Notez des films
Mon AlloCiné
    Joaquin Phoenix

    État civil

    Métiers Acteur, Producteur, Scénariste
    Nom de naissance

    Joaquín Rafael Bottom

    Nationalité Américain
    Naissance 28 octobre 1974 (San Juan - Porto Rico)
    Age 45 ans

    Biographie

    Joaquin est le seul enfant de la famille Phoenix à ne pas porter un nom en relation avec la nature (comme ses aînés River et Rain, ainsi que sa cadette Summer). Frustré, l'acteur adopte le prénom de "Leaf" (feuille) pour l'abandonner dans les années 90. Son enfance est nomade, puisque ses parents, cueilleurs de fruits itinérants, parcourent le continent nord-américain dans une caravane et fréquentent la secte des Enfants de Dieu. Encouragé par sa famille, le comédien débute très tôt sa carrière d'acteur. A peine âgé de 8 ans, Joaquin apparaît dans la série TV Seven Brides for Seven Brothers aux côtés de son frère River et de Richard Dean Anderson, puis deux ans plus tard, dans un épisode de la série Arabesque. Il lui faut toutefois attendre 1987 pour tourner son premier long-métrage, Spacecamp.

    Fils de Dianne Wiest dans Portrait craché d'une famille modèle (1989) de Ron Howard, il se fait remarquer en incarnant le très influençable Jimmy, amoureux embobiné par Nicole Kidman dans Prête à tout (1995) de Gus Van Sant. Aimant composer des personnages marginaux et inquiétants, il se voit confier les rôles du fiancé violent de Claire Danes dans U-Turn (1997) d'Oliver Stone, d'un gérant de sex-shop dans le thriller 8mm (1999) et d'un ami peu recommandable dans The Yards (2000) qui marque sa première collaboration avec James Gray.

    La même année, Phoenix se fond dans la peau de l'empereur honni Commode que Russell Crowe poursuit de son désir de vengeance dans Gladiator de Ridley Scott. Ce film lui permet de se faire connaître du grand public et lui offre la reconnaissance de la profession avec sa première nomination aux Oscars. Cette galerie de personnages pour le moins antipathiques ne l'empêche pas pour autant d'interpréter de véritables "héros" : frère renfermé et courageux de Mel Gibson aux prises avec les extraterrestres de Signes (2002) de M. Night Shyamalan, il s'aventure dans les bois environnant Le Village (2004) de nouveau pour le réalisateur d'origine indienne. Cette prestation toute en intériorité révèle une fois de plus les facettes du jeu de Phoenix, toujours très impliqué dans ses personnages jusqu'à se fondre en eux. Il reforme également un couple avec Claire Danes, cinq ans après U-Turn, dans It's All About Love du Danois Thomas Vinterberg.

    En 2005, Joaquin apparaît brièvement dans Hotel Rwanda aux côtés de Don Cheadle et Nick Nolte. Mais c'est surtout son interprétation de Johnny Cash dans Walk the line, aux côtés de Reese Witherspoon, qui marque les esprits l'année suivante. Pour incarner le légendaire homme en noir, le comédien apprend à jouer de la guitare et interprète lui-même les chansons du film. Sa prestation lui vaut alors une nomination à l'Oscar du Meilleur Acteur et remporte le Golden Globe dans la même catégorie. Joaquin Phoenix retrouve ensuite le réalisateur James Gray, 8 ans après The Yards, pour La Nuit nous appartient où il incarne un patron de boîte de nuit au centre du conflit qui oppose la police de New York à la mafia russe dans les années 80. Le duo enchaîne en 2008 avec Two Lovers, un drame sur fond de triangle amoureux. Phoenix campe Leonard, un jeune homme réservé et solitaire partagé entre deux femmes, la discrète Vinessa Shaw et l'ardente Gwyneth Paltrow.

    L'année qui suit, l'acteur fait sensation en annonçant sa retraite du monde du cinéma pour se consacrer à la musique. En réalité, il s'agit d'un buzz autour du faux documentaire que tourne Casey Affleck, I'm Still Here. Pendant un an, le frère de Ben Affleck suit le faux Phoenix censé être en dépression ; entre propos haineux envers le monde du show business, provocations et bagarres, le comédien se fond complètement dans ce faux lui-même jusqu'à grossir et se laisser pousser une longue barbe. Le canular fonctionne tellement bien que l'acteur commence à vraiment s'attirer les foudres du public et de la profession. Casey Affleck dévoile alors publiquement la supercherie afin de ne pas nuire à son projet.

