Notez des films
Mon AlloCiné
    Une Saison en France
    Bande-annonce Une Saison en France
    31 janvier 2018 / 1h 40min / Drame
    De Mahamat-Saleh Haroun
    Avec Eriq Ebouaney, Sandrine Bonnaire, Aalayna Lys
    Nationalité français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,2 21 critiques
    Spectateurs
    2,5 221 notes dont 35 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Abbas, professeur de français, a fui la guerre en Centrafrique pour bâtir une nouvelle vie en France.
    En attendant d’obtenir le statut de réfugié, le quotidien d’Abbas s’organise : ses enfants sont scolarisés et il travaille sur un marché où il a rencontré Carole, sensible au courage de cet homme encore hanté par les fantômes du passé. Mais si le droit d'asile lui était refusé, qu'adviendrait-il d'Abbas et de sa famille déracinée ? Et de Carole, privée du foyer qu’elle a cru reconstruire ?
    Distributeur Ad Vitam
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 2017
    Date de sortie DVD 26/06/2018
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 26/06/2018
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 144891

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Orange Achat dès 7,99 € HD
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    ARTE Boutique Location dès 4,99 € HD
    UniversCiné Location dès 4,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 11.25 €
    Une saison en France
    Une saison en France (DVD)
    neuf à partir de 13.50 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Une Saison en France Bande-annonce VF 1:38
    Une Saison en France Bande-annonce VF
    59282 vues

    Acteurs et actrices

    Eriq Ebouaney
    Rôle : Abbas Mahadjir
    Sandrine Bonnaire
    Rôle : Carole Blaszak
    Aalayna Lys
    Rôle : Asma Mahadjir
    Ibrahim Burama Darboe
    Rôle : Yacine Mahadjir
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Olivier Barlet
    Olivier Barlet

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 256 critiques

    4,5
    Publiée le 24 janvier 2018
    (...) Aucun pathos dans cette histoire aussi dramatique qu'elle est simple, à l'image de la douce musique de Wasis Diop : Haroun préfère suggérer par des gestes, des remarques, des faits. Le beau plan fixe de la scène d'anniversaire est à la mesure de son regard : avec les lumières de la banlieue comme environnement à travers la baie vitrée, comme un balcon sur le monde, la famille recomposée improvise un vivre ensemble et reconstruit ...
    Lire plus
    Min S
    Min S

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 369 critiques

    4,0
    Publiée le 6 février 2018
    Je deviens une grande fan de Sandrine Bonnaire, elle jeux toujours très juste, dans ce film elle sait transmettre à le spectateur son empathie pour l’homme qu’elle aime et à ses enfants. Un film très dur sur le déracinement et la difficulté de tout recommencer dans un pays étrangère. Je n’ai pas trop accroché à la mise en scène, il me manquait un brin de sincérité? Les acteurs ( a part Sandrine) plus ou moins convaincants? ...
    Lire plus
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 463 abonnés Lire ses 2 265 critiques

    4,0
    Publiée le 3 février 2018
    Il existe plusieurs façons de traiter le drame des migrants au cinéma. Dans "Une saison en France", le réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun en a choisi une qui s'écarte de celles qu'on voit le plus souvent. Ici, Abbas, le personnage principal, est arrivé en France depuis une bonne année avec sa fille Asma et son fils Yacine. Alors qu'il était professeur de français à Bangui, la capitale de la République Centraficaine, il a fui son ...
    Lire plus
    poet75
    poet75

    Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 5 février 2018
    spoiler: « J’étais un étranger et tu m’as accueilli ». Cette phrase, Abbas (Eriq Ebouaney) l’a écrite dans la lettre qu’il a laissée à Carole (Sandrine Bonnaire), la femme qu’il a rencontrée en France et qui, en effet, lui a ouvert non seulement sa porte mais son cœur. Abbas, tout comme son frère Etienne (Bibi Tanga), ont dû fuir leur pays, la République centrafricaine en proie à la guerre civile. Tous deux sont ...
    Lire plus
    35 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    La question des réfugiés

    Après Grigris présenté en 2013 au Festival de Cannes et de nombreux documentaires et fictions consacrés au conflit tchadien, Mahamat-Saleh Haroun, également ministre de la culture du Tchad, s'intéresse avec Une saison à Paris à la question des réfugiés et des demandeurs d'asile. Le metteur en scène voulait, avec ce film, questionner la mémoire de l’exil qui se fabrique en France et montrer des visages que l'on ne voit pas souvent dans le cin... Lire plus

