Mon compte
    M3GAN
    Note moyenne
    2,9
    2887 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur M3GAN ?

    340 critiques spectateurs

    5
    36 critiques
    4
    63 critiques
    3
    118 critiques
    2
    73 critiques
    1
    30 critiques
    0
    20 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Pop corn critique
    Pop corn critique

    3 abonnés 11 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 27 décembre 2022
    Un film d'horreur ? Pas vraiment... Si vous vous attendiez à flipper, à rester accroché à votre siège pendant de longues minutes c'est malheureusement raté !

    Ça n'en fait pas pour autant un mauvais film mais la communication qui a était fait autour de ce dernier qu'on pourrait définir comme mensongère, nous laissés penser qu'on allait assister à un véritable remake de Chucky qui allait non pas nous glacer le sang mais créer de l'angoisse, certes là nous sommes sur une œuvre bien différente qui se rapproche beaucoup plus à de la SF d'action qu'à vraiment de l'horreur (marketing oblige on en voudra pas à Universal... même si un peu quand même !)

    Pour en venir au film lui-même si on le juge à sa vraie nature (comme un film d'sf Horrifique) je dirais que le film est pas mal : les acteurs jouent bien sans plus, la réalisation fait le taf mais n'est pas incroyable non plus, les effets visuels de la poupée sont vraiment bleufants telle qu'elle paraît humaine !

    Ce qu'on pourrait reprocher au film c'est bien son scénario qui peine parfois à aller au bout de son idée ou même de boucler beaucoup trop vite les boucles à mon sens, j'aurais peut-être préféré un peu plus de suspens, et voir les émotions des personnages évoluer de manière plus intéressante, ainsi qu'approfondir les personnages secondaires. Le film essaye malencontreusement de faire de l'horreur mais ça ne prend pas et c'est bien dommage.
    Le côté émotion par apport à la mort des parents de Cady est quant à elle assez fort, une scène en particulier (que je ne dévoilerais pas ici pour rester sans spoilers) m'a vraiment ému et fonctionné très bien.

    En bref M3GAN est un bon film de SF (et pas d'horreur désolée) qui marche plutôt bien au seul défaut d'aller parfois un peu vite sur différents points et de ne pas être assez inventif sur d'autres. J'ai passé un bon moment même si j'en attendais peut-être plus.
    Bart Sampson
    Bart Sampson

    310 abonnés 577 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 29 décembre 2022
    Première bonne surprise de mon marathon cinéphile, ce Megan, très habile film d'épouvante très politiquement incorrect.
    M3GAN est un miracle technologique, une cyber poupée dont l’intelligence artificielle est programmée pour être la compagne idéale des enfants et la plus sûre alliée des parents. Conçue par Gemma, la brillante roboticienne d’une entreprise de jouets, M3GAN peut écouter, observer et apprendre tout en étant à la fois l’amie et le professeur, la camarade de jeu et la protectrice de l’enfant à qui elle est liée. Quand Gemma devient tout à coup responsable de sa nièce de 8 ans, Cady, dont les parents sont soudainement décédés, elle n’est absolument pas prête à assumer son rôle. Débordée et sous pression au travail, elle décide de lier le prototype M3GAN encore en développement à la petite fille, dans une tentative désespérée de résoudre ses problèmes sur ces deux fronts. Une décision qui va entraîner d’épouvantables conséquences.
    Mine de rien le film nous fait passer quelques messages sur l'envahissement de la technologie dans la sphère enfantine et familiale, sur les dangers d'une intelligence artificielle sans cadre éthique et globalement sur le vers caché dans le fruit forcément délicieux de la société numérique de demain.
    Epatant je vous dis!
    Adelme d'Otrante
    Adelme d'Otrante

