Mon compte
    Invictus
    note moyenne
    4,1
    35171 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Invictus ?

    2 242 critiques spectateurs

    5
    643 critiques
    4
    875 critiques
    3
    329 critiques
    2
    259 critiques
    1
    85 critiques
    0
    51 critiques
    Artriste
    Artriste

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 436 critiques

    4,5
    Publiée le 8 décembre 2022
    Avec Invictus, Clint Eastwood réalise un magnifique drame biographique traitant d'un événement important et d'un grand homme. En effet, l'histoire nous fait suivre la transformation que va opérer Nelson Mandela, après être devenu président de l'Afrique du Sud en 1994, à travers l'équipe de rugby nationale qui jouera le mondial de 1995 à domicile. Une formation qu'il va utiliser comme symbole afin d'unifier le peuple après des années d'apartheid. Ce scenario nous plonge pendant environ deux heures dans un récit historique poignant et rempli d'espoir, qui mêle à la perfection la politique et le sport. On y découvre un Nelson Mandela inspirant dans toutes ses décisions qui sont uniquement dans le but d'aider à changer les mentalités pour réconcilier les deux camps qui s'opposent, à travers cette équipe peu talentueuse et donnée perdante qui va se surpasser sous son impulsion. Un réconciliateur œuvrant à apporter de la fierté et de la grandeur à sa nation arc-en-ciel, à l'image du public divisé qui va se rattacher à sa cause. Il s’efforce à transmettre de belles valeurs comme le pardon, qui est difficile a accepter par une partie de la population. Une population et des collaborateurs qu'il traite d’égal à égal dans ses rapports. On découvre également ses failles dues à ses près de trois décennies passées en prison qui l'ont séparé de sa famille avec qui il entretient des relations compliquées. Étant aussi le premier président noir élu à la tête du pays, il existe un danger pouvant survenir autour de lui. Une potentielle menace qu'on nous montre à travers ses gardes du corps qui tiennent une place importante dans ce récit. Les personnages sont attachants, à commencer par Nelson Mandela incarné à la perfection par Morgan Freeman dont la ressemblance est frappante au point d'avoir l'impression que c'est lui. Il est impossible d'oublier son visage passant des sourires au ton grave. Matt Damon se démarque également en jouant ce rôle de capitaine et meneur d'hommes de la sélection, faisant le lien entre le président et son équipe. Ces deux noms sont entourés par d'autres acteurs tout aussi appréciables. Les échanges entre tous ces individus procurent beaucoup d'émotions, notamment à travers des mots impactants et touchants. Les discours du président sont tout simplement bouleversants, empreints d'une grande sagesse et d'une intelligence rare. L'ensemble est réalisé de façon sobre mais efficace par Clint Eastwood, qui nous offre des matchs réalistes à l'ambiance joyeuse. Un visuel accompagné par une b.o. aux notes séduisantes, qui mettent en avant des compositions traditionnelles du pays. Cette leçon d'humanité s'achève sur une dernière partie accordant un match généreux, avant de nous laisser sur une très belle fin. Difficile de ressortir indemne d'Invictus, qui s'avère être une œuvre émouvante et nécessaire pour permettre de se souvenir d'un passé qu'il ne faut pas oublier et d'un humain d'une grande bonté.
    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 177 abonnés Lire ses 1 820 critiques

    4,0
    Publiée le 4 décembre 2022
    Une ode au sport et a ses vertus fédératrices. Clint Eastwood réussit à faire le constat d'une situation politique qui a créé de profondes injustices, et a donner un espoir de renouveau en braquant ses caméras sur la coupe du monde de rugby de 1995. On connaît tout à l'avance mais on se laisse bercer par cette belle histoire. Eastwood fait preuve de beaucoup de sensibilité pour brosser ses protagonistes, montre comment le pardon libère les êtres et fait évoluer. Clint a tout compris.. . Morgan Freeman est a l'aise dans les bottes de Nelson Mandela et Matt Damon est parfait de sobriété
    B Nathan121
    B Nathan121

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 27 octobre 2022
    Attention chef d'oeuvre ! Ce film est une pépite à ne pas rater, du grand Clint Eastwood et des acteurs au top.
    Antonin Rigaud
    Antonin Rigaud

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    4,5
    Publiée le 9 septembre 2022
    Clint Eastwood a encore une fois réalisé un très bon film de rugby avec un très bon casting qui donne envie en plus de la musique.
    GéDéon
    GéDéon