    Le choix de la Centrafrique

    Le héros du film, Abbas, n’est pas tchadien. Mahamat-Saleh Haroun a voulu en faire un réfugié centrafricain pour des raisons d’actualité, puisqu'il s'agit d'un pays en difficulté où la violence est particulièrement présente et où la guerre civile fait rage. "Et c’est un pays très lié à la France par son histoire : pensez aux diamants de Bokassa, à l’opération Sangaris. Comme beaucoup de pays africains francophones, cette nation est un peu un... Lire plus

    Une triste réalité

    Contrairement aux réfugiés syriens par exemple, les réfugiés Centrafricains sont moins médiatisés. "Il y a 400 000 réfugiés centrafricains au Tchad, j’ai visité leurs camps, ils ont fui une violence atroce. Nul ne fuit son pays avec le sourire aux lèvres", explique Mahamat-Saleh Haroun.

    Dernières news

    Sorties cinéma : Les Tuche devancent Woody Allen
    NEWS - Box Office
    mercredi 31 janvier 2018
    Les Tuche 3, Gaspard va au mariage, Horse Soldiers... Les sorties de la semaine !
    NEWS - Sorties Ciné
    mercredi 31 janvier 2018
    Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.
    Bande-annonce Une saison en France : Sandrine Bonnaire dans un drame social sur les réfugiés
    NEWS - Vu sur le web
    samedi 18 novembre 2017
    Dans "Une saison en France", Sandrine Bonnaire et Eriq Ebouaney s'aiment. Mais ce dernier est un demandeur d'asile qui peut...
    4 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2017, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2017.

