Mon compte
    Dernier maquis
    Bande-annonce Dernier maquis
    22 octobre 2008 en salle | 1h 33min | Comédie dramatique
    De Rabah Ameur-Zaïmeche
    |
    Par Rabah Ameur-Zaïmeche, Louise Thermes
    Avec Rabah Ameur-Zaïmeche, Abel Jafri, Christian Milia-Darmezin
    Presse
    3,5 21 critiques
    Spectateurs
    2,8 128 notes, 32 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Au fond d'une zone industrielle à l'agonie, Mao, un patron musulman, possède une

    entreprise de réparation de palettes et un garage de poids-lourds. Il décide d'ouvrir une mosquée et désigne sans aucune concertation l'imam...

    Regarder ce film

    En VOD
    UniversCiné
    UniversCiné
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    ARTE FRANCE
    ARTE FRANCE
    Location dès 3,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    Dernier maquis Bande-annonce VF 1:35
    Dernier maquis Bande-annonce VF
    29 123 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Les films du 22 octobre 2008 4:57
    Les films du 22 octobre 2008
    46 804 vues
    Rabah Ameur-Zaïmeche, François Bégaudeau Interview : Dernier maquis 12:58
    Rabah Ameur-Zaïmeche, François Bégaudeau Interview : Dernier maquis
    4 724 vues

    Dernières news

    1ères séances : "High School Musical 3" triomphe !
    News - Box Office
    mercredi 22 octobre 2008
    A propos de "Dernier maquis"...
    News - Interviews
    Rencontre entre le réalisateur Rabah Ameur-Zaimeche et François Bégaudeau dans la salle de montage...
    mercredi 22 octobre 2008

    Acteurs et actrices

    Rabah Ameur-Zaïmeche
    Rôle : Mao le patron
    Abel Jafri
    Rôle : un mécanicien
    Salim Ameur-Zaïmeche
    Rôle : un mécanicien

    Critiques Presse

    • Cahiers du Cinéma
    • L'Humanité
    • Les Inrockuptibles
    • Studio Magazine
    • TéléCinéObs
    • 20 Minutes
    • La Croix
    • Le Monde
    • Libération
    • Metro
    • Positif
    • Télérama
    • Elle
    • MCinéma.com
    • Ouest France
    • Ciné Live
    • Le Figaroscope
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Paris Match
    • L'Express

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    Cinephille
    Cinephille

    141 abonnés 627 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2008
    Dernier maquis est un film assez gonflé qui évoque un sujet très tabou : celui de l'exploitation des membres d'une communauté (ici musulmane) par d'autres membres de la même communauté. L'exploiteur, patron d'une PME, utilise la religion et un imam choisi par ses soins pour rendre dociles les ouvriers et leur faire passer les salaires en retard pour le sacrifice normal d'un bon musulman. Mao, l'employeur, devant la résistance d'un petit ...
    Lire plus
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    221 abonnés 1 024 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 30 décembre 2008
    Les moyens les plus mineures, ceux rejetés par le centre, sont bien souvent les plus appropriés pour témoigner d’une situation puisqu’ils ne sont dépendants d’aucune institution officielle. Rabah Ameur-Zaïmeche, un des cinéastes français les plus prometteurs, offre avec «Dernier maquis» (France, 2008) l’image d’une petite entreprise où certains employés s’insurgent contre l’autorité patronale à la suite de leur renvoie. ...
    Lire plus
    oranous
    oranous

    136 abonnés 1 097 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 22 octobre 2008
    Au sein d’une entreprise, la lutte des classes se matérialise. Au sein d’une entreprise, la religion peut être matérialisée. C’est que qu’a voulu démontrer le réalisateur avec son Dernier Maquis. J’ai beaucoup aimé l’aspect « révolution » du film dans lequel les inégalités sociales se ressentent. Le patron exploite ses salariés. Le film est plutôt beau visuellement, ses empilements de palettes rouge en mettent plein la ...
    Lire plus
    Julien D
    Julien D

    1 147 abonnés 3 461 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 17 décembre 2011
    Ce pamphlet politique au budget très réduit, et dont la mise en scène est purement naturaliste, est un beau drame prolétarien qui a l’originalité de se situer au sein du quotidien d’un groupe de travailleurs dans leur petite entreprise. Elle nous permet dans un premier qui fait réfléchir sur la place que peut prendre la religion, en l’occurrence l’islam, dans le monde du travail. Ensuite la lutte des luttes est parfaitement ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Vu à Cannes

    Dernier Maquis a été présenté en 2008 au Festival de Cannes, dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs.

    Travail, religion : qu'est-ce qui se passe ?

    Dans Dernier maquis, Rabah Ameur-Zaimeche aborde un sujet délicat : les liens entre la pratique de l'Islam et le monde du travail. Le cinéaste, "pas spécialement marqué par le cinéma ouvrier ou militant", mais attaché à "l'impact documentaire, a souhaité traiter cette question avec "une complexité dont on ne tient pas assez compte dans les relations aux travailleurs musulmans, alors que la religion est souvent pour eux un dernier rempart. La scèn Lire plus

    Vers le maquis

    Le cinéaste revient sur la genèse du projet : "La première version du scénario a été écrite après Wesh Wesh, qu'est-ce qui se passe ?. A l'époque je n'avais pas réussi à obtenir des financements, aussi je l'ai mis entre parenthèses et avec Louise Thermes, la coscénariste, nous sommes partis sur l'écriture de ce qui allait devenir Bled number one. Puis je suis revenu au Dernier maquis par facilité, puisque le scénario était écrit et qu'il ne deman Lire plus

    Infos techniques

    Nationalités France, Algérie
    Distributeur Dulac Distribution
    Récompenses 2 nominations
    Année de production 2008
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 22/02/2009
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 108 924

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2008, Meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2008.

    Commentaires

    • tunisien4ever
      auditore t'aime pas ok on l'a compris mais avant d'écrire laisse les gens comme moi qui l'ont pas encore vu , aller le voir par ce que avec ce que t'a ecrit tu casse le le délire des gens qui s'était préparer à un bon film<3
    • Auditore
      Dans "Dernier Maquis", je n'y ai vu aucun souffle de résistance politique. Ce film est très long, très ennuyeux et horriblement plat. On ne remarquera aucune action (au sens ultra-large du terme action) ni aucune activité; le film se résume à nous montrer des images les unes après les autres avec des dialogues dignes d'une caricature arabo-musulmane. Ce film est donc un sacré navet ce qui est assez "navrant" car il aurait pu s'imposer comm un bastion idéologique de thématiques actuelles faisant l'actualité de manière récurrente. Toutefois, ce manque d'ambition a tué le film. Tant pis !
    • elriad
      On ne peut pas tout faire au nom du film d’auteur ! Souvent sensible aux petites productions, aux premiers films, celui-ci laisse pourtant un goût de frustration dans le regard. (d’autant plus que « wech wech cousin » était plutôt réussi). En effet, passé cette belle première image surprenante d’enchevêtrement de palettes rouges qui ouvre le film, on assiste ensuite à une longue série de plans fixes et interminables sur la vie de cette PME en attendant que le film démarre… L’idée de départ était pourtant séduisante sur le papier, mais rien ne se passe et les acteurs non professionnels manquent de direction. ( n’est pas Ken Loach ou Jacques Doillon qui veut..) A l’arrivée, la dernière demi-heure décolle un peu sous la forme de revendication, mais c’est déjà trop tard, et l’on est passé à côté d’un film qui aurait pu fonctionner si la paresse du scénario n’avait pas été aussi évidente. Dommage…
    Back to Top