Notez des films
Mon AlloCiné
    Projet Almanac
    note moyenne
    3,4
    3058 notes dont 230 critiques
    répartition des 230 critiques par note
    20 critiques
    43 critiques
    77 critiques
    58 critiques
    17 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Projet Almanac ?

    230 critiques spectateurs

    Squall Monchagol
    Squall Monchagol

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 60 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mars 2015
    Je trouve ce film vraiment injustement noté. Un film de science fiction temporel filmé en fan footage ? Original ! De bonnes réflexion, un concept prenant, une vrille incontrôlable à la manière d'un requiem for a dream, un vrai film d'auteur avec des prises de risque qui ne parleront pas à tout le monde, mais, vraiment, ce film n'est pas juste un teenage movie de plus, non, qu'on l'aime ou pas, nous sommes obligé de souligner l'effort de la realisation et de l'écriture qui cherche à faire quelque chose d'unique. Pour moi c'est réussi, ce film rejoint la liste des films traitant du temps que j'ai beaucoup aimé tout en faisant lui même des clins d'oeil constant à ces films (terminator, looper, retour vers le futur, le jour sans fin, frequence interdite

    Dommage que ce qui est est récompensé aujourd'hui, ce soit les films sans prise de risque qui ressorte la même sauce que celui deux mois auparavant. L'originalité ne paie plus. Des défauts, il en a, même je prefère mille fois ça à un cinema prévisible et ennuyeux.
    Loup V.
    Loup V.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 7 mars 2015
    J'attribue 5 étoiles au film "Projet Almanac", non seulement pour remonter la note très basse qu'a obtenu ce film, mais également parce que j'ai particulièrement été touché par ce film.
    Project Almanac est un film qui nous plonge au plein coeur du thème de la "machine à explorer le temps", découpé en deux grandes parties : La partie création de la machine, et la partie voyage dans le temps. Filmé du début jusqu'a la fin par une caméra, le film nous offre une multitude de scène, créant ainsi un fabuleux mélange entre "film de science-fiction" (tel que "L'effet papillon") et "film pour adolescent" (tel que "Projet X").
    Bien évidement, quand on traite le sujet des voyages dans le temps, on ne peut pas garantir un scénario cohérant tout le long du film. C'est le cas avec Project Almanac, qui, malgré la complixité du sujet, reste compréhensible pour le public.
    Les acteurs ont été selectionnés avec soin, chaque personnage remplit parfaitement son rôle. On rigole, on se laisse prendre dans le jeu de la caméra, et on se retrouve avec ces 5 lycéens qui vont changer leur destin.
    Attention à la fin du film, qui reste très complexe selon moi (voir incohérente pour certain), mais qui permet de clore le film avec suspense.
    Je recommande donc vivement ce film, et je viendrai voir avec plaisir les futurs films de ce nouveau réalisateur.
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2847 abonnés Lire ses 1 446 critiques

    2,5
    Publiée le 28 février 2015
    "Projet Almanac" aborde, et c'est amusant, le même thème que "Bis" qui n'a en même temps strictement rien à voir...
    Autant la comédie française était mignonne et légère en soi, autant le film de SF de Dean Israelite, se veut sérieux et crédible, même si les acteurs sont ici de grands adolescents très brillants, un peu loufoques sur les bords.
    Maintenant et autant le savoir, tout est filmé par un des personnages du groupe, c'est donc très mouvementé, même très saccadé à la limite de l'overdose au final et du mal de tête, sans que cela ne soit justifié à ce point...
    Si on arrive à mettre difficilement ce détail de côté, on rentre assez vite dans l'univers de ces petits savants prêts à intégrer le célèbre MIT, lesquels sont d'une énergie et d'une curiosité sans limite !
    Les voir devant leurs équations, leurs recherches et leurs hypothèses concernant la machine à remonter le temps, est assez sidérant et réaliste...
    Le réalisateur a su créer un univers impressionnant autour de cette bande de chercheurs complètement passionnés. Il suffit d'observer à la vitesse V, leurs réactions, leurs déductions pour être pris à fond dans leur projet incroyable...
    Ensuite, tout change brutalement dans le ton et l'esprit de ce film qui devient bien plus conventionnel quand l'idylle amoureuse prend le dessus.
    Certains passages deviennent alors un peu longs et ennuyants !
    L'idée était pourtant intéressante et l'esprit général également pour qu'on se sente séduit par cette histoire très intrigante !
    Les promesses n'ont pas été tenues jusqu'au bout, dommage !
    Bien loin de "Projet X", incomparable par sa différence évidente et son thème principal, ce film moins ambitieux pourra être vu, si on arrive à faire abstraction de la folie de cette caméra plutôt exubérante et exténuante !
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 844 abonnés Lire ses 1 196 critiques