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 338 critiques

    3,5
    Publiée le 22 février 2022
    Avec ce long-métrage sorti en 2009, Clint Eastwood revient sur la fin de l'Apartheid en Afrique du Sud en abordant le sujet à travers l’organisation de la Coupe du monde de rugby de 1995. Morgan Freeman qui apparait sous les traits de Nelson Mandela et Matt Damon en tant que capitaine de l’équipe des Springboks restent très crédibles dans leurs rôles respectifs. Ils sont tous les deux le symbole d’une nation qui va tenter de se rassembler après de nombreuses années de déchirure. Pour parfaire la noblesse de son histoire, le réalisateur omet volontairement quelques passages sombres de cet évènement sportif, notamment la demi-finale opposant l'Afrique du Sud à la France qui fut arbitrée avec beaucoup de partialité permettant aux Springboks de se qualifier de manière douteuse. Bref, un film historique enjolivé pour mieux décrire les premiers pas vers la réconciliation du peuple sud-africain.
    Bon Samuel
    Bon Samuel

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 104 critiques

    0,5
    Publiée le 26 octobre 2021
    En le regardant en dvd je me suis enuyer ferme nelson Mandela qui fait que causer ou marcher dans les rue . Le rudby en voit presque rien et sa se voit que clint eastwood ni connaît rien.
    claude o.
    claude o.

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 21 octobre 2021
    Il y a des films qui sont une leçon de vie que vous recevez dans les tripes .Invictus en fait parti ,cet hommage à Mandela montre un homme qui après avoir passé 27 ans dans 4 m2 à fait de son adversité le moteur de son action de président rassembleur zoulou et afrikaner ensemble.Son leitmotiv le pardon et le dépassement de soi.A la fin de ce film mon cœur coulait de mes yeux et cet épisode rugby n est qu un prétexte à la mise en œuvre de ses idées. Je viens du pays du rugby en ne suis pas fan suite au souvenir cuisant de ma jeunesse mais là j ai que souhaitais la victoire et admiré la force du groupe sud africain
    Aajaan Tao
    Aajaan Tao

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 97 critiques

    5,0
    Publiée le 3 octobre 2021
    Je suis le capitaine de mon âme et je suis le maître de mon destin

    Clint Eastwood réalise l'exploit d'un septième chef-d'œuvre consécutif – et le deuxième en un an avec "Gran Torino" ! Comme d'habitude avec Clint Eastwood, c’est la (quasi-)perfection : adaptation, scénario, production, montage, casting, interprétation et bande son. En bref, Clint Eastwood devrait être le lauréat ultime d'un Oscar chaque fois que les sujets qu'il couvre sont transformés en œuvres cinématographiques majeures.

    Il le mérite, car la quasi-totalité de son travail, à la fois en tant qu'acteur que réalisateur, est une quête constante de vérité et de justice.

    Avec "Invictus", il nous offre une autre grande fresque humaine, où triomphent grandeur d'âme et force de coeur, rendant ainsi hommage à l'un des plus grands hommes d'Etat de l'histoire : Nelson Mandela.

    L'atmosphère qui régnait en Afrique du Sud à la fin de l'Apartheid au début des années 1990 est parfaitement récréée. Quant à Morgan Freeman, il est tout simplement l’incarnation du leader de l'ANC, promu président de la République d'Afrique du Sud. Sa performance époustouflante est également digne d'un Oscar du meilleur acteur.

    Merci M. Clint Eastwood, et félicitations pour ces grands et purs moments de cinéma, indispensables examens de conscience afin de ne pas oublier.

    Invictus de William Ernest Henley

    Dans les ténèbres qui m’enserrent,
    Noires comme un puits où l’on se noie,
    Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
    Pour mon âme invincible.
    Dans de cruelles circonstances,
    Je n’ai ni gémi ni pleuré,
    Sous les coups du hasard,
    Ma tête saigne mais reste droite.
    En ce lieu de colère et de pleurs,
    Se profile l’ombre de la mort,
    Et bien que les années menacent,
    Je suis et je resterai sans peur.
    Aussi étroit soit le chemin,
    Nombreux les châtiments infâmes,
    Je suis le maître de mon destin,
    Je suis le capitaine de mon âme.

