Mon compte
    Les Massacreurs du Kansas
    Bande-annonce Les Massacreurs du Kansas
    Date de sortie inconnue / 1h 23min / Western
    De André De Toth
    Par John W. Cunningham, Kenneth Gamet
    Avec Ernest Borgnine, Claire Trevor, Alfonso Bedoya
    Titre original The Stranger Wore a Gun
    Spectateurs
    2,4 36 notes dont 10 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Ancien mercenaire, Jeff Travis débarque à Prescott, une petite ville sous l'autorité d'un truand. Ce dernier lui propose d'utiliser ses talents pour dévaliser des diligences. Mais Jeff refuse de retomber dans la violence et préfère rétablir l'ordre dans la ville...

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Les Massacreurs du Kansas Bande-annonce VO 1:15
    Les Massacreurs du Kansas Bande-annonce VO
    559 vues

    Acteurs et actrices

    Ernest Borgnine
    Rôle : Bull Slager
    Claire Trevor
    Rôle : Josie Sullivan
    Alfonso Bedoya
    Rôle : Degas
    Clem Bevans
    Rôle : Jim Martin
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1 474 abonnés Lire ses 4 048 critiques

    2,5
    Publiée le 21 juin 2016
    D’un côté Randolph Scott, acteur habitué du genre western qui a évolué dans l’ombre de plus grands comme John Wayne, de l’autre André de Toth, fameux réalisateur de films d’aventure qui n’a pas forcément réussi lui aussi à s’imposer comme une pointure à Hollywood. Les Massacreurs du Kansas a donc tout pour être une série B, plus ou moins heureuse. Et finalement, si on ne sent pas un grand film, ce n’est pas ...
    Lire plus
    Frédéric Le Mouël
    Frédéric Le Mouël

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 264 critiques

    1,5
    Publiée le 27 mars 2013
    Un piètre western. Le scénario et les dialogues sont bâclés. Et surtout, Randolph Scott, certes peu réputé pour la subtilité de son jeu, se surpasse dans son incapacité à donner un semblant de crédibilité à son personnage. La présence d'Ernest Borgnine et de Lee Marvin dans l'un de leurs premiers rôles ne sauve pas le film du naufrage.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 713 abonnés Lire ses 3 795 critiques

    3,0
    Publiée le 1 mars 2014
    De Toth connait bien Randolph Scott pour l'avoir déjà dirigé dans deux westerns fort honorables ("Le cavalier de la mort" 1951, "Les conquérants de Carson City" 1952). Randolph Scott comme il en avait pris l'habitude est associé à la production. A partir du personnage bien réel de William Quantrill, hors-la-loi à la solde des confédérés durant la Guerre de Sécession et du massacre perpétré à Lawrence (Kansas), De Toth suit la ...
    Lire plus
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 7 897 abonnés Lire ses 11 254 critiques

    4,0
    Publiée le 22 octobre 2012
    Western, western, western...André De Toth connaît bien ce mot là et c'est un genre qui devait lui plaire! Rien à dire sur les compètences du bonhomme qui connaît son mètier sur les bouts des doigts, nous servant une fois de plus un western d'excellente facture! Coproduit et interprètè solidement par Randolph Scott, "The Stranger Wore a Gun" annonce un peu les films de Budd Boetticher! Ce qui est intèressant dans ce film, c'est de voir ...
    Lire plus
    10 Critiques Spectateurs

    Photos

    Infos techniques

    Nationalité U.S.A.
    Distributeur -
    Année de production 1953
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Commentaires

    • Victornoir
      Scenario inconsistant, mise en scene bâclée, cascades grossières, service minimum des acteurs. En bref, un western série B à voir quand même pour Randolph Scott, et à oublier.
    Voir les commentaires
    Back to Top