    1,5
    Publiée le 27 juillet 2015
    Ce que l'on retiendra de ce "Projet Almanac" c'est à quel point les producteurs américains (ici, Michael Bay) ont cette capacité à prendre la jeune génération pour une belle bande de pigeons débiles.

    Alors que les premières vingt minutes plutôt réussies pouvaient nous laisser espérer un très sympathique film de voyages temporels, "Projet Almanac" va rapidement tourner complètement à vide et patiner sur une histoire d'amour adolescente indigne de la pire série MTV. La découverte d'une machine à voyager dans le temps par une bande d'adolescents ne leur servira, dans un premier temps, qu'à avoir de meilleures notes à un examen, à gagner au loto, à aller à un festival de musique (?) ou à réparer une erreur sentimentale. Malgré quelques sourires, tout cela se révélera d'une indigence assez rare et finalement pathétique quant aux ambitions et aux rêves que les scénaristes collent à la jeunesse actuelle.
    Le film tentera alors de développer quelque chose autour du danger des voyages temporels dans sa dernière demi-heure (ben oui, il faut bien raconter quelque chose au bout d'un moment sinon on se fait griller) mais là encore, ce sera un échec tant les incohérences se multiplieront et insulteront l'intelligence de n'importe quel spectateur, amateur ou non de ce genre de films.
    Et ce n'est pas l'utilisation du procédé du found-footage qui changera la donne (d'ailleurs, pourquoi diable avoir opter pour ce format si c'est pour avoir un rendu esthétique si peu naturel et réaliste ?).

    Mais là, où "Projet Almanac" sent l'arnaque à plein nez c'est, qu'avant d'être un film, il s'agit probablement du placement de produits le plus éhonté de toute l'histoire du cinéma, même le clip du plus has-been des rappeurs n'aurait pas osé un truc pareil. Chaque (mais vraiment chaque) scène est une publicité dissimulée pour, au hasard, Coca-Cola, Red Bull, Samsung, Maserati, Microsoft et des dizaines d'autres marques.

    Bref, une sorte d'opération marketing totalement foireuse (on se souviendra tous pour l'éternité de l'affiche française qui proclamait fièrement "Il a l'air de déglinguer !") à laquelle on préférera sans mal sa parfaite antithèse, le brillant "Primer" de Shane Carruth, petit film indépendant de 2004 d'à peine 7000 dollars sur les mêmes thématiques temporelles et doté d'une qualité dont semble dépourvue "Projet Almanac" : l'intelligence.
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 421 critiques

