Notez des films
Mon AlloCiné
    Jurassic World
    note moyenne
    3,6
    27094 notes dont 1928 critiques
    répartition des 1928 critiques par note
    216 critiques
    575 critiques
    544 critiques
    335 critiques
    151 critiques
    107 critiques
    Votre avis sur Jurassic World ?

    1928 critiques spectateurs

    Simon1310
    Simon1310

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 201 critiques

    3,0
    Publiée le 14 juin 2015
    Stephen Spielberg avait donné son avis pessimiste sur l'avenir des blockbusters, et Jurassic World en est la démonstration avec son dinosaure hybride, à 220 millions de dollars, dont les dirigeants du parc perd le contrôle et cherche à limiter la casse. Le coté méta du film est tellement plus intéressant que le film en lui même malgré des scènes d'attaque de dinosaures, impressionnantes mais comme le public dans le film, on est un peu blasé par le coté toujours plus. La première partie jusqu’à que ça dérape est bien maitrisé, les scènes d'expositions nous présente bien les personnages, mais ensuite on se retrouve avec un ventre mou ou l'histoire patine, faisant du sur place, l’intérêt diminuant, il faudra attendre le dernier tiers pour que ça redémarre, avec l'entrée des raptors qui rentre en jeu, et offre un final qui met la pâté aux blockbusters d'aujourd'hui. Le film est conventionnel dans son déroulement et offre le spectacle pour lesquels on est venu voir, mais comme je l'ai dit, le coté méta est bien plus intéressant plus il s'adresse directement à nous, mettant une abyme notre intérêt pour ce genre de films, tout comme le public du Jurassic Park, blasé par les dinosaures qui attend de la nouveauté quitte a ce que soit un truc indigent et monstrueux, ayant oublié ce qui faisait la magie des blockbuster d'antan. Et rien que cette mise en abyme de notre condition de spectateur, le film mérite d'être vu.
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 749 critiques

    2,5
    Publiée le 12 juin 2015
    Je diviserais les fans de première heure du Jurassic Park de Spielberg en deux parties : les exigeants et les mélancoliques. Les exigeants vont sûrement crier au scandal, à raison, en découvrant ce Jurassic World 2015, je les entends déjà vociférer "ils sont sérieux là?! Ils refont la même chose en moins bien avec les moyens d'aujourd'hui et le pire c'est qu'ils ont cru qu'on aillait aimer et accepter ça? Quelle bonne blague!" Impossible de nier que l'effet de surprise qui a scotché toute une génération est bel et bien derrière nous. Quant aux mélancoliques, ils seront ravis, car spectacle il y a, malgré un matraquage d'image de synthèse "alala que c'est bon du dino!! Bouffe le! Bouffe le! Quoi c'est déjà fini?" Ils doivent déjà être en train de rêver à Jurassic Universe 2027, des étoiles pleins les yeux... Il n'empêche que la petite dernière (l'Indominus Rex, cauchemar garanti pour les moins de 12 ans?) a quand même du potentiel, car en plus d'être dissipée et agressive, elle est fourbe (la vilaine!), vous m'en direz tant. Sinon pour tous les autres et bien sachez que Jurassic World n'est autre qu'une nouvelle production de la super machine à reboot. La recette du bon vieux blockbuster est respecté à la lettre : de l'action, des personnages au paroxysme du stéréotype (pas de profondeur ça les rendrait intéressant, ce n'est pas le but), des effets maîtrisés, un final apocalyptique, une pointe d'humour, un zeste d'amour (n'oubliez pas vos pop-corn et vos lunettes 3D!) et nous y voilà : Bienvenue à Jurassic World.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1199 abonnés Lire ses 3 094 critiques

