pendant le film n’est pas top non plus, ajoutons que la vf n’est pas inspirée, sans doute parce que les dialogues ne le sont pas au départ, peu de blagues et elles ne sont pas marrantes, puis le rythme est tellement absent qu’on n’a pas envie de suivre, même si c’est pas compliqué. Bref c’est très centré sur Bond et les gadgets, que du très banal mais en mode « toujours plus » donc on verse dans l’affabulation, un ensemble bancal voir même de travers pour aboutir à un esprit perdu et une franchise en perdition. Le renouveau arrivera en dynamitant les codes qui ont fait leur temps ici, tant mieux.
    Isla Nublar
    Isla Nublar

    Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 7 février 2018
    Dernier épisode de l'ère Brosnan, Meurs un autre jour souffre de scènes guignolesques et d'idées tout aussi farfelues et improbables les unes que les autres. Même si l'action et le spectacle sont bien présents, cet opus restera un des plus mauvais de la saga.
    Ywan Cwper
    Ywan Cwper

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 10 critiques

    3,0
    Publiée le 25 janvier 2018
    septiemeartetdemi.com - Sous les mains de Lee Tamahori, Bond se gadgétifie à l'extrême et devient du cinéma d'action à proprement parler. Le réalisateur sait s'y prendre du moment qu'il y a des voitures et des explosions, quoiqu'il doive employer un montage du genre épileptique, partant du postulat que "ça va vite, alors le spectateur aura la flemme de chercher la petite bête". S'il ne s'évanouit pas, oui ! L'homme a également voulu introduire une profonde modernisation des effets graphiques, avouant à demi des influences matrixiennes qu'on retrouve dans les slow motions, le réglage des combats, les cascades, et même le remix discutable du thème de Madonna en générique de fin. Au global, il y a de bonnes idées et des idées moins bonnes. Figurer la dépressurisation d'un avion avec violence et soudaineté ? Bonne idée. Donner une ambiance vaguement psychologique et sombre avec pour arrière-plan la mise en scène terrifiante et presque prémonitoire d'une Corée du Nord occidanophobe ? Bonne idée. Faire en sorte que, pour une fois, le générique de début fasse partie de l'histoire ? Bonne idée. Faire usage de fonds mouvants par deux fois pour le tournage des scènes de surf ? De cette manière-là, TRÈS mauvaise idée. Remixer le thème célèbrissime de Bond ? Mauvaise idée, parce qu'on a l'impression que deux musiques sont lues en même temps. Comme chaque nouveau Bond, celui-ci a sa part d'expérimentation. Faute d'améliorer la série, ça la diversifie.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 327 critiques