    3,5
    Publiée le 4 mars 2015
    Réalisé par un débutant en la matière et des jeunes acteurs débutants également, le film se révèle au final plutôt bon sans qu'il soit pour autant exceptionnel ni même totalement maîtrisé. Notamment on trouvera des failles dans l'exploitation du scénario parfois dont on nous sert une histoire de science-fiction plutôt intéressante et captivante sur un groupe d'adolescents se mettant à construire une machine à voyager dans le temps dont ils utiliserons leur invention avec les joies et les conséquences qui vont avec les retours en arrière. Des défauts également dans la réalisation où est ici employé le found footage qui est une technique de réalisation avec une caméra subjective appelé communément caméra à l'épaule, où j'ai eu un peu de mal au début car n'adhérant habituellement pas au style mais qui s'est avéré au final pas trop mal maîtrisé. Le divertissement est honnête où l'on passe très clairement un bon moment, moi qui m'attendais à un navet, je fus finalement plutôt agréablement surpris. La bande son est très bonne et s'accorde bien avec les images et le genre employé pour le métrage et lui donne un rythme bien cadencé. Une légère dose d'humour est présente et les effets visuels sont bons. Le jeune casting réussi plutôt bien dans son ensemble avec : Jonny Weston, la jolie Sofia Black D'Elia, Virginia Gardner, Sam Lerner... Un film au projet prometteur qui nous offre au final un bon moment sympa et si de plus vous adhérez beaucoup à la technique de réalisation found footage qui y est employé, vous ne pouvez qu'apprécier.
    Ma note : 7/10 !!
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1820 abonnés Lire ses 3 786 critiques

    2,0
    Publiée le 14 mai 2015
    Bon... honnêtement je m'attendais à bien pire et je ne vais pas être si méchant que ça, même si évidemment c'est mauvais. En fait je me pose juste la question de qu'est-ce-que ça pourrait donner un film du genre sans found foutage et avec un bon réalisateur/scénariste ? Parce que le début s'il n'est pas original, n'est pas fondamentalement mauvais. Bon on ne sait pas pourquoi ils filment et tout... mais bon... passons... acceptons que nous sommes en présence de gens qui filment tout, tout le temps. J'ai envie de suivre cette bande d'amis qui aiment inventer des trucs et qui tombent sur une machine à remonter le temps. Mais j'ai envie de le voir pas pour ce qu'ils vont faire avec la machine, mais pour les moments de vrai, de beau qui vont se dégager.

    Tout la partie intrigue, qui fait un peu penser à l'effet papillon (qui n'était pas déjà pas brillant), ben je m'en cogne ! Je veux voir des scènes, plus longues que celles du film, où des ados règlent leur problèmes d'ados avec une machine à remonter le temps. Avoir une bonne note en classe, draguer, assister à un concert... tout ça j'aime bien.

    Mais vu que de toute façon on n'est pas débile, on peut prédire la fin à des kilomètres... ben toute la dernière partie avec son pseudo suspens n'a pas de sens, sans parler du manque total de cohérence.

    Je suis plutôt partisan, comme pour la jetée, d'une timeline unique et où on ne peut rien changer, là le film commence à partir là-dessus... mais en fait non... ce qui multiplie les incohérences (des personnages qui devraient se rencontrer...) Après si le film présentait quelque chose d'intéressant, je n'aurai rien dit... mais là c'est dommage de ne pas utiliser ce concept pour procurer de l'émotion.

    J'adorerai voir un film un peu naturaliste sur les bords, sans réelle intrigue, où des jeunes voyages dans le temps. Mais genre vraiment ! Sauf que voilà, c'est produit par Bay... c'est pas très fin... dommage.

    Un bon sujet foiré par manque d'ambition artistique et par une volonté de faire un divertissement gras pour ados.
    nikolazh
    nikolazh

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 060 critiques

    2,0
    Publiée le 27 février 2015
    Encore des producteurs qui pensent que le résultat va être original et différent parce que c'est un film tourné façon found footage, comme d'autres pensaient la même chose avec la 3D... Donc non, si à la base le scénario est moyen, l'artifice n'en fera pas un meilleur film, bien au contraire. On retrouve donc ici tous les pièges du genre, le réalisateur ne se souciant absolument pas de justifier qui tient la caméra ou pourquoi, et le résultat est plus que tiré par les cheveux. Bref, ça ne fonctionne tout simplement pas, et ce n'est pas le scénario, tout aussi invraisemblable (on dirait que ça a été écrit par des élèves de collège) qui sauve les meubles. Reste une bande de jeunes acteurs plutôt sympathiques dans l'ensemble, et une atmosphère de " SF light " pas désagréable... Un épisode regardable de série TV genre la 4e dimension peut être, mais surement pas un film de cinéma.
    Capucine L.
    Capucine L.