    Joaquin Phoenix ne prend donc pas sa retraite et tourne en 2012 sous la houlette du réalisateur de renom Paul Thomas Anderson pour The Master. Phoenix campe Freddie, un vétéran de la guerre alcoolique et dépressif qui tombe sous le joug d'un gourou de secte campé par Philip Seymour Hoffman. Sa performance lui vaut sa 3e nomination aux Oscars. Il retrouve le cinéaste deux ans plus tard pour Inherent Vice, une enquête policière imprégnée de l'atmosphère psychédélique des années 60 adaptée d'un roman de Thomas Pynchon.

    Entre-temps, il tourne à nouveau sous la direction de son metteur en scène fétiche, James Gray, pour The Immigrant, sélectionné en compétition officielle à Cannes. Il y est un proxénète qui profite de la détresse d'une Polonaise (Marion Cotillard) fraîchement débarquée à New York avant de s'éprendre d'elle. Il se frotte également à la science-fiction dans Her de Spike Jonze où il tombe éperdument amoureux de la voix d'une intelligence artificielle doublée par Scarlett Johansson. En 2015, il ajoute à sa filmographie une nouvelle collaboration prestigieuse grâce à Woody Allen. Dans L'Homme irrationnel, il est un professeur de philosophie torturé et nihiliste qui reprend goût à la vie lorsqu'il décide de basculer dans le crime. 

    Absent des écrans pendant deux ans, il fait un retour en force en 2017 avec A Beautiful Day, polar ultra-violent et esthétisant de Lynne Ramsay. Son interprétation habitée d'un vétéran reconverti en tueur à gages adepte du marteau lui vaut le Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes. Suit Marie Madeleine, drame dans lequel il n'est rien de moins que Jésus de Nazareth face à sa compagne à la ville, Rooney Mara. Il la retrouve dans son film suivant, Don't Worry, He Won't Get Far On Foot de Gus Van Sant, biopic consacré au caricaturiste quadraplégique et alcoolique John Callahan.

    En 2018, l'acteur brille devant la caméra de Jacques Audiard dans le western Les Frères Sisters avant de se glisser sous le maquillage du Joker. Phoenix crève l'écran dans la peau du méchant emblématique DC Comics, le film remportant le Lion d'Or au Festival de Venise.

    Ses premiers pas à l'écran

    Six Pack (TV)
    Six Pack (TV)
    1983
    L'Homme qui tombe à pic
    L'Homme qui tombe à pic
    1984
    Arabesque
    Arabesque
    1984
    Kids Don't Tell (TV)
    Kids Don't Tell (TV)
    1985

    Ses meilleurs films et séries

    Joker
    Joker
    2019
    Gladiator
    Gladiator
    2000
    Walk the Line
    Walk the Line
    2005
    La Nuit nous appartient
    La Nuit nous appartient
    2007

    Sa carrière en chiffres

    37
    Années de carrière
    7
    Récompenses
    43
    Films
    2
    Séries
    20
    Nominations
    25,6 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 54 %
    Thriller : 19 %
    Romance : 15 %
    Policier : 13 %