    160 abonnés 1 061 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 2 janvier 2023
    Il ne faut pas aller voir M3gan pour avoir peur mais depuis quelques années avec Blumhouse on commence à avoir l'habitude. Par contre la poupée est très réussie, à la fois belle et démoniaque, et donne un bon coup de vieux à Chucky et consorts. Et puis la réflexion sur les enfants et leurs jouets 2.0 où le choix de privilégier sa carrière à sa famille n'est pas si bête que ça.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    2 197 abonnés 4 259 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 30 octobre 2023
    Blumhouse produit de l'horreur mainstream en règle générale et ce n'est pas forcément mémorable, surtout pour un amateur du genre comme moi. Mais Megan a une particularité, c'est davantage un film de sf anticipation qu'un film d'horreur, et le résultat est tout autre. Si vous attendez un Chucky au féminin, ben vous serez déçu. Peu de scènes horrifiques, peu de meurtres en fait, encore moins de sang. Certes le film a une certaine dimension angoissante, mais surtout pour ce qu'il anticipe du futur. L'omniprésence des écrans, de la technologie, les parents qui confient leurs enfants à des machines, des IA, le progrès pour se débarasser de ses responsabilités, voilà quelques thèmes très actuels brassés par Megan qui aborde notamment l'addiction numérique chez les enfants de façon frontale et efficace. C'est un vrai atout de Megan qui dans une histoire qui aurait pu virer seulement au spectacle un peu guignolesque, brasse des sujets modernes et tente de proposer une vision pour demain. Bien rythmé, avec ce qu'il faut de spectaculaire, d'humour aussi, intelligent, Megan fonctionne franchement comme un divertissement plaisant. D'autant mieux qu'il est solidement interprété, entre autres par une Allison Williams félicitait à juste titre pour ce rôle qu'elle campe à merveille. Elle est le grand atout du film, face à une jeune actrice, Violet McGraw, qui s'en sort elle aussi très bien, sauf à quelques moments où elle surjoue un peu. Toutefois, il faut l'avouer, Megan a été très bien façonné. Comme Chucky, elle arrive à prendre corps grâce à un habile mélange d'animatronique, de marionnettes, d'interprétation d'acteurs. Le petit budget du métrage écarte les sfx habituelles, et tant mieux, on croit bien plus à ces effets pratiques et le design de Megan a été superbement pensé. Elle peut s'imposer comme une antagoniste récurrente je pense.
    Formellement, outre les effets spéciaux justement, convaincants car tous artisanaux et très bien fichus, je note une réalisation très solide. On sent le petit budget du métrage dans les décors, l'ambition formelle un peu restreinte (la multinationale qui n'a pas énormément de personnelle ni des locaux impressionnants), mais le budget a été placé là où il fallait, lors des scènes d'action, des scènes spectaculaires, et la mise en scène est maline. Du coup, on ne sent guère les petits 12 millions du projet, soit 10 de moins que le dernier Dany Boon !
    Megan a été un gros succès, et franchement, je comprends. Efficace, divertissant, pertinent, si on le prend comme un film de sf on passera un très bon moment, si on le prend comme un film d'horreur, en revanche, on sera sûrement déçu. Mais on sent les intentions de l'équipe, plus anticiper les dérives technologiques modernes que de faire sincèrement peur avec des moyens de l'épouvante. Aussi, je recommande ! 4
    Bdfoucher
    Bdfoucher

    47 abonnés 94 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 1 janvier 2023
    Un bon film ... Megan se déroule comme un mélodrame où rapidement les faits insolites font déraper le récit, le rendant de plus en plus inquiétant, puis angoissant dans une montée maîtrisée vers un dénouement un peu trop spectaculaire et convenu peut être ... bref globalement j'ai aimé .