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 61 critiques

    2,0
    Publiée le 1 mars 2015
    L’idée de base est intéressante. Maintenant, faut arrêter les dérapages et les incohérences.

    On pourrait partir avec des a priori pour ce film. Cela commence plutôt bien, on s’amuse avec eux, c’est plutôt sympa. Mais à partir du moment où David perd un peu les pédales avec sa romance, cela part un peu dans du n’importe quoi et des probabilités inimaginables. Depuis quand le fait d’embrasser une fille ou non change autant le futur ?

    Forcement, quand on change le passé, il y a des conséquences ensuite. Mais il vaudrait mieux que cela reste un minimum probable comme avec l’histoire de la mère de David et Christina. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

    De plus, continuons dans les incohérences, en retournant dans le passé, les personnages peuvent se croiser. Mais logiquement, à force de retourner dans le même passé pour ressayer de réussir, les personnages ne devraient-ils pas se revoir justement retourner dans le passé ?

    La fin peut laisser sans voix, et pas forcement dans le bon sens. Pourquoi toute cette histoire pour au final finir comme ça ? Cela n’a aucun sens, il n’y a rien à retenir.

    Dans l’ensemble le casting est plutôt intéressant. Chacun peut s’identifier à un des personnages sans problème car ils ont tous un problème différent qui pourrait nous concerner entre le manque d’argent pour les études ou encore le harcèlement à l’école.
    JAYchangédepseudo
    JAYchangédepseudo

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 26 février 2015
    Ce film a un casting de jeunes acteurs prometteurs mais la fin est prévisible malgré ça j'ai bien aimé ce film
    Mondocine
    Mondocine

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 293 critiques

    1,0
    Publiée le 25 février 2015
    Qu’on se le tienne pour dit, Projet Almanac est bien loin du revival modernisé de Retour vers le Futur. Il est même déjà très loin, ne serait-ce que de contempler la haut de la semelle des chaussures. Le film de Dean Israelite nous rappelle surtout à quel point le cinéma a changé, à quel point est révolu, ce temps où l’entertainment intergénérationnel était capable d’allier spectacle, sincérité et qualité, dans des aventures fabuleuses qui nous faisaient décoller de nos fauteuils pour entrer dans un monde magique où tout était possible. Cynique à s’en étouffer, Projet Almanac se rangerait plutôt dans le rayon des produits marketing aux allures de mille-feuilles immangeable remplaçant la pâte feuilletée par d’innombrables couches de bêtise superposées les unes sur les autres. Mauvais et ennuyeux, insipide et tenu par des enjeux dramatiques que l’on voit venir à des kilomètres, voilà une belle ineptie pour d’ado qui prend le public-cible pour des ânes que l’on peut gaver de foin. Transformé en Alex de Orange Mécanique, les yeux écarquillés devant un spectacle abrutissant et lobotomisateur, on est condamné à subir une histoire qui multiplie les sorties de route et les incohérences, qui produit du cliché à la chaîne, à commencer par son quintet de héros fadasses à la recette ultra-classique, trois mecs, deux filles, le génie geek et ses copains d’enfance looser, entourés de la blonde de service et de la brune qui fait fantasmer et qui rejoint l’équipée en cours de route. Il manque juste « le bouboule de service rigolo » en fait. Quand on vous dit que tout fout le camp de nos jours… Et puis vient le choix du found footages. Si l'on pouvait repartir dans le passé, on irait demander au réalisateur : "Pourquoi ?". Non, mieux, on n'irait pas revoir le film.
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    2,5
    Publiée le 26 février 2015
    Un temps considéré comme un genre en pleine expansion dans le cinéma, le found footage s’est peu à peu effacé de l’inconscient collectif, ne laissant que les films d’horreur (Paranormal Activity et consorts) exploiter ce format à leur guise. Et si certains projets sont passés inaperçus comme le récent Écho, Michael Bay relance aujourd’hui la machine en tant que producteur avec ce long-métrage dont la sortie en salles n’a cessé d’être repoussée à ce 25 février 2015, tout en changeant de titre. Un tel projet valait-il vraiment autant d’attention ?

