Notez des films
Mon AlloCiné
    Solène Rigot dans Les Révoltés : portrait d'une jeune actrice
    Par Brigitte Baronnet — 14 juil. 2015 à 17:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'affiche ce mercredi des Révoltés avec Paul Bartel, Solène Rigot se prête à notre questionnaire portait d'une jeune actrice. Faites connaissance avec la comédienne vue dans Tonnerre, 17 filles ou La permission de minuit.

    Jour2fête

    Prénommée en début d'année pour son rôle dans le premier long métrage Tonnerre de Guillaume Brac, Solène Rigot s'est prêtée à notre questionnaire portrait d'une jeune actrice. Remarquée notamment dans La Belle vie, 17 filles ou encore La Permission de minuit, la comédienne de 22 ans est à l'affiche ce mercredi des Révoltés de Simon Leclère, avec Paul Bartel.

    Premier souvenir marquant de spectatrice ?

    A chaque fois, ce que je dis, c'est La Cité de la peur ! Je l'ai regardé tous les ans depuis que j'ai 7 ans. C'est Les Nuls, ils sont drôles !

    Comment as-tu commencé à devenir comédienne ? C’était un hasard de la vie ou une envie depuis toute petite ?

    C'était un hasard. J'avais 16 ans, je faisais du cirque à l'école de Rosny, d'où je viens. J'ai été repérée par une directrice de casting, puis par mon agent. Elle m'a passé sa carte, ça a commencé comme ça. 

    Ca te trottait dans un coin de la tête ou pas du tout ?

    Je ne sais pas . Enfin, si, j'avais fait du théâtre, mais j'avais arrêté parce que ça m'ennuyait; le prof était ch****. Mais c'est tout ce que j'avais fait avant. Mais le cirque, c'est faire du spectacle, se montrer en spectacle. Je pense que ça fait partie de la même veine.

    Rezo Films
    Vincent Lindon dans La Permission de minuit de Delphine Gleize

    Ça fait quoi de se voir à l’écran la première fois ?

    C'était pour La permission de minuit, un film de Delphine Gleize. C'était bizarre. Je pense que je n'ai pas regardé en fait. C'est l'ego mal placé des comédiens !

    J'avais un peu peur, mais j'avais ramené deux très bons potes avec moi. Au moins, je savais que j'étais entourée. Après, je pense que je l'ai regardé avec une certaine innocence. J'étais là à découvrir, à me remémorer mes souvenirs de tournage... C'est ce qu'il se passe tout le temps, mais différemment maintenant.

    As-tu des amis comédiens de ta génération ?

    Audrey Bastien, c'est une très bonne amie. Et toutes les filles de 17 filles : Yara Pilartz, Esther Garrel, Louise Grinberg, Roxane Duran... On se voit de temps en temps. C'est une bonne team !

    ==> "17 Filles" : actrices et réalisatrices au micro !

    La bande de 17 filles

    Y a-t-il des comédiens d’autres générations qui t'inspirent ?

    Ellen Page. Je l'ai bien aimé dans Juno.

    Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ? 

    Je ne sais plus, mais j'ai un souvenir du premier film que j'ai fait. Il y avait Vincent Lindon : au départ, je ne savais pas qui il était, mais il est très impressionnant. Je ne me souviens plus exactement : il était en train de conduire, tout en jouant en même temps. Je lui ai demandé hyper naïvement : ce n'est pas trop dur de jouer en conduisant ? Il m'a dit : non, plus c'est difficile, plus j'aime ça. Ce n'est pas un conseil, mais parfois j'y repense.

    C'est ce que tu recherches aujourd'hui dans tes choix de films ? D'aller vers la difficulté ?

    Oui, car c'est avec la difficulté qu'on avance. Avec la difficulté, on va oublier un certain aspect du jeu, pour se concentrer sur cette difficulté là. Du coup, je ne sais pas, il y a un truc plus naturel... Je ne sais pas ecnore très bien, je découvre.

    RECTANGLE PRODUCTIONS - WILD BUNCH - FRANCE 3 CINÉMA
    Solène Rigot avec Vincent Macaigne dans Tonnerre de Guillaume Brac


    Est-ce qu’une musique peut t’inspirer dans ton travail ?

    Oui, beaucoup. Ca dépend des circonstances. Les musiques que j'écoute pendant que je travaille, les musiques du moment vont devenir les musiques de l'inspiration. Vu que j'en écoute pas mal, ça change à chaque fois. J'écoute un peu de tout. Il faut varier; si on s'enferme dans un genre, ce n'est pas bien.

    Passer derrière la caméra, une tentation ?

    Je ne sais pas pour l'instant. Pourquoi pas, mais pas maintenant.

    Et après ?

    Après Les Révoltés, on devrait découvrir Solène Rigot dans le film belge Puppy Love, dont la sortie n'est pas encore datée en France.

    Dernièrement, elle a tourné dans Saint Amour, le nouveau film signé Delépine-Kervern, avec Benoit Poelvoorde, Gérard Depardieu et Vincent Lacoste.

    La bande-annonce des Révoltés, avec Paul Bartel et Solène Rigot

    Les Révoltés Bande-annonce VF

    Propos recueillis par Brigitte Baronnet le 12 janvier 2015 à Paris 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • MickDenfer
      un caméléon français ! lol
    • Leonzat
      Plutôt mignonne. D'autres générations ? Mais Ellen Page à juste six ans d'écart avec elle.
    Voir les commentaires
    Back to Top