    Cathy, 9 ans (Violet McGraw) qui vient de perdre ses parents dans un accident est recueillie par sa tante Gemma (Allison Williams), une scientifique peu sociable, ingénieure en robotique qui travaille dans une industrie de jouets connectés où la concurrence est rude. Elle s'acharne au développement d'une poupée révolutionnaire, grandeur nature, pilotée par l'intelligence artificielle de dernière génération et la technique du "deep learning": c'est Megan. Mais dans cet univers de robots , la nièce de Gemma s'ennuie ferme. Pour la distraire Gemma décide d'accélérer la mise au point de Megan dont les dernières étapes de la mise en point sont hâtivement achevées. L'idée du nouveau jouet est en de donner aux enfants un compagnon qui les assistera toute la journée et veillera à leur sécurité .

    Le résultat est un miracle. Megan et Cathy deviennent fusionnelles, au point de ne plus savoir qui imite et qui l'autre. L'entreprise qui a financé les recherches exulte et s'apprête à lancer leur nouvelle icône à grand renfort de médias. Mais très vite les choses dérapent. Megan qui est programmée pour protéger Cathy en vient, petit à petit, ce pour la protéger, à éliminer rationnellement tout ce qui pourrait être nuisible ou dangereux pour elle. D'abord un chien puis sa propriétaire irrascible, puis un garçon du même âge...

    Quand Gemma comprend que la créature qui a appris beaucoup, y compris ses propres limites , s'auto gére complètement, elle tente de la débrancher, déchaînant une violente réaction du robot qui finit par être détruit.

    Le thème de la poupée maléfique n'est certainement pas neuf et celui de la créature qui échappe à son créateur est traité depuis Frankenstein au cinéma. Mais le film est très cohérent, bien conduit . La performance de Amie Donald, 11 ans, qui est danseuse et qui interprète le rôle de Megan, est à mettre au crédit de la distribution. Globalement le film produit son effet et délivre sa dose d'adrénaline même s'il n'est pas un moment d'épouvante...
    Simon1310
    Simon1310

    134 abonnés 246 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 5 février 2023
    Megan se trouve a la croisée des films chucky le remake et The Boy, et ne tire aucun avantage de ses 2 influences. Le début fait paraitre Megan comme la personne idéale pour une petite fille qui a perdu ses enfants, mais rien de malaisant ne vient nous heurter avec cette poupée, trop sage, trop lisse, ce que le remake chucky avait réussit à faire avec une poupée bien plus inquiétante. Du coté The Boy, le réalisateur n'exploite pas la vallée de l’étrange avec cette poupée si proche de l’être humain, mais dont artificialité aurait du nous aux yeux. Au lieu de cela Megan est filmé platement, elle ne nous effraye pas, pire elle parait normal dans un monde ou tout est connecté. On a comme d'habitude des meurtres prévisible, une évolution de deux personnages qui doivent apprendre à se connaitre et entre les deux, une poupée qui aurait du être inquiétante.
    Mang'Art Kush
    Mang'Art Kush

    10 abonnés 31 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 29 janvier 2023
    Soyons honnête, ce film est très bon, c’est pas un chef d’œuvre ni une révolution du genre mais le scénario est très bien ficelé et les acteurs très bons. J’avais l’habitude de regarder des commentaires avant de voir un film mais je vais cesser cette habitude parceque les critiques de beaucoup d’entre vous sont infondées.
    Lyah
    Lyah

    363 abonnés 1 011 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 28 décembre 2022
    Un film au scénario plutôt pas mal, mais dommage qu'il ne fasse pas plus peur que cela... La poupée est par contre vraiment bien faite. Le résultat final est tout à fait correct, mais pas inoubliable.
    Floki
    Floki

    7 abonnés 149 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 26 janvier 2023
    C'est dommage de remarquer dès le début du film des gros clichés, surtout le fameux "programme qui échappe a ses créateurs."

    Les petits geeks qui tapent sur un tas de touches sur le clavier, car c'est trop "des pros". En gros, c'est du "la petite poupée que ton enfant rêve d'avoir" "la petite fille triste et seule" Gnagna... Et puis même le contexte, ils vivent visiblement à notre époque (ils parlent en plus des TESLA), à quel moment, c'est possible de créer des robots comme ça a notre époque sans que ça choque les gens et même pas les employés ou le patron ? C'est limite s'ils ne rigolent pas au début, ça me parait totalement irréaliste.

