Notez des films
Mon AlloCiné
    Représaille sur CStar : une fin de carrière sous le signe des nanars pour Bruce Willis
    Par Laurent Schenck — 17 févr. 2021 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Diffusé ce soir sur CStar, Représaille met en scène Bruce Willis en vétéran souffrant de troubles post-traumatiques. Il doit traquer des criminels et sauver son enfant malade. L'occasion de revenir sur cette fin de parcours délicate pour l'acteur.

    Si Bruce Willis a connu sa meilleure période dans les années 1990, les années 2010 sont celles qui l'ont vu renoncer... Certains diront même qu'il n'est plus que l'ombre de lui-même, errant tel un fantôme de nanars en nanars. Préférant se consacrer à sa famille, il est désormais cantonné aux Direct-to-DVD produits par EFO, une société spécialisée dans les films d'action à budget réduit portés par des acteurs familiers du genre.

    Représaille
    Représaille
    Sortie le 30 novembre 2018 | 1h 29min
    De Brian A. Miller
    Avec Bruce Willis, Frank Grillo, Johnathon Schaech, Colin Egglesfield, Olivia Culpo
    Spectateurs
    1,8
    louer ou acheter

    Ce choix n'est pas irréfléchi ! Cette méthode lui fait gagner du temps et de l'argent. En effet, les tournages de telles productions sont courts, ce qui lui permet de les enchaîner à une cadence impressionnante. Représaille, tourné en 2018, fait partie de cette série de nanars d'action qui sont devenus la marque de fabrique de la star chauve.

    Universal Pictures
    BIENVENUE À NANARLAND

    Cette dégringolade s'est faite relativement progressivement, mais nous pouvons la dater au début des années 2010, avec des personnages sans envergure dans Expendables 2G.I. Joe : Conspiration et surtout Die Hard : belle journée pour mourir. Dans ce cinquième volet de la célèbre franchise qui l'a lancé, l'acteur livre une prestation de piètre qualité, à l'image du film (qui récolte tout de même 304 millions de dollars de recettes mondiales).

    Certes, Bruce Willis participe, en 2012, au Wes Anderson Moonrise Kingdom ainsi qu'au brillant film de science-fiction Looper, où il campe la version âgée de Joseph Gordon-Levitt. Mais des longs métrages de ce niveau se font désormais très rares dans sa filmographie.

    Patrick Poivey : quel est le dernier Bruce Willis doublé par l'acteur ?

    Par ailleurs, sa mauvaise réputation sur les plateaux le précède de plus en plus. Kevin Smith a ainsi expliqué à quel point travailler avec lui s'est avéré cauchemardesque sur Top Cops. De même, Sylvester Stallone l'a exclu d'Expendables 3 parce qu'il demandait un cachet trop important (il l'avait qualifié de "cupide et paresseux"). Bruce Willis est également renvoyé du tournage de Cafe Society de Woody Allen, pour comportement inapproprié.

    Le comédien se recentre alors sur les DTV. Parmi eux : The Prince (2015), Vice (2016), Extraction (2017), L.A. RushFirst Kill (2018), Acts of Violence (2018) et Etat de choc (2020). Autant de productions caractérisées par des intrigues simplistes, une réalisation banale et le jeu monolithique de l'ex superstar de Die Hard.

    Brooklyn Affairs : dix ans de travail pour Edward Norton

    Eli RothEdward Norton et M. Night Shyamalan ont récemment tenté de relancer sa carrière, par amitié ou admiration, mais en vain. Dans Death Wish, Bruce Willis ne convainc pas en homme ordinaire entrant en guerre contre la criminalité de Chicago. Brooklyn Affairs reçoit de bonnes critiques presse, mais son personnage apparaît peu. Dans Glass, il reprend son rôle culte du super-héros David Dunn, mais peine à faire transparaître autant d'émotion que dans Incassable.

    ERIC HERSON-MACAREL (DANIEL CRAIG) A SUCCÉDÉ À PATRICK POIVEY SUR LES DERNIERS BRUCE WILLIS COMME BREACH

     

    PAS DE DIE HARD 6 !

    S'il est un temps envisagé pour un Die Hard 6, Disney semble avoir enterré tout espoir de le voir revêtir le marcel de John McClane après son rachat de La Fox. Prochainement, Bruce Willis sera au casting de plusieurs DTV, dont Open Source, Breach, Cosmic SinThe Reactor ou encore Out of Death. Dans ce dernier, il incarne un garde forestier à la retraite venant en aide à une femme qui vient d'assister à un meurtre commis par quatre individus.

    BRUCE RETOURNE DANS L'ESPACE POUR SAUVER LE MONDE

    Dans la bande-annonce de Cosmic Sin, attendu pour le 12 mars prochain en DTV, Bruce Willis s'enfile un shot d'alcool et tabasse un homme en le balançant par-dessus le comptoir du bar. Dès les premières secondes du trailer, le ton est donné... on ne plaisante pas avec James Ford, le personnage incarné par le comédien dans ce film de SF qui lorgne du côté de The Thing et Armageddon. L'artiste y retrouve son complice Frank Grillo, 3 ans après Représaille. Pas sûr que ce nouveau nanar ne redore le blason de l'acteur de 65 ans, qui ne montre toujours pas le moindre signe d'émotion sur son visage impassible.

