Notez des films
Mon AlloCiné
    Jojo Rabbit
    Bande-annonce Jojo Rabbit
    29 janvier 2020 / 1h 48min / Guerre, Drame, Comédie
    De Taika Waititi
    Par Taika Waititi, Christine Leunens
    Avec Roman Griffin Davis, Thomasin McKenzie, Scarlett Johansson
    Voir via MyCanal Ce film en VOD
    Presse
    3,1 37 critiques
    Spectateurs
    3,9 7608 notes dont 398 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Jojo est un petit allemand solitaire. Sa vision du monde est mise à l’épreuve quand il découvre que sa mère cache une jeune fille juive dans leur grenier. Avec la seule aide de son ami aussi grotesque qu'imaginaire, Adolf Hitler, Jojo va devoir faire face à son nationalisme aveugle.

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming
    • Canal+ Abonnement
    Voir toutes les offres de streaming
    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Orange Location dès 2,99 €
    Canal VOD Location dès 4,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 14.50 €
    JoJo Rabbit [DVD]
    JoJo Rabbit [DVD] (DVD)
    neuf à partir de 9.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Jojo Rabbit Bande-annonce VO 2:13
    Jojo Rabbit Bande-annonce VO
    441178 vues

    Interview, making-of et extrait

    Jojo Rabbit : Taika Waititi présente sa satire anti-haine 3:00
    Jojo Rabbit : Taika Waititi présente sa satire anti-haine
    2183 vues

    Acteurs et actrices

    Roman Griffin Davis
    Rôle : Jojo
    Thomasin McKenzie
    Rôle : Elsa
    Scarlett Johansson
    Rôle : Rosie Betzler
    Taika Waititi
    Rôle : Adolf Hitler
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Filmsactu
    • 20 Minutes
    • CNews
    • CinemaTeaser
    • Ecran Large
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • L'Express
    • L'Humanité
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Rolling Stone
    • Télé Loisirs
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Libération
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Bande à part
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • Mad Movies
    • Ouest France
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Le Figaro
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    37 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    ATHMOS.ONER
    ATHMOS.ONER

    Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 244 critiques

    3,5
    Publiée le 31 janvier 2020
    Toi mon Jojo, quand je suis allé te voir, je m’attendais à une succession de gags emprunts d’un humour très noir sur un sujet des plus casse gueule : l’Allemagne Nazie. Alors d’une certaine façon, c’est bien le cas car on se surprend à rire de blagues douteuses, de situations cocasses, de personnages hauts en couleurs, qui ont l’intelligence de ne jamais virer dans la facilité du trash. Avec un tel ton décalé, les univers ...
    Lire plus
    AZZZO
    AZZZO

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 361 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2020
    Ce film est génial. Le réalisateur, Taika Waititi a choisi de montrer le nazisme au travers du regard d'un enfant de 10 ans, un âge correspondant au niveau d'intelligence requis pour absorber l'ineptie idéologique. On baigne, du début à la fin, dans les délires de son endoctrinement. Le choix burlesque est totalement assumé et son efficacité est redoutable. A l'instar de "La vie est belle", "La mort de Staline" ou "Jackie au royaume des ...
    Lire plus
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2512 abonnés Lire ses 5 176 critiques

    4,0
    Publiée le 30 janvier 2020
    Après "Thor : Ragnarok" (2017) le cinéaste signe une adaptation du roman "Le Ciel en Cage" (2004) de Christine Leunens. Evidemment on forcément au chef d'oeuvre "Le Dictateur" (1940), mais surtout au magnifique "La Vie est Belle" (1998) qu'on teinterait esthétiquement à la façon du "Moonrise Kingdom" (2015). On rit un peu, on sourit beaucoup. Mais assez vite, le film va de plus en plus virer vers une aventure plus dramatique, plus grave ...
    Lire plus
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 1 481 critiques

    5,0
    Publiée le 5 janvier 2020
    lorsqu'on évoque des films oscillant entre drame et comédie sur la période de la seconde guerre, on pense spontanément à l'excellent "to be or not to be" d'Ernst Lubitsch sorti en 1947 et à "la vie est belle" multi-primé. le parti-pris de " Jojo Rabbit" est une petite pépite dont chaque scène pourrait devenir "culte", tant la gravité du propos est dynamitée pour mieux dénoncer l'absurdité . Le jeune acteur, incroyable, partage une ...
    Lire plus
    398 Critiques Spectateurs

    Photos

    21 Photos

    Secret de tournage

    Adaptation

    Jojo Rabbit est adapté du roman Le Ciel en cage de Christine Leunens publié en 2004. C'est par sa mère, une Néo-Zélandaise dont la famille juive russe a émigré au début des années 1900, que Taika Waititi a découvert le livre : "celui-ci m’a intrigué parce que cette histoire était racontée à travers le regard d’un enfant allemand endoctriné, éduqué à la haine par les adultes". Le réalisateur a injecté dans cette histoire grave... Lire plus