    1,0
    Publiée le 29 juin 2015
    Chers lecteurs, connaissez-vous Pitbull ? Mais si, vous savez : ce rappeur et/ou dee-jay américain né dans les années 1980 qui a fait fortune en ressortant presque à l’identique tous les plus grands tubes de son enfance (jusqu’à la Lambada quand même !), n’y rajoutant que son flow rudimentaire et quelques sons d’une simple boîte à rythme pour actualiser le tout ! Si, vous connaissez ? Non ? Ça ne vous dit rien ? Ah, c’est que vous ne voyez pas le rapport avec « Jurassic World » ? Eh bah c’est pourtant bien simple : quand je vois ce film et que je pense à son réalisateur – Colin Trevorrow – je me dis qu’on a affaire là à une belle pitbullisation du cinéma. Parce que non : rien de neuf dans ce quatrième opus de la saga : en fait on reprend le premier, et puis on rajoute deux trois effets numériques et le flow rudimentaire des blockbusters du moment afin d’actualiser le tout. Mais attention : on reprend VRAIMENT le premier. Le personnage d’Alan Grant est désormais joué par une femme – l’anecdotique Bryce Dallas Howard – mais dans le fond il n’a absolument pas changé d’un iota (il reste la personne qui se désintéresse des gosses, qui rejette les valeurs de la famille au profit de son travail, mais qui va apprendre à retourner sa veste au cours de l’intrigue, enfin, vous connaissez…). Même chose pour le personnage d’Hammond, qui est certes joué par un plus jeune – Irrfan Khan (qu’est-ce qu’il fait là lui ?) – mais personnage qui reste fidèle à lui-même puisqu’il continue de dépenser sans compter, de ne pas voir le problème de donner aux gens ce qu’ils veulent ; de ne pas voir le danger qu’il pourrait y avoir, blablabla… Bien sûr, au milieu de tout ça, un gentil contradicteur annonce à tout le monde que la nature va forcément reprendre ses droits à un moment où à un autre. Il y a vingt ans c’était Jeff Goldblum qui jouait cet hurluberlu ; mais cette année, c’est Jake Johnson (comment ça « on y perd au chance » ? Que vous êtes mauvaises langues !) Mais bon, comme dans le premier, le scénario va encore donner raison à l’amoureux de la nature. En effet, la belle mécanique va être grippée par un vilain intéressé qui n’est plus Nedry, mais qui n’en reste pas moins inconséquent dans ses actes et gros (était-ce un élément fondamental de l’identité du personnage, je m’interroge…). Alors on va avoir besoin du Robert Muldoon local – ici incarné par Chris Pratt – afin d’apprivoiser la vraie grosse menace du film que sont ces créatures trop intelligentes de Velociraptors… Bon alors oui, c’est vrai, vous allez me dire que dans « Jurassic Park » premier du nom, la vraie menace c’était aussi le T-Rex. Pas faux… Mais bon, dans « Jurassic World » ils se sont certainement dit que c’était trop compliqué de faire un récit à embranchement donc ils ont décidé cette chose merveilleuse : spoiler: fusionner les deux ! Oui, un Velociraptor aussi grand qu’un T-Rex, mais qui, en plus, est finalement plus intelligent que les Velociraptors du premier opus ! Je vous jure ! La bestiole est capable de comprendre toute seule comme une grande qu’on l’observe grâce à des caméras thermiques, tout comme elle sait comment se camoufler de ces mêmes caméras, et de la même manière qu’elle est capable de comprendre le principe d’une balise GPS et du coup de s’opérer elle-même afin de se séparer de se dispositif. Oui, vous avez bien lu : ce dinosaure finit major de promotion de n’importe concours d’école d’ingé, mais haut la patte ! Alors certains amoureux du Jurassique pourraient se demander d’où les scénaristes sortent cette merveille de la nature. A ceux là je leur répondrais tout simplement : « Et bah de leur imagination ! » Eh oui ! Comme on a déjà montré tous les vrais dinosaures bad-ass dans les précédents épisodes, alors on a décidé dans celui-ci qu’Irrfan Hammond allait ouvrir un parc qu’avec des dinosaures inventés ! Wouhou ! Alors où retrouver du coup l’intérêt d’aller visiter ce musée d’histoire naturelle vivant puisqu’en fin de compte aucune créature qui s’y trouve n’a vraiment existé ? Visiblement, dans ce film, on s’en fout ! On ne se pose même pas la question ! C’est con hein ? Eh bah c’est ça « Jurassic World » ! Je vous l’avais dit : on dirait du Pitbull ! Alors après, j’en entends déjà quelques-uns qui disent que je suis bien grincheux, que ça ne fait pas de mal de se replonger nostalgiquement dans « Jurassic Park » avec quelques mises à jour. En gros, c’est un petit peu la logique du DLC mais dans le monde du cinéma ; comme quand on est allé voir « Star Wars : édition spéciale ». On savait bien que c’était du gadget, que ça n’apportait rien, mais on y allait juste pour avoir un regard neuf sur la saga, ou bien tout simplement pour le plaisir de le revoir sur grand écran. Why not… Seulement, encore aurait-il fallu qu’on retrouve dans ce « Jurassic World » le talent de Steven Spielberg pour instaurer un espace, une atmosphère, une tension, une angoisse… Parce que non, là dans ce film, elle est bien loin cette habile façon d’amener progressivement tous ses éléments qui savent transformer habilité ce parc à thème en parc des horreurs. On retrouve toujours plus ou moins les mêmes scènes, juste réactualisées, et surtout totalement stéroidées avec des effets numériques qui, étrangement, rivalisent à peine avec ceux du premier. Ah il est loin le temps où un réalisateur comprenait que parfois une poignée de porte qui s’ouvre avait autant d’effet, si ce n’est plus, qu’une flopée de Galliminus courant dans les plaines. En regardant « Jurassic World », je me suis aussi dit qu’il était loin ce temps où on savait que le seul bruit de la pluie battante associé à un verre d’eau tremblante étaient plus efficaces que toutes les musiques criardes et tous les effets visuels bien flashys. Ah ça oui ! Il semble tout aussi loin que ce temps où on savait faire l’économie des mots, où on parlait peu pour parler juste, plutôt que déblatérer tout une monceau de platitudes, clichés et autres absurdités scientifiques qui n’apportent rien. Parce que non, en fin de compte je ne reproche pas à ce « Jurassic World » de reprendre la trame de « Jurassic Park », parce qu’au fond pourquoi pas… D’ailleurs le film se livre à une multitude de clins d’œil qui ne sont pas toujours désagréables pour le nostalgique de 1993. Mais ce qui aurait été pour moi un minimum – surtout pour une franchise de cette envergure – c’est qu’on soit au moins capable de reprendre l’esprit de « Jurassic Park ». Or, sur ce plan là, c’est vraiment du zéro pointé. C'est stupide, c'est dans la surenchère absurde en permanence, c'est pensé et filmé comme une grosse série B à gros moyens... Franchement, c'est vraiment pour moi du travail ni fait ni à faire. Du coup, voilà encore une nouvelle souillure sur le nom de « Jurassic Park », encore une à oublier pour savoir profiter du premier… Au moins, dans son sacrilège, ce film aura au moins ce mérite d’être tellement insipide qu’il n’offrira aucune résistance pour mon esprit. C’est toujours ça de sauvé…
    Cynévore
    Cynévore