    Je ne sais pas pourquoi il est classé dans "film d'horreur", les scènes censées faire peur sont en fait, drôle. spoiler: Entre la scène du tirage d'oreille de l'enfer & quand elle court comme un clébard...
    C'est impossible de ne pas rire. spoiler: Tu ne sais même pas pourquoi les lumières clignotent quand elle passe en mode "méchante"
    (On sait que c'est un effet pour faire peur, mais c'est totalement raté.) Et je ne parlerais même pas du "combat final"

    Bref, du réchauffé.
    RedArrow
    RedArrow

    1 589 abonnés 1 506 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 28 décembre 2022
    Avec un Chucky parti ensanglanter le petit écran, une Annabelle en léthargie derrière une vitrine de la collection des Warren ou encore un Brahms abandonné volontairement aux objets trouvés après le deuxième "The Boy", il était temps que le cinéma de genre US invente une nouvelle poupée tueuse capable de s'imposer dans le créneau laissé vacant par ses plus ou moins illustres consoeurs/confrères. Dans la lignée du Chucky 2.0 du reboot de 2019 (mais au design beaucoup moins moche), cette relève meurtrière est donc aujourd'hui assurée par M3GAN, un prototype de poupée high-tech que son inventrice, une sorte de Tony Stark de la conception du jouet, choisit de tester auprès de sa nièce laissée à sa garde après un terrible drame. Dotée de capacités évolutives assez sidérantes pour répondre aux besoins d'un enfant, M3GAN va évidemment outrepasser ses directives initiales avec un comportement de plus en plus radical envers celles et ceux qu'elle juge être des obstacles entre elle et le bien-être de sa jeune propriétaire...

    N'y allons pas par quatre chemins, "M3GAN" ne vaut le coup d'oeil que pour sa star robotique en elle-même. Par son apparence de petite fille factice, la découverte de ses aptitudes grandissantes, sa façon aléatoire de se mouvoir ou le sentiment de dangereuse dérive qui couve derrière ses regards appuyés, la seule présence aberrante de la poupée androïde au quotidien (et dans certains décors, celui de la forêt est bien trouvé) est le principal vecteur d'un minimum de malaise au sein d'un long-métrage peinant clairement à la mettre en valeur par son manque flagrant d'audace.
    Si, derrière son ascendant progressif sur la fillette puis ses passages à l'acte sur de rares victimes toutes désignées, le potentiel de M3GAN en tant que poupée déviante next gen se fait parfois bien sentir, on en vient très vite à imaginer le film bien plus réjouissant et fou qu'un James Wan en mode "Malignant" (il n'est ici que producteur) aurait pu en tirer pour échapper à celui si peu original que l'on nous inflige, bridant le moindre effort de la petite tueuse connectée par sa réalisation passe-partout et les ressorts d'un récit incroyablement paresseux.
    À travers la relation mère-fille de substitution ultra-clichée ou le milieu professionnel caricatural dans lesquels vient s'immiscer cet élément perturbateur, "M3GAN" ne va faire en gros que répéter son leitmotiv simpliste -la technologie ne peut remplacer la présence d'un être humain, un truc de dingue !- en suivant un chemin tout tracé dans la montée en puissance des agissements de sa menace, sans jamais chercher à en dévier vers quelque chose qui pourrait transcender ce schéma linéaire maintes fois utilisé (à part celui d'offrir au personnage de la tante/créatrice la réactivité d'une limande fossilisée devant la dangerosité pourtant si évidente de M3GAN). Le dernier acte aura au moins le mérite de se montrer un peu plus mouvementé même si, là encore, les événements s'enchaîneront sans surprise pour s'achever sur un épilogue cristallisant à lui seul la très faible dose d'inventivité de l'entreprise.