    4.9/5
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 216 abonnés Lire ses 4 056 critiques

    3,0
    Publiée le 7 juin 2021
    En adaptant le récit de la victoire des springboks à la coupe du monde de rugby au lendemain de la fin de l’apartheid,
    Clint Eastwood signe un film profondément humaniste où les valeurs du sport serviront à la réconciliation d’une nation, mais desservi par un rythme un peu mou et par un excès de bons sentiments, malgré l’interprétation formidable de Morgan Freeman et celle convaincante de Matt Damon.
    Biertan64
    Biertan64

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 355 critiques

    3,5
    Publiée le 5 avril 2021
    Avec Invictus, Clint Eastwood montre la réconciliation du peuple sud-africain par le prisme du sport.
    C'est très naif de voir une nation déchirée par l'apartheid recréer une unité derrière son équipe de rugby et de faire croire que blancs et noirs puissent se sauter fraternellement dans les bras suite à une simple victoire sportive, après avoir été divisés si longtemps.
    Mais derrière ce déferlement de bons sentiments peu réalistes, cela permet de faire un biopic sur la prise de pouvoir de Nelson Mandela en mettant en avant ses convictions humanistes et son sens du pardon.
    Morgan Freeman interprète de façon exceptionnelle le grand leader africain et, en accaparant à lui seul toute l'attention, il gomme les failles scénaristiques ou de mises en scène (impression que la coupe du monde est la priorité et le seul souci du nouveau gouvernement, trop grande importance donnée aux matchs de rugby, surtout quand ils sont aussi mal filmés)
    Donc un ré-écriture candide de l'histoire mais une belle histoire tout de même, à laquelle nous avons envie de croire.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 17 février 2021
    Encore un très bon film du maestro Clint, retraçant l'histoire de l'Afrique du Sud encore divisée durant la période post-apartheid sous le président Mandela brillamment joué par Morgan Freeman, qu'on a maintenu l'habitude de voir sous les caméras de Clint Eastwood. La jeune recrue est Matt Damon, plus discret, qui joue le capitaine de l'équipe de rugby sud-africaine lors de la Coupe du monde de l'époque. Ce film nous montre l'unification d'un peuple à travers un seul et même drapeau le temps d'un match de rugby, démontrant que le sport est un réel symbole de solidarité et d'union.
    Alexis Gatito
    Alexis Gatito

    Suivre son activité Lire ses 89 critiques

    2,0
    Publiée le 17 février 2021
    Trop de bavardage et pas assez de bonnes scenes de rugby. Dommage. Aussi tout fan de rugby sait que la coupe du monde devait etre gagnée par les sud africains...donc cela rend la chose beaucoup moins épique et du coup cela casse tout. Certes, comme le disait de nombreux joueurs du XV de France, la frustrations de 15 gars ayant perdus injustement une demi n'est rien par rapport aux joies et l'union de tout un peuple. Un peuple en reconstruction qui en avait bien besoin, derrière un Mandela pronant le vrai, se réconciller.
    yO0f’s
    yO0f’s

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 197 critiques

    3,5
    Publiée le 5 février 2021
    "Invictus" revient sur la coupe du monde du rugby de 1995, organisée dans une Afrique du Sud en pleine quête de renouveau idéologique. Avec à la tête un Nelson Mandela fraichement élu, le pays essaie de tourner la page de l'Apartheïd, de faire cohabiter plusieurs ethnies différentes, de réconcilier surtout une communauté noire encore rancunière des années de discrimination et de massacres qu'elle a subies du colonisateur blanc. Clint Eastwood, à travers une mise en scène astucieuse mais perfectible, va nous démontrer à quel point un événement sportif d'une telle envergure peut contribuer à souder un peuple, et comment l'emblématique Mandela aura trouvé une méthode prodigieuse de spoiler: stimuler ses joueurs, de les pousser à se transcender, de leur faire prendre conscience de l'impact d'une victoire finale sur la situation sociale du pays, jouant ainsi un rôle majeur dans l'exploit du couronnement des Springboks. Le chef d'Etat délaisse même des affaires importantes pour se consacrer à cette tâche, sa sagesse et son sens de l'humanisme le pousseront avec détermination à
    se servir de cette occasion pour appaiser les tensions. Il est au centre de ce film, qui, à travers des exemples édifiants de sa gestion inédite de situation délicates, à travers des discours profonds et convaincants, va louer son optimisme inébranlable, sa foi en la philantropie, son travail acharné et surtout son aura lui permettant de bénéficier d'une capacité d'influence hors du commun. Morgan Freeman aura excellé dans ce rôle compliqué, tant en imitant avec brio sa posture, sa gestuelle, son accent qu'en utilisant d'une manière naturelle et parfaitement dosée son sourire légendaire. L'hommage dédié à Nelson Mandela est la grande force d'"Invictus", on en retient qu'il y a toujours moyen de s'opposer sans vexer, de convaincre sans faire preuve d'autorité, et de motiver par la symbolique, l'art et l'inspiration du moment qu'on est un homme respectable, travailleur, positif et déterminé. Pour ce qui est du déchirement du pays, si les quelques scènes d'enfants noirs vivant dans la pauvreté interpellent notre émoi, il aurait peut-être falllu insister un peu plus en développant davantage les contrastes et en aggravant les hostilités encore présentes. Ce quiest aussi fortement dommage c'est qu'on n'est pas non plus vraiment plongé dans une ambiance de coupe du monde. Toutes les festivités autour ont été oubliées, la ferveur populaire a été trop sommaire, le match d'ouverture commence anonymement comme n'importe quel match amical et les cérémonies ont été complètement zappées. Le grand défaut du film a sans doute été d'avoir été à l'image de la scène de la hakka des new-zélandais devant des Springboks de marbre, il manque d'intensité, de tact, il aurait gagné en émotion, en splendeur, en capacité d'immersion s'il avait osé accentuer certains aspects. Pour le côté edulcoré de cette histoire vraie, et les anti-thèses involontairement omises, certes c'est dommage pour notre culture, mais c'est du ressort de tous les films tirés d'une histoire réelle. On ne peut pas tout mettre à l'écran non plus sinon le film ferait 5 heures, le tout est de rester un minimum fidèle à la réalité pour développer une idée positive derrière qui a réellement existé, et à ce niveau là le contrat est bien rempli. Défendant un point de vue intéressant par rapport à un épisode en apparence d'odre sportif, "Invictus" aurait pu, s'il était mieux inspiré, puiser tout son potentiel et devenir un petit chef d'oeuvre du 7ème art, l'essai n'est hélas pas concluant mais a au moins le mérite de nous mêler avec admiration dans l'intimité du grand Nelson Mandela.
    AdriBrody
    AdriBrody