    Commentaires

    • Carlu P
      film superbe
    • I'm A Rocket Man
      Ce film est un petit joyau de sensibilité et d'émotions et il ne peut laisser personne indifférent. Le sort de cette famille de réfugiés m'a bouleversé et vraiment j'en suis ressorti tout chamboulé. Mon seul petit regret : un rythme trop lent, une réalisation un peu monotone et c'est bien dommage car si le film avait été un peu moins pompeux cela aurait été un vrai petit chef d'oeuvre. Un gros coup de coeur tout de même !
    • FreFre R.
      Sandrine Bonnaire ! La représentante parfaite des films français pourris.
    • Layne S.
      Le cinéma Français est mort, encore un film de feuj pro métissage, les blancs c'est le mal, vive l'immigration (de masse) les migrants sont gentils et les blancs sont méchants.Et quand je lis : un film Français de Mahamat-Saleh Haroun ça me fait mal aux yeux et au coeur !C'est même plus possible de voir un film Français sans le juif de service, le black lourd, le métèque et quand c'est un blanc, c'est le Lindon, le Lelouche gauchiste, les Pierre Niney et cie, ma soeur a plus de charisme qu'eux !
    • arnaud1972
      un film terrible et poignant dont on ne ressort pas indemne, la scène finale à Calais est bouleversante!
    • Kao-BB
      Heureusement, quoique le travail a déjà été fait...
    • nikos182
      Vous devez être déçu, c'est le calme plat !
    • CC30
      Le Grand remplacement En Marche !
    • Docteur_Kino
      waouh ! impressionnant mecton(ne) ^^, .. lol... quand je dis sujet difficile, je ne parle pas du film, je parle des ''commentaires qui traitent du sujet du film'' (d’ailleurs tu en ai la preuve ultime =) et quand je dis ''à voir'', j'attendrais certainement de la voir à la tv car ça fait un bail que je ne vais plus voir un film au cinéma ..après j’espère avoir le droit d'aimer ds acteurs comme sandrine bonnaire et Eriq Bouaney ...avec ton aimable autorisation..merci (c'est la première fois que l'on me traite de bobo et d'antiblanc ...il y a un debut a tout !! c'est presque irréel ... lol)
    • Kao-BB
      Plus sérieusement j'imagine pas la tête de ce forum à partir de la semaine prochaine...
    • Mario B.
      Les bobos et les communautaristes antiblanc se feront un plaisir d'aller voir un énième film pour cracher à la gueule du français moyen. Un sujet difficile lol, un sujet qui est le fond de propagande culturel depuis 30 ans. Comme si c'était difficile à filmer et à montrer. On ne bouffe que de ça du matin au soir.
    • Docteur_Kino
      2 acteurs fabuleux, un sujet difficile (voir commentaires ci dessous) bref un film à voir
    • Kao-BB
      Oui effectivement Mario, tu m'as démasqué, je suis un communautariste immigrationniste africain subsaharien anti-blanc venu marabouter ces stupides Européens pour leur faire aimer la tolérance, les couleurs de peau, leur imposer l'Islam, les priver de leur Justin Bridoux, soumettre leurs femmes au nom de l'islamo-féminismo-communisme, et faire en sorte que leurs garçons jouent à la poupée et leurs filles au bricolage, Boubou en tremble déjà. Et bien sûr pomper toutes les allocs des Français avec mes potes couleur ébène, comme s'il n'y avait pas des types qui frauderaient le fisc de façon largement plus conséquente sur l'économie...
    • blackgargamel
      C'est sûr que le cinéma français n'allait pas faire un film sur Laura et sa cousine Mauranne, égorgées par un migrant à Marseille.
    • MGM-ranger
      Tout à fait....Dans la période actuelle, on ne peut plus rien dire, plus rien penser qui soit contraire à la pensée dominante. La plupart des médias forment une sorte de tribunal de la pensée unique, ils usent et abusent de leur pouvoir d'influence. Le cinéma est devenu un outil de persuasion qui endoctrine le peuple.
    • Aboleth
      Oui mais pour ça faudrait un peu de liberté ... et les gentils sont pas trop tolérants avec les idées des autres.
    • MGM-ranger
      Énième outil cinématographique politisé à outrance à ranger dans l'étagère aux côtés de La marche, Chez nous, Samba ou encore Un français. On retrouve le brave homme (africain/arabe de préférence, noir idéalement) qui débarque pour tenter sa chance au pays des fascistes coloniales. Le problème : il n'y a pas de boulot, ni de logement.C'est facile de faire des films positif sur une certaine immigration et a charge contre un racisme caricatural bien souvent fantasmé et exagérer. Faire un film historique qui retrace tout les aspects négatif de l'immigration et qui tenterait d'expliqué le phénomène complexe du racisme réel par contre, c'est plus dur... Ce serait politiquement pas très correct...De toute façon que faut il espérer du cinéma Français ? A quelques exceptions, Ils sont devenu les porte parole de l'idéologie politique dominante, ils sont nul en fiction (voir pour tout le reste), et après ils s'étonnent qu'on préfère regarder des blockbusters américains... lls ne se rendent même pas compte, que ce genre de film a le don d'énerver de plus en plus la populace (aussi juste peuvent ils l'être). Et pas besoin d'être adhérant au FN pour commencé à se rendre compte de cette propagande pro mondialiste, pro immigrationniste devient de plus en plus gerbante. Les gentils immigrés stigmatisés d'un côté, et la méchante France et ses méchants racistes de l'autre... Super non ? Bienvenue dans le monde manichéen de l'idéologie dominante et qui est en train de ruiner la créativité, et la liberté d'expression.A quand un film sur l'injustice subit par les pieds noirs d'Algérie et sur les méfait du FLN ? A quand un film qui retrace la haine de la France et des valeurs de la République propagées dans les cités et banlieues parisiennes ? A quand un film sur les victimes de l'immigration ? A quand un film sur la sur représentation des étrangers dans la criminalité et dans les prisons française ?Je n'ai rien contre ce genre de film, mais le monde, et l'histoire n'est pas manichéenne. Il serait donc logique qu'il existe aussi des films avec une autre vision et avec d' autres point de vue que celle que l'on nous impose massivement depuis une bonne vingtaine d'années.
    • Mario B.
      De la part d'un communautariste africain actif et anti blanc, ça nous fera toujours rire.
    • Mario B.
      C'est en France ça? Toujours la même propagande. Une femme blanche. Un homme noir. Jamais l'inverse. Propagande pro migratoire et metissolâtre. Le cinéma français ne sait plus faire que ça.
    • Aboleth
      Beuuurk, bruit de vomissure !
    Voir les commentaires
    Back to Top