Notez des films
Mon AlloCiné
    Annie Hall
    note moyenne
    4,0
    4912 notes dont 243 critiques
    répartition des 243 critiques par note
    80 critiques
    86 critiques
    41 critiques
    19 critiques
    13 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Annie Hall ?

    243 critiques spectateurs

    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 212 abonnés Lire ses 2 301 critiques

    4,0
    Publiée le 4 juin 2019
    Quand Woody Allen déprime sur sa quarantaine et la séparation d'avec Annie Hall, cela donne une très agréable comédie humaine dirigée de main de maestro par le réalisateur New-Yorkais. Coécrit avec Marshall Brickman, son scénario original Oscarisé nous offre des dialogues et une multitude de scènes truculentes (les homards, la coccinelle que conduit Annie, son anniversaire...) scènes reprises dans un pitch final très réussi. Woody s'en donne a cœur joie dans cette histoire sans tabou, se moquant de lui-même, des médiocres, des personnalités artificielles et de Los Angeles, qu'il exècre copieusement. Si Woody Allen est aussi un très bon acteur, Diane Keaton est étincelante et drôle dans ce rôle de Annie Hall ; elle se révèle délicate, pertinente et sexy dans son personnage "d'étudiante" ingénue. A juste titre Oscarisée pour ce film, elle est également meilleure actrice BAFTA Award et Golden Globes en 1978. L'affiche de ce film nous offre également des guests prestigieux comme le Compositeur Paul Simon, Christopher Walken, la future star Sigourney Weaver, Shelley Duvall ...
    ghyom
    ghyom

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 150 critiques

    4,5
    Publiée le 22 février 2014
    Très drôle, un petit bijou d'écriture. Malgré tout,si je dois chipoter, j'ai eu, à la fin, l'impression de tourner un peu en rond et que Woody aurait pu (du?) supprimer deux ou trois scènes dans la deuxième partie du film (la scène où il emboutit 3 voitures entre autre). Ca reste quand même un très bon film à l'humour fin et intelligent et qu'on suit avec beaucoup de plaisir. Un vrai bon Woody Allen où l'humour de l'auteur rencontre une nouvelle fois le charme de Diane Keaton.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5547 abonnés Lire ses 10 538 critiques

    4,0
    Publiée le 28 juillet 2010
    Un règal! Après les bouffonneries à la Marx Brothers, Woody Allen entame sa pèriode new-yorkaise où le ton se fait plus grave ici! Ok ça restera quoi que fasse une comèdie de moeurs mais Allen veut changer! Toujours drôle mais plus tendre (même avec les homards), l'acteur-rèalisateur filme amoureusement Diane Keaton, rèvèle trois comèdiens dèbutants (Sigourney Weaver, Jeff Goldblum et Chris Walken) et fait la nique aux profs de cinè avec des dialogues jouissifs! Une bouffèe de bonheur des seventies et une chronique d'une histoire d'amour inoubliable qui reçoit pas moins de 4 Oscars à Hollywood dont le meilleur film, le meilleur rèalisateur, le meilleur scènario et surtout la meilleure actrice pour Diane Keaton qui trouve en Annie Hall un rôle en or puisqu'elle est ici l'actrice allènienne par excellence! Mais n'oublions pas que la même annèe, la comèdienne montra aussi de rèels talents dramatiques dans l'impressionnant "Looking for Mr. Goodbar" de Brooks...
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 133 abonnés Lire ses 1 093 critiques

    1,0
    Publiée le 25 mars 2009
    Autant j'arrive à rigoler avec ses comédies absurdes comme "prends l'oseille et tire-toi" même si ce n'est pas le summum de la comédie, autant je reste impassible à cet humour snobinard qui se croit intellectuellement supérieur simplement parce qu'il fait référence à des auteurs connus de la philosophie et de la psychanalyse. J'ai pourtant l'impression que Woody Allen essaie de s'attaquer justement à ces snobs issus de la bourgeoisie qui jonchent les trottoirs de New-york city mais qu'au final il ne fait que les taquiner dans une sorte de "qui aime bien, châtie bien". Pire, au final Woody allen et cette bourgeoisie snob, péteuse et insupportable ne font qu'un. Rien ne vaut les Monty Pythons par exemple pour rire à gorge déployée avec des sujets intellos (infinité de sketchs sur des écrivains, intellectuels, philosophes, politiques dans le flying circus...) ou sensibles (la religion dans la vie de brian par exemple) toujours abordés de façon extraordinairement drôle et intelligente. Woody Allen ne me fait pas rire du tout quand il joue se personnage d'éternel angoissé maladroit citant à tout va Freud et autres pointures intellectuelles.
    Ryce753
    Ryce753