    LA BANDE-ANNONCE DE COSMIC SIN

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Die Hard 5 sur M6 : un 6ème film verra-t-il le jour ?
    • Bande-annonce Cosmic Sin : Bruce Willis en armure sauve la Terre d'une menace extraterrestre
    • Die Hard 4 sur M6 : la production chaotique de ce Retour en enfer
    Commentaires
    • hocinebouharoun
      Bruce Willis demeure l’une des plus grandes vedettes hollywoodiennes des 35 dernières années, malgré ce que l’on peut dire ou penser de l’évolution de sa carrière plus récemment.Objectivement, en tant que spectateur ou cinéphile, on ne peut évidemment être que déçu par les derniers choix de films de Bruce Willis. Maintenant, il se peut qu’on lui prête des ambitions qui ne sont tout simplement pas les siennes.Bruce Willis peut faire penser à certains acteurs comme Charles Bronson ou Burt Reynolds, qui étaient des vedettes du box-office dans les années 70 et au début des années 80, en jouant principalement dans des films d’action, puis qui sont peu à peu devenus des has-been à la fin des années 80.L’industrie hollywoodienne a évolué et n’est plus ce qu’elle était dans les années 1990.À l’époque, cette industrie se reposait beaucoup plus sur le star-system qu’aujourd’hui.C’est notamment à cette époque qu’une star montante comme Jim Carrey pouvait gagner 20 millions de dollars par film.Aujourd’hui, où en est la carrière cinématographique de Jim Carrey ?Aujourd’hui, l’industrie semble plus surfer sur des concepts rentables (films de super-héros ou franchises) et moins se reposer sur des stars, même si elles restent présentes.Rester au sommet tout au long de sa carrière à Hollywood est très difficile et même rare.Par exemple, Kevin Costner était une mégastar au début des années 1990. Au début des années 2000, Costner était presque considéré comme un has-been.Cependant, certains ont probablement eu plus de chances, ont fait les bonnes rencontres au bon moment, ont su saisir les opportunités, ont mieux géré leurs carrières et ont eu cette capacité de traverser les époques: je pense à John Wayne, qui demeure l’une des vedettes préférées des Américains plus de 40 ans après sa disparition et parmi les vedettes toujours en activité, il y a Clint Eastwood, Tom Cruise, Tom Hanks, Denzel Washington.Leonardo DiCaprio, bien que plus jeune, semble être bien parti pour durer.Harrison Ford est à la fois une star durable et une star dont les films ne font plus recette, en dehors des franchises Star Wars et Indiana Jones.
    • Bacta142.
      Mais c'est vrai qu'il n'a pas attendu les RS pour ne plus faire de bons films.. L'autre théorie est que c'est peut-être juste lui qui s'est enfermé dans un cycle infernal de navets au point de ne jamais réémerger dans un film sympa (le dernier étant peut-être Moornise Kingdom où il avait un vrai rôle à contre-emploi). Mais ça c'est aussi le cas de nombreux actioners des 80s dont beaucoup sont bien Républicains quant à eux.
    • Scaar Alexander Trox
      Mmmmh pas si évident que ça. Il a été très discret sur ses opinions en matière de politique pendant la majeure partie de sa carrière (un point pour lui), et je découvre cette récente polémique... qui ne veut pas dire grand-chose. Si j'ai bien compris, le gars a dit en 2007 qu'il avait autant d'idées conservatrices que d'idées libérales. Après, dans l'univers mental manichéen des RS militants, ça peut valoir blacklistage, vu à quel point la situation se dégrade. Donc on ne sait jamais.
    • Matéo Benoit
      C'est dommage. C'est un super acteur de film d'action. Maintenant il est que dans des nanars même pas sortis au ciné...
    • Blasi B
      je sais pas si c'est parce que j'aime l'acteur de manière inconditionnel, mais je sais pas... tout comme pour nicolas cage, en fin de carrière il considère que son métier d'acteur n'est qu'un métier, et comme beaucoup de travailleur, il aspire a un taf pépère ou il gagne bien sans trop ce fouler... quelque part, cette honnête est tout à son honneur, et je préfère un acteur franc du collier qui dis ou montre clairement qu'il ne fait ça que pour la tune, sans ce donner un genre, plutôt qu'un acteur qui me sort de l'artistique ou je fais de l'art pour de films ou naze ou chiant...bon après à choisir, ma préférence va a un acteur qui joue bien dans de bons films... et je trouve ça aussi dommage qu'un de mes acteurs préférés ne me fassent plus kiffer dans les films qu'il fait... mais bon, c'est la vie, et malgré mon amour pour lui, j'ai jamais trouver que bruce était un acteur de génie (il a quand même 85% du temps le même rôle, à quelques rares exception prêt... je crois qu'il fait principalement des flic alcoolique ^^)
