Mon compte
    De Naissance des pieuvres à Petite maman, 15 visages révélés par Céline Sciamma
    5 juin 2021 à 09:30
    Brigitte Baronnet
    Brigitte Baronnet
    -Journaliste
    Passionnée par le cinéma français, adorant arpenter les festivals, Brigitte Baronnet est journaliste pour AlloCiné depuis 10 ans. Elle anime le podcast Spotlight.

    De "Naissance des pieuvres" à "Petite maman", Céline Sciamma a presque exclusivement mis en scène des comédiennes non-professionnelles. Focus sur quelques uns des visages révélés par le cinéma de Sciamma.

    Alors que Petite maman, 5ème long métrage de Céline Sciamma, vient de sortir en salles, coup de projecteur sur les visages révélés par la cinéaste et sa directrice de casting Christel Baras.

    Si Portrait de la jeune fille en feu faisait figure d'exception avec son duo d'actrices professionnelles - Adèle Haenel (révélée 10 ans auparavant par Naissance des pieuvres) et Noémie Merlant (Le Ciel attendra, Les Héritiers, Le Retour du héros...) -, sans oublier Valeria Golino (Rain Man, Hot Shots!) dans un second rôle, la cinéaste a eu pour constante de mettre en lumière de jeunes actrices, qui pour la plupart n'avait aucune ou très peu d'expérience en tant que comédienne au cinéma.

    De Naissance des pieuvres à Petite maman, voici 15 visages du cinéma de Céline Sciamma.

     

    Naissance des pieuvres (2007)

    Haut et court

    Dès son premier long métrage, Céline Sciamma a recours à ce qu'on appelle un "casting sauvage", afin d'essayer de trouver des jeunes filles ayant l'âge du rôle, et des physiques correspondants précisément aux archétypes voulus pour l'intrigue de Naissance des pieuvres. 
    Pauline Acquart (au centre) a été trouvée par hasard par la directrice de casting Christel Baras, au Jardin du Luxembourg. Elle joue Marie, le personnage principal, timide, peu sûre d'elle, à la fois gauche et grâcieux. Après Naissance des pieuvres, on a pu revoir Pauline Acquart notamment dans les longs métrages Jamais contente d'Emilie Deleuze et Jeanne Captive de Philippe Ramos. Elle a récemment tourné dans le court métrage Heurte, sous la direction de Vincent Zulawski, premier film du fils de Sophie Marceau et Andrzej Zulawski Louise Blachère (à gauche), qui joue Anne, la bonne copine, a rejoint le casting en répondant à une petite annonce. Après ce premier long métrage, elle a été l'un des personnages récurrents de la série Soda avec Kev Adams et William Lebghil. Elle était également l'une des héroines du film déjanté Girls with balls d'Olivier Afonso diffusé sur Netflix. On a pu la voir également dans Eperdument de Pierre Godeau et La vie très privée de Monsieur Sim de Michel Leclerc. Adèle Haenel avait déjà une expérience au cinéma, en l'occurrence Les Diables de Christophe Ruggia, sorti 5 ans avant Naissance des pieuvres. C'est la même directrice de casting, Christel Baras, qui a eu l'idée de faire de nouveau appel à elle pour ce film. Adèle Haenel s'était éloignée du cinéma et continuait ses études. Naissance des pieuvres a été le vrai point de départ de sa carrière, ayant tourné depuis dans une vingtaine de longs métrages (L'Apollonide, 120 Battements par minute, En Liberté...). Elle a également joué sur les planches, et est actuellement à l'affiche de la pièce L'Etang, mise en scène par Gisèle Vienne.

    Tomboy (2011)

    Pyramide Distribution

    La réussite du casting de Tomboy était la condition sine qua non pour que le second long métrage de Céline Sciamma puisse se faire. Sans "perle rare", pas de film ! La mise en production devant être rapide, la cinéaste n'a pas eu recours à un casting sauvage, mais s'est tournée vers les agences de comédiens.
    Zoé Héran qui joue le rôle principal de Laure / Michaël a été repérée dès le premier jour de recherche ! Elle avait la photogénie et les attitudes recherchées par la metteuse en scène.
    Zoé Héran poursuit sa carrière au cinéma, entre séries et longs métrages. Elle était dans la bande du film de foot Comme des garçons(2018) et est au générique de la série Stalk.

    Tomboy (2011)

    Pyramide Distribution

    Jeanne Disson ne se destinait pas à la comédie. Repérée à l'âge de 9 ans, également par Christel Baras, elle a convaincu pour son allure très enfantine et sa grande sensibilité.
    Elle sera à l'affiche du nouveau film de Jacques Audiard, Les Olympiades, en compétition au Festival de Cannes. Elle était également précédemment au générique du film de Leos Carax, Holy Motors, et du film Les Salauds de Claire Denis.