    Bref, une bonne poupée dingue ne fait pas forcément un bon film, et encore moins dingue. Aussi technologiquement avancée soit-elle, M3GAN aurait eu besoin des ficelles d'un vrai bon marionnettiste au-dessus d'elle pour s'imposer comme une tueuse iconique de son espèce. Ici, malgré ses qualités intrinsèques de jouet hors norme, elle n'est l'objet que d'un premier crash-test peu concluant.
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    719 abonnés 1 454 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 31 décembre 2022
    Encore une histoire de robot à l'intelligence artificielle exponentielle rapidement incontrôlable : mais cette fois, c'est une cyber poupée que tout enfant rêverait d'avoir... ou pas !
    J'ai été très agréablement surpris par le scénario plutôt cohérent et consistant de ce thriller fantastique pas si horrifique que cela, j'ai également adoré la personnalité logique et finalement cynique de cette marionnette électronique assez magnétique, il faut bien le reconnaître.
    Nous ne sommes pas du tout face à un film d'horreur classique sans réelle profondeur, mais bel et bien en présence d'une oeuvre de science-fiction d'anticipation vraiment prenante et réussie.
    Avec un peu plus d'audace (et peut-être de moyens), voilà un long-métrage qui aurait carrément pu atteindre des sommets !
    A la croisée de "Chucky" et de "Terminator" : palpitant et enthousiasmant !
    Site CINEMADOURG.free.fr
    Sandra T
    Sandra T

    2 abonnés 8 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 24 décembre 2022
    J'ai eu l'occasion de voir ce film lors des séances "vendredi de l'horreur", en avant-première. Mon souci ici c'est qu'à mon sens ce n'est pas un film d'horreur, mais plutôt en thriller psychologique d'anticipation si vous aimez la série Black Mirror ou le film AI, vous serez dans votre élément. Il y a énormément de bonnes idées de réflexion sur la parentalité et l'éducation des enfants dans le monde actuel. En revanche j'ai trouvé le format trop court de très bonnes pistes sont mises en lumière mais les 1h30 de film ne permettent pas d'exploiter tout le potentiel de M3gan. J'ai néanmoins passé un bon moment pendant ce film et le recommande.
    𝓂𝒶𝓉 𓆈 𝒽𝒾𝓈
    𝓂𝒶𝓉 𓆈 𝒽𝒾𝓈

    133 abonnés 1 143 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 15 janvier 2023
    Plusieurs morales exploitées sur la technologie intéressantes. Un déroulé assez calme et classique mais divertissant. Violet McGraw, jeune actrice talentueuse découvert la première fois dans la célèbre série "The Haunting Of Hill House" qui incarne très bien son personnage encore une fois, et elle a seulement 11 ans ! Déçu du peu de scène d'horreur, finalement c'est plus drôle qu'effrayant. Les effets spéciaux de M3GAN sont réussis. La fin est convenable. Petit film science-fiction épouvante avec des discours assez réalistes, principalement sur la place que prendrait la technologie dans notre monde (dans le film c'est un peu extrême). Quelques scènes amusantes où j'ai bien rigolé tellement que c'était débile lol. Pas parfait, mais divertissant !
    Tom Lbn
    Tom Lbn

    5 abonnés 28 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 31 décembre 2022
    Un épisode de Black Mirror dans le genre horrifique, Megan évolue et apprend tout au long du film, nous montrant les limites de la technologie à ne pas franchir.
    eduboisgeoffroy
    eduboisgeoffroy

    48 abonnés 99 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 28 décembre 2022
    Même si sur le plan visuel le film est réussi, il n'arrive pas à renouveler le genre "horror puppet" malgré quelques bonnes idées sur la déshumanisation liée aux écrans et au désinvestissement des parents dans l'éducation de leurs enfants, sans oublier les clins d'œil cinématographiques.

    Les deux actrices principales jouent très bien l'évolution des sentiments et relations entre la nièce et sa tante, mais sans le niveau de folie qui aurait été nécessaire au film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top