    Amis des scripts bien écrits et respirant l’originalité à plein nez, autant vous le conseiller tout de suite : passez votre chemin, Projet Almanac n’est vraiment un film qui saura combler vos attentes. Surtout que la thématique du voyage dans le temps a déjà été traitée maintes et maintes fois au cinéma, allant de La machine à explorer le temps à X-Men : Days of Future Past, en passant par la saga Terminator, la trilogie Retour vers le Futur et Men in Black 3. Un sujet qui a été vus dans tous les angles possibles et inimaginables, autant dire que Projet Almanac partait avec un sérieux handicap, celui de n’avoir pas grand-chose à dire. Et c’est malheureusement le cas pour ce film, qui en prenant des adolescents comme personnages principaux, va reprendre toutes les ficelles du genre pour mettre en place son histoire :
    spoiler:
    gagner au loto, se venger d’une personne ne pouvant pas vous saquer, réussir une interro loupée, participer à une fête alors que vous ne pouviez pas avant… sans oublier l’éternel danger du « modifier ne serait-ce qu’un minime détail du temps entraîne de lourdes conséquences » et un soupçon de « quoique l’on fasse, l’histoire est écrite d’avance »

    . Projet Almanac n’est donc pas le film qui saura réinventer quoi que ce soit, se contentant juste du minimum scénaristique syndical pour justifier sa mise en chantier.

    Mais à défaut d’avoir une once d’ambition, il faut bien reconnaître que le long-métrage de Dean Israelite se présente au public comme un petit film n’ayant que la prétention de divertir. Et sur ce point, Projet Almanac remplit son cahier des charges sans véritablement chercher à impressionner l’assistance. Le but ici est juste de raconter l’aventure de cette bande d’adolescents, de la fabrication de la machine jusqu’aux problèmes qu’ils rencontrent et qu’ils doivent corriger, ni plus ni moins. Une simplicité des plus enfantines qui porte néanmoins ses fruits, étant donné que l’ensemble se révèle être assez plaisant à suivre. En effet, les personnages en question ne sont pas des abrutis comme les productions Michael Bay avaient jusque-là l’habitude de mettre en avant (les remakes de films d’horreur comme Vendredi 13, le récent Ninja Turtles), ringardisés par un humour balourd et des répliques lamentables. Non, dans Projet Almanac, les protagonistes sont des adolescents comme les autres, ayant leurs problèmes et leurs envies, vivant des situations que tout le monde a au moins déjà subi... Des personnages tout bonnement proches du spectateur, facilement identifiables auxquels il n’est donc pas difficile de s’attacher et de les suivre dans leur mésaventure temporelle rythmée, l’interprétation honorable des jeunes comédiens, méconnus du grand public, faisant le reste.

    Et le found footage dans tout cela ? Pourquoi avoir choisi ce format pour réaliser Projet Almanac ? Depuis sa popularisation avec le succès du Projet Blair Witch, ce type de mise en scène avait pour but d’immerger le public dans une réalité créée de toute pièce mais au combien crédible tout en lui faisant ressentir ce qu’éprouvaient les protagonistes, sans oublier quelques enjeux scénaristiques. Ici, comme pour la plupart des récents films de ce genre, il ne s’agit que d’un simple artifice non justifiée. Dans le cas du long-métrage de Dean Israelite, le fait qu’un personnage filme constamment caméra à la main est expliqué par le fait que chaque expérience vécue avec la machine à explorer le temps soit un moment à immortaliser. Quid donc des passages intimistes ou de la dernière demi-heure de l’ensemble ? Comme la plupart de ses congénères, Projet Almanac use assez mal du found footage, étant spécialement composé de séquences qui, d’un point de vue réaliste, non pas lieu d’être, une personne censée n’étant pas supposer filmer telle ou telle situation dans la vraie vie. Sans oublier les nombreuses coupures entre chaque plan d’une même scène, témoignant de la présence d’un montage qui rappelle que le public à affaire à un film et non une vidéo amatrice réalisée par un individu lambda.