    Rire de l’innommable

    À l'instar de Charlie Chaplin, Ernst Lubitsch, Mel Brooks, Roberto Benigni ou encore Quentin Tarantino, Taika Waititi utilise l'humour pour évoquer Hitler et la Seconde Guerre mondiale : "Je ne voulais en aucun cas faire un drame classique sur la haine et les préjugés parce que nous sommes désormais beaucoup trop habitués à ce genre de films. [...] Alors, dans Jojo Rabbit, j’amène le public au bon état d’esprit en le faisant rire, et un... Lire plus

    La guerre à travers les yeux d'un enfant

    Ce n'est pas la première fois que Taika Waititi met en scène des enfants dans ses films. Les héros de Boy et d'À la poursuite de Ricky Baker étaient déjà des garçons. Si dans le livre, le personnage de Jojo vieillit, ce n'est pas le cas dans le film. "J’étais intéressé à l’idée de voir la folie de la guerre et la haine, si manifestes chez les adultes, à travers les yeux d’un enfant. Nous autres adultes, sommes censés guider les enfants... Lire plus

    Dernières news

    Les films et séries à voir sur CANAL+ en mars : It’s a Sin, 6 X Confiné.e.s, Mignonnes, Été 85, Jojo Rabbit…
    NEWS - Au programme
    vendredi 26 février 2021
    Alors que les César 2021 vont illuminer la soirée du 12 mars, CANAL+ met le cinéma et les séries au 1er plan. La brillante...
    Best-of cinéma séries 2020 : le "non" de l'année, l'usine à GIF de l'année, le fan-service de l'année...
    NEWS - Culture ciné
    dimanche 27 décembre 2020
    Retour sur les films, les séries, les stars, les tendances et les événements qui auront marqué cette année 2020 très spéciale.
    24 news sur ce film

    Infos techniques

    Nationalité américain
    Distributeur Twentieth Century Fox France
    Récompenses 2 prix et 15 nominations
    Année de production 2019
    Date de sortie DVD 19/06/2020
    Date de sortie Blu-ray 19/06/2020
    Date de sortie VOD 28/05/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 11 anecdotes
    Box Office France 406 695 entrées
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 152285

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2019, Les meilleurs films Guerre, Meilleurs films Guerre en 2019.