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 71 critiques

    2,0
    Publiée le 9 octobre 2018
    En voulant viser les adeptes de la première heure, Colin Trevorrow s'est complu dans la facilité. Il a designé ses dinosaures comme en 1993 (en dépit des nombreuses avancées scientifiques qui ont eu lieu entre-temps) ; il a glissé des allusions au premier film comme ce n'est pas permis ; il a écrit des personnage lisses. Bref, il a construit un reboot contre l'esprit d'invention qui faisait le charme du premier Jurassic Park. Deux-trois scènes mémorables et puis c'est tout. Quel gâchis!
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 448 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    2,5
    Publiée le 3 septembre 2015
    Jurasick Word : Film assez attendu pour les fans et les amateurs du genre. Ce nouvel opus ce vaut être un bon divertissent pour ceux qui connaisse pas la série. Mais moi qui est aimée l’original réalisé de main de maitre par Spielberg. Je trouve cette nouvelle air plutôt décevant car je n’ai pas était surprit plus que ça, il y a peu de nouveauté majeur et le coté nostalgique est pas accentué comme je l’espéré. On se retrouve avec une pale copie de premier opus, c’est le même schéma et donc, on a le droit plutôt a un semi remake plutôt qu’une véritable suite digne de ce nom. En plus, j’ai trouvé que le film est long a ce mettre en place, même a la découverte du parc, je n’ai pas fait ouaaaa, la nouvelle technologie est peu utilisé alors qu’il aurait pu donner un coté futuriste qui aurait donné un nouveau souffle. Après, le coté nostalgique est en deçà, a part la musique et encore, je n’ai pas frissonné, il y a juste le combat final qui est vraiment de rigueur et qui m’a fortement plus. Bon après, coté scénario, c’est la même chose donc le coté survit est sympa mais la maitrise de l’horreur et du sang est moins efficace que celle de Spielberg. Mais la réalisation reste de bonne facture avec des effets spéciaux très propres et efficaces mais encore une fois, Spielberg faisait la même chose avec ses robots. Après, revenons aux personnages que j’ai trouvé assez clichés avec des rebections un peu bébêtes, ça vaut pas les personnages du premier avec le charisme des acteurs. Donc voila, globalement, ça se laisse voir mais je m’attendais a mieux pour un nouvelle opus du série culte.
    Benji S.
    Benji S.