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 431 critiques

    2,5
    Publiée le 4 mars 2013
    Mouais…bof, beaucoup de bavardages pour pas grand chose au final. Les thèmes abordés comme : la vie de couple, la sexualité et l’échec sentimental sont traités de manière fortement répétitive et monotone, provoquant un certain ennui durant le visionnage. Faut dire que la VF n’arrange rien. Les dialogues ne sont pas toujours très compréhensibles et Woody Allen dans son rôle de benêt de service en fait un peu de trop, ce qui finit par agacer. L’humour n’est pas mauvais mais pas de quoi s’esclaffer pour autant. La fin sauve un peu le film mais sans plus. Ca reste tout de même une référence de la comédie romantique à voir au moins une fois.
    Béatrice G.
    Béatrice G.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 458 critiques

    3,0
    Publiée le 7 avril 2014
    J'ai vraiment du mal avec les digressions philosophico-existentialistes de Woody Allen (duquel je préfère largement les comédies légères) et Annie Hall ne déroge pas à la règle. Comme dans d'autres films du même monsieur, ça parle beaucoup mais au final ça ne dit pas grand chose -heureusement ça ne dure qu'1h30, en plus c'est un peu toujours la même chose: Woody Allen en cynique névrosé qui déblatère sur la vie, la mort, les relations, etc. Annie Hall cependant est sauvée par quelques répliques et scènes bien trouvées (l'échange sous-titré entre Allen et Keaton par exemple) et la fraicheur et beauté de Diane Keaton.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 3 151 critiques

    1,5
    Publiée le 30 janvier 2014
    Dans "Annie Hall", on perçoit bien le style de Woody Allen que ça soit dans sa mise en scène ou dans l'écriture des dialogues. Les fans du cinéaste devront être aux anges. Personnellement, cette logorrhée m'a rapidement lassé et ennuyé. Et comme tout le film repose sur ces répliques pédantes, je l'ai trouvé indigeste.
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 275 critiques

    2,5
    Publiée le 13 novembre 2010
    La crise de la quarantaine de Woody en direct. Il fait le point sur sa vie affective à travers le prisme de sa relation avec Annie Hall. Pourquoi une note aussi médiocre pour un film qui est reconnu pour être un des chefs d'œuvre de Woody Allen? J'en attendais beaucoup et ai été un déçu. On a l'impression de suivre en direct sa psychanalyse avec toutes les phobies qui le hante. A l'époque ce fut son premier film du genre, mais depuis il en a fait tellement d'autres du même genre que le sujet me semble éculé... mais c'était pourtant le premier. Et dernière dérive: un film trop bavard, un écueil parfois chez Woody, avec un flot de paroles quelque fois étouffant. C'est tout de même un bon film. Des dialogues, très bien ciselés, une marque de fabrique chez lui. Et puis surtout une réalisation d'avant garde et très novatrice avec des idées de génies (les arrières pensées sous titrées, la partie dessin animé,...). Enfin un duo d'acteur de belle facture: Woody et la charmante et pimpante Diane Keaton. A voir pour les amateurs de Woody qui souhaitent découvrir la genèse de son œuvre.
    Alasky
    Alasky

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 2 317 critiques

    1,0
    Publiée le 16 juin 2009
    Je ne comprends toujours pas comment ce film a bien pu gagner quatre Oscars lors de sa sortie. M'enfin chacun ses goûts :)
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 20 janvier 2017
    Woody Allen dans son rôle de névropathe habituel, jacasseur obsessionnel qui veut battre le record du plus grand nombre d'âneries débitées par minute. Calme-toi, Woody Woodpecker, tu l'as d'ores et déjà ton record ! d'ailleurs, tiens, tu fais quoi mercredi soir ? on t'invite, surtout ne te noie pas dans un verre d'eau tiède à moitié vide. Pour lui donner la réplique, Diane Keaton habillée comme un sac, caquète comme une pie. Ces deux-là racontent n'imp' non-stop pendant 90 mn qui en paraissent 140. Ces deux têtes à claques filent une migraine carabinée, j'ai failli rater les apparitions de Jeff Goldblum et Christopher Walken en allant chercher deux Aspro. On ne sait pas ce qui soûle le plus : ses pleurnicheries de Caliméro, sa parano anti-sémite ou ses "blagues" à deux balles et un Mars. Oublie pas tes allumettes, Woody !
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 459 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mars 2014
    "Annie Hall" nous embarque dans la tête de Woody Allen avec des flash-back sur sa vie passée, et lui-même nous parlant aux spectateurs. Après un monologue d'ouverture délirant, on suit donc l'histoire d'Alvy, son amour avec Annie Hall, comment ils se sont rencontré, séparé, puis remis ensemble, le précédent mariage d'Alvy, sa vie professionnel, le tout entre blague de comique de cabaret, humour juif, observation sur le sexe, la vie, l'amour, certains romanciers ou cinéaste et références bien pensées et subtiles. Et on ne résiste pas une seconde au charme de cette comédie, magistralement orchestré par Woody Allen, certaines scènes sont superbe, comme quand il se revoit enfant, celle du homard ou celle de l'araignée. Cette comédie c'est aussi le passage à l’âge adulte, et on se retrouve parfois dans le personnage de Woody Allen, très juste et humain. L'intrigue sentimentale du film est bien faite, même si le coté comédie l'emporte et l'empêche d'être vraiment émouvante. Outre Woody Allen, et quelques furtives apparitions comme Christopher Walken ou Jeff Goldblum, Diane Keaton est étincelante, belle, subtile et intelligente, à l'image de ce "Annie Hall" finalement, comédie divertissante, charmante, extrêmement marrante et intelligente.
    gregbox51
    gregbox51