    Commentaires

    • Labouene
      Il est professionnel dans le domaine, mais ses cachets ne lui permettent pas de visionner légalement des films...
    • Labouene
      Le ton de ce film n'a rien à voir M. le professionnel du cinéma. Vous confondez le drame pur et la comédie dramatique. Schlondörff ne cherche pas à faire rire.
    • angela B
      really comédie dramatique et pourtant, il est triste.
    • angela B
      je n'ai pas ressenti d'engouement majeur, ça doit être dur de le vivre en étant enfant, tu cernes et ressens des émotions mais pas comme c'est, ni avec la même emphase que ceux très impliqués ou enrôlés.Jojo fait ce qu'il peut et se sent en glissement vers Elsa, il se surprend à être curieux, ses sensations......l'image et la scène de papillons au bon endroit, c'est tordant.Le contexte rappelle un peu la voleuse de livres et d'autres films.
    • Cronenbergfansoff
      C’est rigolo mais un peu long, voilà ce que je retiens principalement de ce film. Jojo rabbit est une comédie quelque peu uchronique traitant de la seconde guerre mondiale qui trouble mais fait rire. C’est la première fois que l’on voit un enfant dans le rôle principal en tant que méchant lors de la période de la Shoah. Un nazi avéré à peine plus grand que trois pommes qui s’associe avec une juive cherchée par les forces de l’ordre, à cause de sa mère, c’est avec un scénario qui tient en trois lignes que cette comédie dramatique va nous offrir des situations plus incongrues les unes que les autres. A voir. Je le déconseille aux moins de 10 ans. 3/5
    • elise d.
      Merci
    • Gary Kevin P
      Non j'apprends juste la politesse à certaines personnes :D
    • Gary Kevin P
      Pas de cette manière pas avec la vision d'un enfant
    • PoD.
      Rarement film n'a aussi bien montré le côté auto-destructeur du Nazisme.
    • PoD.
      Jojo Rabbit est un film beaucoup plus complexe et intelligent qu'il n'y parait, une comédie noire, mélange entre Lacombe Lucien et jeux interdit. Spoiler : Le film se passe dans une petite ville allemande de Bavière durant les dernier mois de la WW2. Jojo est un petit garçon de dix ans fervent partisan des jeunesses hitlériennes et vit seul avec sa mère. Il découvre un jours que sa mère cache une jeune fille juive dans leur maison. Un cruel dilemme se pose alors. Car à supposer qu'il la dénonce, elle les dénoncera aussi. Tous le monde mourra de toute façon si elle est découverte.Jojo et la jeune fille vont alors commencer à se découvrir l'un l'autre au travers d'une étrange et ambiguë relation d'amour/haine, attraction/répulsion. Chacun est curieux de l'autre tout en sachant que l'autre peut le condamner à mort sur un coup de tête. En parallèle, Jojo est témoins de l'agonie du III ème reich au travers de plusieurs figures marquantes qui réagirons chacun à leurs manière à cette apocalypse. -le capitaine Klenzendorf, homosexuel caché, qui attend ,blasé et fataliste, l'inéluctable fin de cette mascarade. -Une responsable appelé Fräulein Rahm qui au contraire choisie de s'enfoncer davantage dans le fanatisme. Et finira par envoyer des enfants avec des ceintures de grenades désamorcées sur les russes.-Son amis Finkel un petit gros mal aimé comme lui qui réfléchis tant bien que mal à la situation et sera le seul à se rendre vraiment compte qu'ils ne sont peut être pas dans 'Le bon camp..-La mère de Jojo qui fait de la résistance soft et en paiera la prix fort.Le film se démarque des autres par de nombreux aspects: -Vision de la guerre du point de vue des allemands, qui ont eu la désagréable position d'être à la fois les bourreaux et les grande victimes de cette guerre. On peut également noter un fait souvent oublié, la division des familles ou a la fin de la guerre on pouvait avoir au sain d'une même famille des soldats et des résistants.-Des question philosophique : Sans oublier les crimes, comment juger des gens fanatisés et conditionnés depuis qu'ils sont en couche-culotte?La relation entre Elsa et Jojo devient de plus en plus forte au fur et à mesure, passant de bête curieuse à une amitié fraternelle et un premier Bégin pour Jojo qui ironiquement découvre la sexualité en même temps qu'il s'ouvre à un nouveau mode de pensée et remet en cause ce qu'on lui a appris. Difficile de faire un film pleins d'amour se basant dans une époque ou il n'y a que la haine justifié ou non, pourtant Jojo Rabbit y arrive !
    • mAGic 3614
      J'ai adoré !!!Note : 4 / 5
    • John Do
      Comme c’est pratique cet argument. Méprisant envers celui qui ne partage pas votre avis finalement.
    • elise d.
      Merci de m’avoir répondu
    • Hunnam29
      Honnêtement, je trouve le film un peu faussement décomplexé. Il l'est par certains côtés, certes, mais force beaucoup la chose.Alors perso je suis très content quand même de voir un film comme ça, aux airs de film indépendant à la Fox Searchlight. Mais le film aurait pu pousser le délire bien plus loin à mon sens, le réalisateur ne va pas du tout jusqu'au bout de sa démarche.Waititi emprunte beaucoup trop à Wes Anderson pour le style à mon goût, on ne peut s'empêcher de penser à du Moonrise Kingdom pour les enfants, et à Budapest Hotêl (par exemple) pour le style édulcoré. J'ai quand même beaucoup ri à plusieurs scènes, c'est pourquoi je ne vais quand même pas bouder mon plaisir. J'aurais ceci dit aimé voir un Jojo Rabbit plus décomplexé, qui ose la folie à tous les plans, quitte à perdre tout le monde au passage. Mention spéciale à Sam Rockwell pour son interprétation et son personnage. Un film que je veux revoir pour vraiment me faire mon avis.Je pense en toute honnêteté, que vu le support de base du roman, on aurait pu avoir beaucoup beaucoup mieux avec un autre réalisateur. Mais ça reste un film qui se regarde facilement.
    • Rew0205
      C'est pas mal, les jeunesse hitlerienne, voila une dimension de la 2éme guerre mondial qui n'avait jamais été exploitée, même si on survole le sujet, et que s'est fait avec beaucoup trop de dérision pour être réaliste.Le film est plutôt banal finalement, tout réside dans cette ambiance humoristique a une époque qui n'avait rien de drôle.Bref, si vous voulez passer un bon moment, on est pas dans le chef d'oeuvre, mais ça devrait vous captivez suffisamment pour passer un bon moment.
    • Vespucci
      trés bien compris ce film , je m'attendais a autre chose, le sujet abordé a déja été abordé 100 x
    • Thepesmaniac
      Let everything happen to youBeauty and terrorJust keep goingNo feeling is final
    • Zeytex T
      Aucun sentiment n'est définitif
    • defleppard
      Sans plus... 2 étoiles et demie!
    • Gary Kevin P
      non
    Voir les commentaires
    Back to Top