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 48 critiques

    4,0
    Publiée le 11 juin 2015
    Étant fan des deux premiers films, je peux dire que ce Jurrasic World ma ravit, car on y retrouve tout les ingrédients qui ont fait la réussite de cette franchise! Tout est la. Même si il y a pour beaucoup, des scènes déjà vue, ça reste jouissif à regarder des dinosaures, (on ne comptera d'ailleurs même plus les clins d’œils au première épisode). Le scénario laisse par contre à désirer, soit les gens sont stupides et ne retiennent aucune leçon du massacre précédent ou soit ils ont voulu laisser se balader volontairement un dino carnivores en libertés? Mais c'est surtout leurs temps de réaction qui est d'une lenteur incommensurable, le dino a le temps de prendre un café, car il arrive que seulement la nuit tombé dans le centre du parc... On peut retenir en revanche l’évolution de l’espèce humaine en mal, prête à tout pour toujours gagner plus, d'autre auront parfois des idées encore plus malsaine (Vincent D'Onofrio). Est sur ça le scénario est sympa et reflète bien des choses.. Les personnages sont intéressant sauf l'ado de 16 ans qui est inutile par son jeux d'acteur assez mauvais, ça reste un peu tirer par les cheveux surtout leurs hors pistes à un moment du film. Omar Sy est le copain sympa ni plus ni moins, on s’en un peut le coup marketing ou alors le quota oblige...Pour le reste les persos sont intéressant, leurs caractères et idéo différent, utopistes pour certain rendent le film attrayant. Le bestiaire du Jurrasic est quand à lui bien garnit. Et mention spécial pour les vélociraptors et leurs Alpha Chris Pratt sans qui le film aurait eu un gout amer. Surtout réussir à amener de l’empathie chez le spectateur pour c'est carnivores c'est bien joué! 3D Inutile au passage :D Globalement je suis ravi de ce Jurrasic Wolrd qui n'est certes pas au niveaux du premier mais qui à quand même sont mot à dire. 16/20
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2448 abonnés Lire ses 1 405 critiques

    3,0
    Publiée le 25 juin 2015
    "Jurassic World" de Colin Trevorrow part d'un principe connu, celui qui dit que c'est dans les bons vieux pots que l'on fait les meilleures confitures, et donc autant dire qu'on ne change pas une recette qui a déjà gagné plus de 20 ans auparavant sous la houlette de Spielberg ! Et nous voilà de retour chez les dinos, dans un parc de loisir du même acabit que le précédent dont le nom varie un peu, tout en mettant en œuvre une technologie très informatisée et bien plus actuelle ! Le décor attendu est donc dressé avec une batterie de personnages bien identifiables, de ceux qu'on devine aussitôt être dans les camps des gentils et ceux qui seront les vrais méchants, avec des clichés bien assumés pour certains ! On nous fait découvrir les bestioles plus ou moins impressionnantes, de l'énorme monstre marin aux raptors voraces en passant par les sympathique herbivores en attendant le clou du clou, avec cet indominus Rex qui fait la différence avec le précédent opus en étant ainsi complètement en adéquation avec les modifications génétiques de notre époque ! En effet, toujours plus de nouveautés pour offrir toujours plus de sensations dans tous les domaines... Et ce qui devait arriver, arrive en faisant un sacré effet sur le spectateur plutôt tétanisé et ébahi par ce déferlement de dents, de chair et de sang, alors que la sécurité du parc est de moins en moins sous contrôle pour garantir la sécurité des visiteurs... Donc un scénario plutôt copié-collé sur le précédent qui décevra sur ce plan, mais qui assure au niveau des effets spéciaux tant la démesure est au rendez-vous, face à ces animaux plus vrais que nature semant la terreur crescendo au fur et à mesure de l'histoire ! Donc on se laisse prendre car notre âme d'enfant est là, les yeux fascinés par la peur des monstres présente au fond de nous et ça marche encore une fois !!! Sans être transcendant, on passe donc un assez bon moment avec quand même la petite frustration d'avoir un produit trop identique au précédent. Au final et en se rassurant, on se dit qu'une sortie à Eurodisney est certainement infiniment plus reposante et moins risquée pour tous...
    Atahal
    Atahal

