Mon compte
    Bande-annonce Armageddon Time : non, ce n'est pas un film catastrophe mais l'un des chocs de Cannes
    7 sept. 2022 à 11:45
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    Attendu pour le 9 novembre prochain, Armageddon Time, mis en scène par James Gray, dévoile ses émouvantes premières images.

    Après Ad Astra, son film de SF avec Brad Pitt sorti en 2019, James Gray est de retour derrière la caméra avec Armageddon Time ! Cette fois, le réalisateur révélé par The Yards opère un virage à 180 degrés, passant de la science-fiction au drame ancré dans le réel. Et non, malgré le titre, ce n'est pas un film catastrophe.

    Le récit nous transporte au milieu des années 1980, dans le quartier du Queens à New York. Ce dernier est sous l'hégémonie du promoteur immobilier Fred Trump, père de Donald Trump, futur président des Etats-Unis.

    Un adolescent, Paul Graff, étudie au sein du lycée de Kew-Forest School dont le père Trump siège au conseil d'administration de l'école et dont Donald Trump est un ancien élève.

    Après The Lost City of Z et Ad Astra, James Gray revient avec un long-métrage qui s'annonce aussi percutant que ses premières œuvres, Little Odessa, The Yards ou La Nuit nous appartient.

    UN FILM AUTOBIOGRAPHIQUE ?

    Cette histoire semble très personnelle pour le metteur en scène, qui a lui-même grandi dans les années 80 dans le Queens, sous l'ère du président Ronald Reagan.

    "C'est notre métier de mettre une part de nous dans notre travail. C'est le meilleur moyen pour entrer dans la tête de quelqu'un d'autre. Je dois être aussi intime, direct et honnête avec vous que possible", confiait James Gray en mai dernier au micro de Brut.

    À l'instar de Paul Thomas Anderson avec Licorice PizzaAlfonso Cuarón avec Roma ou Kenneth Branagh avec Belfast, James Gray s'inspire de sa jeunesse pour nous raconter une partie de l'Histoire de son pays.

    Le réalisateur de 53 ans était venu à Cannes pour présenter Armageddon Time en Compétition. Le film a été très bien accueilli par la presse et le public du Festival, bien qu'il soit reparti sans récompense.

    Le long-métrage est porté par le jeune Michael Banks Repeta, qui incarne Paul Graff. On a déjà pu avoir un aperçu de son talent dans le récent Black Phone. Le comédien donne ici la réplique à un casting 5 étoiles réuni par James Gray : Anthony Hopkins, Anne HathawayJeremy Strong et Jessica Chastain.

    Armageddon Time débarquera en salles le 9 novembre 2022.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top