    Ses stats sur AlloCiné

    20
    Vidéos
    273
    Photos
    183
    News
    3,2 K
    Fans

    A tourné le plus avec

    James Gray
    James Gray
    4 films
    The Immigrant (2013), Two Lovers (2008), La Nuit nous appartient (2007), The Yards (2000)
    Antoni Corone
    Antoni Corone
    3 films
    The Immigrant (2013), La Nuit nous appartient (2007), Reservation Road (2007)
    Rooney Mara
    Rooney Mara
    3 films
    Marie Madeleine (2018), Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot (2018), Her (2013)
    Commentaires
    • Ciro Di Marzio
      Walk the line n'est pas du tout sous-estimé , pas assez reconnu on va dire !!!
    • Hugo Fedeli
      Franchement sa prestation dans Joker est ENORME ! Quand il rigole et pleure en même temps, c'est fascinant. Il vit son personnage le gars. En plus la tête qu'il a rien que quand il est normal dans le film, son regard, quel acteur !
    • cyril b.
      on est d'accord, perso mise à part inception et django je n'ai jamais pu aimer Dicaprio...
    • cyril b.
      il n'a pas que ce film au compteur pour infos!!
    • Raphaël Borg
      Bien vu, je trouve aussi que Walk The Line est souvent oublié
    • Raphaël Borg
      Le meilleur acteur de cette génération depuis Gladiator, et de loin (Christian Bale peut être ?). Il le dit lui-même, être acteur ce n'est pas jouer un personnage, mais le devenir. Il n'y a presque que lui qui l'a compris, et ça nous donne les interprétations les plus époustouflantes de ce qui ce fait de nos jours. Ses transformations physiques sont toutes plus impressionnantes les unes que les autres (resalut Christian Bale). Il privilégie depuis le début et jusqu'à la fin les films d'auteur indépendants, et ça ne fait que le rapprocher de la perfection...Top 3 très subjectif de ses films :1. Joker2. Gladiator3. Walk The Line (très sous-estimé je trouve)
    • Raphaël Borg
      Phoenix en est au moins plus proche
    • Raphaël Borg
      Le second degré reste de l'humour. Le merci n'est pas indispensable à moins de croire qu'on a une répartie digne d'un Scorsese
    • stevoh
      Oh le pauvre, il a peur de ne plus avoir de steak dans son assiettes...Que la vie est dure !
    • stevoh
      La vache pleure effectivement son veau lorsqu’il lui est retiré. ça n'a rien a voir avec de l’anthropomorphisme il suffit juste d'observer.
    • Enfantduparadis
      C'est vrai Joker du pur cinéma intello
    • Enfantduparadis
      Pitoyable personnage à la remorque des modes. Génération Disney : quand on continue à croire à l'anthropomorphisme après 8 ans c'est pitoyable. (la maman vache qui pleure).
    • Enfantduparadis
      Non c'est une idéologie. Et des pires.
    • VeganForAnimalRights
      L'éthique n'est pas une religion.Merci.
    • VeganForAnimalRights
      Je pense que nous sommes devenus très déconnectés du monde naturel, et beaucoup d’entre nous sommes coupables d’une vision égocentrique du monde, la croyance que nous sommes le centre de l’univers. Nous allons dans le monde naturel et nous pillons ses ressources. On se donne le droit d’inséminer artificiellement une vache et quand elle met bas, on lui vole son bébé, même si ses cris d’angoisse sont indéniables. Et puis on lui prend le lait qui est destiné à son veau et on le met dans notre café et nos céréales. Je pense que nous craignons l’idée d’un changement personnel, parce qu’on pense qu’il nous faut sacrifier quelque chose, abandonner quelque chose.Mais les êtres humains, à leur meilleur, sont si inventifs, créatifs et ingénieux, et je crois que lorsqu’on utilise l’amour et la compassion comme principes directeurs, on peut créer, développer et mettre en œuvre des systèmes de changement qui sont bénéfiques pour tous les êtres sensibles et pour l’environnement. […]Lorsqu’il avait 17 ans, mon frère a écrit ces paroles, il a dit : ‘Cours à la rescousse avec amour, et la paix suivra.’ Merci. » Joaquin Phoenix
    • Tom P.
      il y a aussi peter pan... Non?
    • VeganForAnimalRights
      Les frères Phoenix, River et Joaquin, resteront dans l'histoire du cinéma comme des surdoués hantés par leur art, tel Pacino en son temps. Les acteurs de cette trempe se comptent sur les doigts d'une seule main. Et pour ne rien gâter, ils sont (fut en ce qui concerne le regretté River) d'une grande beauté et bonté, puisque végans tous les deux. Une fois de plus, preuve est faite qu'il n'est point de génie artistique sans intelligence de l'esprit et du coeur.
    • Va voir là bas si j'y suis
      J'ai sorti ça de ma tête et non de wikipédia !!!
    • QSG-OMDR M
      oui merci je connais wikipédia
    • Va voir là bas si j'y suis
      La nuit nous appartient , The yards , Two lovers , Her , 8 millimètres , Loin du paradis , Les frères sisters , Le village, Signes ... et j'en passe . Une filmo de dingue pour un acteur de dingue !!!
    Voir les commentaires
    Back to Top