    • Bacta142.
      Il est Républicain, ça peut jouer.
    • dixi903
      Une vraie déception cette fin de carrière ... je l'avais tellement aimé dans ses deux rôles dramatiques avec Shyamalan (6ème sens et incassable).
    • L'ours à lunettes
      Vraiment dommage .. Ca le décrédibilise encore plus d'être dans des films aussi nul, c'est pas un bon calcul pour lui. D'autant plus qu'en France on a perdu sa voix légendaire. Je pense qu'il n'est pourtant pas encore trop tard !
    • spielbergismygod
      Die Hard 4 était même vachement bien à mon humble avis.
    • spielbergismygod
      Cage est à part, tout de même. Sa carrière borderline, il a fini par en faire quelque chose d'unique qui n'appartient qu'à lui et qui offre quand même des sacrés shoots de plaisir cinématographique.
    • spielbergismygod
      Disons qu'il n'essaye même pas. A l'inverse d'autres acteurs qui ont subi la chute, lui, me semble t-il, a eu moults opportunités de se ressaisir, cinématographiquement parlant, et était encore considéré par de grands réalisateurs. Ça semble être de moins en moins le cas. L'avenir nous le dira.
    • spielbergismygod
      Wow, Dog eat dog, c'était loin d'être dégueulasse, et Weather Man est un film magnifique ! Formidable aussi dans Army of one, l'histoire vraie d'un patriote américain qui a décidé d'aller débusquer Oussama Ben Laden par lui-même. Idem avec le très chouette et très noir The Trust, avec Elijah Wood. Après, je suis d'accord avec toi, il tourne dans plein de navets, mais il y croit, au moins, il donne de sa personne, et il tourne finalement assez régulièrement un bon ou très bon film, principalement dans le cinéma de genre, c'est vrai. Hell Driver c'était con, mais c'était bon ^^
    • Scaar Alexander Trox
      Je n'ai nullement nié qu'il est has-been, j'ai juste suggéré qu'il peut ne plus l'être à l'avenir.Mais euh... persona non grata ? Why ? Il vote républicain ? Il a violé quelqu'un ?
    • Baby Groot
      Non mais arrêtes d’écrire des pavés pour rien dire. Cage a toujours joué dans des série B aux allures de navets, même dans les années 80. Ses derniers films ne sont pas différents.Cage est exactement le même acteur. Toujours un plaisir de le voir.Bruce Willis, rien à voir, il est passé de grands films tournés par les plus grand réalisateurs, à des téléfilms d’apres midi de la tnt. Rien à voir avec CAGE.
    • Guillaume B.
      Toujours dans d'excellents films? Déjà, à l'époque de son début de déclin, les Benjamin gates ou Gone in 60 seconds, Ghost rider 1 et 2, l'apprenti sorcier, predictions, 8mm, c'était pas réputé excellent (même si distrayant parfois). Alors oui, y a eu Kick ass ou Lord of war ou les croods (heureusement) mais next, dog eat dog, croisades, bangkok dangerous, weather man c'est pas joli joli. Et j'ai pas vu tous les dtv type usurpation, looking glass (et j'en passe) assez mal côtés.Pour Mandy, je suis partagé. Visuellement, comme c'est toujours le cas chez Cosmatios, c'est aussi singulier, séduisant que parfois un peu fatigant d'effets et parfois borderline ridicule (dans le mauvais sens du terme, même s'il assume parfois des moments wtf assez fun).Joe c'était bon et Cage y était vraiment très bien.Pas vu l'adaptation de Lovecraft qui m'a l'air pas mal.
    • FlecheDeFer ..
      Dans son cas le problème vient de son caractère, unanimement salué comme exécrable. Et quelque part je trouve ça rassurant que le caractère d'une star influence sa carrière négativement, par le passé une star pouvait se permettre tous les caprices et traiter comme de la m... tout le monde sans que personne n'ose rien lui dire: ce temps est aujourd'hui révolu, voire même un peu trop dans l'autre sens (les polémiques Twitter...). Sinon je viens de voir Breach, un nanard pur sucre mais de bon niveau.
    • Baby Groot
      Si, Cage joue toujours dans des super films. Embrasse moi vampire n’est pas différent de Color of Space. Toujours aussi fou. C’est plutôt le public qui a été Marvelisé.
    • Rige1997
      Ou un ancien collègue qui raconte en quoi c'est un gros con
    • Tommy Shelby
      Non, faut pas déconner.
    • Baby Groot
      Rien à voir avec CAGE. Il est toujours dans d excellent films. Toujours au top. Cage choisit d’excellent films. Ses derniers sont purement excellents. Je te conseille Mandy, Color of Space et le génial Willy’s Wonderland. Il donne toujours une sublime performance.
    Voir les commentaires
    Back to Top