    Sans aucune prétention ni ambition, Projet Almanac n’est rien d’autre qu’un sympathique divertissement, agréable à regarder mais vite oubliable, qui n’a de Michael Bay que les moyens en matière d’effets spéciaux (assez bons, au vue d’un budget de 12 millions de dollars) et des placements de produits un peu poussifs par moment (
    spoiler:
    par exemple, une canette de telle marque en lévitation

    ). Alors qu’à première vue, le film s’annonçait comme un nouveau Projet X, Projet Almanac se rapproche bien plus de Chronicle sans toutefois l’égaler. C’est déjà ça !
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 809 abonnés Lire ses 1 045 critiques

    2,5
    Publiée le 26 février 2015
    Je m'attendais à pire, mais ce n'est pas pour autant une pépite. Le film débute avec la construction de la machine, un peu trop lente à mon goût. Puis les voyages dans le temps arrive, et là ça devient assez fun. Qui ne rêverait pas de gagner au loto en connaissant les chiffres à l'avance ? D'aller à un festival et s'éclater ? Bref c'est très sympa. Les problèmes arrivent car qui dit retour dans le passé dit changement dans le présent, un peu du genre effet papillon mais version « ados ».
    Dommage qu'il y ait des incohérences dans l'histoire et on suit cette histoire sans grand accrochage.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 641 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    3,0
    Publiée le 28 février 2015
    Ce film est plutôt pas mal mais sans plus.
    J'ai été un peu déçue.
    Divertissant mais rien d'exceptionnel.

    spoiler:
    Aussi c'est confus vers la fin et j'ai trouvé justement que la fin est un peu bizarre.
    Thomas G.
    Thomas G.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 26 février 2015
    Projet Almanac est le premier film avec caméra à la main que je vois et je ne suis pas déçu. En allant le voir je m'attendais à quelque chose de déjà vu ou à voir pas mal de paradoxe ... et bien je me tromper l'un comme l'autre. En effet si aujourd'hui les jeunes pouvaient avoir entre les mains une machine à voyager dans le temps ,et bien la plupart feraient la même chose que dans ce film ! Et ce choix de réalisation de caméra accentue le côté réaliste du film (si on peut parler de réalisme), le jeu d'acteur n'est pas mauvais, l'humour et les émotions sont au rendez - vous , et on reste sur sa fin ! Même si le sujet est facile à choisir il est cependant difficile à maîtriser, en effet les réalisateurs peuvent vite tomber dans le paradoxe et l'incompréhension, cependant Projet Almanac évite les paradoxes et maîtrise assez bien son sujet sauf à la fin où ce n'est juste pas possible au niveau temporel ce qu'il ce passe (je ne spoil pas pour augmenter le suspens ;

    En bref, garnis de bon effet spéciaux et étant assez original j'ai passer un excellent moment devant ce film et espérons qu'il y est une suite !
    César D.
    César D.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 616 critiques

    3,0
    Publiée le 27 février 2015
    le thème du voyage dans le temps est loin d'être nouveau, mais ici, il est traité du point de vue d'adolescents (enfin, d'acteur de 22, 25, ou 32 ans jouant des ados de 17 ans, ça n'aide pas la crédibilité).
    la première partie du film est assez ennuyeuse, la construction de la machine est laborieuse, pour les personnages, comme pour les spectateurs. la seconde partie est plus rythmée, mais est plombée par les minauderies du blondinet avec sa dulcinée. c'est très culcul, mais ça pourrait plaire aux adolescentes. d'ailleurs, tout le film est taillé pour plaire aux ados. des rapports entre eux, à la musique. ça reste honnête, toutefois, même si ce petit teen-movie de science-fiction sera oublié dès la sortie de la salle.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top