    3,0
    Publiée le 18 décembre 2017
    11 septembre 2001 : les tours du World Trade Center et une partie du Pentagone sont détruites par avions par Al-Qaïda, ce qui en fait les attentats les plus meurtriers de tous les temps (2973 morts). Devant un tel évènement, les scénaristes du futur James Bond sont devant un dilemme : comment expliquer que le célèbre agent secret n’ait pas pu déjouer ces attentats ? La réponse est simple : il était retenu prisonnier en Corée du Nord (pays faisant partie de l’Axe du Mal désigné par George W. Bush) ! Cette très bonne astuce scénaristique ouvre le 20ème James Bond officiel (n’oublions pas qu’il existe le téléfilm Casino Royale de 1954, la parodie Casino Royale de 1967 et le plus connu Jamais plus jamais avec Sean Connery) qui sort 40 ans après James Bond 007 contre Dr. No. Pour marquer le double aspect historique de cet épisode, Lee Tamahori, le réalisateur de ce nouvel opus, choisit de multiplier les hommages aux précédents James Bond spoiler: (Halle Berry sortant de l’eau avec un maillot de bain rappelant celui d’Ursula Andress dans Dr. No, les gadgets des épisodes précédents épisodes remontrés par Q, la séquence des rayons lasers rappelant Goldfinger, la scène où Bond traverse une salle des miroirs évoquant L’Homme au pistolet d’or, Bond qui perd son 00 comme dans Permis de tuer…) et à la mythologie du personnage spoiler: (la présence d’un livre de l’ornithologue du véritable James Bond qui a donné son nom au héros de Ian Fleming, la présence d’un combat à l’épée comme dans le roman Moonraker…) . Meurs un autre jour débute donc avec des aspects pouvant donner un épisode de James Bond assez plaisant. C’est d’ailleurs ce qui arrive pendant la première heure de film : les cascades sont nombreuses et spectaculaires, on voyage à travers le globe, il y a de belles James Bond girls (Ah… Halle Berry en bikini !) ... Hélas, la visite chez Q dévoile à un moment le gadget ultime spoiler: : une voiture invisible !! ! Dès lors, les manques de subtilité de la première partie du film sont accentués jusqu’à la fin : les cascades deviennent non crédibles spoiler: (le coup du surf avec le parachute !) , certains fonds verts se voient spoiler: (notamment dans cette même scène) , les astuces de scénario sont très dures à croire spoiler: (l’histoire de la transplantation de visage, qui à la base est pourtant proche de l’excellent Volte-face de John Woo, expliqué par une transplantation d’ADN totalement non crédible ; Bond qui ne soupçonne jamais Miranda d’être peut-être le traitre ; le coup de l’arme sous l’oreiller qui laisse automatiquement penser que Miranda va la décharger…) … Ainsi, spoiler: la présence de la voiture invisible est tellement gros que, même s’ils existaient déjà dans la première heure du film spoiler: (Bond qui rencontre Jinx sur la plage par hasard alors qu’elle est également une espionne qui enquête sur la même affaire que lui ; la présence à deux reprises d’une musique cubaine et l’utilisation de London is calling des Clash pour souligner que l’action se déroule à Cuba puis à Londres…) , ces aspects deviennent tellement flagrants dès lors que le spectateur même assez tolérant ne les accepte plus à partir de là. Certains d’entre-eux étaient présents pendant la période Roger Moore mais étaient plus acceptés par le spectateur car, à cette époque, le tout était enrobé d’un humour qui donnait du recul à l’ensemble et qui manque cruellement ici quand on s’éloigne de la réalité : soit on part dans un délire complet, soit on adopte un ton sérieux qui évite les aspects décrédibilisant trop l’ensemble mais on ne peut pas partir dans des aspects irréalistes sans adopter d’humour car cela donne l’impression que le spectateur est pris pour quelqu’un à qui on peut faire avaler n’importe quoi ! On a surtout l’impression que les créateurs de ce nouveau film ont peur de ne plus être en phase avec le spectateur du 21ème siècle et souhaite le plus possible coller aux modes de son époque (comme quand il avait été décidé avec Moonraker d’envoyer James Bond dans l’espace pour surfer sur le succès du premier Star wars) : cela explique les effets de mises très voyants qui ne collent pas à l’univers de James Bond ou la musique à tendance électronique qui apparait dès le bullet barrel et la chanson du générique chantée par Madonna (qui tient d’ailleurs un petit rôle non crédité). Ces gros défauts, peut-être dus en partie à de multiples réécritures de dernières minutes (comme on peut le voir dans le making-of présent sur le bluray du film), font que l’on a l’impression que la saga atteint là un point limite qui nous empêche complètement d’y croire même si on ne s’ennuie jamais et que le film possède malgré tout des aspects agréables. Michael G. Wilson, Barbara Broccoli et EON Productions semblent s’en être parfaitement rendus compte et décidèrent de changer d’acteur principal pour rebooter la série en adoptant un style beaucoup plus réaliste qui donnera un des meilleurs films de la franchise : Casino Royale.
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 16 critiques

    3,0
    Publiée le 3 mars 2018
    un James Bond assez sympa mais pas si emballant que ça un bon scénario portant sur l'espionnage. Je le déconseille aux moins de 10 ans. 3/5
    HamsterPsycho
    HamsterPsycho

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 70 critiques

    2,5
    Publiée le 13 juillet 2017
    Un James Bond très mécanique et peu inspiré, ou alors pas très recherché, comme on veut. Les expressions et le jeu des acteurs sont caricaturaux et ont du mal à nous impliquer dans leur aventure.
    Le Monde de Mel G
    Le Monde de Mel G

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 83 critiques

    3,5
    Publiée le 6 juin 2017
    Bien que Brosnan est fantastique dans ce film,tout autant que Halle Berry,l'histoire est bien mais sans plus. Quelques passages lents font que nous avons tendance à quelques fois décrocher. La bande originale est géniale avec le tube de Madonna "Die another day". J'aime beaucoup la voiture qui disparait ainsi que quelques répliques qui ne manquent pas d'humour. Mais à mes yeux ce n'est pas le meilleur des films de la saga.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top