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 10 juillet 2015
    Voila. Je suis enfin tombé sur le film qui m'aura pousser à faire un compte pour poster une critique sur AlloCine. Il m'arrive assez couramment de tomber sur de mauvais films. Cinéphile dans l’âme, je m’efforce donc un maximum d'agrandir ma culture cinématographique dès que je le peux. Déjà, et je dois l'admettre, j'ai commencé à craindre le pire concernant Jurassic World lorsque j'ai vu la seconde bande annonce... Celle-ci me donnait la vague impressionnant de me montrer l'intégralité de ....... "l'intrigue" du film. Pire encore, elle peignait un portrait très peu flatteur de Jurassic World, en montrant la direction prise par le film. Mais si déjà la bande annonce n'annonçait rien de bon, au moins, ce n'était que 2 minutes 36 d'aperçu de ce qui semblait n'être rien d'autre qu'un nanar hyper mainstream se reposant à 100% sur la nostalgie que pourrait créé la simple lecture de son nom.. Malheureusement, des amis à moi auront réussi à me convaincre d'aller le voir, me disant que ça ne pouvait pas être si terrible que ça... Et oh mon dieu, ce fut, et de très loin LE PIRE FILM que j'ai vu de ma vie. 2 heures 5, et les 10€ les plus mal utilisés de ma vie. Déjà, le scénario, qui tient plus du nanar grotesque qu'autre chose n'est qu'un enchainement de clichés et de déjà vus sans grand intérêt. spoiler: Ici, vous retrouverez bien évidemment la famille détruite par le divorce et le travail, qui va devoir se serrer les coudes face à la menace, pour finalement finir sur un happy ending à peine prévisible. Vous aurez droit à ce que j’appellerai "l'ecolo de service". Celui qui ne veut pas voir les dinosaures utilisés à des fins militaires, parce que c'est dangereux tout ça. Le militaire mégalomane qui veut utiliser les raptors à des fins militaires, combien même il devrait sacrifier la vie de 20 000 personnes. Et cerise sur le gâteau, le bon vieux scientifique asiatique, génie de son temps, qui ne vie que pour son travail et créer le dinosaure parfait. Voila, je vous ai résumé "en gros" toute l'intrigue et les personnages du film. Vous pensez que j'exagère? Regardez le trailer 2, et vous verrez bien. Et attendez, ce n'est pas tout, parce qu'en plus les acteurs sont nuls. Et ça me fait mal au cœur de dire ça de Chris Pratt après sa performance dans LGDLG. Et si l'histoire est grotesque, elle n'est même pas bien construite. La direction "Action" du film le transforme en véritable nanar. Les twists sont prévisibles et font artificiel tant le déroulement est prévisible, toujours à cause de la montagne de clichés que ce film cumule (et je ne parlerai même pas des dialogues). Rajoutez à cela le nombre ahurissant de placements de produits qui vous tape à la rétine et vous avez LE cocktail marketing ultime pour vous lobotomiser le cerveau. Pour vous dire, je serais capable de vous citer au moins 5 marques présentent dans ce film alors que je ne l'ai vu qu'une fois... Alors oui, ce film est beau, c'est vrai, les dinosaures sont impressionnants et bien modélisés... Il n'y a rien à dire là dessus. Mais je regarde un film, pas un court métrage, et il y a un moment où le design n'arrive plus à rattraper les lacunes du scénario, même quand j'essaie de poser mon cerveau à coté de mon siège. Et ce moment, c'est Jurassic World, un film abrutissant, fade, sans surprise, sans enjeu. Un film qui se repose entièrement sur la nostalgie qu'est capable de créé Jurassic Park et sur son acteur principal apprécié du publique. Un Échec complet.
    capitainekungfu
    capitainekungfu