    Tomboy (2011)

    Pyramide Distribution

    Malonn Lévana joue la petite soeur de Laure / Michaël. La complicité entre les deux petites comédiennes était un prérequis indispensable, et c'est cela qui a conduit au choix de la petite fille qu'on a également pu voir dans Polisse de Maïwenn.
    Malonn Lévana a depuis tourné sous la direction de Jacques Doillon (Un enfant de toi), Hubert Viel (Les filles au Moyen-Age), Pascal Chaumeil (Un plan parfait). Elle était également présente dans un épisode de Bref (On était des gamins).

    Bande de filles (2014)

    Pyramide Distribution

    Retour au casting sauvage pour ce troisième long métrage. Plusieurs centaines de filles ont été considérés pour les quatre rôles du film. Le casting a nécessité 4 mois de travail, la directrice de casting Christel Baras a arpenté Paris et ses banlieues, à la recherche de physiques et identités fortes.
    "Une part essentielle du projet était de regarder ces visages et ces corps qu'on ne voit jamais, ou alors dans une dynamique de diversité, qui ne fait pas la part belle aux personnages, mais qui met en scène le geste de les représenter", indiquait la réalisatrice au moment de la promotion du film, en 2014.
    Karidja Touré qui joue le rôle principal de Marieme / Vic poursuit une carrière au cinéma. On a pu la voir notamment dans Sage femme de Martin Provost, Ce qui nous lie de Cédric Klapisch, La Colle d’Alexandre Castagnetti, ou encore Au bout des doigts de Ludovic Bernard. Assa Sylla est repérée à la Foire du Trône avec une amie. Alors lycéenne, l'adolescente est castée pour devenir Lady.  Après quelques seconds rôles, notamment dans la saison 3 de Falco et dans Tout, tout de suite, le 6ème long métrage de Richard Berry, la jeune femme devient Imane dans la version française de la série à succès SKAM. La saison 4 de la série est d'ailleurs centrée autour de son personnage.  Lindsay Karamoh (Adiatou), repérée pour sa "nature comique, son débit et une intelligence du verbe rare", a notamment joué par la suite dans Sex Doll de Sylvie Verheyde et Black Snake de Thomas Ngijol. Mariétou Touré, Fily, le personnage "le plus mystérieux de la bande [de filles], le plus mutique", n'a pas poursuivi sa carrière dans le cinéma.

    Portrait de la jeune fille en feu (2019)

    Pyramide Distribution

    Luàna Bajrami se destinait à devenir comédienne et avait déjà plusieurs expériences avant de rejoindre Portrait de la jeune fille en feu.
    Avant de jouer la servante Sophie, aux côtés d'Adèle Haenel et Noémie Merlant, la jeune comédienne faisait ses premiers pas dans le télfilm Le Choix d'Adèle (2011) et Marion, 13 ans pour toujours (2016).
    En 2019, on a pu la découvrir coup sur coup dans trois longs métrages : L'Heure de la sortie de Sébastien Marnier, Fête de famille de Cédric Kahn et Portrait de la jeune fille en feu.
    En ce mois de juin 2021, on pourra la retrouver successivement dans Les deux Alfred de Bruno Podalydès et Ibrahim de Samir Guesmi.
    Luàna Bajrami s'est par ailleurs lancée dans la réalisation. A à peine 20 ans, elle a déjà signé un premier long, intitulé La colline où rugissent les lionnes, qui devrait sortir prochainement.

    Petite maman (2021)

    Pyramide Films

    Pour Petite maman, son nouveau long métrage actuellement en salles, Céline Sciamma a trouvé ses jeunes comédiennes sur petite annonce.
    "L’annonce publiée par la directrice de casting Christel Baras mentionnait [que des candidates soeurs, ou soeurs jumelles] étaient bienvenues et nous avons reçu la candidature de Joséphine et Gabrielle Sanz avec lesquelles nous avons immédiatement trouvé un terrain de travail et d’écoute."
    "Elles ont eu envie de faire le film et leurs parents ont eu la volonté de les accompagner dans cette histoire qui les touchaient", détaille la cinéaste dans le dossier de presse du film. 
    Pour les deux jeunes filles, âgées aujourd'hui de 9 ans, il s'agissait d'une toute première expérience de cinéma. "Comme toujours dans mon travail avec les enfants, tout s’est ensuite fait sur le plateau. Pas de répétition, mais une rencontre avec les enjeux de mise en scène au jour le jour", poursuit-elle.
    "C’est un geste de confiance radicale dans le sérieux et le talent des enfants. Cela me demande une grande préparation en amont - d’autant que les temps de tournage sont légitimement réduits pour les enfants - mais aussi une concentration hors-norme sur le moment. Mais je n’ai jamais été déçue, loin de là."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Exar Kun
      Article très intéressant ! J'ai déjà visionné tous les films qui y sont mentionnés, exceptés les deux derniers !
    Voir les commentaires
    Back to Top