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 390 critiques

    3,5
    Publiée le 16 janvier 2021
    Même si Clint Eastwood n'est pas au top de sa forme, Invictus reste un film sympathique retraçant l'arrivée au pouvoir de Nelson Mandela et la victoire de l'Afrique du Sud en coupe du monde de rugby de 1995.
    Matt Damon y est très bon, Morgan Freeman légèrement en dessous des rôles qu'il a déjà pu avoir. Son jeu nous fait d'ailleurs parfois sortir du film avec certains tics qui rappellent qu'il s'agit d'un acteur et non de Mandela.
    Le scénario, probablement romancé semble tout de même proche de la réalité. Mais le film tire sur la longueur, notamment le match final. Même s'il s'agit du dénouement et donc il faut qu'il soit important, il prend trop de place pour pas grand-chose. De même pour les tensions inutiles comme l'avion au-dessus du stade.
    Il n'empêche que le message de l'unification par le sport y est pertinent même si encore une fois, certains personnages hostiles envers les noirs deviennent amis avec eux juste avec un match, cela me parait un peu brut.
    hugo SW DW
    hugo SW DW

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 12 janvier 2021
    Étant rugbyman je suppose que j'ai encore plus apprécié ce film.
    J'ai lu énormément de gens Qui disait que ce n'était pas un chef-d'œuvre. À cela j'ai une chose à répondre faut pas confondre chef-d'œuvre et culte effectivement ce n'est pas un film culte dont on entend parler tout le temps entre soirée avec cinéphile, Mais ça n'en reste pas un des meilleurs films sur le racisme (et plus particulièrement sur Nelson Mandela) jamais fait (le meilleur étant bien sûr couleur pourpre). Le film mélange sport racisme et histoire. Histoire car le film est à la limite du documentaire, sport car il nous raconte comment l'Afrique du Sud a gagné la coupe du monde de rugby (et surtout les All blacks on final) et racisme car le film nous raconte aussi l'histoire et la vie de Mandela dans cette période.
    Tous les personnages sont attachants les dialogues sont extrêmement bien écrit la scène finale (qui montre l'affrontement All Black contre l'Afrique du Sud en finale de coupe du monde) est extrêmement bien filmé on ressent tous les coups les chocs les accélérations etc.… (Comme je l'ai dit au début étant rugbyman j'ai encore plus recentit cet effet surtout sur les chocs). La relation noir/blanc est extrêmement bien géré, humour lui aussi est très bien gérer (mention spéciale à la scène de Mandela dis que c'est dur de reconnaître les blanc car ils se ressemblent tous (Image bien évidemment aux préjugés des blancs sur les noirs)).
    Bref que vous soyez cinéphile ou non aller voir ce film si vous êtes cinéphile vous allez-vous rendre compte à quel point c'est bien filmé (surtout la scène de fin)et si vous ne l'êtes pas vous allez quand même passer un extrêmement bon moment surtout grâce au dialogue.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top