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 13 critiques

    0,5
    Publiée le 21 juin 2015
    Des acteurs catastrophiques, des dialogues surement écrits par un gamin de 12 ans, scénario incohérent et des effets spéciaux ridicules. rien a sauver, sinon à le considérer comme une parodie.
    Doryus L.
    Doryus L.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 10 juin 2015
    De retour de l'avant première au grand REX je n'ai qu'une envie, vous enjoindre de sauter dans votre jeep pour un retour rêvé dans l'univers de notre enfance. Fan du premier de la série et bon publique malgré les deux autres j'avais une grande appréhension vis-à-vis de la qualité de cette suite tardive. Un sentiment de "Cela ne sera jamais comme avant" motivé par les bribes d'informations sur le "nouveau dinosaure au nom absurde" et les affiches d'un mec faisant de la motocross au milieux de raptor... Bref... Je me suis pris une claque. Le film est sacrément bon, cohérent, plus sanglants que les premiers, il donne tout ce dont peut rêver un fanboy de la première heure tout en restant un très bon divertissement pour ceux qui ne connaissent pas la série: Ma petite amie qui était avec moi n'aime pas les dinosaures de base et n'a jamais vu un film jurassic park, désormais elle hésite à acheter un petit raptor "Blue" : Seul bémol le jeu d'un ou deux acteurs dont un français , mais peut être que sur ce point la je ne suis pas objectif car je m'attend toujours à ce qu'il réponde au téléphone avec la voix de TATA :)
    stallonefan62
    stallonefan62

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 597 critiques

    4,5
    Publiée le 24 octobre 2016
    Nouvel opus toujours aussi impressionnant !! Visuellement le film propose de superbes images et des effets spéciaux de haute qualité !! Il n'y a qu'à voir le réalisme des dinosaures !!! Les scènes d'actions sont nombreuses, rythmés et impressionnantes avec un final est incroyable !! Le casting est très bon notamment Chris Pratt mais les star sont les dinos et ils sont assez mise en avant dans cette suite !! A noter quelques références nostalgiques au 1er opus et une BO toujours aussi magnifique
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 907 critiques

    4,0
    Publiée le 12 février 2016
    Jurassic Park en 1993 est juste mon meilleur souvenir de cinéma. J'avais dix ans et c'était juste magique. C'était un peu le grand écart avec la naïveté de Hook réalisé deux ans plus tôt mais ça ne m'avait pas dérangé des masses. Après deux épisodes sortis en 1997 et 2001, ça fait évidemment plaisir de revoir les dinos même si rien n'a fondamentalement changé entre le parc de John Hammond et celui de Simon Masrani. D'ailleurs, on retrouve B.D. Wong/Henry Wu, le fameux généticien asiat' et ce ne sera pas le seul clin d’œil adressé aux fans. Il y a le fameux thème de John Williams, les jeeps, des plans, etc. Ainsi, ceux qui ont vraiment apprécié le Jurassic Park d'origine ne peuvent pas détester la mouture de 2015. On y retrouve les mêmes pointes de violence éclairant le récit et ne le destinant pas forcément aux enfants. Même si les enfants aiment être effrayés. J'ai senti même un certain plaisir sadique de la part du réalisateur à faire mourir certains personnages comme la nounou par exemple toujours vissé sur son smartphone. Le combat final est d'excellente facture et l'alchimie entre les deux héros marche plutôt bien. Peu sympathique au premier abord, la rousse Bryce Dallas Howard et Chris Pratt forment un beau tandem et j'attends de voir dans la suite d'ores et déjà programmée l'évolution de leur relation. Quant à Omar Sy, certes il fait un peu gadget et semble là avant tout pour jouer le black rigolo comme il en est de coutume dans les films d'action américain. Mais il pourra se targuer d'être dans un Jurassic Park. A l'époque du Visiophon, qui l'aurait cru ?
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 806 critiques

