Mon compte
    Jamie Lee Curtis, Fay Wray, Janet Leigh... 15 Scream Queens du grand écran
    22 nov. 2018 à 22:00
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, il délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Jamie Lee Curtis souffle ses 60 bougies ! Elle qui gagna ses galons de Scream Queen dès sa première apparition sur grand écran, dans le cultissime Halloween. L'occasion - prétexte de revenir justement en images sur 15 Scream Queens de cinéma.

    Fay Wray, la première scream queen du cinéma, dans "King Kong" (1933)
    1. Fay Wray, la première scream queen du cinéma, dans "King Kong" (1933) +

    Une Scream Queen, c'est quoi exactement ? Traduit littéralement par "reine du hurlement", c'est une actrice incarnant le stéréotype de la jeune femme victime d'un adversaire dans un film, qui est dans 95% des cas un film d'horreur. Historiquement, on considère Fay Wray comme la première scream queen pour son rôle dans King Kong en 1933. La Scream Queen est traditionnellement incarnée par une jeune femme blanche, jolie, pas toujours intelligente, et régulièrement -mais pas toujours- en tenue légère. Ou, du moins, qui a une tendance prononcée à se débarasser de ses vêtements au fur et à mesure que le film avance...

    Le terme est popularisé dans les années 1980 avec des actrices comme Jamie Lee Curtis, sans doute une des plus fameuses Scream Queens (qui participe d'ailleurs à la série Scream Queens !), mais aussi Linnea Quigley, considérée comme la "reine des Scream Queens". Beaucoup d'actrices de films horrifiques et de séries B de cette période (comme Brinke Stevens, Michelle BauerDebbie Rochon ...) jouent avec cette image.

    Avec le temps, la Scream Queen est devenue moins superficielle et plus astucieuse que par le passé, à l'image du personnage de Neve Campbell dans la série de films Scream, créant alors deux types de Scream Queens : celle qui s'éloigne des clichés et qui est généralement l’héroïne ou l'une des survivantes; et le second rôle, souvent une amie de l’héroïne, obligatoirement massacrée par le personnage antagoniste. Ici, on songe par exemple à Rose McGowan alias Tatum dans Scream; la copine sympa au look vaguement bimbo. In fine, l'expression est devenue nettement galvaudée au fil du temps; celle-ci ayant tendance dorénavant à désigner n'importe quelle actrice jouant dans un film d'horreur.

    Et en bonus, tant qu'à parler de hurlements, notre petite vidéo mashup sur les cris qui tuent !

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top