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 975 critiques

    1,5
    Publiée le 30 mai 2012
    J'ai rarement subi des dialogues aussi creux et inutiles si longtemps. Ecouter la triste vie de ma nettoyeuse portugaise avec son bon accent serait plus palpitant que ce pseudo-comique perdu dans ses pensées tout autant pseudo-freudienne. Inutile ....
    Don Keyser
    Don Keyser

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 640 critiques

    1,0
    Publiée le 30 août 2013
    Woody Allen est un artiste qui n'est pas à la portée de tous. En effet, sa mise en scène est propre à lui-même et tout le monde n'en est pas forcément fan. En regardant "Annie Hall", je m'attendais à rire un minimum par des dialogues très réussis. Néanmoins, malgré les quelques sketchs, on est très vite ennuyé. C'est même pire, le long-métrage devient chiant surtout avec un couple aussi lassant. Ainsi, bien qu'en se forçant, on est obligé de lâcher. Le film n'est donc pas du tout captivant.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Je me suis réveillé en plein sursaut l'autre nuit, limite en crise de panique : "Annie Hall ! J'ai pas encore vu Annie Hall ! ". Un scandale pour le prosélyte Allenien que je suis. 20 ans que je saoule ma dulcinée en essayant de la convaincre que "Woody Allen, un type qui arrive à marier humour juif et Dostoievski, Groucho Marx et Ingmar Bergman, c'est vraiment trop génial tu vois j'veux dire... (avec l'accent germanopratin qui va bien, sinon c'est moins crédible). Ce à quoi ma dulcinée répond invariablement : "ton type là, il est sympa, mais il fait toujours le même film." Aaargh, arrière béotienne ! Et donc, Annie Hall, que je n'avais pour une raison inexplicable jamais vu jusqu'à hier soir. Et donc... Et donc connaissant la place fondamentale de ce film dans la carrière de Woody Allen, j'avais peur d'être déçu, de le découvrir bien trop tard...Et si son cinéma m'éblouit toujours autant, il ne m'étonne plus beaucoup depuis bien longtemps... Et là, bam, la vraie claque, comme la première fois où j'ai regardé Manhattan ou Harry dans tous ses états, ou Crimes et délits. Quelle merveille ! Quelle joyau d'humour verbal, rarement inégalé, même chez lui ! Quelle inventivité visuelle et de mise en scène ! Surtout, Annie Hall-Diane Keaton compose l'une des figures féminines les plus émouvantes du cinéma américain. La complexité de la relation entre Annie et Alvy alternant entre tendresse, complicité, exaspération, schizophrénie et âpreté est d'un niveau de maitrise rarement atteint, y compris par le maitre lui-même dans ses oeuvres ultérieures. Finalement, je suis content d'avoir tant attendu pour voir ce chef-d'oeuvre, j'arrive à un âge où il de plus en plus difficile de ne pas être blasé...
    butlov
    butlov

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 284 critiques

    3,0
    Publiée le 14 octobre 2013
    Etant né après 1977, j'ai eu un peu de mal à me laisser entrainer par cette relation entre deux américains artistes, diamétralement opposés dans leurs personnalités. Je découvre un peu abasourdi l'univers cinématographique de Woody Allen à cette époque. Je vous avoue, que des films plus contemporains comme (Vicky Cristina Barcelona, Match point ou Blue Jasmine), ne ressemble en rien à celui-ci, probablement parce que Woody Allen, ne joue pas dedans. Dans Annie Hall, je découvre un psycho-maniaco dépressif, juif, particulièrement chiant, égocentrique et un tantinet un peu trop intello... C'est à mon sens, ce qui plombe un peu le film... Même, lorsqu'il s'apprête à avoir un rapport sexuel, avec cette charmante, Annie Hall, il faut qu'il intellectualise la situation. J'ai du mal à trouver cela vraiment sexy !... Mais y'a quelque chose qui ne fonctionne pas dans ce couple, et cela décrédibilise pas mal l'histoire, comment une femme ouverte d'esprit, pleine de vies et intelligente, comme annie, peut tomber sous le charme d'un type comme alvy ? Il n'a rien d'un sex-symbol, il se complait dans ses oeuvres soi-disant comiques, et il est particulièrement petit. Lorsqu'on les voit côte à côte, y'a un tel contraste, qu'on a du mal à croire, qu'ils sont en couple... J'ai l'impression, que dans ce film, Woody Allen, fantasme plus la vie qu'il aurait aimé mené, s'il n'avait pas été juif, petit et intello... Du reste, c'est un film bien réalisé, très bien interprété, et peut-être subtil, puisqu'il s'agit d'une introspection. Mais le film s'apparente, plus à une psychanalyse, plutôt qu'à une Oeuvre d'Art. Je préfére de loin, Woody Allen metteur en scène et scénariste, plutôt qu'acteur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top