    3,5
    Publiée le 18 septembre 2016
    Jurassic World est plutôt réussi, même s'il n'atteint pas les hauteurs des premiers films de Steven Spielberg. L'histoire n'est pas très originale, mais elle se suffit à elle-même. L'atmosphère à la fois merveilleuse (lorsque l'on voit des dinosaures inoffensifs) et inquiétante (pour les dinosaures prédateurs) est très bien réalisée. Le casting est plutôt bon. N'étant pas fan de Chris Pratt, je suis obligé qu'il colle très bien à son personnage de bad boy et que c'est un bon acteur de film d'action. Bryce Dallas Howard incarne sa comparse féminine de manière tout à fait correcte. Les jeunes acteurs jouent assez naturellement. Vincent d'Onofrio joue un méchant assez caricatural. La musique de Michael Giacchino est pas mal du tout, mais elle est loin du thème mémorable de John Williams. Les effets spéciaux sont irréprochables. L'Indominus Rex est absolument terrifiant. On ressent quand même l'objectif un peu simpliste de vouloir faire plus spectaculaire que les précédents volets (un dinosaure plus terrifiant, plus grand, plus dangereux). On est un peu dans la surenchère. Le spectacle est assuré, par contre, l'histoire manque d'originalité, notamment sur l'écriture des personnages : les enfants sont archétypiques des personnages de mioches au cinéma. Ça n'en est pas moins un film très divertissant.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 22 juin 2015
    Quoi ? Un dinosaure hyper méchant et hyper carnivore semble avoir disparu de son immense enclos ? Vite courrons à l’intérieur vérifier et inspecter le mur d'enceinte comme une bonne petite balade (alors que consulter la géolocalisation du traceur implanté dans le dino AVANT de rentrer dans l'enclos -et pas PENDANT- aurait suffit à démontrer qu'il était toujours à l’intérieur... et aurait largement évité toute ce navet !) Voilà la première anecdote parmi tant d'autres des réactions totalement stupides de personnages sous-écris qui ne tiennent absolument pas compte des événements des trois premiers films. C'est mal joué, (la palme au plus petit des gamins et à la coureuse de fond en escarpins -fort solides, ma foi-) entre hommages maladroits (et les mecs, si on l'habillait en blanc comme Hammond ?) et repompages de scènes entières : Zero originalité... Dans le 1, c'était cruel, chaque mort était mémorable, choquante, ici (à l'exception de la secrétaire qui se fait picorer dans le lac à la manière d'un Dents de la Mer inversée) l'homme est juste de la chaire à canon (Bryce Howard envoie sans sourciller dix agents de sécurité à la mort et se met à chouiner devant un malheureux dino agonisant...) Crhis Pratt, télécommandé en fait le minimum. Et on est reparti pour une nouvelle trilogie... Youpee.
    -vnr-
    -vnr-

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 19 juin 2015
    Mon Dieu .. Si la possibilité d'attribuer des "sous-étoiles" n'est pas encore d'actualité sur Allociné, "Jurassic World" devrait facilement permettre de l'introduire. Que reste t-il du Jurassic Park des années '90. Que reste t-il du roman de - feu - Michael Chrichton ? Ma réponse est : rien. Ce film n'a aucune âme. De la réalisation aux acteurs; des effets spéciaux aux dialogues; du scénario à la crédibilité. Il est difficile, comme moi, d'avoir imaginé un navet pareil lorsque, dans ma jeunesse, je découvris le film de Spielberg sur grand écran. Et pourtant, ils ont tout fait pour détruire tout ce qui nous faisait rêver, espérer ou sursauter à l'époque. Ce film est une insulte au roman comme au premier opus. Autant tenter de comparer "Alien" à "Alien 4". J'espère que ceux qui liront ce message auront la conscience tranquille en attendant 9 mois pour voir cette daube passer sur une chaîne nationale, un soir d'ennui total. Et encore .. puisse une coupure d'électricité vous frapper.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top